Canada, au top des pays pour être une femme - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Canada, au top des pays pour être une femme

Canada, au top des pays pour être une femme

Il fait bon être une femme lorsqu’on vit au Canada selon la Fondation Thomson Reuters.

En effet, parmi les vingt économies les plus riches du monde, le Canada se distingue comme le pays où les femmes vivent le mieux.

Dans le top 5 du palmarès suivent l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Australie et la France. Les États-Unis sont en 6 e position.

Le Canada doit sa première place à ses politiques en faveur de l’égalité des sexes, ses garde-fous contre les violences et exploitations subies par les femmes ainsi que l’accès à une bonne couverture médicale.

L’enquête a été réalisée auprès de 370 experts répartis dans 63 pays.

Source : Le Figaro.fr

Vos recherches:

  • immigration canada pour femme
Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Commentaires sur “Canada, au top des pays pour être une femme

  1. Je tiens à vous présenter mes excuses pour ce que j’avais écrit précédemment.
    Je me rends compte que mes propos étaient agressifs et outranciers.
    Merci à vous.

  2. Je suis une française d’origine hispanique qui envisage avec son époux latino et nos filles de migrer au Canada (si on veut denous!), et j’avoue que les valeurs du Canada, basées sur l’égalité des sexes et des cultures, nous ont convaincus à l’heure de choisir une destination américaine. Parce que mes compatriotes ont beau descendre dans la rue aujourd’hui pour obtenir le mariage pour tous, un gay sera toujours plus respecté – ou mieux payé dans son boulot – qu’une lesbienne parce qu’il reste un homme dans une société pensée pour son genre! D’ailleurs une femme qui ose relever une différence de traitement est généralement taxée de “féministe”, autrement dire de frustrée, névrosée…etc.

    Mariée avec un sud-américain, je ne peux que sourire lorsqu’on s’indigne de voir une femme perdre ou garder son nom de jeune fille;n’est-ce pas aberrant, quand on y pense, que né(e)s de corps de femme nous portions la filiation du père (réel ou supposé)? Les “machos” latins nous donnent une belle leçon de coopération puisque dans ces cultures on porte le nom du couple qui a conçu l’enfant.

    En conclusion si je ne me prononcerai pas sur l’abandon des animaux au Canada ou ailleurs, je me permettrai en tant que française de dire ceci: quand les 30% de salaires qui séparent les français des françaises seront comblés, alors nous pourrons nous vexer des boutades ou critiques de nos cousin(e)s éloignés. D’ici là, nous pourrions eut-être revoir nos copies ou nous remettre en question?

  3. hahahah comme des bêtes elle est drôle celle là… en faite, la femme a le droit sur son corp, son esprit, droit sur son nom, et surtout elle à sa pleine liberté. Marié ou pas. Nous somme humaine au meme titre qu’un HOMME … ce qui est mal accepté par beaucoup d’hommes et religions partout dans le monde. Nous ne castront pas les hommes nous nous libérons de ses chaines sexiste qui exige d’une femme d’etre esclave de leur mari.

    Pour ce qui est du taux de suicide nous ne somme pas les pires cas mais les spécialistes attribuent surtout ceci au fait qu’au nord le manque de soleil aurait un impact sur l’humeur des humains. Il est vrais par contre que la loi exige beaucoup des pères lors d’une séparation mais aucunes constitutions n’est parfaite, nous ne pouvons qu’espérer que la loi se voit plus clémente aux hommes qui abandonne leurs femmes avec des enfants sans aucuns revenue pour les faire vivre! Nous verrons quel solution sera trouver avec les années à venir! qui sais?

  4. hahahah comme des bêtes elle est drôle celle là… en faite, la femme a le droit sur son corp, son esprit, droit sur son nom, et surtout elle à sa pleine liberté. Marié ou pas. Nous somme humaine au meme titre qu’un HOMME … ce qui est mal accepté par beaucoup d’hommes et religions partout dans le monde. Nous ne castront pas les hommes nous nous libérons de ses chaines sexiste qui exige d’une femme d’etre esclave de leur mari.

    Pour ce qui est du taux de suicide nous ne somme pas les pires cas mais les spécialistes attribuent surtout ceci au fait qu’au nord le manque de soleil aurait un impact sur l’humeur des humains. Il est vrais par contre que la loi exige beaucoup des pères lors d’une séparation mais aucunes constitutions n’est parfaite, nous ne pouvons qu’espérer que la loi se voit plus clémente aux hommes qui abandonne leurs femmes avec des enfants sans aucuns revenue pour les faire vivre! Nous verrons quel solution sera trouver avec les années à venir! qui sais?

  5. A ceux qui seraient amenés à en douter, si le taux de suicide au québec est élevé (comme dans d’autres pays du nord), il l’est pour les hommes comme pour les femmes. Et personne n’est “obligé” de garder son nom de jeune fille ou de subir une vasectomie. Mais il en est un certain nombre de conservateurs qui estiment qu’après un mariage une femme devrait se voir estampillé du nom de son mari et s’ocupper seule de la contraception.
    Quand à l’abandon des animaux, c’est effectivement pas le sujet qui mette le plus à l’honneur les québecois (ces chiffres concernent tous les québecois, y compris les immigrés, y compris ceux qui s’y établissent pour une année en provenance d’outre atlantique et qui repartent du jour au lendemain), mais s’il s’agit là de peser les pour et les contres de la province ou de la comparer point par point à un pays lointain -spécialité de beaucoup de français venant s’établir à montréal- la liste serait longue.
    Triste de constater qu’il y en a toujours pour juger tout un pays sur la base de leurs expériences et frustrations personelles quand celles ci découlent en premier lieu de leur propre personne.

    Mikeqc, retourne chez ta maman mettre les pieds sous la table, en fier mâle assuré et rassuré.

  6. Ouais, le Canada (et notamment le Québec) est le pays le plus féministe au monde. Je pourrais même dire que le Québec est un matriarcat ! Le Québec est l’endroit au monde au il y a, et de loin, le plus grand taux de suicide parmi les hommes… les hommes sont souvent relégués au second plan dans la société québécoise.
    Le Québec, c’est par exemple l’endroit où, lorsqu’elles se marient, les femmes gardent obligatoirement leur nom de jeune fille.
    Le Québec, c’est l’endroit où on pratique la vasectomie sans honte et sans scrupule, et les femmes obligent leur compagnon à le faire, le même genre d’opération que lorsqu’on castre des animaux !
    À propos d’animaux (je devrais dire “objet”, puisque les animaux ne sont que de vulgaires objets ici), il faut savoir que le Québec se classe au tout premier rang, et de loin, de très loin, au classement des abandons d’animaux domestiques : ainsi, on abandonne ici chaque année 575000 chiens et chats pour une population de 8 M d’habitants. À titre de comparaison, en France (qui n’est pourtant pas exemplaire dans ce domaine), il se produit 100000 abandons de chiens et chats par an, pour une population de 65 M d’habitants. Autrement dit, on abandonne 50 (cinquante !!) fois plus son animal de compagnie au Québec qu’en France. Grandiose, non ?!
    Gandhi lui-même avait dit « on peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités »… je vous laisse méditer…

    Donc effectivement, vous êtes “au top”, et vous pouvez “en être fier(e)s”… pitoyable !
    Par contre, niveau narcissisme, alors là, vous êtes effectivement les champions !

    Allez, tschuss.

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada