Le Québec élargit le programme de parrainage pour Haïti - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le Québec élargit le programme de parrainage pour Haïti

Le Québec élargit le programme de parrainage pour Haïti

Le gouvernement du Québec élargit le programme de parrainage afin de permettre à plus de Québécois d’accueillir des sinistrés haïtiens. C’est une mesure sans précédent que le gouvernement québécois vient de prendre suite au terrible séisme qui a frappé Port-au-Prince en tout début d’année.

En effet, il faut savoir que la réunification des familles ne concernent normalement que les conjoints, les parents, les enfants, et les grands-parents. Le ministre canadien de l’Immigration, Jason Kenney, avait précisé le 20 janvier que les règles d’immigration pour ce type d’immigration n’allaient pas être assouplies malgré la catastrophe à Haïti.

Malgré tout, le Québec compte mettre en place des mesures exceptionnelles afin de permettre à des familles haïtiennes de faire venir les leurs restés au pays. La province du Québec a la possibilité de faire un tel geste grâce à l’entente Canada-Québec sur l’immigration.

Le Québec compte toujours accueillir autour de 50 000 personnes en 2010 sur son territoire. Et la ministre de l’immigration a affirmé que ce nombre ne sera pas dépassé. Les potentiels immigrants venant d’Haïti seraient comptabilisés dans ce nombre.

Les modalités du programme spécial de parrainage avec Haïti seront annoncées dans les prochains jours.

La ministre québécoise de l’immigration, Yolande James, précise cependant que les Québécois qui veulent faire une demande de parrainage pour leurs parents, leurs grands-parents, leurs enfants et leurs conjoints par l’entremise du programme fédéral doivent continuer de passer par cette voie. Ceux qui bénéficieront des mesures d’exception québécoises, eux, devront faire une demande au MICC (Immigration Québec).

Les Québécois qui deviendront parrains de ressortissants haïtiens membres de leur famille seront responsables des dépenses encourues par l’arrivée de ceux-ci. D’ailleurs, les parrains devront montrer que leur situation financière leur permet de voir au bien-être de leurs proches, qui ne seront pas éligibles à l’assistance sociale à leur arrivée.

Les individus qui n’ont pas la capacité financière nécessaire pourront demander à des tiers de se porter co-garants.

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Le Québec élargit le programme de parrainage pour Haïti

Le gouvernement du Québec élargit le programme de parrainage afin de permettre à plus de Québécois d’accueillir des sinistrés haïtiens. C’est une mesure sans précédent que le gouvernement québécois vient de prendre suite au terrible séisme qui a frappé Port-au-Prince en tout début d’année.

En effet, il faut savoir que la réunification des familles ne concernent normalement que les conjoints, les parents, les enfants, et les grands-parents. Le ministre canadien de l’Immigration, Jason Kenney, avait précisé le 20 janvier que les règles d’immigration pour ce type d’immigration n’allaient pas être assouplies malgré la catastrophe à Haïti.

Malgré tout, le Québec compte mettre en place des mesures exceptionnelles afin de permettre à des familles haïtiennes de faire venir les leurs restés au pays. La province du Québec a la possibilité de faire un tel geste grâce à l’entente Canada-Québec sur l’immigration.

Le Québec compte toujours accueillir autour de 50 000 personnes en 2010 sur son territoire. Et la ministre de l’immigration a affirmé que ce nombre ne sera pas dépassé. Les potentiels immigrants venant d’Haïti seraient comptabilisés dans ce nombre.

Les modalités du programme spécial de parrainage avec Haïti seront annoncées dans les prochains jours.

La ministre québécoise de l’immigration, Yolande James, précise cependant que les Québécois qui veulent faire une demande de parrainage pour leurs parents, leurs grands-parents, leurs enfants et leurs conjoints par l’entremise du programme fédéral doivent continuer de passer par cette voie. Ceux qui bénéficieront des mesures d’exception québécoises, eux, devront faire une demande au MICC (Immigration Québec).

Les Québécois qui deviendront parrains de ressortissants haïtiens membres de leur famille seront responsables des dépenses encourues par l’arrivée de ceux-ci. D’ailleurs, les parrains devront montrer que leur situation financière leur permet de voir au bien-être de leurs proches, qui ne seront pas éligibles à l’assistance sociale à leur arrivée.

Les individus qui n’ont pas la capacité financière nécessaire pourront demander à des tiers de se porter co-garants.

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada