6 jours à Montréal - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

6 jours à Montréal

Fallback Image

Nous sommes arrivés, installés et connectés

Ecrit par: dufferin2005

Salut la gang,
enfin la connexion internet et la possibilité de me connecter pour vous rejoindre…
Ca nous a manqué de ne pouvoir accéder au forum.
Tout se passe bien, je vous fait un petit réçit plus tard, je viens juste d’être connecté et là je suis encore un peu court pour le temps.
On est super content d’être là,
on a déjà un bon chum dans l’immeuble,
TOUT VA BIEN
je vous dit tout plus tard

———————————–

Ecrit par: dufferin2005

C’est la blonde de dufferin, et bien on s’installe. L’appartement est super, beaucoup plus grand que celui qu’on avait en France et bien plus fonctionnel, avec un stationnement, ce qui est rare à Québec. Bien sûr, on a pas encore de voiture, mais ça viendra.
On est arrivé à Montréal, il y a 6 jours, avec nos chiens. On a dormi à l’hôtel la première nuit et puis on est venu à Québec le lendemain. On avait déjà loué l’appartement de France via internet, en faisant un virement. Ce qui fait qu’on est arrivé vers 14h, avec une hâte pour trouver un matelas, trouvé chez Fly, qui n’est pas loin du centre, et qu’on a ramené sur le toit de la voiture de location. C’était folklorique !! On est près du vieux Québec qui est féerique et à proximité de tous les commerces.
Pour le moment, l’appartement est plus ou moins vide, mais on a déjà la tv(16/9 hd super et vraiment abordable), l’ordinateur qu’on avait emmené et tout l’éléctroménager. Il manquait juste les laveuse-sécheuse que j’ai eu à bon prix au comptoir Emmaus, oû on peut faire de super trouvailles.
Je me régale à magasiner, niveau bouffe, il ya tout et on peut trouver plein de choses à 1$ !!
Question séances d’information, c’est très bien organisé, avec un acceuil très chaleureux. Nous avons trois autres séances oû l’on va apprendre un peu plus sur les lois, les jobs,etc.. je vous raconterai !!!
On a rencontré un voisin extra qui nous a invité chez lui, nous a montré la vieille ville, nous a emmené voir son chalet à une heure de Québec, à la frontiére des appalaches. C’était très émouvant, on a découvert son érablière et cette immensité à perte de vue, il nous emmené voir la plus ancienne rue de Québec, les chutes de Jean Larose; il me manque les mots pour vous faire ressentir cette émotion !!!
Les voisins nous souhaitent tous les jours la bienvenue et nous proposent de venir boire l’apéro avec eux. Ca me rappelle la chaleur humaine de la Belgique, mon pays d’origine. En France, on connaît raremant ses voisins et c’est souvent chacun pour soi, dommâge!!
Mes premières impressions sont excellentes, c’est une arrivée magique, bien sür ça peut être différent et j’apprécie grandement ma chance.
Cette ville est extraordinaire et j’ai l’impression d’être une petite enfant. Quant au froid, moi qui ai vécu en guadeloupe petite, dans le midi ensuite, je peux vous dire que c’est un froid que j’aime. C’est très agréable de marcher des heures et d’entendre le silence, juste le froissement de la neige sous les pieds, ce son rassurant et envoûtant, c’est encore trop tôt pour trouver les mots justes.
C’est un pays qui vous prend aux tripes et je crois bien que je tombe en amour !!!!
La suite au prochain épisode et j’espère ne pas trop vous ennuyer avec mes longs discours mais j’ai juste envie de vous faire partager ce bonheur tant attendu d’être là sur cette terre qui mérite tant d’être aimée. Bonne nuit et à très bientôt.

———————————–

Ecrit par: dufferin2005

je vais vous faire un petit réçit détaillé du vooyage.
L’arrivé à l’aéroport avec les bagages, un nombre plus élevé que celui permis. 8 au lieu de quatre, plsu le gros chien pour la soute plus le petit pour la cabine, enfin trop gros pour la cabine mais on a rusé.
On a eu un mec sympa à l’enregistrement, et il m’a compté les quatres baggages suplémentaires pour un seul, donc une taxe au lieu de quatre. Content moi.
J’ai pris l’ordi avec moi et pas de problème, sauf l’imprimante qui semble ne pas fonctionner mais je n’ai pas identifier le problème, peut être le transfo.
Voyage sans problème et le moment tant attendu, la descente de l’avion, en retard, bon mais ça tout le monde s’en doute, avec Air France.
La douane, à Dorval, le nouveau point de douane.
Nous ne sommes pas très nombreux à attendre, mais il y a deux agents dont un qui semble affairé à d’autres activités que la prise en charge des immigrants.
Un peu d’attente, on discute avec une suisse, sympa.
Enfin c’est à nous.
Contrôle des visas, des doc qui se trouvaient dasn la brune, le montant d’argent, une question pour savoir si entre le moment du visa et l’arrivée nous avons été condamné. Ben en fait on a pas eu le temps d’être condamné.
Puis bienvenue au Canada, vous êtes résident permanent.
Ensuite direction agent de l’immigration du Québec.
Très aimable, comme le douanier Canadien d’ailleurs.
A ce moment on ne réalise toujours pas, on sait qu’on est arrivé, on sait que l’on a le droit de rester ici, on sait tout ça mais on ne réalise pas encore.
On avait un peu de stress à l’idée de passer la douane, comme un peu tout le monde, et c’est très cool en fait.
Puis une nuit à Montréal, il est trop tard pour aller à Québec et récupérer les clés de l’appart. On avait prévu.
On prend la voiture de location et direction Montréal.
Là ça devient concret, les routes les camions, les lumières, la ville.
Nous y sommes.
On passe la nuit avec encore l’impatience du lendemain, pour rejoindre notre ville de destination.
Je peux refaire la route dans ma tête…
Enfin Québec, sans suivre la carte, comme si l’instinct me guidait on arrive là où l’on se trouve ce soir, notre quartier, notre endroit.
Le propriétaire nous accompagne à l’appartement, il est super.
On prend doucement possession des lieux. On essaie de prendre nos marques, on tatonne.
Et puis on se rend compte qu’il nous reste quelques heures pour trouver où magasiner un mattelat.
Il faut éviter la nuit au sol, ce serait marrant, mais néfaste pour notre dos.
Les choses se font, la neige étatn tombé le jour de notre arrivé, nous nous enlisons avec le véhicule de location qui n’est pas équipé de pneus neige. En guadeloupe j’aurais compris mais là, je chiale.
Un habitant de l’immeuble nous aide, pierre, je le remercie ici, c’est un bon pote maintenant.
IL nous a convié chez lui à prendre un verre, et nous a fait visiter le vieux Québec.
Il passe à l’appart et nous parle et nous explique que parfois nos habitudes n’ont pas court ici. Exemple : pas obligé de se serrer la main si on s’est vu la veille.
Les souvenirs viennent par tout les côtés, et dans tous les sens, il faut organiser le réçit, c’est encore frais, je voudrais tout dire, mais je tape moins vite que je ne pense, et et et…
Pas de regret…
Que de bonnes impressions,
En tout cas elles dominent…
Prochaine étape, la job…

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada