3 mois à Montréal et pleins d'espoirs! Patience et persévérance sont les mots d'or. - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > 3 mois à Montréal et pleins d’espoirs! Patience et persévérance sont les mots d’or.

3 mois à Montréal et pleins d’espoirs! Patience et persévérance sont les mots d’or.

De Gribouille

Bonjour à tous!!!

Je me présente, je m’appelle Emilie et je suis arrivée à Montréal avec mon mari le 14/09/2008.
J’aimerais aujourd’hui faire le bilan des ces 3 premiers mois qui ont été teinté de découvertes, de joies, d’excitation mais aussi de (petites) décepetion, de doutes, d’inquiétudes et incertitude. Mais aujourd’hui, la vie prend un nouveua tounant et que d’aventures qui s’offrent à nous.

Commencons par le début.

1 MOIS = Donc nous sommes arrivée le 14/09/2008 à Montréal et direction l’appartement meublé qu’on a réservé par le net. La proprio est accueillante, l’appart est correct et à l’air douillet. Pas de mauvaise surprise, il est conforme aux photos.
Donc on s’installe tranquillement. Le lendemain nous allons faire quelques repérages pour les courses alimenraires…. Quel changement!!!! Les produits qu’on acheter en France depuis des années n’y sont pas gloupps…. mais qu’est-ce qu’on va bien prendre???? Bon heuresement les marques internationales sont là mais perso j’avais l’habitude de prendre produits carrefour lol. Et produits de beauté fétiches….

C’est pas évident mais faut essayer plusieurs produits avant de trouver ce qui correspond le mieux à se qu’on connaît. Mais on fini par trouver et je cuisine quasiment comme je le faisait en France donc pas de panique lol. J’Habite pas loin du Marché Jean Talon et je peux vous dire que j’ai découvert avec grand plaisir les joies de faire le marché. Les produits sont excellents. Et puis on découvre des produits locaux…. l’adaptation alimentaire est faite! Même notre corps digère mieux lol.
Seul regret, le fromage et le vin sont chers donc cela reste pour les occasions….

Maintenant les démarches de 1ers jours : on cours à droite, à gauche ça arrête pas mais c’est bon tout est en place.
Entre 2 démarches, on prend notre guide du routard, l’appareil photos et hop, à la découverte de notre nouvelle ville et de ses activités!!!
La ville est gigantesques et est jolie. Je sens que je vais l’aimais. En plus il y a des parc très sympas dont le Parc Mont-Royal évidemment et le parc Maisonneuve que j’aime bien.
Un bout de nature au coeur de la ville j’adore!!!!!!!!!!!!!
Et puis on participe aux différentes activités pour se mélanger aux québécois.
Ah oui, la langue….lol ben au départ pour comprendre certains c’est vraiment pas évident. Mais si vous pouvez je vous conseille de regarder un max la télé car ça aide beaucoup!!!! Ça habitue l’oreille.

Fin du 1er et début du 2ème nous participons à TOUTES les réunions d’informations mise en place par le ministère de l’immigration. Car c’est INDISPENSABLE à mon sens car déjà ils vous accueillent les bras ouverts et quand on vient d’arrivée, ça fait de bien. Et puis on a échangés avec d’autres participants, on a rencontré des compatriotes (dont une qui est mariée avec un québécois et qu’on commence à voir régulièrement). Et les intervenants sont de bons conseils et on nous donne des livrets récapitulatifs qui nous ont énormement servis!!! (thèmes :1eres démarches, culture et langues, réalitées socio-éco, emploi, CV….)
Bref, moi j’ai adoré y aller et même si ça prend du temps, ça permet de mieux comprendre là où on met les pieds.

2ème mois= mise en application des conseils pour l’emploi, adaptation du CV, équipement pour l’hiver, habillement….
Quel programme!!!!
C’est sûr que quand on est arrivés, la premiere chose qu’on voulait (conme on avait déjà le logement) était de trouver un emploi même utilitaire pour toucher le moins possible aux économies. Même si elles sont là pour ça, on sait pas comment on va consommer et puis s’équiper pour l’hiver s’est pas donné, et les économies fondent à vue d’oeil.
Mais le temps de comprendre comment les choses fonctionnent ici et le temps de s’y adapter, ben ça prend plus ou moins de temps, c’est pas évident.

Quand aux sessions de l’immigration l’intervenante nous disait qu’il fallait en moyenne 6 mois pour un nouvel immigrant pour trouver un emploi dans sa branche…. je me suis sentie un peu découragée!!!!!! C’est long 6 mois!
Mais elle a évidemment raison. Au bout de 2 mois, on est pas vraiement capable de rentrer sur le marché du travail (y en a oui et tant mieux mais la plupart je pense pas) car c’est bien différent de la France!

Donc on s’informe à droite et gauche, on commence à se sentir à l’aise. Moi je passe un 1ere entrevue d’embauche (jsute après session sur l’emploi) mais ça marche pas. Tant pis, au moins j’ai vu a quoi ressemblait une entrevue à la québécoise.
Je suis dans le sociale et mon mari dans l’aéro.

Et puis je commence à me faire un carnet d’adresse de structures où je voudrais travailler, mon tableau pour m’organiser traine un peu….. Je me sens pas trop capable de tel pour demander une entrevue pour avoir des informations sur la structure et l’emploi…. je me mets des coup de peids au fesses mais c’est dur. Avec mon mari on se partage l’ordi, on regarde les offres sur le net, on répond timidement…. A que c’est dur de se jeter à l’eau!!!!!!!!!!!!!!!

Et puis après tout, à quoi bon. Je peux commencer par du bénévolat (conseils de l’immigration), j’aurais un pied dans mon domaine)…. Donc le 12 novembre, je m’engage auprès d’une association qui acceuille des personnes itinérantes ou en difficultés de 55 et +. Equipe très sympa et je me sens bien!!!! J’y vais 1 fois/semaine et j’adore!!! Je me sens utile et valorisé même sans emploi… je commence à comprendre comment les choses fontionnent.

Pour faire court car je me rend compte que ca commence à devenir long…
Le 04/12, j’ai RDV avec un conseiller ANAEM (agence nationale d’aide aux étrangrers et de migrations qui aident bcp les français) me donne des conseils et me dit de tel pour avoir des entrevues d’info pour connaitre les structures… Et me fixe un autre RDV 2 semaines plus tard pour le 19/12…..
Donc pas le choix, il faut que je décroche mon tel!!!!! (mon mari vient de trouver un job dans sa branche apres avoir postuler sur le net, donc j’ai refuser l’emploi de caisiere pour continuer à me concentrer sur ma recherche d’emploi dans mon domaine… Il n’y a rien dégradant mais avec 1 tps pleins, plus trop le temps de chercher aiileurs…)

Je telephone à reculons à une 1ere structure (qui m’avais contacter pour me proposer un entrevue mais comme je parlais anglais, elle conserve mon CV pour 6 mois et quand je me sens de parler anglais, je la recontact) mais elle peut me recevoir qu’en Janvier… Je passe à la 2eme structure et la MIRACLE,, ça tombe bien que je tel car ils sont en plein recrutement!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Après 3 entrevues, le 4ème a été le bon!!!!
Donc en 3 mois, à 1 semaine d’intervalle, on a un job et des paies qui vont nous permettre de VIVRE et de profiter de l’hiver et de mettre de cote pour notre prochain appart au printemps!!!

En 3 mois, on se retrouve dans une ville qu’on aime, il neige à noël, je vais du bénévolat, chose que j’ai toujours voulu faire mais j’ai pas pris le temps en France, et je vais travailler dans un strucutre où en France les portes m’ont toujours été fermé (prenne pas de stagiaire, pas de postes, pas le temps de vous recevoir).
Il y a beaucoup plus d’opportunités ici je trouve.

Au final, à travers mon aventure je voudrais aux nouveaux et au furtus immigrants:
– faites toutes les démarches pour l’emploi avant d’arrivée (l’équivalence peut attendre même si certain la demande, pas tout le monde… donc a vous de voir si vous voulez économie et voir sur place si vous en aurez l’uilité ou payé et être plus serein de l’avoir car je vous avoue que c’est une démarche un peu longue); apprenais l’anglais si vous le pouvez car même si c’est francophone, bcp d’emploi demande qu’on le parle… On peut le faire sur place mais si vous pouvez avant c’est mieux)

– participer à un maximum d’activité car vous vous ferrez des contacts, c’est très important

– Rien ne sert d’aller vite, laissez-vous le temps d’arrivée, de vous installer et de comprendre comment votre nouveau pays fonctionne

– n’hésitez pas à contacter des entreprises pour demander des info (je voulais sauter cette étape et tel pour demander s’ils embauchaient) car lorsque vous postulerez dans cette structure vous marquerez des points positifs (je pense que j’ai fait la différence et en sortant de l’entrevue je savais que c’était OK)

– prenez ça comme une aventure car c’est l’aventure et dites-vous que la moyenne c’est 6 mois (une copine a trouvé en 6 mois mais au moins elle fait ce qu’elle voulait faire et est super heuresue)

– Entourez-vous de gens qui peuvent vous épauler.

– Faite du bénévolat (il y en a pour tout les domaines) et même si ça n’a rien à voir avec votre job, ça vous ferra sortir de chez vous et connaitre des gens (vous rencontrerais peut-être le copain d’un copain qui connait un copain qui est marié à une fille qui connait un employé dans votre domaine) cf centre d’action bénévole de Montréal

– Et puis surtout ne JAMAIS JAMAIS JAMAIS VOUS DECOURAGER CAR TOUT VIENT A POINT QUI SAIT ATTENDRE.
Et puis si jamais vous voulais retourner dans votre pays, n’hésiter à contacter des structures qui pourront vous aider car faire toutes ses démarches d’immigration pour ne rester que 6 mois…. C’est pas drôle.

PS: si vous prenez un logement, éviter les 1er étage ou alors prenez vos précautions questions sécurité des verrous (il faut qu’ils ferment avec un clé des 2 cotés) car nous avons était cambriolés….. Petite mésaventure qui rajoute du stress…. Bad trip mais on est toujours là.

COURAGE A TOUS ET TENEZ BON, ON A “SIGNÉ” POUR ÇA

Emilie

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laissez un commentaire

3 mois à Montréal et pleins d’espoirs! Patience et persévérance sont les mots d’or.

De Gribouille

Bonjour à tous!!!

Je me présente, je m’appelle Emilie et je suis arrivée à Montréal avec mon mari le 14/09/2008.
J’aimerais aujourd’hui faire le bilan des ces 3 premiers mois qui ont été teinté de découvertes, de joies, d’excitation mais aussi de (petites) déecpetion, de doutes, d’inquiétudes et incertitude. Mais aujourd’hui, la vie prend un nouveua tounant et que d’aventures qui s’offrent à nous.

Commencons par le début.
1 MOIS = Donc nous sommes arrivée le 14/09/2008 à Montréal et direction l’appartement meublé qu’on a réservé par le net. La proprio est accueillante, l’appart est correct et à l’air douillet. Pas de mauvaise surprise, il est conforme aux photos.
Donc on s’installe tranquillement. Le lendemain nous allons faire quelques repérages pour les courses alimenraires…. Quel changement!!!! Les produits qu’on acheter en France depuis des années n’y sont pas gloupps…. mais qu’est-ce qu’on va bien prendre???? Bon heuresement les marques internationales sont là mais perso j’avais l’habitude de prendre produits carrefour lol. Et produits de beauté fétiches….

C’est pas évident mais faut essayer plusieurs produits avant de trouver ce qui correspond le mieux à se qu’on connaît. Mais on fini par trouver et je cuisine quasiment comme je le faisait en France donc pas de panique lol. J’Habite pas loin du Marché Jean Talon et je peux vous dire que j’ai découvert avec grand plaisir les joies de faire le marché. Les produits sont excellents. Et puis on découvre des produits locaux…. l’adaptation alimentaire est faite! Même notre corps digère mieux lol.
Seul regret, le fromage et le vin sont chers donc cela reste pour les occasions….

Maintenant les démarches de 1ers jours : on cours à droite, à gauche ça arrête pas mais c’est bon tout est en place.
Entre 2 démarches, on prend notre guide du routard, l’appareil photos et hop, à la découverte de notre nouvelle ville et de ses activités!!!
La ville est gigantesques et est jolie. Je sens que je vais l’aimais. En plus il y a des parc très sympas dont le Parc Mont-Royal évidemment et le parc Maisonneuve que j’aime bien.
Un bout de nature au coeur de la ville j’adore!!!!!!!!!!!!!
Et puis on participe aux différentes activités pour se mélanger aux québécois.
Ah oui, la langue….lol ben au départ pour comprendre certains c’est vraiment pas évident. Mais si vous pouvez je vous conseille de regarder un max la télé car ça aide beaucoup!!!! Ça habitue l’oreille.

Fin du 1er et début du 2ème nous participons à TOUTES les réunions d’informations mise en place par le ministère de l’immigration. Car c’est INDISPENSABLE à mon sens car déjà ils vous accueillent les bras ouverts et quand on vient d’arrivée, ça fait de bien. Et puis on a échangés avec d’autres participants, on a rencontré des compatriotes (dont une qui est mariée avec un québécois et qu’on commence à voir régulièrement). Et les intervenants sont de bons conseils et on nous donne des livrets récapitulatifs qui nous ont énormement servis!!! (thèmes :1eres démarches, culture et langues, réalitées socio-éco, emploi, CV….)
Bref, moi j’ai adoré y aller et même si ça prend du temps, ça permet de mieux comprendre là où on met les pieds.

2ème mois= mise en application des conseils pour l’emploi, adaptation du CV, équipement pour l’hiver, habillement….
Quel programme!!!!
C’est sûr que quand on est arrivés, la premiere chose qu’on voulait (conme on avait déjà le logement) était de trouver un emploi même utilitaire pour toucher le moins possible aux économies. Même si elles sont là pour ça, on sait pas comment on va consommer et puis s’équiper pour l’hiver s’est pas donné, et les économies fondent à vue d’oeil.
Mais le temps de comprendre comment les choses fonctionnent ici et le temps de s’y adapter, ben ça prend plus ou moins de temps, c’est pas évident.

Quand aux sessions de l’immigration l’intervenante nous disait qu’il fallait en moyenne 6 mois pour un nouvel immigrant pour trouver un emploi dans sa branche…. je me suis sentie un peu découragée!!!!!! C’est long 6 mois!
Mais elle a évidemment raison. Au bout de 2 mois, on est pas vraiement capable de rentrer sur le marché du travail (y en a oui et tant mieux mais la plupart je pense pas) car c’est bien différent de la France!

Donc on s’informe à droite et gauche, on commence à se sentir à l’aise. Moi je passe un 1ere entrevue d’embauche (jsute après session sur l’emploi) mais ça marche pas. Tant pis, au moins j’ai vu a quoi ressemblait une entrevue à la québécoise.
Je suis dans le sociale et mon mari dans l’aéro.

Et puis je commence à me faire un carnet d’adresse de structures où je voudrais travailler, mon tableau pour m’organiser traine un peu….. Je me sens pas trop capable de tel pour demander une entrevue pour avoir des informations sur la structure et l’emploi…. je me mets des coup de peids au fesses mais c’est dur. Avec mon mari on se partage l’ordi, on regarde les offres sur le net, on répond timidement…. A que c’est dur de se jeter à l’eau!!!!!!!!!!!!!!!

Et puis après tout, à quoi bon. Je peux commencer par du bénévolat (conseils de l’immigration), j’aurais un pied dans mon domaine)…. Donc le 12 novembre, je m’engage auprès d’une association qui acceuille des personnes itinérantes ou en difficultés de 55 et +. Equipe très sympa et je me sens bien!!!! J’y vais 1 fois/semaine et j’adore!!! Je me sens utile et valorisé même sans emploi… je commence à comprendre comment les choses fontionnent.

Pour faire court car je me rend compte que ca commence à devenir long…
Le 04/12, j’ai RDV avec un conseiller ANAEM (agence nationale d’aide aux étrangrers et de migrations qui aident bcp les français) me donne des conseils et me dit de tel pour avoir des entrevues d’info pour connaitre les structures… Et me fixe un autre RDV 2 semaines plus tard pour le 19/12…..
Donc pas le choix, il faut que je décroche mon tel!!!!! (mon mari vient de trouver un job dans sa branche apres avoir postuler sur le net, donc j’ai refuser l’emploi de caisiere pour continuer à me concentrer sur ma recherche d’emploi dans mon domaine… Il n’y a rien dégradant mais avec 1 tps pleins, plus trop le temps de chercher aiileurs…)

Je telephone à reculons à une 1ere structure (qui m’avais contacter pour me proposer un entrevue mais comme je parlais anglais, elle conserve mon CV pour 6 mois et quand je me sens de parler anglais, je la recontact) mais elle peut me recevoir qu’en Janvier… Je passe à la 2eme structure et la MIRACLE,, ça tombe bien que je tel car ils sont en plein recrutement!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Après 3 entrevues, le 4ème a été le bon!!!!
Donc en 3 mois, à 1 semaine d’intervalle, on a un job et des paies qui vont nous permettre de VIVRE et de profiter de l’hiver et de mettre de cote pour notre prochain appart au printemps!!!

En 3 mois, on se retrouve dans une ville qu’on aime, il neige à noël, je vais du bénévolat, chose que j’ai toujours voulu faire mais j’ai pas pris le temps en France, et je vais travailler dans un strucutre où en France les portes m’ont toujours été fermé (prenne pas de stagiaire, pas de postes, pas le temps de vous recevoir).
Il y a beaucoup plus d’opportunités ici je trouve.

Au final, à travers mon aventure je voudrais aux nouveaux et au furtus immigrants:
– faites toutes les démarches pour l’emploi avant d’arrivée (l’équivalence peut attendre même si certain la demande, pas tout le monde… donc a vous de voir si vous voulez économie et voir sur place si vous en aurez l’uilité ou payé et être plus serein de l’avoir car je vous avoue que c’est une démarche un peu longue); apprenais l’anglais si vous le pouvez car même si c’est francophone, bcp d’emploi demande qu’on le parle… On peut le faire sur place mais si vous pouvez avant c’est mieux)

– participer à un maximum d’activité car vous vous ferrez des contacts, c’est très important

– Rien ne sert d’aller vite, laissez-vous le temps d’arrivée, de vous installer et de comprendre comment votre nouveau pays fonctionne

– n’hésitez pas à contacter des entreprises pour demander des info (je voulais sauter cette étape et tel pour demander s’ils embauchaient) car lorsque vous postulerez dans cette structure vous marquerez des points positifs (je pense que j’ai fait la différence et en sortant de l’entrevue je savais que c’était OK)

– prenez ça comme une aventure car c’est l’aventure et dites-vous que la moyenne c’est 6 mois (une copine a trouvé en 6 mois mais au moins elle fait ce qu’elle voulait faire et est super heuresue)

– Entourez-vous de gens qui peuvent vous épauler.

– Faite du bénévolat (il y en a pour tout les domaines) et même si ça n’a rien à voir avec votre job, ça vous ferra sortir de chez vous et connaitre des gens (vous rencontrerais peut-être le copain d’un copain qui connait un copain qui est marié à une fille qui connait un employé dans votre domaine) cf centre d’action bénévole de Montréal

– Et puis surtout ne JAMAIS JAMAIS JAMAIS VOUS DECOURAGER CAR TOUT VIENT A POINT QUI SAIT ATTENDRE.
Et puis si jamais vous voulais retourner dans votre pays, n’hésiter à contacter des structures qui pourront vous aider car faire toutes ses démarches d’immigration pour ne rester que 6 mois…. C’est pas drôle.

PS: si vous prenez un logement, éviter les 1er étage ou alors prenez vos précautions questions sécurité des verrous (il faut qu’ils ferment avec un clé des 2 cotés) car nous avons était cambriolés….. Petite mésaventure qui rajoute du stress…. Bad trip mais on est toujours là.

COURAGE A TOUS ET TENEZ BON, ON A “SIGNÉ” POUR ÇA

Emilie

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laissez un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada