Comment réussir son déménagement au Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Comment réussir son déménagement au Québec

Fallback Image

Le 1er juillet est le festival de déménagement au Québec. Les rues de Montréal et de tout le Québec sont pleines de camions de déménagement; les livreurs de pizza, les dépanneurs et les amis sont tous réquisitionnés pour souligner ce jour hors norme au Québec.

Voici un guide pour vous accompagner dans vos premiers pas vers un déménagement vers le Québec ou le Canada.

Nous ne parlerons pas de démarches administratives et d’immigration à l’arrivée mais strictement au niveau de la logistique de vos biens et de votre personne et des membres de votre famille vous accompagnant. Voir un rappel de la liste non exhaustive des documents à ne pas oublier dans votre pays d’origine:

– Passeport valide (date d’expiration)

– Diplômes, certificats d’étude et autres attestations de scolarité

– Relevés de notes

– Description des cours et des stages suivis incluant la durée de chacun

– Attestations d’activités de formation continue

– Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec, s’il y a lieu (délivrée par le MIDI)

– Attestations d’emploi et d’expérience de travail

– Attestations de stages de formation ou de perfectionnement

– Lettres de recommandation d’anciens employeurs ou d’employeurs actuels et renseignements sur les activités de leurs entreprises

– Permis d’exercice d’une profession ou d’un métier

– Certificats de compétence ou de qualification professionnelle

– Historique de crédit, références bancaires, relevés bancaires, relevés de prêts hypothécaires ou personnels, cartes bancaires

– Lettres de recommandation d’anciens propriétaires ou titres de propriété

– Permis de conduire valide, permis de conduire international

– Certificat de sélection du Québec (CSQ)

– Visa de résident permanent valide apposé dans votre passeport (délivré par le gouvernement canadien)

– Confirmation du statut de résident permanent (délivrée par le gouvernement canadien)

– Acte de naissance, certificat de naissance, documents d’adoption

– Contrat de mariage, certificat de mariage ou contrat de vie commune pour les conjoints de fait

– Contrat d’union civile ou certificat d’union civile

– Documents de séparation ou de divorce

– Livret de famille, dossiers médical et dentaire, carnet de vaccination

– Preuve d’assurance du régime de sécurité sociale du pays d’origine, s’il y a lieu

– Certificat de bonne santé et carnet de santé à jour avec vaccination contre la rage, si vous avez des animaux

1ere étape: Quoi amener et avec quelle compagnie?

Pour choisir votre compagnie de déménagement vers votre nouvelle terre d’accueil nous avons quelques suggestions pour vous de déménageurs entre l’Europe et le Canada , en plus de notre partenaire Galliéni (AGS Déménagement, Europack, Géodis, Groupe CAT, Bagages du monde, Schmid & Kahlert France, Long cours, Biard, Demeco.

Dans les FAQ, lisez les conseils de nos visiteurs pour savoir ce que vous pouvez amener et dans quelles conditions votre argent, votre alcool et encore vos animaux de compagnie.

2eme étape: Où vous installer?

Afin de bien choisir votre lieu de vie, pour en savoir plus sur les différents quartiers de Montréal et de Québec ou les différentes régions du Québec et du Canada, ne manquez pas les rubriques sur la question dans nos FAQ.
Pour trouver les moteurs de recherches et les principaux journaux ayant des petites annonces de logement, ne manquez pas la rubrique Annonces de logements en ligne, dans S’installer et sous-rubrique Logement.

Voici les 10 astuces de la location au pays:

1) Rapidité

Répondez rapidement aux annonces des locations, surveillez la sortie des journaux quotidiens du mercredi et du samedi partout au pays. Téléphonez dès la sortie des journaux. Aussi les annonces de logement en ligne sont d’une efficacité redoutable, veuillez utiliser notre liste d’annonces classées de différents sites. Des magasins gratuits à l’entrée des boutiques comme Voir ont des rubriques Logements.

Dans les journaux locaux, comme le journal « La Presse » de Montréal ou « Le Soleil » à Québec, les éditions du samedi regorgent particulièrement d’annonces d’appart.

2) Co-location

Afin d’économiser, songez à la co-location (roommates en anglais). Cette pratique très répandue, surtout dans les milieux étudiants, permet non seulement de baisser les coûts de location mais aussi de mieux s’adapter à votre nouveau milieu. Surveillez les petites annonces avec la mention « à partager », cherche « co-loc » ou « co-locataire » ou en anglais « shared accomodation ». Si vous comptez aussi pratiquer votre anglais, la colocation avec un anglophone n’est pas une mauvaise idée. Utilisez le service de petites annonces de immigrer.com pour la co-location !

3) Mensuel

Les baux sont signés généralement pour une année mais il est possible de trouver des logements loués au mois. Puisque les appartements et les maisons sont loués en général avec un bail annuel, pas toujours facile de rompre, envisagez de louer au mois lors des premiers temps, question d’être certain de votre choix et du quartier de la location.

4) Université

Sachez que plusieurs universités offrent des locations de chambres à des prix très intéressants pendant la saison estivale. Ces chambres sont à libérer vers la fin août puisqu’elles sont réservées pendant l’année scolaire aux étudiants à temps complet. Voir la section Étudier pour des liens.

5) L’hiver

Lorsque vous choisissez l’emplacement d’un appartement, pensez toujours à ce que deviendra le quartier l’hiver arrivé. Si vous n’avez pas de voiture, soyez près d’un métro ou d’une ligne d’autobus pratique pour se rendre au travail ou à l’école.

6) L’espace et le prix

Les appartements ne se décrivent pas aux mètres carrés mais en nombre de pièces. Par exemple, on dira un 3 1/2 pour un logement comprenant une chambre, une cuisine et un salon. La demie est pour la toilette et la salle de bain qui généralement font une seule pièce. Habituellement, une personne seule cherchera un 2 1/2, 3 1/2 et un couple sans enfant un 4 1/2, 5 1/2. Aussi lorsque vous cherchez un appartement, lorsqu’on vous donne un prix, faites toujours attention de bien noter si l’électricité et le chauffage sont inclus. La majorité des logements ne comprennent pas l’électricité mais il est toujours mieux de le préciser avec le propriétaire. Vous devrez prendre en considération ces extras qui peuvent faire toute la différence. D’ailleurs avant de signer le bail, vous pouvez vérifier les coûts réels de l’électricité auprès d’Hydro-Québec ou ailleurs, tout organisme régissant l’électricité de votre province, pour le logement que vous convoitez. Voyez ce tableau pour une idée des prix.

7) Choisir son quartier

Si vous ne connaissez pas votre nouvelle ville, il est suggéré d’attendre quelques temps à votre arrivée afin de bien choisir votre futur quartier. En plus des journaux, il vaut mieux chercher en personne les petites affiches de location sur les maisons. Si un quartier vous plait, surveillez ces affiches, parlez aux passants et posez des questions. Il est conseillé si vous ne connaissez pas trop votre nouvelle ville de louer une voiture pendant au moins une journée, question de vraiment circuler dans la ville afin de mieux comparer et choisir votre futur quartier.

À Montréal, les arrivants français choisissent souvent le Plateau, réel quartier français de Montréal. Il faut savoir que ce quartier est très en demande et que les prix sont plus élevés qu’ailleurs. Pour en savoir plus sur les quartiers de Montréal, voir la section S’installer, rubrique Quartiers de Montréal.

Également voir la section FAQ, Montréal quartiers et banlieues, ainsi que pour la ville de Québec, quartiers et banlieues.

8) Caution illégale

Au Canada, le nouveau locataire, après une enquête de crédit ou la présentation de références, n’aura pas à payer d’autres choses que son loyer à son propriétaire. Les cautions sont illégales au Canada. Les propriétaires n’ont pas à vous demander de payer un mois à l’avance ou encore pour une caution. En cas de problème, vous pouvez vous plaindre à la régie du logement.

9) Organismes d’aide

Ne manquez pas de contacter des organismes d’aide pour les immigrants. Certains ont des banques de données d’appartements ou peuvent vous donner de précieux conseils.

10) En cas de problème

En cas de problème ou questionnement et pour régler les litiges avec les propriétaires, sachez que la Régie du logement du Québec, installé à Montréal et également partout au Québec afin de vous aider et vous informer gratuitement. Dans le reste du Canada, en Ontario, vous pouvez vous adresser à la commission de la location mobilière, pour la Colombie-britannique voir Residential Tenancy Branch.

3eme étape: Les démarches pour votre installation

Maintenant vous avez besoin de prendre les services de base pour une installation bien ancrée dans votre nouvelle vie.

Voici les références au Québec pour l’électricité ou le gaz:

Hydro-Québec 1 888 385-7252 partout au Québec

Gaz Métro 1 800 875-6202 partout au Québec

Pour l’ouverture de compte bancaire voir les différentes banques du Québec comme le Mouvement Desjardins, Banque Nationale, Banque Scotia, Banque Royale, etc. Toutes ces banques ont des succursales dans les plus grandes villes du Québec, vous pouvez en savoir plus sur leurs services dans la rubrique Démarches à l’arrivée.

Vous pouvez échanger votre permis de conduire ou vous en procurer un nouveau, veuillez vous adresser à la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) au 1 800 561-974, partout au Québec.

À Montréal, au 425 boulevard de Maisonneuve ouest, 3e étage, bur 302, tel. 1 514 864-3411

À Québec, au 787 boulevard Lebourgneuf à Québec, au 1 418 646-4636.

Pour les services de téléphone, internet et câble, il y a Bell qui offre un service partout au Canada:

Bell Mobilité 1 800 667-0123 partout en Amérique du Nord

Bell Internet 1 877 811-6899

Si vous avez des enfants, ne manquez pas notre section sur l’inscription à l’école, à la garderie et les détails sur les allocations dans la rubrique Démarches à l’arrivée.

Déjà sur place?

Si vous êtes déjà au Québec et que vous vous relocaliser dans la même ville ou au pays. Et n’oubliez pas pour prévoir cette journée spéciale, si vous déménager dans la même ville, réservez bien à l’avance votre camion ou votre compagnie de déménagement. Ne manquez pas ce lien pratique d’un seul clic pour contacter plusieurs services du gouvernement (RAMQ, SAAQ, Revenu Québec, etc) de votre changement d’adresse.

Également, n’oubliez pas de recontacter tous ces autres organismes (non couvert par les services gouvernementaux québécois) pour les avertir de votre nouveau toit:
Postes Canada, Agence du revenu du Canada, votre banque, Hydro-Québec et Gaz Métropolitain, votre câblodistribution et fournisseur Internet, votre compagnie d’assurances maison et auto, votre comptable ou notaire, votre employeur et au besoin votre livreur de journaux.

Et par la suite, bonne chance dans votre recherche d’emploi!

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Commentaires sur “Comment réussir son déménagement au Québec

  1. Les informations communiquées sont bien détaillées
    et je vous remercie pour tous ces détails bien utiles pour envisager un déménagement au Québec
    Cordialement

Les commentaires sont fermés.

Haut

Bienvenue au Canada