Brèves sur l’accueil à Montréal

Bonjour,

Je vois pas mal de post de personnes qui racontent leurs mauvaises expériences d’arrivée au Québec.

Histoire d’équilibrer un peu la balance, je vais raconter les trucs sympas.

L’aéroport:

  • C’est très bien organisé. Il y a des bornes pour enregistrer votre passeport, votre carte de résident, et le personnel est toujours dispo pour vous aider;
  • Après l’étape « borne d’enregistrement, » il y a toujours un agent qui me demande ce que je suis allée faire à l’étranger et ce que je ramène. Vu que mon métier m’oblige a aller dans des pays pas faciles, je trouve rassurant qu’on me demande ce que je suis allée faire là-bas. Note: quand je vais en France, RIEN, nada, que dalle, aucune question!!!!
  • Je me rappellerais toute ma vie de l’agent qui m’a expliqué comment me connecter au Wifi de l’aéroport: « vous allez sur Gogeule… »
  • On trouve le bus, le taxi, la navette facilement. Les chauffeurs sont très sympas pourvu que vous soyez sympa aussi et que vous ne payiez pas en billet de Monopoly.

En ville:

  • Étant médaille d’or pour me paumer à Montréal (que voulez-vous, je pige pas ces quadrillages tout droits), les gens sont toujours prêts a vous aider pourvu que vous demandiez avec le sourire;
  • Une fois, il y a un type qui m’a un peu trop collée dans le hall du métro et quand j’ai levé la voix pour lui dire de me laisser, trois gars se sont interposés pour me protéger. Note: Je n’ai JAMAIS vu ça en France;
  • De façon générale, on ne se fait pas harceler. L’incident plus haut est le seul que je puisse rapporter;
  • Dans les restos, etc.: Si vous ne savez pas quoi choisir, demandez a la personne qui sert ce le plat/la boisson qu’elle préfère. J’ai toujours reçu d’excellents conseils;
  • En hiver, je vous conseille d’aller aider vos voisins a pelleter la neige et dégager leur voiture. J’en garde un superbe souvenir et c’est une excellent moyen de faire connaissance avec ses voisins;
  • Les gens tutoient facilement. C’est pas irrespectueux, c’est juste comme ça.

Si vous êtes chialeur comme moi:

Partagez vos talents. Lors des pannes de métro, les gens ont apprécié que je leur dise comment j’ai réussi a me faire rembourser mes frais de taxi par la STM. Dans une des entreprises ou j’ai travaillé, les patrons ne voulaient pas payer le jour férié de Pâques. Après avoir gentiment demandé à la Commission du Travail si c’était normal, j’ai réussi a obtenir le paiement de cette journée pour mes collègues et moi-même.

Les gens:

Il y a des trucs qui m’ont décontenancée au début:

  • Les gens ne disent pas toujours au revoir avant de raccrocher le téléphone. Ça semble un peu brutal quand on n’est pas habitué;
  • Ils n’ont pas autant de « protocoles de politesse » comme en France. Il faut pas le prendre personnellement;
  • Etant sportive et me levant avec joie a 5 heures du mat pour m’adonner à mes exercices, je tiens a remercier mes voisins pour leur patience infinie. J’ai bien du les réveiller 2-3 fois. Les immeubles sont mal isolés au Québec.

Pensez-y!

  • Au début, je trouvais les gens super lents. On s’y fait. Maintenant, moi aussi j’attends tranquille sur l’escalator;
  • Étant à la base indisciplinée, je traversais les rues hors des passages piétons. Les policiers qui m’ont arrêtée (deux fois) ont été bien sympathiques de ne pas me coller d’amende. Maintenant j’attends que le bonhomme soit vert. C’est dire si on me regarde bizarrement ici en Irak.

La langue:

  • J’ai mis deux semaines à me faire à l’accent. Il y des gens qui m’ont parfois reprise quand je disais un anglicisme. C’est l’occasion de leur demander ce que représente la francophonie pour eux (c’est très intéressant). Il m’arrive parfois de les taquiner en leur disant que parking est un mot de l’ancien français qui est passé chez les anglais puis revenu chez les français. C’est de bonne guerre;
  • Oui, ils font souvent plein de fautes à l’écrit. Les gens sont un peu honteux de l’admettre. Mon orthographe en a un peu pâti d’ailleurs (mais je connais plein de nouvelles expressions sympas comme « se paqueter la fraise »). Au travail, il m’arrivait que mes collègues me demandent de les relire, ce que je faisais avec plaisir;
  • Certains mots de vocabulaire déconcertent au debut. Un ami québécois me parlait de ses « bas. » Je lui ai répondu « mais Paul, tu t’habilles comme tu veux le soir, c’est pas moi qui va te juger. » Il a fait une drôle de tête.

Infrastructures:

Il y a l’eau et l’électricité H24!!!!!!! C’est merveilleux! je n’ai pas ça ici.

Au travail:

  • Si vous travaillez dur et que vous ne martyrisez pas vos collègues, vous aurez surement la chance d’avoir des promotions. En France, je pouvais m’assoir dessus;
  • Je n’ai jamais entendu de commentaires sexistes ou des remarques sur mes jambes, ma poitrine ou whatever. C’était un vrai festival sexiste en France;
  • Les gens ne passent pas des heures en réunion. Ça commence à l’heure, ça finit a l’heure et il y a un agenda. Pour moi qui souffre de rester dans des réunions sans but et a rallonge, c’était un soulagement;
  • On peut se déguiser à Halloween (et faire des super photos avec ses collègues);
  • Si vous avez des collègues d’origine grecque ou italienne, vous aurez surement des bons biscuits au bureau pour Noël;
  • Vous pouvez manger un hamburger à 11 heures du matin, personne ne vous jugera.

Si vous avez d’autres expérience positives à partager, postez votre témoignage!

Bilan de Aliza dans le forum de discussions

Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Commentaires sur “Brèves sur l’accueil à Montréal

  1. Oui c est possible! Vous devez etre en bonne santé et avoir de l argent! Comme tout pays quand tu es pas jeune plus difficile! Il y a des gens qui vivent 6mois ici et 6 mois aiĺleur!

  2. Bonjour,
    Je suis retraité en France.
    Mon fils a fait sa vie au Canada. Il est marié à une Canadienne et ont une magnifique enfant.
    Mais ils me manquent et j’aimerais me rapprocher d’eux.
    Je voudrais savoir si cela est possible et quelles sont les démarches.
    Tout ce que je vois sur ce site concerne des actifs et des étudiants.
    Je voudrais savoir si je peux rêver de vivre près de ma petite fille.
    Merci d’avance.
    Armel

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut