Médecin diplômé à l’étranger et sans travail au Québec

Médecin diplômé à l’étranger et sans travail au Québec

Arrivé au Québec il y a sept ans, un physiatre algérien désespère d’exercer un jour la médecine en sol québécois, alors que les délais dans cette spécialité s’étirent sur des mois pour les patients.

«Je savais que ce ne serait pas facile d’obtenir mon permis d’exercice, mais je ne pensais pas me heurter à un mur. Même quand on franchit les obstacles, il se dresse de nouvelles embûches. On n’est pas préparé à cela», critique Noureddine Soual.

Cet Algérien de 41 ans détient un diplôme de médecin spécialisé en réadaptation physique, obtenu après douze années de formation universitaire. Comme ce diplôme algérien ne lui permet pas de pratiquer ici. M. Soual travaille comme chef thérapeute dans une clinique chiropratique du secteur Cap-Rouge, à Québec.

Premier revers

Il a connu un premier revers en décembre 2013, après avoir échoué à l’examen d’évaluation du Conseil médical du Canada. «Je travaillais à temps plein pour faire vivre ma famille. Je me suis rendu compte que j’étais mal préparé. J’ai renoncé à repasser l’examen, car il aurait fallu que je débourse à nouveau 1600 $, sans aucune garantie que j’obtiendrais par la suite une place dans une faculté de médecine au programme de résidence», explique M. Soual, qui a trois jeunes enfants.

Selon lui, des médecins diplômés hors Canada et États-Unis qui ont réussi l’examen d’équivalence attendent depuis quatre ou cinq ans d’être admis au programme de résidence, autre étape obligatoire pour l’obtention d’un permis d’exercice au Québec.

«Une deuxième condition est d’avoir travaillé au moins un an en spécialité dans les deux dernières années. Or, le processus est tellement long qu’on ne se qualifie plus!» s’exaspère M. Soual.

Aucune garantie

L’autre voie offerte aux médecins diplômés hors Canada et États-Unis est de reprendre ses études en médecine à partir de l’externat (3e année de médecine). «Le problème, c’est que le nombre de places est très limité et qu’il n’y a pas de garantie d’un poste à la clé. On voit une fois de plus la porte se refermer», dit-il.

source et suite: http://www.journaldequebec.com/2017/05/28/medecin-diplome-a-letranger-et-sans-travail-au-quebec

bbc9d6f2-ebd7-4c47-8364-71135f2b884b_ORIGINAL.jpg

 

Enfin vous publiez un article sur la réalité du Québec au lieu de vendre du rêve au futurs immigrants.

Il y en a beaucoup comme lui ou qui sont ingénieurs ou autre qui en sont rendus à conduire un taxi ou faire des jobs alimentaires pour faire vivre leur famille.

Moi-même qui possède plus de 10 ans d’expérience dans mon domaine, on me répond que je n’ai pas d’expérience pertinente au Québec à chacune de mes candidatures.

 

Ben là, c’est pas la première fois que ce genre d’article est publié. Puis il suffit de lire partout sur le forum pour voir que c’est pas du tout caché la réalité du marché du travail ici.

 

Je n’ai pas que c’était caché non plus mais 90% des publications  (sur Facebook notamment) ne sont que positives ou pour vanter le Québec alors parfois ça fait du bien de voir un article qui parle de la réalité.

Et puis, pour avoir vu les commentaires sur les publications ou les expériences négatives de certains, c’est à chaque fois de la faute de celui qui parle de son expérience.

Heureusement que pour certains tout se passe merveilleusement bien mais il y a aussi des cas plus difficiles et il y en a qui en arrachent.

 

J ai vu un documentaire sur les medecins qui sont bloques une fois au canada et qui ne trouvent aucun moyen a part passer et repasser des centaines de tests. Je pense que pour les medecins et les.metiers spesialises qui restenet si bloques vaut mieux aller aux etats unis. Plusieurd ont connu des divorces et des retours terribles.

Cette vérité sur la médecine et Ingéniorat n’a jamais été cachée, tout le monde la connaissait, y compris les médecins et Ingénieurs lorsqu’ils arrivent au Quebec. C’est comme si cet article a dévoilé un grand secret sur la situation des médecins étrangers. Les médecins et Ingénieurs qui arrivent ici le savent dès leur premiere journée au Quebec, ils le savent meme avant d’arriver. Depuis très très longtemps, tout le monde sait que le Quebec n’était et ne sera jamais un bon endroit ni pour les médecins ni pour les Ingénieurs. Je me demande pourquoi les nouveaux arrivants s’obstinent et insistent a venir au Quebec, pourquoi ne pas aller ailleurs ou ces deux professions sont mieux accueillies ?

Je suis Ingénieur de formation avec une tres grande experience dans mon pays, je l’ai compris dès mes trois premiers mois (2001), j’ai fait ma vie autrement et j’en suis très content.

Le collège des médecins au Quebec, est une grosse mafia, ils ne lâcheront jamais leur monopole sur la médecine et les médecins, tout comme l’ordre des Ingénieurs du Quebec. Ils détiennent la grosse part du problème, l’autre part ce sont les médecins et Ingénieurs eux même.

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada