Cinéma - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Culture > Cinéma

Cinéma

Horaires et salles de cinéma
au Québec

La cinémathèque québécoise
salle de cinéma répertoire, conférences, centre de documentation, Montréal

Cinoche
Actualités cinématographiques au QuébecCinéma du Parc
salle répertoire montréalaise

Cinéma Montreal
horaires cinémas montréalais et environs

Cinéma Québec
horaires dans tout le Québec

Imax

Horaire télévision du Québec
TV Hebdo

Festivals, cinéclubs et formation

Festival du Nouveau Cinéma
Montréal, octobre

Festival des films du monde de Montréal (FFM)
août-septembre

INIS
Institut national de l’image et du son, Montréal

Infos sur le cinéma

Qui fait Quoi
Liste des entreprises du réseau professionnel de l’audiovisuel et du multimédia

Organismes gouvernementaux

Bureau du cinéma et de la télévision de Montréal
Ville de Montréal

L’Office national du film du Canada
ONF, production de films documentaires, animations et fictions canadiens

Téléfilm Canada

 

Sélection de films québécois des années 60 à aujourd’hui

 

Blade Runner 2049 par Denis Villeneuve (2017)
La suite de Blade Runner. Film tourné en anglais aux États-Unis

Juste la fin du monde de Xavier Dolan (2016)

Chasse-Galerie : La légende par Jean-Philippe Duval (2016)
Histoire d’une légende sur des bûcherons au Québec.

Sicario par Denis Villeneuve (2015)
Film tourné en anglais aux États-Unis

La passion augustine de Léa Pool (2016)

Mommy
de Xavier Dolan (2014)
Prix du jury, Cannes, 2014 et César 2015, meilleur film étranger

Wild de Jean-Marc Vallée (2014) ainsi que Dallas Buyers Club (2013)
Films tournés en anglais aux États-Unis

Prisoners et Enemy de Denis Villeneuve (2013)
films tournés en anglais aux États-Unis

Louis Cyr de Daniel Roby (2013)

Rebelle de Kim Nguyen (2012)
Nomination à Oscar du meilleur film étranger

Laurence Anyways de Xavier Dolan (2012)

Monsieur Lazhar de Philippe Falardeau (2012)
Nomination à Oscar du meilleur film étranger

Café de Flore de Jean-Marc Vallée (2011)
Avec Vanessa Paradis

Les amours imaginaires de Xavier Dolan (2010)
Histoire d’un duel entre amis pour l’amour d’un homme

Incendies de Denis Villeneuve (2010)
Nominations au César du meilleur film étranger et à l’Oscar du meilleur film étranger

J’ai tué ma mère de Xavier Dolan (2009)
La relation houleuse d’un adolescent avec sa mère.

Polytechnique de Denis Villeneuve (2009)
Fiction sur la fusillade du 6 décembre 1989 à l’École Polytechnique de Montréal. 14 jeunes femmes tuées.

Dédé, à travers les brumes par Jean-Philippe Duval (2009)
Fiction sur la vie d’André Fortin, chanteur du groupe mythique Les Colocs, le Kurk Cobain québécois.

1981 par Ricardo Trogi (2009) suivi de 1987 (2014)

Les 3 p’tits cochons de Patrick Huard (2007), et 2 de Jean-François Pouliot (2016)
L’histoire tumultueuse de la vie amoureuse de trois frères.

Congorama de Phillipe Falardeau (2006)
Aventures d’un inventeur belge découvrant des parents bio au Québec.

Bon cop, Bad Cop de Éric Canuel (2006)
Film d’action humoristique. 2 policiers québécois/ontarien doivent enquêter ensemble.

 

C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée (2005)
L’histoire de cinq frères dans une famille québécoise des années 60 à 1980.

Maurice Richard de Richard Binamé (2005)
L’histoire de la grande vedette du hockey québécois.L’Audition de Luc Picard (2005)

Familia de Louise Archambault (2005)
L’histoire sentimentale de deux amies


Horloge biologique
de Ricardo Trogi (2005)
Des jeunes hommes face à l’engagement amoureux et de procréation.

Ma vie en cinémascope de Denise Filiatrault (2004)
Vie de cette chanteuse québécoise, Alys Robi, dans les années 50.

Mémoires affectives de Francis Leclerc (2004) .
Un homme garde une mémoire sélective à la sortie d’un long coma.

Les invasions barbares
de Denys Arcand (2003)
“Le Déclin de l’empire américain” 15 ans après. Cannes, Prix du meilleur scénario et de la meilleure interprétation féminine (Marie-Josée Croze). Césars, prix du meilleur film français. Oscar 2004, meilleur film étranger

La grande séduction de Jean-François Pouliot (2003)
Un petit village québécois perdu tente de garder un médecin montréalais.

Québec-Montréal de Ricardo Trogi (2002)
Aventures sentimentales d’automobilistes sur la route entre Mtl-Québec.

Un homme et son péché de Charles Binamé (2002)
L’histoire d’Alexis, Donalda et Séraphin, un classique québécois.

18 février 1838 de Pierre Falardeau (2001)
Révolte des Patriotes de 1837-1838 au Bas-Canada (Québec).

La turbulence des fluides de Manon Briand (2001)
Sismologue québécoise vivant au Japon revient chez elle.

La moitié gauche du frigo de Philippe Falardeau (2001)
La longue recherche d’emploi d’un jeune ingénieur

L’ange de goudron de Denis Chouinard (2001)
Famille algérienne installée à Montréal et ses problèmes avec l’immigration.

Maëlstrom de Denis Villeneuve (2001)
La vie d’une jeune femme bascule suite à un accident.

Emporte-moi de Léa Pool (1999)

Le violon rouge de François Girard (1998)
L’histoire d’un violon à travers trois siècles.

No de Robert Lepage (1998)
Fiction sur la crise d’octobre 70 au Québec.

Les Boys de Louis Saïa (1997)
Les aventures de joueurs de hockey.

Le confessionnal de Robert Lepage (1995)
Inspiré du film I confess d’Alfred Hitchcock tourné à Québec.

El Doradode Charles Binamé (1995)
La jeunesse montréalaise marginalisée.

Louis 19, le roi des ondes de Michel Poulette (1994)
Concept repris par Hollywood avec le film EdTV.

Octobre de Pierre Falardeau  (1994)

Fiction sur la crise d’octobre 70 au Québec.

Thirty-two short films about Glenn Gould (1993) par François Girard Film d’essai sur la vie du pianiste Glenn Gould.
A propos de Glenn Gould en anglais

Léolo par Jean-Claude Lauzon (1992)
Partiellement basé sur le livre “L’Avalée des avalés” de Réjean Ducharme. Sélectionné par Time parmi 100 meilleurs films de tous les temps

Une histoire inventée d’André Forcier (1990)

À corps perdu de Léa Pool (1988)

Un zoo la nuit de Jean-Claude Lauzon (1987)

Le déclin de l’Empire américain (1986) et Jésus de Montréal (1989) de Denys Arcand . Les deux films culte d’une génération. Le Déclin est la réunion d’un groupe de copains intellos au bord d’un lac du Québec.

Elvis Gratton (1985) et Elvis Gratton II (1999) de Pierre Falardeau
Film culte sur les kétaines. Parodie d’un colonisé à la culture américaine.

Maria Chapdeleine de Gilles Carle (1983)
Avec Carole Laure, la vie d’une jeune femme dans le Québec d’antan.

Les Plouffe de Gilles Carle (1981)
La vie de la famille québécoise typique Les Plouffe dans le Québec des années 50.

Le Confort et l’indifférence
de Denys Arcand (1981).
Documentaire sur la déception des nationalistes suite à l’échec du 1er référendum sur l’avenir politique du Québec.

Les bons débarras de Francis Mankiewicz (1980)
L’histoire d’une famille déchirée dans le Québec rural.

L’eau chaude, l’eau frette de André Forcier (1976)

Les Ordres de Michel Brault (1974)
Film sur la crise d’octobre 1970 au Québec.

Mon oncle Antoine de Claude Jutra (1971)
La vie dans le Québec rural enneigé.

Le chat dans le sac de Gilles Groulx (1964)

A tout prendre de Claude Jutra (1963)

Box office des films québécois en France

En savoir plus sur le cinéma anglophone du Canada

 

Vos recherches:

  • cinema québec
Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada