Les immigrants très touchés par l'autisme - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Les immigrants très touchés par l’autisme

Les immigrants très touchés par l’autisme

En cette journée internationale de l’autisme et mois de l’autisme, nous aimerions vous souligner que les immigrants ne sont pas épargnés par ce diagnostique. Même si le Canada n’accepte pas les candidatures de personnes autistes pour l’immigration, les enfants d’immigrants peuvent très bien naître avec ce handicap une fois sur place.

Selon les plus récentes données sur la prévalence de l’autisme aux États-Unis, un enfant sur 68 est autiste au pays de l’Oncle Sam, ce qui veut dire que un garçon sur 42 et une fille sur 189 aura ce diagnostique (1). Le Canada et le Québec ne sont pas épargnés par cette épidémie mondiale. En Amérique du Nord les cas sont peut-être mieux diagnostiqués, ce qui explique en partie seulement l’augmentation de la prévalence, mais une étude américaine affirme que les enfants issus des minorités sont souvent diagnostiqués plus tardivement (2). Et sachant qu’un diagnostique précoce peut faire la différence pour l’avenir de l’enfant, il est donc important de démystifier les troubles envahissants du développement (TED).

Aussi comme l’affirme une récente étude québécoise, certaines familles immigrantes originaire du Maghreb ayant un enfant autiste rencontrent de grandes difficultés pour naviguer dans le système de santé québécois qu’ils tardent à découvrir (3). Comme le mentionne également une étude rapportée par Time, le pronostic des enfants TED peut être affecté par les conditions socio-économiques des parents ainsi que le fait qu’il soit immigrant (4). Pour les immigrants, et particulièrement ceux qui ne parlent pas parfaitement le français ou l’anglais à leur arrivée, le manque d’information sur l’autisme dans leur pays d’origine, la méconnaissance du système de santé local, les réactions socio-culturelles face aux handicaps et l’éloignement de la famille proche sont des éléments difficiles à surmonter lorsqu’un tel diagnostic tombe dans une famille.

Comment reconnaître les symptômes

Références

(1) Autism Speaks

(2) CBS News

(3) CSSS de la montagne

(4) Time

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com
  • isatis

    “Le Canada et le Québec ne sont pas épargnés par cette épidémie mondiale” : l’autisme n’est pas une maladie contagieuse !!! Le mot épidémie est mal choisi 😉

    De plus, les vaccins sont de plus en plus mis en avant dans cette pathologie. Les nouveaux-nés ont beaucoup trop de vaccins en peu de semaines/mois …

    Les effets secondaires des vaccins sont parfois désastreux, autant pour les enfants que pour les adultes.

  • pal

    Le Canada suffit pas besoin de rajouter Québec, c’est comme dire La France et le PACA est touché voire les États Unis et la Californie…Puis, il faut donner des chiffres.

Haut

Bienvenue au Canada