Le marché du travail du Québec n'a jamais été aussi solide - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le marché du travail du Québec n’a jamais été aussi solide

Le marché du travail du Québec n’a jamais été aussi solide

Le Québec connaît le plein d’emploi et le marché du travail québécois n’a jamais été aussi solide. En atteignant son plein-emploi, le problème de la pénurie de main-d’oeuvre s’en trouve exacerbé. L’institut du Québec a publié ces derniers jours son bilan 2017 de l’emploi au Québec. « Champion de la création d’emplois en 2016 (90 500), le Québec cède sa place à l’Ontario en 2017 (176 000), conservant le 2e rang (87 000), tout juste devant la Colombie-Britannique (83 000) », résume l’Institut.

Depuis un an, le nombre de postes à pourvoir a augmenté de 30 % au Québec.

Selon l’institut, depuis la dernière année, le nombre de chômeurs a enregistré une baisse de 25 % dans la Belle Province.

Le taux d’emploi chez les 25 à 54 ans atteint près de 85 %. Il s’agit d’un «sommet inégalé» qui témoigne du vieillissement de la main-d’œuvre active.

Plus encore, pour la première fois en dix ans, la Belle province connaît trois années consécutives de création d’emplois. Le taux de chômage au Québec à 4,9 % à la fin de décembre 2017, un plancher historique.

Toujours selon l’institut du Québec, la grande majorité des emplois ont été pourvus dans le secteur privé en 2016, la création l’année suivante est répartie entre le privé (34 700), le public (30 200) et le travail autonome (21 900). Aussi, la majorité des emplois créés étaient à temps plein pour une quatrième année de suite au Québec.

Également,  le Québec comptait quelque 90 000 postes vacants à pourvoir à la fin du troisième trimestre de 2017.

Et Montréal n’est pas épargné par cette vague. Avec une croissance du PIB réel de 3,5 %, la plus forte enregistrée depuis le début du siècle, et une augmentation de l’emploi de 3,6 %, la meilleure performance enregistrée depuis 1998, l’économie du grand Montréal tourne à plein régime.

Source: Le Devoir, Montréal International, L’institut du Québec, Le Soleil

 

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Commentaires sur “Le marché du travail du Québec n’a jamais été aussi solide

  1. En 1985, j’ai été au chomage de très longue durée suite à une période de pénurie de l’emploi en France et voir meme à Paris.
    Je me suis porté candidat pour l’immigration ,mais je n’ai jamais eu l’opportunité de m’installer au Canada.
    La conjoncture du pays n’était pas la meme.
    Philippe Charque

  2. Bonjour,
    Français souhaitant s’expatrier en Amérique, j’aimerais savoir quels secteurs recrutent le plus sans diplome (juste le bac) ? Faut-il un permis pour travailler ? Le quebec est-il souple vis à vis des Français souhaitant créer une entreprise sur place ?

    Merci de votre réponse.

Les commentaires sont fermés.

Haut

Bienvenue au Canada