La ville la plus chère pour vivre au Canada n’est pas celle que vous croyez - Immigrer.com
mercredi , 24 juillet 2024
Accueil Actualité La ville la plus chère pour vivre au Canada n’est pas celle que vous croyez
ActualitéCoût de la vieRégions du Canada

La ville la plus chère pour vivre au Canada n’est pas celle que vous croyez

2
0
(0)

Les villes de Toronto et de Vancouver, longtemps reconnues pour leurs coûts de vie élevés, ont été détrônées par une autre métropole canadienne. En effet, c’est la ville albertaine de Calgary, autrefois considérée comme une destination abordable au pays, a fait une percée significative en 2022 en devenant la ville la plus coûteuse du pays, selon les données récemment publiées par Statistique Canada.

Selon la Mesure du Panier de Consommation (MPC), une référence de Statistique Canada qui évalue le coût de la vie dans différentes régions du Canada, le coût de la vie à Calgary en Alberta a atteint un sommet impressionnant de 55 771 $. Cette mesure exclut les trois territoires du nord du Canada. Pour les habitants d’Edmonton, la capitale de l’Alberta, il est nécessaire de disposer d’au moins 55 225 $ pour couvrir leurs besoins essentiels, tel que défini par Statistique Canada.

Vancouver, connue pour ses prix exorbitants en matière d’immobilier, occupe la deuxième place du classement avec une MPC de 55 727 $ en 2022, à peine 50 $ de moins que Calgary. Toronto, la plus grande ville du Canada, se trouve quant à elle en troisième position, avec une MPC de 55 262 $.

En comparaison, les résidents du Québec peuvent se consoler en constatant que le coût de la vie y est sensiblement plus abordable. Selon les calculs de Statistique Canada, une famille à Québec doit débourser 45 411 $ pour couvrir ses besoins essentiels, tandis qu’à Montréal, ce montant s’élève à 46 027 $. Ces chiffres sont nettement inférieurs à ceux enregistrés dans la plupart des grandes villes du Canada, y compris toutes les capitales et grandes villes des quatre provinces de l’Atlantique, du Manitoba et de la Saskatchewan.

La Mesure du Panier de Consommation (MPC) de Statistique Canada est une donnée pour analyser les provinces et grandes villes des 10 différents provinces canadiennes. Elle prend en compte le coût minimal des biens et services essentiels, notamment le logement et le transport, pour une famille composée de deux adultes et deux enfants, afin de leur permettre de mener une vie modeste. Les familles qui ne peuvent pas se permettre ce panier sont considérées comme vivant sous le seuil de pauvreté, ce qui souligne l’importance des variations régionales dans le coût de la vie au Canada.

Source: TVA Nouvelles

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.

2 commentaires

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Immigration et criminalité : analyse des données

    4.7 (13) États-Unis : réfutation des affirmations sur la criminalité des migrants...

    Prix de l’immobilier au Canada : 2 immigrants sur 5 envisagent de déménager

    5 (2) Le marché locatif canadien continue de subir une pression considérable...

    Le loyer moyen au Canada a atteint 2185 $ en juin 

    5 (2) Le marché locatif au Canada a connu des changements significatifs...

    Des infirmiers recrutés à l’étranger se sentent « trahis » par le Québec

    5 (1) Des infirmières et infirmiers formés en Afrique de l’Ouest et...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com