Carte RP et santé au Québec: des délais impossibles

Les démarches d’installation des immigrants sont nombreuses sur place: trouver un logement, un travail, s’inscrire à la santé (RAMQ), échanger son permis de conduire (SAAQ), demander sa carte RP… Il semble pour que pour les nouveaux arrivants, le parcours du combattant ne s’arrête donc plus à la douane lors de l’installation, il y a également de longs délais pour obtenir la simple carte de résident permanent (RP) et également pour s’inscrire aux services de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Après avoir abondamment parlé des délais dans le processus d’immigration encore la semaine dernière qui peuvent monter jusqu’à 65 mois pour les candidats désirant s’installer au Québec, nous apprenons que les nouveaux venus ont également beaucoup de difficultés sur place à obtenir la carte RP et s’inscrire à la RAMQ.

La carte RP est le document plastifié que tout nouvel immigrant doit demander lors de son installation au pays afin de s’identifier aux passages à la douane et ceci en attendant d’avoir la citoyenneté canadienne quelques années plus tard et d’avoir enfin son passeport. Ainsi cette carte est présentée à chaque passage lors des retours au pays. ll y a quelques années, les participants de notre forum parlaient de quelques semaines pour recevoir cette carte. Aujourd’hui les délais explosent comme dénoncé dans l’article du Devoir où on parle de désormais jusqu’à 12 mois d’attente pour recevoir la carte.

Ces derniers jours, un habitué de notre forum d’origine française se plaignait d’être en attente depuis plus de 6 mois pour recevoir la carte. De plus, comme de nombreux autres, il a peur que cela complique les allers-retours entre le Canada et la France s’il doit retourner voir sa famille. Normalement les nouveaux résidents reçoivent cette carte avant de repartir mais les délais sont désormais si longs que ça complique les voyages outre-atlantique qui sont très fréquents pour les nouveaux arrivants. Sans cette carte, la seule autre option est de demander un titre de voyage pour résident permanent (TVRP), une démarche complexe et longue. Et certains retours au pays d’origine se font en catastrophe à cause d’urgence ainsi il n’est pas toujours possible de faire dans les temps cette demande.

Quand au député fédéral, je l’ai contacté sur suggestion d’un internaute sur ce forum. Je me doutais que ça ne mènerait à rien et je constate simplement que ça ne sert à rien. Ce qui est anormal c’est que l’IRCC ne donne aucun numéro à appeler, aucun centre de service où on peut se rendre pour débloquer le dossier et qu’ils nous précisent que c’est inutile de les contacter car ils ne peuvent pas donner d’informations sur l’avancement de quelconque dossier. Ce qui est anormal c’est qu’un élu fédéral constate juste qu’avec la COVID les délais se sont ralongés, que probablement des milliers de migrants se retrouvent sans possibilité de planifier des voyages à l’étranger et qu’il n’y a rien à faire. C’est un problème qui mériterait une discussion parlementaire ou des changements importants au sein de l’IRCC !

Citation de: Loiclevrai, forum immigrer.com

Quel nouveau venu a envie de ne pas être couvert convenablement au niveau de la santé lors de son installation au Québec alors qu’il y a droit? Le manque d’accès aux services de la RAMQ met de nombreux immigrants, travailleurs temporaires et étudiants internationaux dans une situation précaire par rapport au système de santé. Comme le rapporte le reportage de Radio-Canada mentionné ci-dessous, certains immigrants doivent même avancer l’argent lors d’intervention médicale urgente pour des membres de leur famille, faut de joindre la RAMQ, et ceci sans savoir s’ils seront remboursés par la suite. Et pourtant, tous les immigrants et leurs enfants, même ceux ayant des statuts illégaux, peuvent obtenir la couverture de la santé au Québec depuis quelques mois mais encore faut-il que ces derniers puissent rejoindre la RAMQ.

La RAMQ allègue que les difficultés à répondre à la clientèle est reliée à un manque de personnel. En effet, dans les six derniers mois, 45 % des appels ont été rejetés par la RAMQ, incapable d’y répondre, et 10 % des gens ont abandonné d’eux-mêmes, révèlent des données obtenues par Radio-Canada.

Également des Québécois expatriés, de retour d’un long séjour à l’étranger ou dans une autre province canadienne doivent aussi se réinscrire à la RAMQ.

Déjà la cheffe de l’option officielle à Québec du Parti libéral, Dominique Anglade, a fortement réagi à cette situation, la qualifiant d’inacceptable.

Source: Radio-Canada, Le Devoir

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com
  • Your organization is one such organization, which operates, in a professional, dynamic and vibrant environment. Moreover I am absolutely sure that there would be extremely challenging and growth oriented career opportunities that exist in your organization. All these therefore positively motivated me to explore an appropriate opening with your good self.

    On my part I can assure you that with my qualifications and experience accompanied with the knowledge and skill acquired during my job period, I would be able to make a meaningful and significant contribution to your organization.

    I am enclosing my Curriculum Vitae for your kind perusal and looking forward to an opportunity to present my skills and capabilities in person.

    Regards with thanks.

    Khaled saad Ali Ashour

  • bonjour voilà je veux informer que je suis senor operateur wireline slickline dans le pétrole en algerie j’ai travaille plus de 20ans experience
    j’ai travaille
    chez ensp groupe sonatrach au sud de l’algerie mon poste et actuellement je suis sans poste et je veux vivre au canada et travaille

  • Bonjour j’étais dans la situation où j’ai dû rentrer en France pour x raisons. J’ai eu ma RP en janvier et donc pas de carte.
    J’ai donc du faire la demande du titre de voyage pour résidents permanents et pour être honnête, ça n’a pas été si long. Cela m’a pris une semaine de l’envoi de ma demande et à la réception chez moi de mon passeport. J’avais préparé tous les documents avant de partir et une fois à Paris, j’ai envoyé les documents le premier jour ouvrable.
    Ça demande de la recherche, de la patience, de l’organisation mais ça se fait.

  • Merci de cet article.
    Je vis exactement cette double difficulté.

    Depuis 3,5 ans au Québec, je suis français, travailleur indépendant, j’apporte plus de 80% de mon chiffre d’affaires de mes activités à l’international.

    Pourtant j’ai été rejeté 2 fois à la RamQ et ma demande de Résidence Permanente est dans un vide de communication intersidéral.

    C’est une condition d’immigré très difficile à vivre, très stressante, ajouté au sentiment d’être un paria (sans résidence permanente, de nombreuses portes se ferment).

    Je découvre ce que bon nombre d’immigrés ressentent, alors même qu’ils apportent leur valeur, leur envie, parfois leur argent…

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2022 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >