La France un si beau pays où règne un si grand bordel - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Québécois en France > La France un si beau pays où règne un si grand bordel

La France un si beau pays où règne un si grand bordel

Par Laurent

Posté(e) 3 avril 2018
Cette Québécoise installée en France nous fait part de ses frustrations par rapport à l’administration. Voici son récit :

L’administration française est réputée pour être lourde, complexe et exaspérante. Et après l’avoir subie, je peux vous affirmer que tout ce qu’on dit à son sujet est vrai, sans exagération.

J’ai passé les dernières semaines à découvrir le côté sombre de la France. C’est quand on se décide à y vivre que le calvaire commence. Moi qui déteste la paperasse, je me rends compte que celle en France est de loin plus lourde qu’au Canada.

Comment immigrer en France quand on est dans ma situation? En fouillant sur le site du ministère français de l’Intérieur, ce n’est pas tout à fait clair… j’ai décidé d’essayer quand même…

Des documents requis, mais inutiles au final
Après quelques recherches, j’ai compris que le visa devait être renouvelé en France, en personne à la Préfecture. Je suis donc allée fouiner sur le site de celle-ci.

« Les demandes de renouvellement devront être adressées au plus tard 2 mois avant la fin devalidité du titre pour permettre la délivrance d’un récépissé à l’échéance de la carte de séjour. Au-delà, la délivrance du récépissé ne pourra pas être garantie compte tenu des contraintes temporelles liées à la vérification de la complétude des dossiers », est-il écrit ici en plus de mentionner d’envoyer le dossier par la poste.

Les documents requis sont ceux-ci:
le formulaire de renouvellement de visa
une lettre suivie affranchie à 500 grammes
mon visa actuel
mon passeport canadien
mon certificat de naissance de l’État civil québécois
un justificatif de domicile datant de moins de trois mois (une facture)
trois photos d’identité
En discutant sur Facebook dans un groupe de Québécois expatriés en France, on m’a dit que certains se voyaient également demandés de fournir des preuves de revenus afin de subsister au pays et que mon certificat de naissance devait avoir été émis il y a moins de trois mois. J’en ai donc commandé une version récente sur le site du Directeur de l’état civil du Québec, payé 62,50$ et dû le faire envoyer à mon appartement de Montréal, puisqu’ils n’offrent pas le service de livraison à l’étranger. J’ai ensuite déboursé 67,00$ pour me le faire expédier en France. L’obtention d’un seul document m’a coûté plus de 120 balles… ouch!

J’ai également ajouté à la liste plus haut ceci:

mon dernier relevé bancaire
mes talons de paie des trois derniers mois (j’ai failli reculer jusqu’à six, au cas où!)
ma dernière déclaration d’impôt, tant au fédéral qu’au provincial (mieux vaut trop que pas assez)
C’est donc avec ce dossier épais de tous les formulaires nécessaires que je me suis rendue, fébrile, à la Préfecture.

La maison qui rend fou
Au Canada, les services publics ont la réputation de ne jamais être ouverts quand les gens peuvent s’y rendre, c’est-à-dire du lundi au vendredi, entre 8h et 16h30, ou entre 9h et 17h. En France, c’est pire. Ils ne sont ouverts que de 8h30 à 11h30.

Suite du récit

Auteure : Ella. Journaliste, foodie, voyageuse et incorrigible romantique… Mangeuse compulsive de brownies. Je me plais souvent à dire que mon plus grand rêve est de vivre un happy end comme dans Bridget Jones’ Diary, avec un Darcy ou un «De Quelque Chose » quitte à courir en bobettes dans la neige.

Lilideslacs

Posté(e) 3 avril
Bah j’aurais le goût de dire en France tu fais comme les Français.

Ceci étant dit, bien des amis français, de même que mon mari, m’ont dit bien souvent que l’administration en France c’était la croix et la bannière.

Pour tout et pas seulement pour un renouvellement de visa.

Tu veux ouvrir ta propre petite entreprise, arme toi de patience, c’est un long un long chemin pour y parvenir etc.

Maintenant j’ai l’impression qu’elle n’avait pas trop préparé son “immigration” la madame.

Elle aurait du faire des recherches sur les CV français avant de partir etc. A moins que ce ne soit sur un coup de cœur qu’elle a voulu transformer son voyage touristique et autre chose.

MicheldeMtl

Posté(e) 3 avril
-C’est normal que cela soit compliqué en France, il faut bien que la fonction publique puisse vivre.

-En France il y a une tonne règlements et lois mais qui ne sont pas respectés.

-Le code du travail Danois, un centimètre d’épaisseur. le français 4 centimètres 🙂

-Comparer l’industrie de la construction au Québec et en France. Si au Québec tu as des travailleurs illégaux sans cartes de compétences le chantier sera fermé …par le syndicat, en France il faudra attendre que l’inspecteur du travail passe…..mais le chantier sera pas paralysé

-Taux de syndicalisation en France très bas mais toujours des mouvements dit sociaux qui polluent la vie des gagnes petits.

-En France tu ne verras pas sur les véhicules d’entreprises ou sur les édifices des entreprises nous embauchons.

-En France plein de migrants illégaux s’y installent de longues années sans se faire expulser, même après être trouvé coupable de délinquances graves.

Mais cela reste un très beau pays, une riche culture, avec une géographie magnifique et variée. Si fallait que la France ai le même climat merdique que le Québec se serait un ShitHole country a coup sur. 🙂

juetben

Posté(e) 3 avril
Le 03/04/2018 à 21:17, MicheldeMtl a dit :

-Comparer l’industrie de la construction au Québec et en France. Si au Québec tu as des travailleurs illégaux sans cartes de compétences le chantier sera fermé …par le syndicat, en France il faudra attendre que l’inspecteur du travail passe…..mais le chantier sera pas paralysé

Ahah merci de m’avoir fait rire… des travailleurs sans cartes avec un syndicat qui ferme le chantier elle est bien bonne…

Tu savais qu’en France il y a pas de cartes de compétences ?

MicheldeMtl

Posté(e) 4 avril
Oui essai de placer des travailleurs sans cartes et sans adhésion syndicale sur un chantier au Québec tu m’en donneras des nouvelles 🙂

En France il y a bien sur des cartes de compétences et des métiers encadrés et aussi plein de travailleurs illégaux sur les chantiers. Oui mon pitou 🙂

http://www.liberation.fr/france/2016/12/14/batiment-les-travailleurs-detaches-illegaux-sont-toujours-la_1535208

juetben

Posté(e) 4 avril
La france n’a pas de système équivalent au Québec pour les cartes de compétence ! La carte de la ccq restreint le travailleur dans ses tâches pour les cantonner à faire uniquement les tâches permises dans leur liste de tâches par métier sur des chantiers neufs! En réno non structurale pas besoin de carte! Pas de syndicat!

Cela fait plus de 15 ans que je travaille sur des chantiers! Et il n’y a rien à placer! Si un employeur ”engage” une personne au noir sans carte ou une personne déclarée sans carte et que l’entrepreneur général responsable du chantier ne demande rien… Et bien le pas de carte va travailler! Être syndiqué est obligatoire donc si tu es syndiqué tu as une carte, si tu as une carte tu es syndiqué ça va de pair. Les manoeuvres sans carte, les apprentis payer en cash, des tireurs de joints sans carte c’est encore monnaie courante!

Et non c’est pas un syndicat qui viendra fermer un chantier!

Freddaye

Posté(e) 6 avril
L’administration française est lourde. Ce vécu est authentique et c’est bon de le voir des deux côtés.

Il se trouve qu’en France pour un immigrant ça passe beaucoup par la préfecture alors qu’un Français verra davantage la proximité avec sa mairie et n’aura généralement pas à s’exposer à la préfecture si ce n’est pour son permis de conduire (une fois pour la vie et non tous les ans !). Au Québec, il faut apprendre à naviguer entre les instances fédérales et provinciales…

Pour ses démarches d’immigration, en France il y a un point d’accueil (bien que les horaires soient insuffisants par rapport aux demandes), au Québec il n’y a pas de point d’accueil. Le ministère de l’immigration est fermé au public. La communication sur son dossier d’immigration n’est jamais en face à face. Pour un pays qui communique une image joviale et proche de l’humain, cette approche impersonnelle dénote.

Quant aux papiers exigés en France, ils sont aussi demandés au Québec pour immigrer. La différence c’est que cet extrait d’acte de naissance revient à 0€ pour un Français qui le demande pour immigrer au Québec et les institutions lui envoient à domicile sans frais alors que le Québec le fait payer à ses ressortissants. À quel niveau le bât blesse ? Est-ce que la France a tort d’exiger ces papiers ou le Québec rend tout monnayable ?

Étant Français, je ne peux avoir vécu ce parcours en France mais je pense qu’immigrer au Canada revient plus cher à l’immigrant qu’en France.

Quant au service, il est surtout téléphonique et il faut s’armer de patience.

Dans son parcours, un immigrant nouvellement arrivé au Québec ne peut prétendre bénéficier des services de santé québécois, en France je ne pense pas que ce soit un problème et sa carte de santé ne le couvrira pas uniquement pour ses médicaments mais aussi pour sa visite chez le dentiste, l’ophtalmologiste etc… La RAmQ a un contribution très restreinte.

Les étapes sont lourdes mais lorsqu’elles sont faites elles ne sont plus à refaire. Au Québec ces frais sont à recenser, à couvrir largement et dans le même temps il n’est pas aisé de trouver son “médecin traitant”…

La France a encore à faire pour réduire sa bureaucratie mais elle a déjà fait de bons pas pour la rendre plus efficace.

La création des pôles Emploi en lieu et place des Accedics et l’ANPE, la déclaration simplifiée, la carte vitale à puce, la carte européenne, la reconnaissance de ses formations, de ses papiers au niveau européen, le site Service-public.fr et les démarches de plus en plus en ligne etc.

Qui en France envisage un comptable pour gérer ses impôts (en dehors des entrepreneurs et investisseurs) ?

Le plus regrettable en France est certainement le climat d’insatisfaction perpétuel (ce qui la fait se questionner en permanence par ailleurs). Au Québec, la société fonctionne avec un perpétuel positivisme et a une faculté de ne pas trop porter attention à ce qui n’est pas idéal.

Bon, ces parallèles sont ceux d’un “maudit français” mais voilà il y a des similitudes entre le Québec et la France mais beaucoup de différences aussi.

Avant de s’installer dans le pays, l’on voit surtout les atouts du Québec et même du Canada à prime abord par rapport à la France mais y être révèle aussi les atouts de la France qui sont perçus comme une normalité, des acquis alors qu’ailleurs ces richesses ne sont pas là.

À chacun d’y trouver son équilibre en pleine conscience et finalement c’est souvent en voyant autre chose qu’on peut savoir où il se situe pour nous.

En ça, l’immigration et ses péripéties ont du bons 😉

rabastens

Posté(e) 7 avril
Je découvre les joies de l’administration française depuis près de 2 ans, en fait la première année j’ai pu éviter certaines démarches puisque j’avais un statut de travailleur étranger en détachement (de la branche canadienne à la branche française de l’entreprise pour laquelle je travaille), donc les histoires d’immigration/visa me furent évitées.

Étant maintenant employé par la branche française directement, je dois me soumettre aux règles et procédures du pays – et ce n’est pas tellement différent, mais je dirais que tout est plus laborieux parce que les agents de l’administration ne sont pas tous très compétents.

Unte dit un truc, un autre t’en dit un autre sur le même sujet (ou carrément le contraire), il manque toujours un document qui n’est pas sur la liste, on perd ton dossier puis il est retrouvé comme par magie, et tout procédure est extrêmement longue – mais alors très, très longue.

Par contre, un truc qui fonctionne à merveille est de gueuler pour obtenir ce que tu veux.

C’est très bizarre pour un Québécois parce que c’est ce qu’on apprend très tôt à ne pas faire (parce que ce n’est pas poli, parce que ça ne se fait pas, parce que tu aurais l’air de quelqu’un qui se sait pas vivre). Mais ça fonctionne admirablement bien en France pour faire avancer ses démarches administratives, c’est même nécessaire parce que sinon tout prendrait des mois de plus (déjà que rien n’est très rapide).

Le pire que je vis actuellement est l’échange de mon permis de conduire, ça fait 13 mois que j’ai initié la procédure ; ça fait tellement longtemps que l’attestation qu’on m’a remise pour me permettre de conduire en attendant a été renouvelée deux fois et que j’ai atteint la limite de renouvellements autorisés – du coup, depuis octobre 2017 je ne peux plus conduire légalement en France. La procédure est toujours en cours, j’en suis au point où je dois constituer un dossier auprès du tribunal administratif du département afin qu’un juge fasse débloquer ce bordel (!).

Cela dit, même si j’ai l’air de me plaindre, j’adore le coin de pays dans lequel je vis près de Nice – et mes amis et collègues me racontent leurs histoires d’horreur avec l’administration afin que je puisse relativiser !

kuroczyd

Posté(e) Dimanche à 08:44
Il faut se dire que s il y avait plus d ordre dans l administration française et de procédures claires PLEIN de fonctionnaires n auraient plus rien à faire. Et ca, ça ne les arrange pas…

jeffrey01120

Posté(e) 8 avril 2018
Il est vrai que l administration française est complexe. Il ne faudrait pas faire croire à d autres que l administration canadienne est blanche de tous déboires.

Y a t il un test de langue française obligatoire et payant pour l obtention du permis?

juetben

Posté(e) 8 avril 2018
Le 08/04/2018 à 08:44, kuroczyd a dit :
Il faut se dire que s il y avait plus d ordre dans l administration française et de procédures claires PLEIN de fonctionnaires n auraient plus rien à faire. Et ca, ça ne les arrange pas…

Pourquoi c’est différent ici?

Lilideslacs

Posté(e) 8 avril 2018
Ce que je trouve surprenant pour ma part c’est que si je regarde les statistiques (je vais prendre celles de 2014 car je ne trouve pas les plus récentes) il est dit qu’il y avait, en 2014 donc, 5,64 millions de fonctionnaires en France pour 66,33 millions de citoyens.

Au Canada il y avait, en 2014, 257 138 fonctionnaires au fédéral pour une population de 35, 428 millions de citoyens.

Bon il est vrai que les fonctionnaires fédéraux ne traitent pas tous les aspects de la vie d’un citoyen canadien et qu’il faut tenir compte des fonctionnaires provinciaux, 115 000 + – au Québec, mais tout de même l’écart est pas mal important.

Tout ça pour ne pas avoir plus de service qu’il faut aux dires de plusieurs français.

A méditer.

kuroczyd

Posté(e) 8 avril 2018
Le 08/04/2018 à 10:58, juetben a dit :
Pourquoi c’est différent ici?

Parceque ici le millefeuille commune, ensemble de communes, départements, régions, Etat avec chacun ses travailleurs devant justifier être utiles et bâtissant leur propres locaux ça n existe pas. Pourquoi il n y a pas de procédures claires pour obtenir le formulaire de la sécurité sociale en venant ici, pourquoi la personne ci dessous doit attendre 18 mois pour échanger son permis de conduire, pourquoi mon patron qui devait travailler en France pendant 1 an n a obtenu son permis de travail qu à deux mois avant son retour (tout en pouvant travailler !), pourquoi fait on poirauter les demandeurs de permis de séjour à la préfecture à partir de 6 heures du matin, pourquoi des petits chefs ont le droit d inventer des règles pour obtenir tel ou tel papier….? Bien sûr que la bureautie existe ici mais en aucune mesure avec ce qu’il y a en France. On ne dégraisse pas un dinosaure comme ça!!!
Avant de revenir ici, j avais refait mes passeport à la mairie : on était 5, la mairie a “alloué” 20 minutes par personne (donc 1h40 en tout) pour venir récupérer les passeports une fois créés. L opération consiste à ouvrir le passeport, regarder son nom, prénom et la date de naissance et de dire que c est ok pour pouvoir l emporter. En tout, ça nous a pris 15minutes, l employée de la mairie a justifié avoir “travaillé” 1h40!

juetben

Posté(e) 8 mars
C’est vrai kuro… ici rien de tout ça! Pas de mon projet Québec qui aboutit pas, pas une situation différente à chaque fois que tu parles à un fonctionnaire de revenu Québec ou revenu canada, pas d’etudiants qui ne reçoivent pas leur permis d’etude à temps où de cafouillage dans le permis de travail, pas d’employés de ville qui n’ont aucune connaissance de permis à demander quand tu veux rénover ou construire, pas de files d’attente interminables devant passeport canada, pas de petits chefs de commission scolaire qui demandent des papiers inutiles pour inscrire ton enfant à l’ecole, pas de paliers de gouvernement ville, province fédéral se mangeant l’autorite l’un sur l’autre… c’est vrai tout est parfait ici, comme la dernière fois où j’ai attendu plus de 2h pour refaire ma photo de permis/ramq dans un point de service! Ah j’oubliais aussi le 3h à emploi québec pour finalement me faire donner un numéro de tel pour appeler un bureau à côté du téléphone mis à ma disposition, parce que évidemment ça aurait été trop simple de me faire entrer dans le bureau situé… a côté du téléphone…

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada