Une page se tourne…(Bilans 6 mois et un an) - Immigrer.com
mardi , 21 mai 2024
Accueil FAQ Une page se tourne…(Bilans 6 mois et un an)
FAQTranche de vie, l'intégration

Une page se tourne…(Bilans 6 mois et un an)

0
0
(0)

Une page se tourne…

Ecrit par: nat92 5-06 à 12:18

Ben voilà, c’est comme qui dirait la fin, la fin d’une aventure. Mais qui dit fin, dit début d’autre chose, en effet c’est pour moi le début d’une nouvelle aventure, je dirais même le début d’une nouvelle vie, dans un nouveau pays avec une nouvelle famille que je compte bien développer, avec de nouveaux amis, de nouveaux collègues…
Mais on a beau partir loin, on ne peut pas oublier les gens que l’on laisse derrière soi, que ce soit sa propre famille ou ses amis. Pas toujours facile à faire ce choix, de tirer un trait sur 25 ans de sa vie pour tout recommencer ailleurs.

Ce choix ça fait longtemps qu’il mûrit au fond de moi, il fallait juste attendre le bon moment, celui où, ce qui m’attire là-bas prendrait le dessus sur ce qui me retenait ici.
La vie est pas toujours facile mais il arrive un moment où il faut savoir tirer un trait sur son passé sans pour autant l’oublier car c’est lui qui fait ce que l’on est, c’est lui qui forge notre personnalité, notre force et nos faiblesses. C’est comme ça et on n’y peut rien. Mon départ n’est pas une fuite mais tout simplement que je n’avais pas ma place ici. Je fais le choix du lieu où je veux vivre et voir grandir mes enfants, un lieu où il fait bon vivre, où le respect d’autrui et des lois règne. J’ai fait ce choix pour le goût de l’espace, de la nature, des gens qui y sont, pour la qualité de vie. Bref tout simplement pour voir grandir mes enfants dans un environnement où moi-même je me sente bien.

Mais c’est sûr c’est pas un choix toujours facile à assumer car on a l’impression d’abandonner un peu les gens derrière soi, même si au fond ce n’est pas le cas, car je serai toujours là pour les gens que j’aime même si la distance nous sépare.
En partant je n’oublie pas tout ce que les gens m’ont apporté, m’ont donné, tout ça restera gravé dans mon coeur et ma mémoire jusqu’à la fin, ça fait partie de moi, de mon histoire.

Mais après avoir privilégié ma vie professionnelle pendant toutes ses dernières années, j’ai décidé de privilégier ma vie personnelle et préparer mon avenir pour ma nouvelle vie familiale.

Lorsque j’ai commencé mon processus d’immigration, je ne pensais pas faire d’aussi belles rencontres que celles que j’ai faites. Avant même de partir, je me suis fais des amis, qui m’ont donné beaucoup d’énergie et de confiance pour l’avenir. Je sais que même si je n’ai pas encore de famille là-bas, je peux compter sur eux, ils font partie de ma nouvelle vie.

Et puis le destin a mis aussi sur ma route une personne dont je n’attendais pas la venue, rendant un peu mon processus d’immigration plus beau mais aussi malheureusement rendant l’attente du visa plus dure car beaucoup trop longue. Pas toujours facile de vivre ici quand son coeur est resté au Québec, d’où un départ un peu plus tôt que prévu.

Merci à ceux qui m’auront lu, à travers ces quelques lignes je trace un bilan avant la clôture de ce chapitre de ma vie.

Maintenant je peux tourner la page sereinement, pour écrire un nouveau chapitre à mon histoire et ainsi va la vie…

——————————

6 mois au Québec…

Alors voilà je n’écris pas souvent de nouveaux post mais celui là me tenait à cœur, bon je préviens tout de suite, il est…comment dire…assez long alors j’espère que vous n’allez pas vous endormir au milieu. Bonne lecture aux plus courageux :

J’ai laissé mûrir ce projet qui me tenait à cœur depuis de nombreuses années. J’avais un objectif, celui de trouver une petite place ou je me sente bien et ou je pourrais envisager d’y fonder une famille.
Les démarches d’immigration ne sont pas à prendre à la légère, bien au contraire, il faut avoir conscience que c’est un vrai bouleversement dans sa vie. Il faut bien réfléchir au pour et au contre avant de se lancer la tête baissée dans cette aventure, car il s’agit là d’une vraie belle et grande aventure dont on ne connaît pas à l’avance l’issue finale. Il ne faut pas croire qu’ici c’est un bout de France en Amérique. Cela serait une erreur de penser comme cela. Enfin c’est mon avis personnel et cela n’engage que moi bien entendu.

Alors voilà un an jour pour jour aujourd’hui ou je me suis inscrite sur ce site, un peu par hasard et grâce à une amie. Je cherchais des info pour savoir comment fallait faire, je n’avais aucune conscience à l’époque de toutes les étapes qui allaient suivre. Alors une amie qui était au courant de mon rêve m’a imprimé des tas de papiers en rapport avec le Canada, l’immigration. Et là j’ai vu q’il y avait plein de chose sur le net qui allaient m’aider donc je suis allée voir par moi même et puis je suis tombée sur ce site. Comme on dit le premier coup est toujours le bon, quelques jours après je me suis décidée à m’inscrire et à parcourir ce site.
Je me sentais un peu perdue, je ne savais pas par où commencer, comment m’y prendre, ce que je devais faire pour mener à bien ce projet qui trottait tranquillement dans ma tête depuis tant d’années.
Et puis je vois que sur Paris s’organise une sortie avec d’autres futurs immigrants alors je me dis tiens c’est un bon moyen pour rencontrer des gens qui passent par le même point que moi, qui pourront m’apprendre des choses. Alors bing bang j’envois un petit PM (message privé) à une des personnes de cette gang si mes souvenirs sont bons il s’agit de Hicoune (ma petite Kikine) et me voilà donc quelques jours après parachutée au milieu de 15 autres futurs immigrants à qui je peux poser toutes mes questions, écouter leur histoire et parcours… Grâce à cette petite gang et au forum, j’ai pu préparer mon projet dans de très bonnes conditions, anticiper les démarches pour ne pas perdre de temps car s’il y a bien une chose contre laquelle il faut lutter durant nos démarches c’est bien le temps, avec notre impatience et notre envie qui grandit jour après jour de nous voir franchir la douane canadienne et fouler le sol de notre terre d’accueil. Dans toutes mes démarches j’ai eu pas mal de chance du fait d’une bonne préparation, pas de perte de temps, pas de dossier à renvoyer, tout s’est enchaîné vite et pourtant cela me semblait interminable sur le moment . Mais avec du recul, c’est vrai que de l’envoi de la DCS le 7 janvier 2004 au 8 juin 2004 jour ou je suis allée retirer mon visa à l’ambassade, il ne s’est écoulé que 5 mois et pourtant quand on est en plein dedans faut s’accrocher car on en voit jamais le bout. Mais j’ai conscience que c’est un des délais les plus rapides et cela ne m’empêche pas d’avoir une pensée pour les personnes qui mettent plusieurs années pour réaliser enfin leur rêve. Il ne faut pas perdre espoir et profiter de ce temps pour mieux nous préparer. Car l’immigration ne s’arrête pas le jour où l’on entend le fameux « bienvenue » à la douane, non bien au contraire cela ne fait que commencer. Donc mieux vaut être bien prêt pour la suite et être bien armé.

Durant mon processus d’immigration j’ai eu la chance de pas mal rencontrer de forumistes, des gens qui avait le même rêve, des gens qui pouvaient ressentir ce que vous ressentez, qui étaient là en cas de baisse de moral, qui étaient là pour vous conseiller, épauler, pour vous aider à remplir le dossier (je pense notamment à Yann que j’ai bien dû achaler avec mes millions de questions toutes plus bêtes les unes que les autres) …au fil du temps des amitiés se font et se défont en fonction des points communs et des affinités. Mais il est vrai que toutes ces rencontres que j’ai pu faire alors que je n’étais pas encore partie m’ont beaucoup aidé dans la réussite de ma pré -immigration.
Et puis à travers ce forum, j’ai pu connaître des personnes à distance, des personnes que j’ai rencontrées depuis que je suis là et d’autres que je rencontrerai peut être demain…

Au départ de mon processus, je ne connaissais pas en personne le Québec, j’avais pris la décision d’y aller sans y avoir jamais mis les pieds. Cela peut paraître fou et pourtant beaucoup d’entre nous sont dans ce cas. Bref entre ce que l’on compte faire et ce que l’on fait il y a parfois des différences, de mes rencontres virtuelles sur le forum, j’ai rencontré une personne (il se reconnaîtra!) qui a su me convaincre de venir faire un tour en février dernier pour découvrir le Québec sous son beau manteau blanc et afin d’être sur que cela me plaise. Alors ni une ni deux me voilà parachutée au Québec, à découvrir ce qu’était vraiment ce Québec qui me faisait tant rêver depuis des années. J’ai profité de ces deux petites semaines pour y déposer quelques CV. Je voudrais profiter de ce message pour encourager les gens à venir en prospection avant leur immigration, histoire de préparer le terrain et surtout d’être sûr que le Québec est bien une place pour vous. Je vous avouerais que les 3/4 premiers jours en février n’ont pas étaient faciles, les doutes se sont installés en moi, car faut bien le dire, la vision que j’avais de Montréal n’était pas trop celle que j’attendais. Il m’a donc fallu m’approprier ce nouvel environnement. Je pense que mon petit séjour icitte avant mon immigration m’aura beaucoup aidé, tant sur le plan moral que professionnel. Quand je suis revenue définitivement en juin j’ai pu découvrir un autre visage de Montréal. En fait Montréal, on l’aime en y vivant, c’est pas le coup de foudre, mais on apprend petit à petit à la découvrir, à l’apprivoiser, à la dompter et tout simplement à l’aimer . Et puis en dehors de Montréal (car c’est pas non plus le centre du Québec), il y a tant de belles chose à voir, à découvrir, plein de belles régions, de petites villes. D’ailleurs j’ai l’impression d’être toujours en tourisme quand je sors de la ville, toujours aussi émerveillée de découvrir plus encore mon pays, celui que j’ai choisi !

Ce forum représente beaucoup à mes yeux car grâce à lui, je pense avoir bien réussi la préparation de mon grand départ vers le nouveau monde, j’ai rencontré des personnes qui aujourd’hui sont des amis, j’y ai aussi rencontré mon chum avec qui je suis depuis. Mais je fais la connaissance aussi de tous plein de forumistes à travers vos messages laissés, vos émotions partagées, vos rires, vos pleurs parfois, vos chicanes (avec modération siouplé!!!). J’aime découvrir les petits nouveaux qui débarquent avec leurs questions, j’aime pouvoir aider les autres comme on a pu m’aider quand j’étais de l’autre côté. J’aime rigoler avec vous, j’aime vous lire…j’aime tout simplement…

Mais aujourd’hui est aussi un jour spécial, car non seulement cela fait un an sur le forum, mais c’est aussi par le plus grand des hasard mes 6 mois jour pour jour au Québec. Waouuuuuuu que le temps passe vite, j’ai l’impression que c’était il y a seulement 2/3 mois.
Alors que s’est il donc passé pour moi en ces 6 mois de présence sur le territoire. C’est vrai que depuis que je suis là, je n’ai pas été très bavarde pour vous raconter un peu les débuts de mon aventure. Alors à travers ce message je vais tenter de me racheter. Si tant est que vous arrivez au bout.
Les premiers jours on ne le réalise pas forcément, car tout est beau, nouveau, on a plus l’impression d’être en vacances. Mais après quelques jours le décalage horaire disparaît et là on commence petit à petit à se dire ça y est j’y suis et c’est pas pour 15 jours de vacances cette fois-ci mais pour la vie. On se rend compte que l’on doit tout réapprendre. On a perdu tous ses repères, ses références, plus rien n’est vraiment pareil. Ce qui ma foi est assez déroutant par moment.
Et puis vient le temps de chercher du travail, alors on commence par envoyer quelques CV à droite à gauche, puis on se dit « ok cela va prendre un peu de temps pour trouver du boulot dans ma branche, donc on va passer à l’étape jobine pour avoir cette fameuse première expérience québécoise ».
Et me voilà donc le 5 juillet dans les cuisines d’un resto au vieux Port de Montréal. En fait contrairement à pas mal de personnes, moi je n’avais pas vraiment envie de commencer tout de suite dans mon domaine qui est la recherche pharmaceutique. Je voulais voir un peu autre chose. En fait est venu pour moi un vrai temps de réflexion : « qu’est ce que tu veux vraiment faire de ta vie? ». J’avais envie de découvrir d’autres choses, de repasser par là où j’ai pu passer par le passé.
Pourquoi? Je sais pas trop, parce que je me cherche au fond peut-être un peu, ou peut-être pour mieux apprécier ce que mon vrai métier peut m’apporter. Peut-être aussi pour essayer de retrouver ce qui m’avait poussé à faire ce métier.
Bref, je pense que l’immigration amène son lot de réflexions, de remises en question. On a parfois l’impression de ne plus trop savoir, les doutes et questionnements ne cessent de nous torturer l’esprit. Mais par contre aucun doute quand à ma présence ici, là c’est sûr ma vie elle est bien ici!

Aujourd’hui 6 mois après mon arrivée je travaille dans mon domaine dans une toute petite biotech depuis 3 mois maintenant. J’ai un job plutôt intéressant, avec un projet à moi et plus de responsabilité. Mais les doutes concernant mon envie de raccrocher persistent toujours . J’ai envie de tourner la page, peut être pour toujours, peut être pour quelques années. Je ne sais pas trop, pour le moment je suis encore un peu perdue, cherchant mon chemin. En ce moment pas mal de sentiment viennent se chevaucher dans ma pauvre petite tête. Et parfois faut l’avouer c’est pas facile à gérer . Alors j’essaie d’écouter mon cœur, oubliant un peu la raison qui me pousse à rester dans mon domaine pour la facilité. On verra bien ce que l’avenir me réservera et ou les chemins vont me conduire…vers le bonheur j’espère!

Alors voilà ce que je deviens après cette année passée sur le forum et ces 6 mois de présence sur le sol québécois.

Bon j’espère ne pas en avoir trop perdu en cours de route. Pour ceux qui sont arrivés au bout de ce petit récit, je vous dis MERCI et BRAVO…et promis je ne recommencerai plus !!!

——————————

1 an au Québec

Samedi dernier, le 11 juin, cela faisait 1 an pile poil que je devenais Résidente Permanente.

Waouuuuuuuuuu que le temps défile vite!!!

Alors j’ai pas mal hésité à écrire un message, et puis ma foi cela me permet aussi à moi de voir ou j’en suis apres cette année passée ici. Mais c’est vrai que j’avais déjà pas mal raconté de chose dans mon dernier bilan (celui des 6 mois: www.forum.immigrer.com/index.php?sh…). Alors je ne vais pas tout reprendre à zéro mais plutôt repartir sur les 6 derniers mois et faire un petit bilan de mon avancé ici.

Alors dans mon dernier bilan je faisais état un peu de mes doutes, questionnements concernant ma vie et les directives que je voulais lui donner.
Sur ce même bilan, je rappellais ce qui m’avais poussé à immigrer dans ce beau pays qu’est le Québec: ”J’avais un objectif, celui de trouver une petite place ou je me sente bien et ou je pourrais envisager d’y fonder une famille”.
Alors voilà aujourd’hui je pense avoir retrouvé un peu mon chemin, car cela n’est un secret pour personne, dans quelques mois, je deviendrais maman (enfin bon je le suis déjà un peu ).

Alors durant ces 6 derniers mois, j,ai eu l’occasion de faire face à mon premier vrai hiver ici. Résultat des courses, j’adoreeeeeeeeeeee . Chaque chute de neige est pour moi un vrai bonheur, je dirais même que j’en attendais plus, mais bon c’est pas moi qui décide. Alors le froid, on y fait face, mais c’est sur faut être bien équipé. Je dirais que pour apprécier les hivers ici, faut savoir en profiter, se ballader, les régions sont tellement belle sous leur épais manteau blanc. Mon seul regret pour cette année c’est de pas avoir fait de ski mais bon dans la vie faut choisir ses priorités (et mon bébé était ma priorité). Alors je me rattraperais l’hiver prochain .
Côté boulot, je suis toujours dans le gros doute à savoir si je persiste dans mon métier ou si je décide de raccrocher et de passer à autre chose. Mais bon pour le moment la question se pose plus trop, on verra l’an prochain. Toujours est il que je me suis fait de vrais amis Québécois à mon boulot, et ça c’est pas mal le plus important.
Que dire d’autre? Ahhhh ouiiiiii….. l’été et ses chaleurs!!! Ben oui c,est clair, il fait chaud icitte, je dirais même très chaud. Avant d’immigrer je savais que cela serait ma plus grosse dificulté. L’an dernier, j’ai eu chaud mais c’était vraiment pas si pire (normal, il parait que c’était un été pourri ). Ohhh oui je commence à comprendre, effectivement comparé aux chaleurs de ces derniers temps, c’était pourri. Alors je n’aimais pas les chaleurs en france, et ben je les aime encore moins ici . Mais bon j’ai le choix, immigrer au Groenland ou bien m’aclimater…..euhhhhhh alors après de longue réflexion j’ai choisi sans hésitation apprendre à vivre avec et surtout penser à investir dans une thermopompe et une grosse piscine pour l’été prochain et en attendant, aller m’enterrer au fond de mon jardin.

Donc voilà mon petit bilan après 1 an passé ici.

On verra ce que me réserve encore l’avenir, mais pour le moment j’y vois que de belles choses.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Mes impressions après 23 ans au Québec

0 (0) Depuis 23 ans que je suis au Québec, j’ai vu...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com