Le traîneau à chiens, une activité… de Français ! - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Le traîneau à chiens, une activité… de Français !

Le traîneau à chiens, une activité… de Français !

Ça y est, c’est fait ! Pour mon troisième hiver ici, j’ai enfin testé le traîneau à chiens. Oui, vous qui êtes en Europe, vous vous dites « Comment ? Seulement le 3ème hiver ? ». Je ne vous donne pas tort, en général quand on habite à un endroit, on fait beaucoup moins de choses que quand on le visite. J’ai passé 10 ans à Paris, et je n’ai jamais autant visité que les 2 dernières semaines avant mon départ.

Et vous croyez peut-être qu’il suffit de faire du traîneau-stop en plein centre de Montréal pour se faire tirer par des chiens ? Que nenni. Demandez à un Québécois au hasard la dernière fois qu’il a emprunté ce moyen de transport (ou plutôt, pratiqué ce loisir). Les chances sont grandes qu’il vous toise gentiment, mais avec une légère moquerie, et vous gratifie d’un « J’en ai jamais fait » vaguement condescendant. Car si la motoneige est un sport qui passionne ici (à en croire le nombre de clubs partout dans la province), le traîneau à chiens est plutôt une activité de touriste.
Mais bon sang, qu’est-ce que c’est bon ! Il faut dire que nous avons eu une chance insolente avec la météo. Quelques jours auparavant, des paquets de neige étaient tombés sur tout le Québec, avec à Montréal un record absolu : 45 cm de neige en une journée. Et le jour de notre excursion, un soleil absolu, pas un nuage dans le ciel. Il fallait bien s’habiller, car la température, comme souvent en hiver quand il fait beau, frisait les -20, mais bien emmitouflés, toutes les conditions étaient réunies.

Le lieu était idéal, aussi : le région de l’Outaouais, à 2h au nord-ouest de Montréal, a la particularité d’être riche en conifères, synonymes de paysages de carte postale avec toute cette neige. Je connaissais bien le Musher, également, pour avoir travaillé plusieurs fois avec lui (pour ceux qui découvrent mes billets, je suis coach en voyages, et ai donc l’habitude d’organiser des virées de ce genre, près de chez moi comme à l’autre bout du monde – http://lemondeestmonvillage.com pour les curieux). Marcel, fort sympathique, est probablement ce qui ressemble le plus physiquement au Père Noël ! Il connaît bien son métier, qu’il pratique depuis 25 ans.

Notre parcours : une boucle dans les bois et les prairies enneigées d’environ 2h30, ponctuée d’un déjeuner autour d’un feu dans les bois. Un brin physique (quand les chiens ont décidé d’avancer, et pas forcément quand vous le leur demandez, bonne chance pour les arrêter !), mais pas très compliqué à manœuvrer. Et une meute de chiens affectueux, c’est quand même plus sympathique qu’une froide motoneige au moteur ronflant ! Bon, promis, la prochaine fois, j’essaierai quand même !

Johann
Arrivé à 35 ans à Montréal en janvier 2011, Johann est un diplômé de l'école de management de Lyon. Passionné du voyage, à son arrivée au Québec, il travaille dans une agence de voyages puis monte sa propre boîte reliée au voyage. Sa conjointe française travaille à Ubisoft Montréal. Son blogue www.lemondeestmonvillage.com
http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada