Vouloir vivre au Canada et s’installer au Québec...

Vouloir vivre au Canada et s’installer au Québec…

Les Français, moi le premier, parlons souvent de « vivre au Canada » quand on s’installe au Québec. Alors oui, jusqu’ à preuve du contraire, le Québec est bien au Canada, pourtant on réalise vite que le Québec, c’est le Québec et que la subtilité va bien au delà que de jouer sur les mots. Seule province uniquement francophone, les différences entre les bleus et blanc et le reste du pays vont bien au delà de la langue officielle.

De souche majoritairement franco et catholique, les Québécois, nourrissent un « Je t’aime moi non plus » avec leurs concitoyens de souche anglo-saxonne protestante.
Maitres chez eux depuis la révolution tranquille, et après avoir mieux protéger le français au Québec avec la fameuse loi 101, les souverainistes sont nombreux à encore espérer voir l’indépendance de la province à la Fleur de Lys.
Mais voila. 2 référendums perdus ça fait mal. 50 ans et un Bloc Québécois en déroute plus tard, le Québec est toujours bel et bien une province de la fédération canadienne et même si à l’instar des autres provinces elle à son propre gouvernement, elle répond toujours à l’autorité d’Ottawa.

Il n’y a évidemment pas que des indépendantistes au Québec, et beaucoup d’entre eux avoueront même une fierté d’être Canadien.
Néanmoins, chaque Québécois, se sent Québécois avant tout.
La plupart vous avoueront tout simplement ne pas se reconnaitre dans la nation canadienne. Cette fierté, cette identité, cette exception culturelle et linguistique qui les distingue de leurs compatriotes anglophones et qui fait d’eux ce peuple unique et une nation à part entière.

La fête nationale canadienne, est bien un jour férié au Québec mais n’est pas vraiment fêtée et les gens en profitent pour déménager ignorant totalement la liesse patriotique qui envahit le reste du pays.
La fête de la Saint-Jean néanmoins est célébrée à travers tout le Québec, comme une fête nationale et identitaire à part entière.
Les drapeaux canadiens sont rares au Québec, hormis sur les bâtiments administratifs fédéraux. Par contre le drapeau québécois fleurdelisé, dont on a célébré le 65 ème anniversaire le 21 Janvier, est arboré fièrement.

De l’autre bord, Il suffit de parler un peu à des Canadiens anglophones pour cerner qu’ils n’éprouvent pas la plus grande sympathie pour les Québécois, communément appelés
« French ». Même pas « French Canadian ».
Les Français s’installant à l’ouest doivent souvent expliquer qu’ils sont des « French from France », ce qui les rend plus appréciés que s’ils étaient « French » du Québec.

J’aime le Québec. Je suis passionné par le Québec. Passionné par son histoire, par sa culture. Je nourris un profond respect, voir une admiration pour ces patriotes qui se battent depuis 400 ans pour survivre et préserver leur langue et leur héritage français et catholique.
Plus que de survivre, les Québécois ont créé une réelle identité et une culture unique.
Alors oui, on peut comprendre que de l’histoire et du passé, subsistent des ressentis, des sensibilités, comme le fait français et la question de la souveraineté par exemple.

Néanmoins, je suis convaincu, que ce n’est pas à moi, Français, et récemment installé de surcroit, de donner mon opinion ou de me positionner sur des sujets que je ne maitrise pas.
En tant qu’immigré, je peux comprendre l’importance du débat mais n’en saisirai jamais la réelle signification comme un Québécois le fera.

Qu’on le veuille ou non, le Québec est une nation à part et distincte en bien des égards du reste du Canada. Je pense qu’Il est important de bien saisir cette différence lorsqu’on choisit de s’établir au Québec.

Les Québécois se sentent aussi Canadiens que les Français se sentent Européens. Oui, on est Européens. Oui, le drapeau bleu aux étoiles jaunes flotte en France. Oui, certains sont plus pro ou anti Europe que d’autres.
Pourtant, on est Français avant tout. Et c’est un sentiment général et dominant.

Vouloir vivre au Canada et s’installer au Québec, c’est comme vouloir vivre dans l’empire Romain et s’installer dans le village d’Astérix.

A nous, récemment installés de saisir la juste attitude à adopter pour respecter les sensibilités de chacun et s’intégrer au mieux dans une société qui cherche encore elle-même à trouver sa place au sein de sa propre nation.

Avatar
Yann
Né en Corée du Sud, Yann est adopté à l 'âge de 4 mois et grandit à Paris. De son Papa Français et de sa Maman Suisse, il se lance dans l 'aventure Canadienne et obtiendra sa résidence permanente en 2009. Ayant vécu à Paris et aux Etats Unis, il trouve au Québec un bon équilibre entre sa culture Française et son « American Way of Life ». Yann75006 habite d 'abord à Montréal avant de finalement s installer à Saint Eustache dans les Laurentides.
http://www.immigrer.com

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada