Le Canada, 6e pays le plus heureux - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le Canada, 6e pays le plus heureux

Le Canada, 6e pays le plus heureux

Le Canada est le sixième pays le plus heureux du monde selon un récent classement des Nations unies.

Mais ces dernières années le Canada a perdu des plumes. En effet, en 2014, toujours selon les Nations Unies, il était en 2e position relativement au bonheur et en 2015 en 5e position.

Pour ce palmarès publié en 2016, le première position est décernée au Danemark qui a déjà été en tête de lice.

Le Canada se place derrière la Suisse, l’Islande, la Norvège et la Finlande, mais devant les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et la Suède.

Les États-Unis arrivent en 13e place, le Royaume-Uni en 23e, la France en 32e et l’Italie en 50e.

Le bonheur est mesuré sur une échelle de 1 à 10 et considéré selon six facteurs pour l’évaluer: le PIB par habitant, l’espérance de vie en bonne santé, le soutien social, le niveau de confiance, la liberté par rapport aux choix de vie et le niveau de générosité.

Archives

Canada, 5e pays le plus heureux

Canada, 2e pays le plus heureux au monde

Canada, 6e pays le plus heureux au monde

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Commentaires sur “Le Canada, 6e pays le plus heureux

  1. Bonjour,

    Bravo pour le Canada et les autres pays. Maintenant, il faut y rester dans ce classement. Pour nous Français, la situation est mauvaise car nous avons l’héritage de nos aînés qui ont soit refusé toute réforme, soit nous ont imposé l’immigration massive et sans contrôle, le rapprochement familial, les quartiers populaires et aujourd’hui, une société qui comprend enfin que l’immobilisme, les privilèges, le laxisme et la politique du bisounours sous couvert d’une Union européenne du commerce, de l’utopie d’une paix durable, n’a pas le moral. Mais même dans cet été, je préfère vivre en France qu’en Suède ou au Danemark, pays sans grand âme où on dicte les comportements jugés bons. Comme la France est dans une mauvaise passe, eh bien, elle ne peut qu’aller mieux, demain sera un autre jour.

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada