ARM: reconnaissances mutuelles en pleine expansion

Récemment le gouvernement québécois a signé plusieurs nouvelles ententes avec un nouveau pays afin de reconnaître les métiers de personnes diplômés de l'autre côté de l'Atlantique. En effet, cinq nouveaux accords ont été fait avec la Suisse afin de reconnaître plus facilement les diplômés mutuels du Québec et de ce

Suisse-Québec: 5 nouveaux accords de reconnaissance au niveau professionnel

Grâce aux efforts déployés par le gouvernement du Québec et le gouvernement suisse, les deux entités viennent de signer un nouvel accord afin de favoriser la reconnaissance professionnelle. En effet, avec la signature de l'Entente Québec-Suisse et les 5 premiers ARM, de nombreux suisses pourront plus facilement faire reconnaître leur

4 millions de dollars pour la reconnaissance des immigrants au Québec

Les problèmes de reconnaissance de diplômes des travailleurs étrangers au Québec sont malheureusement notoires. Au fil des ans, de nombreux témoignages sur notre forum de discussion sont venus confirmer les grandes difficultés pour certains immigrants de faire reconnaître leurs diplômes acquis dans leur pays d'origine auprès des ordres et des

Équivalence: les diplômés étrangers se sentent mal accompagnés

La reconnaissance du diplôme obtenu à l'étranger pour un immigrant est souvent le talon d'Achille de son installation au Québec et dans le reste du Canada. Un tout nouveau sondage Léger vient de confirmer que les nouveaux arrivants se sentent souvent abandonnés et ils rencontrent de nombreuses difficultés lorsqu'il est venu

Les immigrants et les ordres professionnels au Québec

Par immigrer.com, 5 octobre 2016 dans Québec  immigrer.com Posté(e) 5 octobre 2016 LES IMMIGRANTS ET LES ORDRES Nous ne méritons pas cette mauvaise presse Le projet de loi 98 sur l’admission aux professions rate la cible 5 octobre 2016 |Texte collectif* | Québec Photo: Jacques Nadeau Le Devoir«La moitié des demandeurs doivent suivre une formation d’appoint ou un stage d’intégration au contexte québécois», estime l'auteur. Malheureusement,