J’ai immigré en France en l’an 2000, et là… la catastrophe…

Réponse au message de Gonzague sur le forum 10 ans après…je reste? sur plusieurs thèmes donc la difficulté de se faire des amis Québécois.

Bon si cela peut te rassurer… dans l’autre sens c’est exactement pareil!!! J’ai immigré en France lors de l’an 2000. En région parisienne se faire des amis (français et autres) ne représente pas un immense souci car très peu d’habitants de Paris sont de vrais parisiens. Puis, j’ai déménagé à Lyon… un peu pas mal plus difficile mais encore possible. Néanmoins, il est à noter que tous mes amis « lyonnais » ne sont pas de purs lyonnais de souche. (impossible en tant que non lyonnais d’être copain avec un pur lyonnais – on me l’a expliqué de long en large) Donc, ils sont originaire de la couronne lyonnaise, Alpes etc.

Et là… la catastrophe: 9 ans dans le sud, aucun ami local digne de ce nom, pas mal de connaissances mais sans plus. Un « racisme » sans nom, imagines toi je ne suis qu’une minorité audible, tant que je parle pas… ça se voit pas :)  Pourtant, tous les jours on me rappelle que je ne suis pas d’ici.

Mon voisin a même osé me dire la chose suivante: « T’es canadienne? Pourquoi tu es venue vivre ici? Tu repars quand? Moi, j’ai un ami qui est allé vivre à Montréal, il est resté 3 ans puis était blessé qu’on lui demande toujours s’il était français. Donc ils sont revenus vivre en France. ! »

Du coup, avec un joli sourire, je lui ai rappelé que c’est la première chose qu’il m’avait demandé et que pour ma part… ça faisait 20 ans que je payais des impôts ici.

Cela fait 20 ans qu’on m’appelle: Pocahontas, Le Caribou, l’Immigrée et Tabernacle (dit à la française)… j’abdique, malgré que j’ai presqu’entièrement perdu mon accent d’origine, je ne serai jamais plus qu’une immigrée en France.

Sinon, hors ce point qui est enquiquinant,… l’immigration a des côtés archi-chouette: nouvelle mentalité ce qui suggère un élargissement de ta mentalité, nouvelles normes écologiques (bon c’est pas une référence dans le sud de la France car rien que le recyclage ça semble fatiguer mes concitoyens (!), nouvelle approche de la gastronomie (Au Québec, les restos thai et les vrais chinois, et mexicains sont imbattables… j’ai tout tenté en France), le respect de la femme (ici je crois qu’on en est à 135 meurtres), la politique (je trouve ça bien plus intéressant en France car ce sont de vrais feuilletons mafieux… au Québec c’était vachement moins palpitant!!), la gestion des horaires – côté famille: va falloir m’expliquer comment concilier 16 semaines de vacances + tous les mercredis sans école, + les jours de grève avec un ratio normal de vacances employeurs!!! Tes vacances: tu peux visiter l’Amérique centrale, et du sud beaucoup plus facilement que si tu vivais en France. Pour ma part, j’ai visité des pays que je ne serai peut-être jamais allé voir en Europe. Et un point non négligeable: Au Québec: pas de grève à tous les 2/3 mois qui paralysent le pays, :)  pas de gilets jaunes qui frappent sur la carrosserie de ta voiture et du service clientèle (se faire envoyer valser 3 à 5 fois par jour c’est saoulant!)

Tu devrais faire la liste des points positifs et te concentrer que sur ceux-ci…. je l’ai fait le mois dernier car je risquais de prendre un billet retour.  :) 

Message dans le section Blogue du forum posté par airTech international

Vos recherches:

  • Amis
Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Commentaires sur “J’ai immigré en France en l’an 2000, et là… la catastrophe…

  1. Ça c’est vrai.. je suis en France depuis 6 ans et les gens me demande toujours d’où je viens et pourquoi je suis venue en France «  ahhh vous avez un accent «  j’ai déjà entendu ça tellement des fois 🙄 Au Brésil c’est beaucoup plus facile de se faire des amis, en France les gens sont très froid et c’est vrai qu’au sud de la France les gens ont tendance à être faux.
    Mais le bon côté c’est que il y a la sécurité, les saisons ( au Brésil on a que l’été ) il y a beaucoup des gens très gentils aussi, des endroits magnifiques à visiter, des très beaux pays à côté.. ici toute est plus simple. Le problème ce n’est pas la France, c’est certains «  Français «  mais bon comme on dit en France «  il faut toujours regarder le côté plein du verre «  bon courage à toi 😊

    1. Bonjour Antonia, J’ai grandi étudier et travaillé au Brésil, malgré aucun accent (J’ai étudié au Colegio Franco-Brasileiro de Rio…) on me faisait toujours sentir (très gentiment) que je n’étais pas Brésilienne et que je ne pouvais pas comprendre la situation au Brésil…Ça fait bizarre quand on y est presque né…Je vis maintenant au Québec depuis 19 ans et j’ai aussi rencontré des gens qui me faisait sentir  » étrangère ». Je crois que dans chaque pays il y aura toujours des gens comme ça. Le principal est de s’y sentir bien et d’avoir plus de points positifs que négatifs. Moi je suis très fière d’etre Canadienne…Je sens que je fais partie de cette belle Nation et Province.

  2. ….et le « pire » 😉 : si vous rentrez au Québec, vous passerez pour la française, parce que vous y êtes partie 20 ans et que vous serez imprégnée en un sens de cette culture. Il faut s’y faire, l’identité est double et faut conjuguer avec les + et les -.

  3. J’adore ! C’est navrant de ne pas se sentir bien intégré qu’on s expatrié. Je suis à Montréal que depuis 3 mois, et je m’y sens bien. Peut être pas assez de recul. Mais jusqu’à maintenant les gens sont contents de connaître une française, perso je ne cherche pas à avoir des amis français, car j’ai quitté la France, c’est bien pour leur mentalité. Oui dans le sud beaucoup de faux amis. Et ouii voir le positif

  4. Bravo ! Belle réponse à tous les chialeurs ! Ayant immigré 2 fois, une fois de Belgique en France et, il y a 11 ans, de France au Québec, je peux te dire que tu es et tu seras toujours une étrangère dans ton nouveau pays.
    « Faut faire avec » comme on dit…. Bon courage à toi.

  5. Bonjour, désolé de lire ça 😔. Je suis française vivant en France et malheureusement je vous rassure même pour nous français suivant où l’on va en France ce n’est pas facile 😔. Je n’arrive même pas à comprendre les surnom que l’on vous a donné c’est honteux 😡. J’espère que vous ne nous mettrez pas tous dans le même panier, et que si vous décidez de rester vous tomberez enfin sur des français intelligents qui vous donneront envie de rester encore un peu dans notre beau pays.. Même si j’avoue que mon rêve a moi est de partir dans le vôtre (un peu ironique 😂)..
    Bonne continuation à vous en tous cas.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut