Un fossé fini-t-il par s'installer entre nous et nos connaissances - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Un fossé fini-t-il par s’installer entre nous et nos connaissances

Fallback Image

De sdgenest

Bonjour à tous,

 

Arrivée à Montréal depuis 2 ans et demi environ, je trouve que mes relations avec mes amis ou ma famille restés en France commence à se détériorer sérieusement.

A part avec ma mère qui nous visite 2 fois par an, j’ai l’impression qu’un fossé de plus en plus large s’immisce entre eux et nous.

Avez-vous cette même impression?

Nous partageons de moins en moins les mêmes idées, on en arrive parfois à être en total désaccord. C’est impressionnant.

Comme si le fait de vivre ailleurs dans une autre culture, un autre pays nous faisait voir les choses différemment à l’encontre de notre pays de naissance.

Où est-ce les médias Français qui lobotomise tellement les Français qu’ils ne se rendent plus vraiment compte de la réalité?

 

En tout cas je sais pas, mais je me rends compte que doucement, je m’éloigne des gens que j’aime et qui m’étaient chers car nous ne partageons plus du tout les mêmes idées…on ne se comprends plus vraiment.

 

 

Ça me fait d’autant plus peur que je suis en provisoire ici avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. J’espère ne jamais devoir rentrer en France mais si ça arrivait, quel choc pour le coup.

Retrouver des gens avec qui je m’entends moins ou plus du tout, se retrouver étrangère dans son propre pays…

 

Je voudrais savoir si vous aussi vous vivez ou ressentez ça.

———

De Kweli

J’espère sincèrement que votre situation s’améliore.

 

Sinon, pour votre impression, on change et ceux que nous avons laissé derrière nous changent aussi. Pire encore, les enfants n’ont plus grand chose en commun avec leur famille restée là-bas. Il y a des jours où j’ai l’impression de vivre sur une autre planète que le reste de la famille. 

———

De marionnette1979

Oui c’est normal 😉 on ne reste proche que des très proches ! Et
certains disparaissent complètement de la circulation mais bon c’est la
vie !

 

Y’a plein d’autres choses qui peuvent
éloigner les gens mais c’est certain qu’une immigration loin dans une
autre culture, ça nous change !!!

 

Par exemple dans
mon cas j’ai une vision de la France que je ne partage pas avec tout le
monde car les gens qui sont dedans au quotidien ont du mal à comprendre
mes critiques, les abbérations que je peux constater etc. mais bon c’est
normal eux aussi ils sont choqués par des trucs quand on parle ou
qu’ils viennent au Québec !

———

De sdgenest

Oui c’est normal 😉 on ne reste proche que des très proches ! Et
certains disparaissent complètement de la circulation mais bon c’est la
vie !

 

Y’a plein d’autres choses qui peuvent
éloigner les gens mais c’est certain qu’une immigration loin dans une
autre culture, ça nous change !!!

 

Par exemple dans
mon cas j’ai une vision de la France que je ne partage pas avec tout le
monde car les gens qui sont dedans au quotidien ont du mal à comprendre
mes critiques, les abbérations que je peux constater etc. mais bon c’est
normal eux aussi ils sont choqués par des trucs quand on parle ou
qu’ils viennent au Québec !

ma vision de la France est également très mal perçue par mes amis ou une partie de ma famille en France…c’est parfois difficile d’avoir une conversation pour le coup !

———

De marionnette1979

Oui c’est sûr qu’il vaut mieux éviter certains sujets… c’est ce que je fais perso entre nos parents qui se plaignent de leurs retraites à plus de 2000 euro, mes amis qui sont un peu très attachés à la France ou très anti-capitalistes (et l’Amérique c’est le mal 😛 ) hahaha !

 

Faut juste apprendre à mesurer ses propos et à pas trop polémiquer quoi, c’est un peu comme parler politique, c’est dangereux !

 

Et puis il faut pas oublier que certains ont les boules qu’on soit loin (tu vois ma meilleure amie, je lui crie pas ma hâte de repartir à Montréal…) et certains peut-être un peu jaloux aussi 😉

———

De Working girl

Je pense aussi que c’est tout à fait normal. Pour ma part, c’est cet éloignement que je cherche ici. J’ai ce sentiment de – comme disait quelqu’un – « vivre sur une autre planète ». 😉

———

De sdgenest

Oui c’est sûr qu’il vaut mieux éviter certains sujets… c’est ce que je fais perso entre nos parents qui se plaignent de leurs retraites à plus de 2000 euro, mes amis qui sont un peu très attachés à la France ou très anti-capitalistes (et l’Amérique c’est le mal :tongue: ) hahaha !

 

Faut juste apprendre à mesurer ses propos et à pas trop polémiquer quoi, c’est un peu comme parler politique, c’est dangereux !

 

Et puis il faut pas oublier que certains ont les boules qu’on soit loin (tu vois ma meilleure amie, je lui crie pas ma hâte de repartir à Montréal…) et certains peut-être un peu jaloux aussi 😉

 

Tu as raison dans le fait qu’il faut tempérer nos idées et ce qu’on a envie de dire, je l’ai bien remarquer ! lol

Mais ça me désole de me dire que moi, je ne peux pas dire ce que je pense à mes amis ou à ma famille pour pas les froisser. Ca me dérange vraiment…pourquoi c’est si difficile pour eux d’accepter ma vision des choses? pourquoi eux ont raison et moi tord en gros?

Alors il y a peut-être de la jalousie, je sais pas…

mais quand on parle du pays de la liberté en France, ça me fait bien rire. On peut même plus discuter de ces opinions sans se faire allumer.

Ça me désole 🙁

———

De marionnette1979

Oui surtout quand on est habitués à parler dans le calme en modérant nos propos avec des Québécois 😛 Non mais ils se sentent agressés je pense, comme moi je me sens agresser par les gens qui n’aiment pas le Québec et le critiquent… mon frère pour ne pas le citer alors c’est parfois tendu 😛

———

De claire682

ben c’est comme tout …. tout ça n’est pas forcement objectif. C’est comme ceux qui trouve des désavantages a vivre au Canada, d’autres trouveront le contraire ben c’est pareil pour ceux qui vivent en France … Tu ne vois du verre que le cote que tu veux voir … Et puis bon, forcement dans le pays dans le quel tu vis tu dois voir plus de « plus » que de « moins » sinon bonjour les prises de tête alors forcément … tu peux te cacher dans le sable sur certains sujets  :flowers:

———

De claire682

 

Oui c’est sûr qu’il vaut mieux éviter certains sujets… c’est ce que je fais perso entre nos parents qui se plaignent de leurs retraites à plus de 2000 euro, mes amis qui sont un peu très attachés à la France ou très anti-capitalistes (et l’Amérique c’est le mal :tongue: ) hahaha !

 

Faut juste apprendre à mesurer ses propos et à pas trop polémiquer quoi, c’est un peu comme parler politique, c’est dangereux !

 

Et puis il faut pas oublier que certains ont les boules qu’on soit loin (tu vois ma meilleure amie, je lui crie pas ma hâte de repartir à Montréal…) et certains peut-être un peu jaloux aussi 😉

 

Tu as raison dans le fait qu’il faut tempérer nos idées et ce qu’on a envie de dire, je l’ai bien remarquer ! lol

Mais ça me désole de me dire que moi, je ne peux pas dire ce que je pense à mes amis ou à ma famille pour pas les froisser. Ca me dérange vraiment…pourquoi c’est si difficile pour eux d’accepter ma vision des choses? pourquoi eux ont raison et moi tord en gros?

Alors il y a peut-être de la jalousie, je sais pas…

mais quand on parle du pays de la liberté en France, ça me fait bien rire. On peut même plus discuter de ces opinions sans se faire allumer.

Ça me désole 🙁

 

Ben pourquoi fait-il qu’il y ai quelqu’un qui est tord et l’autre qui ai raison ? Tu me sembles faire exactement la même chose que ceux que tu veux pas qu’on te fasse … Laisse les penser ceux qu’ils veulent commme toi tu veux qu’il te laisse penser ce que tu veux … P-e que c’est là où le bât blesse non ? Chacun a le droit de penser ce qu’ils veulent … sinon il n’y aurait pas de debat … Et le but d’un debat,’cest une change d’idees … Pas d’essayer d’imposer tes idées. Alors sois plus intelligente qu’eux et laisse leur penser ce qu’ils veulent  :flowers:

———

De marionnette1979

Oui et n’insiste pas si tu vois que ça va dans le mur 😉 comme en politique :p

———

De Automne

mon mari ressent ça aussi. pas pour les membres de sa famille, mais ses amis en France.

ils vont se parler de temps en temps, mais personne ne vient nous voir. c’est pas parce qu’ils en ont pas envie, mais ils ont pas l’argent pour. pourtant. on pourrait les héberger, les nourrir gratuitement, juste le billet d’avion à payer..

 

et oui, y’en a qui sont jaloux de la réussite des autres. mais ceux là, ne sont plus vraiment ses amis.

———

De Discover

A mon avis c’est bien normal, des vies différentes dans des pays différents suscitent des changements personnels.

 

Quand vous vous rendez compte que la conversation part en sucette, laissez filer, ne vous acharnez pas cela ne servira à rien.

———

De sdgenest

Non je veux pas qu’ils pensent comme moi bien sur, mais c’est dommage que le dialogue ne soit justement pas possible. C’est là mon problème.

Si nous on donne une idée, une impression, ils montent au créneaux en nous attaquant que nous au Canada, que nous au Québec bla bla bla…c’est affreux, au final on peut jamais parler, échanger ou critiquer.

Il faut donc effectivement se taire quand on parle avec nos amis Français pour éviter tout conflit…tu parles comme c’est intéressant !

———

De marionnette1979

Ouais c’est pas des gens hyper ouverts d’esprits quoi…

 

Moi je sais que j’évite pas mal le sujet avec ma meilleure amie car son chum aurait été bien partant à un moment donné mais elle, hors de question, alors je veux pas trop faire d’embrouille dans leur couple en essayant de lui « vendre » le Québec 😛

———

De caroline77

Bonjour à tous,

 

Arrivée à Montréal depuis 2 ans et demi environ, je trouve que mes relations avec mes amis ou ma famille restés en France commence à se détériorer sérieusement.

A part avec ma mère qui nous visite 2 fois par an, j’ai l’impression qu’un fossé de plus en plus large s’immisce entre eux et nous.

Avez-vous cette même impression?

Nous partageons de moins en moins les mêmes idées, on en arrive parfois à être en total désaccord. C’est impressionnant.

Comme si le fait de vivre ailleurs dans une autre culture, un autre pays nous faisait voir les choses différemment à l’encontre de notre pays de naissance.

Où est-ce les médias Français qui lobotomise tellement les Français qu’ils ne se rendent plus vraiment compte de la réalité?

 

En tout cas je sais pas, mais je me rends compte que doucement, je m’éloigne des gens que j’aime et qui m’étaient chers car nous ne partageons plus du tout les mêmes idées…on ne se comprends plus vraiment.

 

 

Ça me fait d’autant plus peur que je suis en provisoire ici avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. J’espère ne jamais devoir rentrer en France mais si ça arrivait, quel choc pour le coup.

Retrouver des gens avec qui je m’entends moins ou plus du tout, se retrouver étrangère dans son propre pays…

 

Je voudrais savoir si vous aussi vous vivez ou ressentez ça.

 

Merci pour ce sujet intéressant qui change des sujet abordés 150.000 fois ou du niveau du ras des pâquerettes.

 

Je pense que les choses se lissent à nouveau dans le bon sens, lors du retour.

———

De caroline77

 

O

 

Tu as raison dans le fait qu’il faut tempérer nos idées et ce qu’on a envie de dire, je l’ai bien remarquer ! lol

Mais ça me désole de me dire que moi, je ne peux pas dire ce que je pense à mes amis ou à ma famille pour pas les froisser. Ca me dérange vraiment…pourquoi c’est si difficile pour eux d’accepter ma vision des choses? pourquoi eux ont raison et moi tord en gros?

Alors il y a peut-être de la jalousie, je sais pas…

mais quand on parle du pays de la liberté en France, ça me fait bien rire. On peut même plus discuter de ces opinions sans se faire allumer.

Ça me désole 🙁

 

 

Peut-être que les gens te trouvent trop critique envers le pays dans lequel tu ne vis plus et dans lequel eux vivent ? On trouve le même phénomène par rapport aux critiques du Québec, ici par exemple. Il y a des choses qui s’expliquent.

 

Enfin je ne connais pas le contexte, mais ça peut venir de là.

———

De marionnette1979

SI on rentre heureux de rentrer… hors là, elle espère ne pas rentrer donc ça risque de pas forcément redevenir comme avant ! Et plus les années passent et plus ça sera difficile, on est changés à jamais par une immigration, personnellement je reste française certes, mais je me sens de plus en plus éloignée de la mentalité locale en plus d’avoir changé par rapport à certains amis !

———

De felipe

Est ce qu’ils font la file d’attente de l’autobus? 

———

De caroline77

m

mais personne ne vient nous voir. c’est pas parce qu’ils en ont pas envie, mais ils ont pas l’argent pour. 

 

Peut-être qu’ils vous reprochent exactement la même chose ?

———

De sdgenest

Est ce qu’ils font la file d’attente de l’autobus? 

 

Est ce qu’ils font la file d’attente de l’autobus? 

 

Oh que non, lol 😉

———

De marionnette1979

Oui après s’ils n’ont pas l’argent, c’est difficile de leur reprocher… j’ai des amis dans ce cas, mais on a gardé un bon contact malgré tout !

 

Est ce qu’ils font la file d’attente de l’autobus? 

 

Est ce qu’ils font la file d’attente de l’autobus? 

 

Oh que non, lol 😉

 

Ne nourris pas le troll, ignore-le sinon ça va partir en sucette et le débat est intéressant !!!

———

De sdgenest

Non je veux justement pas que ça parte en sucette…la France est un très beau pays faut pas l’oublier…même si on n’y fait pas la queue devant l’autobus ! 😉

———

De Kweli

Oui surtout quand on est habitués à parler dans le calme en modérant nos propos avec des Québécois  

 

Ouais … mon père est venu en visite l’an dernier et il ne me reconnaissait plus.

 

Étant l’aînée de la famille (qui prend parfois des allures de famille italienne :P) et devant souvent arbitrer et/ou siffler la fin de la partie chicane, il s’étonnait que je laisse le dernier mot à l’un ou l’autre de mes frères/soeurs même quand ils déraillent complètement. Je lui disais: « papa, tu vois, j’ai appris avec les Québécois à choisir mes batailles. » Il n’en revenait pas le pauvre :biggrin2:  

———

De marionnette1979

Oui je pense que pour vous le fossé culturel doit être encore plus grand 😛

———

De Kweli

Oui je pense que pour vous le fossé culturel doit être encore plus grand :tongue:

 

 

Aussi grand que l’océan et les 10 000 km qui nous séparent 😛

 

J’ai tellement d’anecdotes là-dessus, souvent drôles, parfois tragiques. 

———

De Ladyoceane

Je dirais qu’il est normal qu’il y est un éloignement avec nos «amis» ou notre famille quand nous vivons loin. On change tous. :thumbsup: Après je dirais que ce qui compte, c’est ce qui est important pour nous, ce que l’on aime retrouver quand on est de passage ….

 

Personnellement, je n’y fais pas très attention, probablement aussi parce que j’ai vécu toute mon enfance à l’étranger et que ma famille, cousins-oncles-tantes, était déjà loin de moi. Du temps de mes parents, parce que c’est eux en faite qui en ont le + souffert, il y avait de la jalousie etc. Ils évitaient de parler de ce qu’il vivaient ou de ce qu’ils pensaient pour ne pas se prendre la tête pendant les 2 mois de vacances forcées qu’ils passaient en France. Quand ils sont rentrés, eh bien cela n’a pas été évident tous les jours mais on a retrouvé 1 équilibre qui nous convient. Donc les seules personnes de ma famille qui m’importe ce sont mes parents, les autres je m’en «calisse» complètement ! lol Je sais que beaucoup sont jaloux et ils sont même désagréables avec mes parents des fois alors ils peuvent aller se faire voir ! Je vivais sans eux avant, je peux continuer sans problème !  

 

Les amis sont peut-être ce que j’ai de + difficile à gérer. L’avantage que j’ai, c’est que je peux parler librement avec eux. Je sais ce qu’ils pensent du Québec et de ma vie tout court et ils savent ce que je pense de la France. Je n’aime pas la langue de bois et ils le savent. C’est peut-être aussi ça qu’ils aiment chez moi, allez savoir. On est pas d’accord sur tout non plus, mais dans l’ensemble, quand je rentre en visite, cela se passe assez bien. Bien sûr, je me sens à côté de la plaque quand je suis avec eux. Je n’ai pu exactement la place que j’avais avant mon départ. Ils ont continué de vivre. Parfois cela peut porter quelques incompréhension, qu’ils ont du mal à comprendre. Ils n’ont pas l’impression d’avoir changé mais en faite si. Après je dirais qu’au fil des ans, y’en a beaucoup que j’ai perdu de vu aussi … Loin des yeux, loin du cœur comme on dit, donc j’ai gardé vraiment ceux qui s’inquiètent de moi, et vice er versa, même à 6000km. Les autres ben, si je l’ai vois, je vais rester polie, mais je ne cherche pas à en entendre parler lol

 

Ma façon n’est peut-être pas la meilleure, elle ne fait pas l’unanimité c’est certain. Je suis sûre que y’en a qui doivent parler dans mon dos, ben qu’ils le fassent … pendant qu’ils restent derrière à blablater, ben moi j’avance et je trace ma vie. Je ne veux rien regretter plus tard alors que eux, ils auront eu peur de réaliser leur vie. Ils auront préférés la sécurité aux changements ! J’ai aussi surtout appris qu’à un moment donné il faut mettre des priorités et ce n’est pas les gens qui me jalousent et cherchent à m’envoyer leur mal-être dans la face qui sont importants. Je ne suis pas psy ! lol

 

Après cela peut sembler un peu drastique comme méthode lol Mais de cette façon, je suis en paix avec moi-même et avec les gens que j’ai choisi. Peu importe de quel côté de l’océan je me trouve. 😉

———

De Automne

 

m

mais personne ne vient nous voir. c’est pas parce qu’ils en ont pas envie, mais ils ont pas l’argent pour. 

 

Peut-être qu’ils vous reprochent exactement la même chose ?

 

 

ben non, ça fait deux fois qu’on y va depuis qu’il est ici. la dernière fois avec le bébé. c’est bien plus compliqué pour nous d’y aller qu’eux..

———

De marionnette1979

Et vos amis ont des enfants aussi ?

———

De Kweli

 

Oui je pense que pour vous le fossé culturel doit être encore plus grand :tongue:

 

 

Aussi grand que l’océan et les 10 000 km qui nous séparent :tongue:

 

J’ai tellement d’anecdotes là-dessus, souvent drôles, parfois tragiques. 

 

 

 

Une des anecdotes qui illustre à quel point je suis rendue à des années lumières du reste de ma famille.

 

L’été 2011, les trois enfants de la famille qui vivent à l’étranger (dont moi) se concertent pour rénover la maison des parents. On se partage les rôles et celui qui me revient à moi est la peinture. Je fais les commandes, je paye et dès lors, je considère que c’est terminé. 

 

Un samedi matin: « driiiiiiiing! » C’est mon frère!

– Puis? 

– Puis quoi?  :blink2:

– La peinture!  

– Qu’est-ce qu’elle a la peinture?  :sleeping: 

– Elle n’a rien la peinture. Il nous faut des sous pour payer le peintre!

– Et pourquoi avez-vous besoin de payer un peintre?  :ohmy: Moi je peinture moi-même mes murs et mes meubles! (honnêtement je pensais qu’ils avaient évolué depuis mon départ!)

– Non mais …

– Non mais quoi! C’est toi l’ingénieur dans la famille, pas moi!  :fool: 

– Je voulais te dire que ça ne se fait pas, c’est tout! 

– Et pourquoi ça ne se fait pas? Vous avez juste à commencer, vous allez voir que ça se fait et très bien même à part de ça!  :girl_devil:  :girl_devil: 

 

Tout cela a fini par un ajout de ma part de sous pour payer le peintre (non sans avoir distribué quelques engueulades :P) De mon point de vue de Québécoise, c’est absolument niaiseux d’attendre pour faire quelque chose qu’on serait capable de faire soi-même mais bon …

———

De Aaahahum

En même temps, dans le pays que tu quittes, le temps s’arrête le jour où tu le quittes.

 

Je suis parti en 2004 : mes références culturelles et sociales françaises se sont arrêtées en 2004. Quand je voyage en France, je n’ai aucune cr…e d’idée de qui sont les gens que je vois à la télé, qui sont les politiciens, locaux ou nationaux (à part les principaux), qui sont les artistes, qui sont les animateurs, qui sont les faiseurs de tendances et les leaders d’opinion. Ces gens-là n’ont de l’importance que pour ceux qui les écoutent. C’est valable pour les publicités qui passent à la télé, les produits dans les supermarchés, les livres dans les librairies, etc. Mes connaissances de la France s’arrêtent en 2004: c’est certain que j’ai perdu de la matière à anecdotes et à discussion.

 

De la même manière, dans le pays où tu arrives, le temps commence le jour où tu arrives. Tout un apprentissage, auquel s’ajoute l’histoire plus macro, telle qu’enseignée ici. Ce sont alors les animateurs d’ici, les politiciens d’ici, les artistes d’ici, les publicités et produits d’ici, les sportifs d’ici, les faiseurs de tendances locaux et les leaders d’opinion locaux qui vont alimenter tes discussions locales. C’est bien certain que tes relations françaises ne les connaissent pas et perdent à leur tour de la matière à anecdotes pour échanger avec toi.

 

C’est important l’anecdote, autant que la philosophie de vie. C’est sur le quotidien que se fondent les relations.

 

Enfin, le fait de découvrir qu’il y a d’autres paroles et d’autres façons d’agir que celles que tu as toujours apprises dans ton pays d’origine, va, même inconsciemment, t’allumer sur ce qui se fait même ailleurs que dans ton nouveau pays d’accueil.

 

Comment veux-tu, avec tout ce bagage-là, ne pas modifier ta façon de voir, de penser? Et comment veux-tu alors qu’il n’y ait pas de divergence avec tes relations dans ton pays d’origine, relations qui te connaissaient avec un autre mode de pensée, un autre bagage intellectuel, et qui eux-mêmes ont évolué?

 

À chacun de voir ensuite l’avantage où il est. Personnellement, je trouve que c’est plutôt le fun de se rendre compte qu’on est capable d’évoluer. C’est rassurant sur la nature humaine 🙂

———

De Automne

Et vos amis ont des enfants aussi ?

non :unknw: 

———

De marionnette1979

Et vos amis ont des enfants aussi ?

non :unknw:

Ça aussi ça peut éloigner… enfin de mon côté je le vois bien avec mes deux meilleures amies qui n’en veulent pas 😉 ça ne fait que creuser un peu plus le fossé disons !

———

De vero68

Arrivée ici en 2007, je me suis terriblement éloignée de la réalité française. Je garde le plus de contacts possibles grâce à Facebook et skype. Je me sens étrangère quand je rends visite à ma famille. Pour mes enfants, c’est pareil. 3 jours en Europe et ils rêvent déjà de rentrer. Nos préoccupations ne sont plus les mêmes, nos cibles d’intérêt non plus. Alors quand nous nous rencontrons, c’est autour de vacances, dans des lieux neutres pour parler rien que de l’essentiel 🙂

———

De SoFarSoGood

Sujet intéressant.

 

Pour l’aspect culture, politique etc, j’ai encore un pied dans les 2 pays, je m’intéresse énormément à mon « nouveau pays » (qui ne l’est pas encore définitivement, pareil épée de Damoclès au dessus de la tête).

Forcément l’ouverture que tu va avoir après une immigration te fais changer d’avis sur beaucoup de sujet qui semblent « évident » ou automatique pour beaucoup de Français. Tu vois que les choses ne se passent pas partout pareil et ça te fais forcément évoluer sur des sujets divers tel que l’emploi, la reprise d’études, l’intégration à un pays, les retraites, l’assistanat, la mobilité professionnelle …

Et puis, dans l’autre sens, il est vrai que les préjugés sur l’Amérique du nord de la part des Français sont tenaces (Port d’arme autorisés sur tout le continent, tout le monde obèse, avortement interdit, peine de mort pour avoir franchi un feu rouge, tout le monde raciste, procès pour délit de drague, restauration uniquement macdonald….) des fois ça ne vaut même pas la peine de rentrer dans ces débats la.

 

En ce qui concerne les amis, je n’aurais jamais cru qu’un tel tri allait s’opérer aussi rapidement,

Tu as les amis dont tu étais très très proche, pour certains que tu voyais plusieurs fois dans la semaine, mais qui n’ « aime pas communiquer par courriel », d’autres qui ont « perdu le mot de passe de skype », ceux qui sont anti facebook, d’autres qui ne comprennent pas qu’on ne téléphone pas même en expliquant que tu n as ni téléphone fixe ni « freebox ».

Également ceux qui vont considérer que tu les à « abandonner » et qui vont te servir de belles phrases chevaleresque du genre « moi jamais je ne quitterais la France ».

Puis ceux qui juraient qu’ils allaient venir te rendre visite dans les 6 mois puis finalement que 1200€  avion pour 2 ça fait cher les vacances (et qui partirons 2 semaines sur la cote d azur au mois d’aout puis au ski en hiver pour remplacer…) alors qu’ils ont tout à fait les moyens de venir te voir.

 

Et puis tu as les autres, ceux avec que tu connaissais peut être depuis moins longtemps, avec qui tu correspondais de temps à autre et que tu voyais tout les 2/3 mois en France, ou des amis de longue date que tu avais un peu perdu de vue, des anciens collègues de travail, et qui à ta grande surprise vont venir prendre fréquemment des nouvelles et les correspondances vont devenir de plus en plus rapproché.

 

Le tri se fait naturellement, au début certaines choses sont difficiles à encaisser lorsqu’il s’agit d’amis de longue date, puis la raison prend le dessus et on prend conscience que si on s’est éloignés, c’est peut etre que ce n’était pas de véritable amitiés, et que ce tri c’est sans doute un mal pour un bien.

———

De marionnette1979

Sujet intéressant.

 

En ce qui concerne les amis, je n’aurais jamais cru qu’un tel tri allait s’opérer aussi rapidement,

Tu as les amis dont tu étais très très proche, pour certains que tu voyais plusieurs fois dans la semaine, mais qui n’ « aime pas communiquer par courriel », d’autres qui ont « perdu le mot de passe de skype », ceux qui sont anti facebook, d’autres qui ne comprennent pas qu’on ne téléphone pas même en expliquant que tu n as ni téléphone fixe ni « freebox ».

Arf oui les gens qui ne sont jamais sur FB et n’envoient pas beaucoup de mails ça aide pas, je confirme… moi ce qui m’énerve le plus c’est les gens qui sont pourtant au courant de tout (donc ils y vont sur FB…) mais ils ne répondent jamais à aucun fil, rien !!!! Tu peux pas savoir comment ça m’insupporte de raconter des trucs et d’entendre « ah oui j’avais vu sur FB »… mais criss tu peux pas participer un peu ??? Moi ça me frustre franchement !

———

De Automne

la dernière fois qu’on est allé en France, il y a eu un rassemblement de tous les amis de mon mari ( parce qu’il y a eu un décès parmi eux peu de temps avant notre séjour et ils ont voulu tous se voir comme dans le bon vieux temps )

puis ils ne m’ont pas parlé de comment c’est au Québec ou de parler un peu de ma vie. ils ont voulu savoir si je regardais NCIS :blink2:  je savais même pas de quoi ils parlaient, j’écoute pas cette série..

 

:Crylol:

———

De sophie.1940
Automne; peut être ces gens sont dans un autre planète….qui sait? c’est toi qui à évolué..ils sont restés dans leurs petites habitudes et dans leur petite sécurité…c’est tout… :thumbsup:

———

De marionnette1979

Automne; peut être ces gens sont dans un autre planète….qui sait? c’est toi qui à évolué..ils sont restés dans leurs petites habitudes et dans leur petite sécurité…c’est tout… :thumbsup:

Automne est québécoise 😛 c’est son mari le Français !

 

M’enfin tu sais Automne des fois c’est mieux qu’ils te parlent juste du programme TV parce que moi j’ai déjà eu des questions genre « voius vous déplacez en traîneau à chiens dans Montréal en hiver ? » ou encore « c’est vrai que tout le monde vit sous terre et ne sort pas pendant 6 mois ? »

 

Des fois je savais pas si je devais rire ou pleurer 😛

———

De Lampa

Merci Sdgenest d’avoir lancé ce sujet !

 

Nous, çà fait seulement un an 1/2 que nous sommes installés mais on a aussi ressenti cette distance avec nos proches (amis et famille). Du côté des amis, il y avait ceux qu’on voyait très souvent et qui finalement ne sont pas ceux qui sont restés. J’ai même eu une amie qui au moment de notre départ m’a dit « je ne sais pas si je t’écrirai je fais trop de fautes dans mes courriels … »  :blink2:

Du côté de la famille, disons que çà dépend de la façon de chacun de gérer les relations à distance. Ma belle-mère qui appelait tous les 3 jours ne nous téléphone plus du tout. Comme si la distance géographique l’empêchait de décrocher son téléphone. Une de mes belles-sœurs n’appelait plus non plus jusqu’au jour où elle a crevé l’abcès et m’a dit « c’est dur de vous savoir si loin, alors ma première réaction c’est de faire l’autruche et de ne pas appeler ». Un autre exemple, je mets régulièrement en ligne des albums photos pour leur faire partager un peu de notre vie ici. Les personnes qui se donnent la peine de répondre sont rares … Quand je pense au temps que çà me prend, il y a des jours où j’ai eu envie d’arrêter. Bref, ce n’est pas simple de rester proches en étant loin. Pour en avoir discuté avec d’autres immigrants, il semble aussi que nos proches qui restent au pays sont déstabilisés par le fait que nous nous donnions les moyens de vivre nos rêves comme si çà les mettait en position d’échec. 

Enfin, pour ce qui des discussions au sujet de la France, on s’entend encore plutôt bien. Quoiqu’il ne faut pas aller trop loin dans la critique pour ne pas vexer. 

———

De marionnette1979

Oui c’est pour ça que je parlais aussi de « jalousie » plus haut… je pense que ça concerne un certain nombre de personnes et c’est difficile à avouer !

 

M’enfin après vous allez tous vous faire des amis au Québec et du coup ça va se rééquilibrer vs ceux dont vous n’avez plus de nouvelles en France 😉

———

De Zemida

Bonjour à tous,

 

Arrivée à Montréal depuis 2 ans et demi environ, je trouve que mes relations avec mes amis ou ma famille restés en France commence à se détériorer sérieusement.

A part avec ma mère qui nous visite 2 fois par an, j’ai l’impression qu’un fossé de plus en plus large s’immisce entre eux et nous.

Avez-vous cette même impression?

Nous partageons de moins en moins les mêmes idées, on en arrive parfois à être en total désaccord. C’est impressionnant.

Comme si le fait de vivre ailleurs dans une autre culture, un autre pays nous faisait voir les choses différemment à l’encontre de notre pays de naissance.

Où est-ce les médias Français qui lobotomise tellement les Français qu’ils ne se rendent plus vraiment compte de la réalité?

 

En tout cas je sais pas, mais je me rends compte que doucement, je m’éloigne des gens que j’aime et qui m’étaient chers car nous ne partageons plus du tout les mêmes idées…on ne se comprends plus vraiment.

 

 

Ça me fait d’autant plus peur que je suis en provisoire ici avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. J’espère ne jamais devoir rentrer en France mais si ça arrivait, quel choc pour le coup.

Retrouver des gens avec qui je m’entends moins ou plus du tout, se retrouver étrangère dans son propre pays…

 

Je voudrais savoir si vous aussi vous vivez ou ressentez ça.

 

Je te rassure; cela arrive même quand on vit dans le même pays !  :crying:  :sleep:

 

Il arrive un moment où tu prends conscience que tu t’éloignes des autres petit à petit au fil du temps.

 

Parce que tu changes, et eux aussi, que tu n’as plus les mêmes affinités et peut-être qu’au fond tu ne les a jamais eu, mais tu faisais tout pour y croire ! Parce que tu t’aperçois que vous n’avez plus rien en commun et donc pas de sujets de conversation, que tu t’intéresses à des choses ou des endroits qui ne les attirent pas … bref tout devient différent et les chemins se séparent ! C’est comme çà, ainsi va la vie ! Et c’est valable pour les amis, comme pour la famille.

 

Il faut continuer d’avancer et doucement fermer la porte sur ce passé qui n’est plus d’actualités.

 

Je suis passée par là et pourtant je vis toujours en France ! L’important, être heureux et partager, aujourd’hui avec ceux qui ont envie de vivre à tes côtés ou avec qui tu peux réellement te sentir bien au moment opportun.  :wub2:

 

Et puis, il y a toutes ces petites rencontres que tu vas faire au détour d’un chemin, quelqu’un avec qui tu vas partager seulement quelques heures mais qui restera fixé dans ta mémoire. C’est tout ce piment de la vie qui vaut le coup de continuer d’avancer et peut-être, pour toi, ne pas revenir en arrière, au risque d’être déçue et de le regretter !

 

Bonne continuation …  :flowers:

———

De Kweli

Merci Sdgenest d’avoir lancé ce sujet !

 

Nous, çà fait seulement un an 1/2 que nous sommes installés mais on a aussi ressenti cette distance avec nos proches (amis et famille). Du côté des amis, il y avait ceux qu’on voyait très souvent et qui finalement ne sont pas ceux qui sont restés. J’ai même eu une amie qui au moment de notre départ m’a dit « je ne sais pas si je t’écrirai je fais trop de fautes dans mes courriels … »  :blink2:

Du côté de la famille, disons que çà dépend de la façon de chacun de gérer les relations à distance. Ma belle-mère qui appelait tous les 3 jours ne nous téléphone plus du tout. Comme si la distance géographique l’empêchait de décrocher son téléphone. Une de mes belles-sœurs n’appelait plus non plus jusqu’au jour où elle a crevé l’abcès et m’a dit « c’est dur de vous savoir si loin, alors ma première réaction c’est de faire l’autruche et de ne pas appeler ». Un autre exemple, je mets régulièrement en ligne des albums photos pour leur faire partager un peu de notre vie ici. Les personnes qui se donnent la peine de répondre sont rares … Quand je pense au temps que çà me prend, il y a des jours où j’ai eu envie d’arrêter. Bref, ce n’est pas simple de rester proches en étant loin. Pour en avoir discuté avec d’autres immigrants, il semble aussi que nos proches qui restent au pays sont déstabilisés par le fait que nous nous donnions les moyens de vivre nos rêves comme si çà les mettait en position d’échec. 

Enfin, pour ce qui des discussions au sujet de la France, on s’entend encore plutôt bien. Quoiqu’il ne faut pas aller trop loin dans la critique pour ne pas vexer. 

 

Merci Sdgenest d’avoir lancé ce sujet !

 

Nous, çà fait seulement un an 1/2 que nous sommes installés mais on a aussi ressenti cette distance avec nos proches (amis et famille). Du côté des amis, il y avait ceux qu’on voyait très souvent et qui finalement ne sont pas ceux qui sont restés. J’ai même eu une amie qui au moment de notre départ m’a dit « je ne sais pas si je t’écrirai je fais trop de fautes dans mes courriels … »  :blink2:

Du côté de la famille, disons que çà dépend de la façon de chacun de gérer les relations à distance. Ma belle-mère qui appelait tous les 3 jours ne nous téléphone plus du tout. Comme si la distance géographique l’empêchait de décrocher son téléphone. Une de mes belles-sœurs n’appelait plus non plus jusqu’au jour où elle a crevé l’abcès et m’a dit « c’est dur de vous savoir si loin, alors ma première réaction c’est de faire l’autruche et de ne pas appeler ». Un autre exemple, je mets régulièrement en ligne des albums photos pour leur faire partager un peu de notre vie ici. Les personnes qui se donnent la peine de répondre sont rares … Quand je pense au temps que çà me prend, il y a des jours où j’ai eu envie d’arrêter. Bref, ce n’est pas simple de rester proches en étant loin. Pour en avoir discuté avec d’autres immigrants, il semble aussi que nos proches qui restent au pays sont déstabilisés par le fait que nous nous donnions les moyens de vivre nos rêves comme si çà les mettait en position d’échec. 

Enfin, pour ce qui des discussions au sujet de la France, on s’entend encore plutôt bien. Quoiqu’il ne faut pas aller trop loin dans la critique pour ne pas vexer. 

 

 

Ce passage m’a interpellé et j’aimerais faire du pouce là-dessus. 

 

En ce qui me concerne, le plus difficile est d’être toujours celle qui n’est jamais là pour les grands moments de la vie. Je n’ai pas été au mariage de mon frère et de ma soeur et je n’ai jamais vu mes trois neveux. J’ai manqué l’enterrement d’un cousin que je chérissais et celle d’une tante qui a toujours joué un grand rôle dans ma vie, un peu comme ma grand-maman. Chaque année, ma famille se souvient des nôtres et je ne suis jamais là. Même si on compense comme on peut, en appelant, en écrivant, en contribuant financièrement comme on peut, rien ne vaut notre présence. Même si ceux qui sont restés ne nous reprochent jamais rien, on est celui ou celle qui n’est pas là. 

 

Sans le savoir, mes parents en visite m’ont aidé à mieux vivre avec ça. Mon père m’a dit: « tu n’es pas là pour les grands moments, mais il faut voir aussi que tu es épargné de nos petits tracas quotidiens, qui se chicane avec qui, de petits ennuis de santé dans la famille, de petits soucis financiers des uns et des autres, etc. » Il m’a réconcilié ainsi avec mon statut. Car au début, je voulais essayer de vivre sur deux continents à la fois et ça m’épuisait. 

———

De Automne

 

Automne; peut être ces gens sont dans un autre planète….qui sait? c’est toi qui à évolué..ils sont restés dans leurs petites habitudes et dans leur petite sécurité…c’est tout… :thumbsup:

Automne est québécoise :tongue: c’est son mari le Français !

 

M’enfin tu sais Automne des fois c’est mieux qu’ils te parlent juste du programme TV parce que moi j’ai déjà eu des questions genre « voius vous déplacez en traîneau à chiens dans Montréal en hiver ? » ou encore « c’est vrai que tout le monde vit sous terre et ne sort pas pendant 6 mois ? »

 

Des fois je savais pas si je devais rire ou pleurer :tongue:

 

:Crylol:

———

De sdgenest

Je suis heureuse de voir que mon sujet « parle » à beaucoup d’entres vous…je me sens moins seule face à cette réalité qui m’explose un peu à la figure ces derniers temps.

 

je vois pas mal de chose qui reviennent souvent comme le fait que personne ne vient finalement nous voir…c’est vrai…ils nous reprochent de ne pas revenir en France mais eux ne font pas l’effort de venir avec l’excuse que ça coute trop cher…alors que ce point est discutable (comme si pour nous c’était moins cher de retourner en France !!!)

 

IL est vrai aussi que peux interagisse sur facebook malgré des infos régulières et des photos…on a effectivement l’impression d’être un peu seul du coup. Pourtant si on commente un post sur leur facebook, ça prends une sale tournure rapidement, parce que oups, on a donner notre avis !!!

 

Bref, je vais en faire mon deuil et arrêter de penser que ce qu’on vie ici les intéresse. Nous on est heureux ici et plus encore, nos enfants sont archi heureux et c’est tout ce qui compte. Ma mère passe environ 5 mois par an ici avec nous et elle adore ça. Elle aussi ressens de l’éloignement de sa famille du coup…complètement dingue.

———

De marionnette1979

Voilà vivez votre vie et les vrais amis resteront/reviendront 😉

———

De Kweli

Voilà vivez votre vie et les vrais amis resteront/reviendront 😉

 

 

Sinon tant pis, l’avantage de l’immigration est aussi de faire le ménage dans nos « amitiés ». 

———

De Automne

ben même au Québec, ma mère habite à 600 km de moi. je suis pas (ou je peux pas) être toujours là quand il se passe de quoi..

on a pas à vivre toute la famille dans la même ville toute notre vie, juste pour ‘être ensemble’ et ne jamais rien manquer.

c’est la vie

———

De Zemida

Et on peux aussi pendant des années vivre à 20 kms les uns des autres, sans que l’on vienne vous rendre visite pour autant !  :whistlingb:

 

Profitez pleinement de votre vie ! C’est le plus important !  :give_rose:

 

Après, pour moi, ce n’est pas la distance qui sépare les gens, mais bien les sentiments. :blush2:

 

Aujourd’hui, on a Internet, le téléphone, les transports en commun et même pour les plus courageux, on peux encore s’écrire !!!   :biggrin2:

 

Donc, ceux qui veulent garder le contact le peuvent toujours … pour les autres, circulez, ya plus rien à voir !!!  :8):

 

Au fil du temps, on fait du vide dans son répertoire !!!  :thumbsup:

———

De Lampa

@Sdgenest : Bon courage pour la suite. J’appréhende de passer par le même stade que toi au niveau des relations avec les proches même si çà viendra forcément. Nous ne rentrerons pas voir la famille l’été prochain ce qui va en faire râler certains et on va sûrement devoir faire face à pas mal de reproches. Mais bon, il faut être réalistes, ceux qui nous encourageaient dans nos projets d’immigration comprendront nos raisons de ne pas y aller. Et pour les autres, ce sont les mêmes qui nous reprochaient déjà en France de ne pas leur rendre visite toutes les fins de semaines et de ne pas leur consacrer toutes nos vacances ! On ne les changera pas … 

———

De Isabelle Faujour

bonjour, 

 

je pense que l éloignement y ait pour beaucoup dans les relations familles amis.La culture canadienne est différente ( enfin je suppose ) ma fille vit a Montréal depuis un mois , elle est infirmière et pour l instant tout va bien mais pas encore assez de recul !!!!! C est pour ceux qui restent que c est dur enfin pour moi , le billet d avion qui n est pas donné , la voir que 2 fois par an si ce n est qu une seule fois !!

les pepettes ne suivent pas! on se pose beaucoup de question. Mais je pense que c est tout de même une expérience a faire.

Je vous souhaite bon courage pour celle fabuleuse experience car il faut beaucoup de courage pour faire sa vie aussi loin et sans sa famille .

a bientot

———

De marionnette1979

Je sais pas si c’est à nous qu’il faut du courage… ON a choisi de partir et NOUS SEULS choisiront peut-être de revenir un jour… il faut surtout du courage à ceux qui restent car eux n’ont pas le choix ! Ils ne peuvent pas forcément suivre et ne savent pas si leurs proches se rapprocheront justement un jour 😉

 

Mais je te comprends car c’est difficile pour ma mère aussi même si elle ne l’avoue pas de trop 😉 cela dit j’ai la chance qu’elle ait les moyens de se payer des billets d’avion donc ça aide pas mal 😉

 

Et personnellement j’ai beau m’être rapprochées depuis1 an, je ne la vois pas plus en fait (plus souvent mais pas plus en terme de temps…) et comme j’ai aucune envie d’aller vivre dans sa région, ça va rester comme ça 😉

———

De adolphine

Je n’ai pas du tout cette impression-là……au contraire, l’éloignement nous a rapproché.

———

De Aaahahum

Je n’ai pas du tout cette impression-là……au contraire, l’éloignement nous a rapproché.

 

Je suis curieux 🙂 De quelles façons ça vous a rapproché?

———

De adolphine

.

———

De adolphine

 

Je n’ai pas du tout cette impression-là……au contraire, l’éloignement nous a rapproché.

 

Je suis curieux 🙂 De quelles façons ça vous a rapproché?

 

Chaque fois que je rentre en Belgique, c’est la fête, on est content de se revoir. Alors que quand je vivais là-bas, c’était normal de se voir….ou pas.

Vous voyez la nuance 😉

———

De trefle

Non je veux justement pas que ça parte en sucette…la France est un très beau pays faut pas l’oublier…même si on n’y fait pas la queue devant l’autobus ! 😉

 

Bonjour sdgenest

 

Ton questionnement est tout à fait légitime. J’étais tombée sur un article qui décrivait exactement ce dont tu parles.

Lis-le et tu comprendras ce qu’on nomme le Décalage.

Bonne lecture.

 

http://www.forum.immigrer.com/topic/120788-decalages-quand-lexpatriation-change-notre-regard-sur/

———

De Lampa

Merci pour le lien Trèfle ! 🙂

———

De trefle

:give_rose:

———

De Grignette

je ne suis pas encore rentrée en France … On verra l’été prochain nos impressions ; mais déjà oui, je peux dire qu’il y a comme un décalage avec certains membres de la familles et certains amis ; un fossé qui se creuse petit à petit ; mais c’est la vie…

J’ai accueillie ma grand-mère pendant 1 mois en septembre et là, oui j’ai bien senti le décalage ! déjà à cause de l’âge c’est certain ; mais elle nous parlait souvent des cousins, de leurs anecdotes etc .. et parfois je me suis sentie « exclue » ; j’ai eu l’impression d’avoir manquée de bons moments. Pis en même temps, ici, qu’est ce qu’on en a rencontrés aussi de nouvelles personnes, de nouveaux endroits !! non, non vraiment pas de regrets pour l’instant. Et très contente de lui avoir fait découvrir Montréal, première fois pour elle à 84 ans svp respect !

———

De sophie.1940

Vraiment je trouve que ce n’est pas grave du tout si mes amis, ma famille… sont dans leurs boules…. ne me dérange pas….. ce que je sais… que je suis en train d’évoluer perso et profesionnel….tiens.. c’est ça le plus important pour moi!!! :thumbsup:

———

De sophie.1940

 

 

Je n’ai pas du tout cette impression-là……au contraire, l’éloignement nous a rapproché.

 

Je suis curieux 🙂 De quelles façons ça vous a rapproché?

 

Chaque fois que je rentre en Belgique, c’est la fête, on est content de se revoir. Alors que quand je vivais là-bas, c’était normal de se voir….ou pas.

Vous voyez la nuance 😉

 

Wao!!Adophine!!! quelle nuance!!!!mamma mia….. incroyable!!jamais j’aurais fait telle appréciation debordée d’intelligence!!!

———

De Leilou

 

 

 

Wao!!Adophine!!! quelle nuance!!!!mamma mia….. incroyable!!jamais j’aurais fait telle appréciation debordée d’intelligence!!!

 

 

Tu sais Sophie c’est génial que tu participes autant sur le forum mais ce serait sympa d’avoir du contenu compréhensif et UTILE de temps en temps et pas toujours des commentaires  «sans queue ni tête » (for lack of better word)

———

De sophie.1940

Fait la cocotte Leilou dans la liste des ignorés..tiens…..!!!! :thumbsup:

———

De Leilou

Fait la cocotte Leilou dans la liste des ignorés..tiens…..!!!! :thumbsup:

 

Et tu continues! Enfin pas de problème ignore-moi si tu veux (ta liste d’ignorés doit être longue) mais ce forum est une plateforme de partage et d’entraide… et souvent tes commentaires ne sont pas très utiles! Sans rancune!

———

De sophie.1940

 

Fait la cocotte Leilou dans la liste des ignorés..tiens…..!!!! :thumbsup:

 

Et tu continues! Enfin pas de problème ignore-moi si tu veux (ta liste d’ignorés doit être longue) mais ce forum est une plateforme de partage et d’entraide… et souvent tes commentaires ne sont pas très utiles! Sans rancune!

 

Alors, tu dis , que tu n’est pas rancunière…moi non plus…..sûr et certain. Après si tu pense que mes commentaires sont utiles ou pas, c’est ton avis, et pour moi, lui ne compte absolument   pas. Nous arrêtons là. :hi:

———

De chachawa

Ok, on recentre avant de se disputer ! :bye:

 

Oui, vraiment, merci pour ce sujet. J’ai l’impression qu’on vit tous plus ou moins la même chose. Je me souviens du souper d’avant-départ, là, celui où les gens les larmes aux yeux te disent « c’est l’occasion, je viendrai te voir… ». Un an et demi après, toujours pas, même pas de voyage en projet ou en ébauche de projet. Nada.

Comme vous, j’ai un album sur internet et je me demande pourquoi je passe du temps à le mettre à jour. Les premières semaines, ça amusait tout le monde. Maintenant, plus du tout.

La cerise sur le gâteau a été lors de mon retour, une de mes « amies » a refusé de me voir parce qu’elle était trop occupée… (je suis rentrée plusieurs semaines…).

 

Alors bref, tout ça pour dire j’imagine, que lorsque l’on part les routes se séparent parfois. Rien n’a changé avec mon amie la plus proche, mais avec les autres copains laissés derrière moi en France, le fossé s’est méchamment creusé. De l’incompréhension de leur part face à mon choix de départ, de l’incompréhension de ma part face à leurs « non mais toi aussi tu as de la chance, nous on est condamnés à rester ici », bref, ça finit par ne ressembler à rien. On ne s’en sort pas.

 

Tant pis… La vie continue….

———

De marionnette1979

Ok, on recentre avant de se disputer ! :bye:

 

Oui, vraiment, merci pour ce sujet. J’ai l’impression qu’on vit tous plus ou moins la même chose. Je me souviens du souper d’avant-départ, là, celui où les gens les larmes aux yeux te disent « c’est l’occasion, je viendrai te voir… ». Un an et demi après, toujours pas, même pas de voyage en projet ou en ébauche de projet. Nada.

Ah bah tu sais quand on a dit a mon beau-père qu’on rentrait en Europe l’été passé il a dit « ah bah non, je voulais venir au Canada vous voir » :Crylol: sachant qu’il était pas

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada