Changements des critères d'immigration au Québec - Ce qu'il faut savoir - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Changements des critères d’immigration au Québec – Ce qu’il faut savoir

Changements des critères d’immigration au Québec – Ce qu’il faut savoir

Le 8 mars, le ministère de l’immigration du Québec a annoncé que les critères de sélections ont changé. Ce n’est pas la première fois que cela arrive, la dernière modification datait de 2015, mais cette fois, les changements touchent plusieurs aspects du profil des candidats. L’évaluation de la scolarité est revue, ainsi que la pondération des domaines de formation. Pour savoir si cela vous affecte, vous devez particulièrement prêter attention à cette partie de la grille de synthèse :

Grille de 2015
Grille de 2015
Grille de 2017
Grille de 2017

Concernant la liste des domaines de formation, beaucoup de changement dans le pointage de certaines formations, je vous recommande de lire attentivement le document mis à jour le 8 mars 2017. À titre de comparaison, nous avons également la précédente liste datant de 2015.

Beaucoup d’entre vous ont vivement réagit à cette mise à jour, particulièrement par rapport à sa rétroactivité. En effet, en lisant le communiqué du MIDI, on constate cette petite phrase qui peut sembler anodine à priori :

Communiqué du MIDI datant du 8 mars 2017
Communiqué du MIDI datant du 8 mars 2017

 

Nous avons ouvert un fil de discussions pour mesurer l’impact de ces nouveaux changements dans les critères de sélection pour votre immigration au Québec, si vous êtes concernés par ces changements ou si vous avez besoin de plus d’informations, je vous invite à le consulter et y participer.

Le Devoir a également parlé de ce dossier tout en citant des réactions de membres de notre forum de discussions.

Le rêve brisé de candidats à l’immigration
Le rêve brisé de candidats à l’immigration

 

Même si le but de ces changements est louable : “favoriser une meilleure intégration socioprofessionnelle des personnes immigrantes et pour valoriser la connaissance du français”, on peut sérieusement s’interroger sur la légitimité du processus rétroactif. En effet, comme le soulève très justement Lisa-Marie Gervais du Devoir, dans le lot, les demandeurs qui ne se qualifieront plus en vertu de la nouvelle pondération de la grille de sélection seront rejetés, sans le remboursement des quelque 1000 dollars payés pour déposer une demande.

Archives

Attention, les critères d’immigration ont changé…. rétroactivement

 

Vos recherches:

  • bepc au Québec
Laurent Gigon
Cofondateur Immigrer.com
http://immigrer.com

Commentaires sur “Changements des critères d’immigration au Québec – Ce qu’il faut savoir

  1. Bonjour, je ne comprends pas pourquoi le Québec, si attaché à la langue française, favorise t-il l’immigration étrangère non francophone, sous prétexte qu’elle est diplômée.
    Alors que la maîtrise du français est un atout considérable pour l’intégration.
    Elle permet justement de pouvoir s’insérer et d’être actif rapidement.
    Et cela permettrait aux Français de rencontrer et d’échanger davantage avec leurs cousins.
    Le niveau scolaire ne devrait donc pas être un frein, un critère de sélection à l’immigration française, mais au contraire une opportunité de se rapprocher, de s’enrichir et de construire ensemble.
    Plus d’ouverture serait la bienvenue.

    1. Mdr tu parles de cousin.

      1) les Québécois ne sont pas tes cousins ils n’ont même rien à voir avec toi ils ne partagent rien en commun avec toi, ni même la langue ni même la culture.

      2) ne crois pas que parceque tu es francophone tu es au dessus de tout le monde et qu’au Québec les gens vont t’accueillir avec des applaudissements des l’aéroport honnêtement ici on s’en balance que tu viennes de France .

      3) si tu connaissais un peu mieux tous les dispositifs existants permettant aux Français de pouvoir venir au Canada travailler étudier et à terme s’y installer comparativement​ aux autres pays tu louvrirais moins.

      Sur ce je te laisse avec ton arrogance à la française à deux francs six sous…

      1. hello Mr,
        je ne vous connait pas, mais je vous trouve assez agressif en vers les Français, il ne faut pas faire une généralité !!!
        Il est vrai que certain Français sont arrogants,comme certain québécois !!
        Nous avons des racines communes et un langage lié à la Francophonie.
        Que ça vous plaise ou pas nos peuples sont liés !!
        A prêt si vous vous foutez que l’on vienne de France ça vous regarde !!
        Moi je m’en bat les gosses que vous soyez un personnage injurieux !!
        Tout le monde a le droit de rêver !
        Vive le QUEBEC et vive la FRANCE !!
        Bonjour à vous.

  2. Bonjour ! Je travaille déjà ds mon pays d’origine à la douane et accises avec une expérience de 7 ans, si il arriver que j’immigre au Québec est-ce que je pourrais travailler facilement avec mon diplôme. Vos conseils me feront du bien. Bnne jrnee.

  3. Cette application rétroactive d’une nouvelle grille d’évaluation nous apparait comme “injuste”, mais il ne faut pas oublier que dans ce cas c’est nous les migrants, pas les canadiens/québecois.
    Cette mesure vise aussi a permettre un suivi des besoins réels en personnels qualifiés pour leur marché du travail, où certaines spécialités sont demandées et plus d’autres.
    Ce qui montre aussi que vouloir émigrer au Canada demande aussi de pouvoir (vouloir ?) suivre un chemin double : celui du pays (et donc parler 2 langues, le français et l’anglais, et correctement), et celui de la formation (ne pas oublier que se former correctement prend du temps, et que choisir la ‘bonne’ s’anticipe aussi).
    Et qu’en cas de retour, ça peut aussi devenir compliqué (l’administration française a aussi ses barrières).
    En tous cas bonne chance à toutes et tous.

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada