Vos témoignages sur les Ordres professionnels

Vos témoignages sur les Ordres professionnels

Ecrit par: laurence 12-03 à 20:33

Bonjour,

Suite à une récente discussion sur les ordres professionels sur le forum (vous vous reconnaissez ? ! ), voici un fil pour rassembler les témoignages et les expériences sur les ordres professionnels.

Si vous avez des choses à partager de votre expérience, veuillez le faire ICI. SVP veuillez ne pas poser de questions dans ce fil, veuillez utiliser le forum général pour poser des questions.

Merci de votre participation,

————————

Ecrit par: manmanbis 12-03 à 21:06

Salut Laurence,

Pour ma part, l’Ordre professionnel des travailleurs sociaux me pose problème, car je dois réunir tous mes plans de cours de mes 3 années de formation !!!! c’est la seule chose qui me manque pour l’étude de mon dossier.

Mais mon plus gros soucis, c’est qu’habitant à Gatineau, je dois faire partie de l’Ordre du Québec alors que les employeurs d’Ottawa me demande de faire partie de l’ordre de l’Ontario Pas cool !!!

On verra la suite plus tard.

————————

Ecrit par: Opal 13-03 à 6:31

Bonjour tout le monde,

Voici mon petit témoignage. Je suis Controller de métier, c’est-à-dire contrôleur de gestion, contrôleur financier ou directeur administratif et financier selon les responsabilités. Et pour pratiquer une fonction financière en entreprise au Québec il n’est pas officiellement requis d’être membre d’un ordre comme c’est le cas pour les ingénieurs, mais concrètement il quasiment impossible d’obtenir un job ou alors d’en changer plus tard si on ne possède pas une des trois qualifications professionnelles suivantes dans l’ordre de préférence du marché:

CA: Comptable Agréé: équivalent de l’expert-comptable français ou du CPA américain, le niveau le plus élevé des études comptables

CMA: Comptable en Management Accrédité (ou Chartered Management Accountant) qui correspond plus à mon profil. Par rapport au CA le CMA fait de la stratégie et pas de révision comptable (certifier les comptes d’une entreprises, c’est du commisariat aux comptes) et beaucoup moins de fiscalité.

CGA: Comptable Général Accrédité: les comptables d’entreprises eux-mêmes secondés par les commis-comptables qui n’appartiennent pas à un ordre et qui sont tantôt des aide-comptables tantôt des ‘vrais’ comptables.

J’ai un Executive MBA de l’université Concordia de Montréal, et après avoir étudié mon dossier, l’ordre des CMA m’a dit que je pourrais être accepté (je dois m’inscrire avant le 1er mai) à un programme executif CMA-MBA, mais je serai naturellement dispensé de la partie MBA. Concrètement pour moi je devrai suivre l’équivalent d’un DESS en comptabilité de management à l’UQAM à partir de septembre. J’aurai cours seulement le samedi de 9h à 17H pendant 16 mois, donc jusqu’en fin 2006, et ça me coutera 10 000 dollars payables en plusieurs fois.

Evidemment je ne me réjouis pas à l’idée de suivre des cours que j’ai déjà suivi en France il y a 10 ans, ni de sacrifier tous mes samedis (j’ai deux enfants en bas âge) pendant si longtemps, ni de payer autant. Mais je préfère voir le bon côté de la chose: j’accéderai à au moins un ou deux nouveaux réseaux (le mot magique ), je serai libre de travailler à temps plein en semaine, peut-être que le statut de futur CMA en cours de programme éxecutif m’aidera à obtenir plus facilement un emploi dans mon métier, surtout que j’ai le MBA de Concordia aussi, et enfin je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de CMA-MBA bilingues au chômage pendant longtemps au Québec, donc je me permets d’espérer et de rêver un peu

Je voudrais aussi témoigner que la DGQ nous informe clairement de l’existence des ordres et de notre responsabilité pour les contacter et nous informer sur la possibilité d’exercer notre métier au Québec. Nous devons même signer un document relatif à cet engagement lors de la préparation de la DCS. Et n’oublions pas que les ordres ont aussi une double vertu même si les équivalences et modalités d’admission peuvent être criticables. Ils imposent une formation continue à leurs membres, obligeant ceux-ci à se tenir au faîte des compétences requises dans leurs métiers ( il y a combien d’ingénieurs informaticiens diplômés il y a dix ou 15 ans ailleurs et qui aujourd’hui sont complètement dépassés sauf s’ils font l’effort personnel et épuisant de se maintenir à niveau?); et ils garantissent une certaine qualité professionnelle aux clients des membres de l’ordre, qui savent à qui s’adresser si nécessaire. Enfin, ce protectionnisme criticable ou pas, sert aussi à garantir un certain plein-emploi aux membres de l’ordre.

J’aurais personnellement préféré que mon métier soit régi de la même façon en France. Ce n’est malheureusement pas le cas et quelle que soient la compétence et l’expertise développées lors de notre parcours profesionnel, il reste trés difficile d’accéder à beaucoup de postes si on n’est pas issu d’une trés bonne école de commerce et que l’on n’ait pas commencé sa carrière dans un des plus grands cabinets d’audits, et ceci même après 10 ou 15 ans d’expérience . Alors que l’appartenance à un ordre dont l’accès se fait par examens pourrait applanir ce genre d’écart élitiste et révéler beaucoup de professionnels tout à fait compétents.

Il y a pas mal de chômage dans mon métier en France, et j’espère comme je l’ai dit plus haut me mettre à l’abri au Québec avec le titre de CMA et le MBA.

Voilà mon témoignage un peu long , mais pour une fois que l’on parle d’autre chose que des ingénieurs ou médicaux . D’ailleurs si des comptables québécois passent dans le coin, j’aimerais les contacter par MP pour leur demander entre autre les normes comptables canadiennes…

————————

Ecrit par: bernie 13-03 à 14:05

je peux vous faire part de mon expérience en tant que médecin, en cours de demande d´un permis restrictif au Québec.

Une chose est claire et il est important de le savoir: un ordre professionel au Canada est là pour protéger la population, et non le membre!!! C´est une différence essentielle par rapport à ce que nous connaissons en Belgique (bien qu´en Belgique on se demande parfois à quoi ils servent,…)

Bref, il y a 2 ans, j´ai lu une petite annonce dans un journal médical Belge, disant qu´un hôpital proche de Montréal cherchait des médecins omni et spécialistes. Mon mari et moi nous nous sommes regardés et avons dit « chiche!? ». Lui aussi est médecin.
A commencé ensuite la longue et parfois pénible démarche…

A côté de toutes les démarches administratives d´immigration que vous connaissez tous, il faut aussi introduire un dossier au collège des médecins.
Pour ouvrir le dossier il faut déjà une tonne de papiers du genre diplôme bien sûr, mais aussi notes de cours, CV, lettre de recommandation, attestations de stage, etc. (voir site cmq.org). Le tout bien sur toujours certifié conforme…
Puis on a le choix entre un permis restrictif ou régulier; le premier étant plus simple a obtenir mais il y a des restrictions.
J`ai choisi le permis restrictif. Cela me permet de travailler dans l´hopital qui soutient ma candidature mais je ne suis pas libre de travailler ou je veux ni de faire du « privé » par exemple.
Par contre les démarches sont (un peu) simplifiées.
Il est possible par après de faire les demarches pour obtenir un permis régulier en passant des examens. On verra plus tard…mais sinon il y a moyen de travailler des années avec un permis restrictif

J`ai donc du passer un premier examen, l´examen d´évaluation du conseil médical de Canada (www.cmc.ca). C´est un examen sur la médecine interne, chirurgie, pédiatrie, etc mais aussi santé communautaire,…
Bref, c´est assez indigeste. Si on est frais sortis de l´unif je pense que c´est pas trop difficile, si par contre on est spécialiste depuis 15 ans, c´est un peu plus pénible de se remettre à étudier les autres matières que l´on n´a plus pratiqué depuis de nombreuses années. Bref, il faut reétudier mais c´est faisable surtout qu´il y a moyen d´avoir des questions des années précédentes et cela aide beaucoup.
Cet examen peut se faire un peu partout dans le monde e.a. a Paris

Après cet examen, il faut passer l´ALDO (uniquement pour le Quebec), examen sur les aspects déontologiques et légaux du Québec. C´est vraiment pas très compliqué mais il y a un problème. Il ne faut pas nécessairement le passer au Québec mais nécessairement au même moment qu´à Montréal. Donc, comme l´examen de Montréal se fait à 19 hrs, il faut le passer a 1 hrs du matin en Belgique et il faut qu´il soit supervisé par un prof d´unif, avocat, notaire ou huissier. Allez donc demander a un ami prof ou autre de rester éveillé pour vous superviser…
Moi j´ai décidé de payer un huissier pour me superviser mais je ne le conseille pas car c´est très cher. Il vaut beaucoup mieux mettre la même somme d´argent dans un ticket aller retour à Montréal!!
NB à noter qu´il n´y a pas eu de contrôle durant l´heure d´examen. Comment peuvent ils savoir que vous le passez a 9 hrs du soir et non a 1 hrs du matin…..A bon entendeur,…

Ces 2 examens réussis, le collège m´a contacté fin juillet pour savoir mes désideratas pour le stage. C´est à dire qu´on a le droit de citer pour les dates mais c´est tout. J´ai su fin novembre que ce serait a partir de mi janvier.
Eh oui, il faut faire un stage de 3 mois dans un hôpital universitaire. Le stage est payant (6000 $can). Il faut également tenir compte du fait que pendant ces 3 mois vous n´avez pas de revenus dans le pays d´origine et se libérer trois mois c´est pas toujours facile…Et pour le stage il faut demander un permis de travail temporaire avec ce que cela implique à nouveau de paperasses, frais, attentes, stress, etc
Durant ce stage, vous êtes évalués. C´est sûr que ce n´est pas évident tous les jours quand on a 15 ans d´expérience mais ce stage est quand même très enrichissant (professionellement!!). Les pathologies sont les mêmes, les traitements diffèrent peu, mais la prise en charge est fort différente, la manière de travailler, les resources disponibles. Le stage est utile même si je râle et je peste souvent. Et puis trois mois sans son mari ni ses enfants, c`est parfois dur dur.

Si l´évaluation est bonne (et il parrait que c´est rarement non réussi), on a le permis restrictif et en avant la vie professionelle au Québec mais……il faut que le fédéral suive. Avoir son permis d´exercise c´est une chose, mais il ne sert a rien si on n´a pas la résidence permanente. Alors patience encore et toujours et croisons les doigts.
Il y a moyen de courtcircuiter ce problème en demandant un permis de travail provisoire plus long que la durée du stage ou de demander une prolongation du permis de travail provisoire (j´ai introduit la demande, j´attends maintenant)

Voila, ce n`est que mon expérience, d´autres voies sont possibles.

Juste un dernier petit mot: je termine mon stage maintenant, le bout du tunnel est proche, on attend impatiemment les papiers de féderal, …
et meme si souvent en cours de route on s´est dit que c´etait de la folie car le chemin est long et semé d´embuches, a ce stade je peux vous dire que je ne regrettes (encore?) rien

————————

Ecrit par: Colonel Higgins 13-03 à 15:13

Hello,

Je peux vous donner de l’information concernant l’ergothérapie (ou occupationnal therapy).
Au Québec c’est bien simple l’Ordre acceptera d’étudier votre dossier si :
– soit vous justifiez 5 ans de pratique professionnelle en France (stages exclus)
– soit vous passez par un complément de formation qui consiste à une inscription aux cours de l’Université de Laval ou Montréal : cela fera au minimum 18 mois d’études + stages à temps plein (= sans grande possibilité de travailler à côté à moins de ne pas dormir).

Une fois l’une de ces conditions réunies, et le cas échéant les examens passsés avec succès, ils accepterons d’étudier votre cas.

Pour avoir tenté un « raccourci » qui n’a pas marché je vous donne l’anecdote :
Mon épouse et moi étions embauchés d’office comme ergothérapeutes par un directeur de centre à qui il manquait 7 ergothérapeutes. Il a fait les demandes auprès de l’Ordre (persuadé que dans son cas déséspéré il obtiendrait gain de cause) mais il a été lui-même très surpris de se voir opposer un refus sans compromis posssible.

Quelqu’un a dit plus haut que le rôle de l’ordre était de protéger la population. Il a raison.
Mais en ce qui me concerne je suis profondément persuadé que l’Ordre des ergothérapeutes du Québec, le seul que je connaisse vraiment, est plus préoccuppé d’asseoir son pouvoir absolu de veto, que de rendre service aux professionnels et aux patients par qui et pour qui il existe.

Une alternative existe cependant au Canada : il est posssible d’exercer ailleurs qu’au Québec… mais attention à l’anglais technique de la profession, car ailleurs qu’au Québec on vous demandera de parler anglais (même si le français reste un plus) car les patients seront pour l’essentiel… anglophones !
Par exemple au Yukon, pour les emplois à l’hôpital, il sest demandé d’être affilié à la CAOT, l’association canadienne des ergothérapeutes. Pour adhérer à cette association, il faut avoir suivi une formation agréée par la WFOT (tous les organismes français le sont par exemple) et passer un QCM en Français ou en Anglais au choix.
Le QCM est peut-être dur à passer… mais on peut toujours tenter sa chance.

Donc en résumé :
Au Québec il vous faut reprendre les études ou avoir 5 ans de pratique en France. Cela ne vous donne aucun droit, juste le fait que l’Ordre accepte d’examiner votre dossier.
Ailleurs qu’au Québec cela semble plus souple : se renseigner pour chaque province, mais attention, un bon anglais, anglais professionnel de la rééducation, sera indispensable.

Bien à vous tous chers collègues…

————————

Ecrit par: blancheneige111 14-03 à 0:32

Salut
Message pour Bernie

Moi aussi je suis dans le processus pour médecins et je dois bientôt faire le fameux stage.
Juste quelques questions d’ordre pratique :
– J’ai passé l’ALDO le 9 février, avec succès et mon dossier a été accepté par le CMQ. A ton avis, quand mon stage doit-il commencer , si je leur dis que j’ai déjà le statut de RP et que je veux commencer le plus vite possible ?
– le stage se passe-t-il forcément à Montréal. J’imagine que ça dépend de la spé. T’es quel spé et t’es dans quel hôpital ? Moi je suis GynObs , j’imagine que ce sera à Ste Justine… qu’en penses tu ?
– Le stage est-il difficile ? J’ai plusieurs avis là dessus…contradictoires. Tu dis que c’est rarement négatif et les stats dans la brochure du CMQ font état d’un taux de réussite de 71% (32 stages d’évaluation dont 23 permis restrictifs délivrés en 2003, cf news ce mois-ce dans le site cmq.org). Ceci dit j’ai aussi vu le reportage sur Enjeux (cf site de radio canada, archives) qui montre 2 candidats (un français et un belge) pour qui c’était une galère sans nom. D’autant plus que le candidat belge était GynObs aussi….Ce reportage m’a fait froid dans le dos, autant que ton message me fait chaud au coeur.
Ca m’a fait tellement peur que je bosse nuit et jour sur mes livres, guidelines et autres (j’en suis presque à apprendre par coeur les Méta-analyses de la Cochrane Database, c’est dire….) en attendant ce stage. En plus je me suis inscrit à l’examen d’aptitude partie II (j’ai déjà le I) , au cas où je dois changer mon fusil d’épaule et partir pour une demande de permis permanent, mais comme tu le sais ça demande en plus 1 an d’internat , et ça me tente pas tellement de le faire (bien que ce soit payé 3000 CAD par mois).
Voilà toi et moi on est sur la dernière ligne droite, mais je crois que ça vaut le coup. Je te souhaite bon courage pour la suite, surtout pour ta demande de RP. Au passage, je te conseille de démarrer maintenant vu le temps que ça prend (pour moi 7 mois entre le dépôt et l’apposition des visas)

Voilà, j’espère que tout se passe bien pour toi. Si tu peux me répondre se serait super. Après tout , on est futurs confrères, non ?

————————

Ecrit par: bernie 14-03 à 23:29

QUOTE(blancheneige111 @ 13-03 à 23:32)

Moi aussi je suis dans le processus pour médecins et je dois bientôt faire le fameux stage.
Juste quelques questions d’ordre pratique :
– J’ai passé l’ALDO le 9 février, avec succès et mon dossier a été accepté par le CMQ. A ton avis, quand mon stage doit-il commencer , si je leur dis que j’ai déjà le statut de RP et que je veux commencer le plus vite possible ?

c´est marrant, mon mari aussi a passé l´ALDO le 9 février. Moi je l´attendais a la sortie. On s´est peut-etre croisés sans le savoir.
En ce qui concerne les demandes aux CMQ,….mon expérience c´est que cela ne fait pas tellement avancer le schmilblick…bref demander ne coute rien, mais cela ne rapporte pas grand chose non plus.
Moi j´avais passé l´ALDO début avril, et ils m´ont contacté fin juillet pour me demander mes desideratas. Ensuite j´ai du attendre mi novembre pour avoir les dates. Mon mari non plus n´a pas encore été contacté

– le stage se passe-t-il forcément à Montréal.

:excl: Je n´en sais rien. Tout ce que je sais c´est que c´est dans un hopital universitaire et donc pas nécessairement dans l´hopital ou tu travailleras après.

J’imagine que ça dépend de la spé. T’es quel spé et t’es dans quel hôpital ? Moi je suis GynObs , j’imagine que ce sera à Ste Justine… qu’en penses tu ?
moi je suis gériatre. Je ne sais pas si il y a d´autres services universitaires en gyneco. Mais en général les hopitaux sont proches du centre de Montréal. C´est sympa. C´est pas au bout du monde.

– Le stage est-il difficile ? J’ai plusieurs avis là dessus…contradictoires. Tu dis que c’est rarement négatif et les stats dans la brochure du CMQ font état d’un taux de réussite de 71% (32 stages d’évaluation dont 23 permis restrictifs délivrés en 2003, cf news ce mois-ce dans le site cmq.org). Ceci dit j’ai aussi vu le reportage sur Enjeux (cf site de radio canada, archives) qui montre 2 candidats (un français et un belge) pour qui c’était une galère sans nom. D’autant plus que le candidat belge était GynObs aussi….Ce reportage m’a fait froid dans le dos, autant que ton message me fait chaud au coeur.
Ca m’a fait tellement peur que je bosse nuit et jour sur mes livres, guidelines et autres (j’en suis presque à apprendre par coeur les Méta-analyses de la Cochrane Database, c’est dire….) en attendant ce stage. En plus je me suis inscrit à l’examen d’aptitude partie II (j’ai déjà le I) , au cas où je dois changer mon fusil d’épaule et partir pour une demande de permis permanent, mais comme tu le sais ça demande en plus 1 an d’internat , et ça me tente pas tellement de le faire (bien que ce soit payé 3000 CAD par mois).

Je connais un psychiatre pour qui cela s´est très bien passé; je connais une généraliste qui le passe maintenant et meme si au début c´était difficile, cela se passe bien maintenant et son évaluation de mi stage est positif; moi ma première évaluation est bonne également; j´ai eu connaissance d´un généraliste pour qui cela ne s´est pas bien passé mais il parrait qu´il a cassé la figure du maitre de stage suite a un désaccord… Il ne faut quand meme pas jouer avec le feu!!
Comme pour toute évaluation, il faut mettre (beaucoup) d´eau dans son vin mais le resultat dépend beaucoup de l´état d´esprit avec lequel on part. Si on part avec l´idée qu´on connait tout, qu´on est le meilleur et que nous on va leur apprendre comment pratiquer, alors on se casse la figure. Si par contre on accepte les différences et qu´on est pret a apprendre une autre facon de faire, je crois que cela ne pose pas de problèmes. C´est différent, c´est sur!Voilà toi et moi on est sur la dernière ligne droite, mais je crois que ça vaut le coup. Je te souhaite bon courage pour la suite, surtout pour ta demande de RP. Au passage, je te conseille de démarrer maintenant vu le temps que ça prend (pour moi 7 mois entre le dépôt et l’apposition des visas)

c´est posté depuis debut février, depuis on attend…

Voilà, j’espère que tout se passe bien pour toi. Si tu peux me répondre se serait super. Après tout , on est futurs confrères, non ?

————————

Ecrit par: blancheneige111 17-03 à 19:04

Merci Bernie !!

Je guettais ta reponse, je suis super content. Et merci pour tes conseils. C’est vrai que pour les délais, c’est arrrrrggghhh. J’espère ne pas attendre plusieurs mois.
En tout cas, je crois que t’as raison, il faut y aller modeste, comme tout immigrant.
J’ai pas envie d’être refusé comme le gynéco à la télé. D’ailleurs ils disent pas ce qu’il est devenu. J’espère qu’il a trouvé une solution.

Un petit message pour l’administrateur : les MP , ça marche pas en ce moment, en tout cas pour moi… merci de faire quelque chose (tres bon site au passage)

Une derniere chose Bernie…où t’as connu tous ces gens ? (le psychiatre et le généraliste diplomé en boxe française). On se sent seul face aux Québécois (très gentils ceci dit)

Une derniere chose Bernie…où t’as connu tous ces gens ? (le psychiatre et le généraliste diplomé en boxe française). On se sent seul face aux Québécois (très gentils ceci dit)

cfr l´annonce dans le journal médical. On a tous réagis à l´annonce et après on a fait connaissance et on s´est aidé mutuellement dans les demarches.
Tache de trouver un hopital qui cherche un gyneco, ensuite le DSP (directeur des services professionels) de l´hopital t´aidera et poussera un peu la charette là ou il le peut…C´est plus simple quand un hopital soutient ta demande…

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut