Les universités québécoises débarquent en France - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les universités québécoises débarquent en France

Les universités québécoises débarquent en France

Comme chaque début d’année, les universités québécoises vont rencontrer en France les potentiels étudiants qui aimeraient venir étudier dans la Belle province.

Les journées « Étudier au Québec » sont de retour du 5 au 8 février à Paris dans la capitale française.

Venez rencontrer l’Université du Québec à Montréal (UQAM), l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université de Montréal, l’Université Laval de la ville de Québec et l’Institut National de la Recherche Scientifique.

Vous êtes lycéen, étudiant de niveau Licence, Master et Doctorat ou jeune chercheur et vous souhaitez partir étudier au Québec ? Venez rencontrer les représentants des universités québécoises à qui vous pourrez poser toutes les questions inhérentes à votre projet de mobilité internationale :
Quelle université et quel diplôme choisir?
Comment s’inscrire?
Quand partir?
Comment financer ses études?

En savoir plus : http://www.mrifce.gouv.qc.ca/portail/_scripts/ViewEvent.asp?EventID=13857&lang=fr&strIdSite=par

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Commentaires sur “Les universités québécoises débarquent en France

  1. @skyeyes44
    se priver de 85% d’un marché est une mauvaise stratégie car les universités viennent ici pour vendre un produit, c’est une démarche commerciale et non une oeuvre de charité. Donc de ce point de vue elles n’optimisent pas leur déplacement et ratent largement la cible.

  2. Cela fait plusieurs mois que je recherche de la documentation sur les universités québécoises, en vain (ou presque), tout le monde n’a pas les moyens de monter sur la capitale pour un forum de quelques jours (qui plus est en semaine), certes venir en france est déjà une jolie mobilisation mais se focaliser uniquement sur Paris prouve le recrutement d’une certaine “élite” et c’est bien dommage.

  3. Vous faites votre première erreur.
    Les Universités québecoises viennent en France pour vous donner une chance : vous voulez tout de même pas qu’ils vous apportent le petit déjeuner au lit !!
    Elles font un geste ! à vous de faire un pas vers elles !!!
    De toute façon avec les 15 % restants elles trouveront les candidats motivés dont elles ont besoin.

  4. Peut être est ce une erreur pour ces universités de ne pas aller en Province ( et encore je crois que c’est en partie faux) mais notre fils étudiant IAE Tours est parti en échange àl’Université Québecoise de Trois Rivières ( UQTR allez sur leur site !!) et ne l’a jamais regretté ..
    … Puis volontairement il y est revenu pour obtenir unMBA .A ce jour il est bien installé dans un job d’analyse budgétaire dans une banque du centre d”affaires de Montréal..Bien loin de ce qu’il aurait pu espérer en restant en France en 2012 !!
    Croyez moi il faut aller à la rencontre de nos cousins, ils ont bcp à nous apprendre sur le système scolaire et les relations humaines. Et si vous êtes téméraires, un job vous attendu là-bas à condition de passer toutes les contraintes administratives et être formé pour un job dont ils ont besoin !! Courage, les jeunes !!

  5. Ce n’est pas étonnant, tout le monde croit que Paris est le centre de la France, alors qu’il y a de grandes universités à Bordeaux, Toulouse, Aix-Marseille, Lyon, sans compter les autres villes universitaires de France et d’outre mer.

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada