Travailleur indépendant : les détails - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Créer son entreprise > Travailleur indépendant : les détails

Travailleur indépendant : les détails

Travailleur indépendant

Ecrit par: pussy08

Bonjour à tous !

Cela fait quelques semaines que je suis au Canada et comme j’ai du mal à trouver un emploi en tant que salarié en entreprise, je considère la possibilité de me mettre à mon compte.
J’ai lu la chronique de FrenchPeg qui m’a éclairé sur beaucoup de points, mais il me reste pas mal de questions…

Je ne me suis pas encore déclaré auprès des autorités en tant que travailleur indépendant car je ne suis pas sûre de ce que cela implique. Donc pour le moment, un ami qui a monté sa propre entreprise (incorporée) me propose de passer par son biais pour faire la facturation. Dans ce cas, j’aurai le statut de consultante, donc il me reverserait l’intégralité de la somme facturée.
C’est la facturation elle-même qui me pose problème…
Quelles sont les taxes que je dois faire figurées ?
Mes clients se trouvent en-dehors du Canada, en Europe et au Japon potentiellement…
Est-ce que j’ai pris la bonne solution ?

Si je perçois un salaire de cette façon, j’ai bien compris que je devais déclarer mes revenus à part (pas de prélèvement à la source) et que je pouvais déduire certaines choses… Est-ce facile à faire ?

Je suis désolée si mes questions sont redondantes avec d’autres et je remercie par avance toutes les personnes qui me répondront !

————————–

Ecrit par: FrenchPeg

Bonjour Caroline,

Tu n’as absolument pas à passer par qui que ce soit.
Le mieux c’est d’aller voir un comptable qui t’explique bien tout.
Ici pour travailler à son compte sous son propore nom, il n’y a rien à faire, il suffit de travailler et à la fin de l’année fiscale de déclarer tes revenus comme autonome.
Ici c’est assez banal d’avoir un comptable et quand on arrive, moi je trouve, que c’est mieux, car eux savent ce qu’il faut savoir. Je peux te donner l’adresse du mien si tu veux en MP.
Il est nécessaire de s’enregistrer comme autonome uniquement si tu veux un nom d’entreprise différent de ton nom à toi. Si tu veux t’incorporer, là le comptable est obligatoire. Moi il y a 3 ans c’était ça la meilleure option car il y avait des exemptions fiscales à l’époque, plus maintenant.
Pour la TPS/TVQ, elle était payable à partir de 30000$, je pense que c’est toujours vrai, et pour ça il faut demander le numéro (l’intérêt avec mon comptable, c’est lui qui fait tout pour 1000$ par an). Mais du coup, dans ton cas, comme les clients sont à l’étranger, comme les miens, tu n’as pas à facturer de TPS/TVQ de toute façon. En revanche tu dois en faire une déclaration car ça te permet de récupérer la TPS/TVQ des trucs que tu as acheté professionnellement.

De toute façon, tu ne percevrais pas un “salaire” mais des “honoraires”, la différence est importante. Moi je perçois un salaire car je suis incorporée, mais dans ce cas, en plus des impôts, il y a les charges à payer.

Pour la déclaration d’impôt, je peux pas t’aider car c’est mon comptable qui la fait, mais à savoir que j’ai des copines salariées ici qui se font faire leur déclaration par un comptable… c’est pas du dout rare.

Le mieux je trouve, c’est vraiment de prendre l’avis d’un comptable qui te donnera les infos et les démarches.

—————————

Ecrit par: JayJay

D’abord d’après ce que j’ai compris, il faut obtenir un numéro de compagnie (soit au Canada, soit au Québec). Cela t’oblige probablement à faire une déclaration d’impôts pour cette compagnie, si tu en as retiré au-delà d’un certain montant en revenus. Je suis moi-même en train de chercher ces infos car je veux faire de la pige pour arrondir les fins de mois.

Autrement, je voulais te parler de ce site :
www.agentsolo.com où tu peux annoncer tes services en tant qu’indépendante. Je crois que ça marche pas mal. J’ai une connaissance qui fait de la traduction (sans encore avoir été acceptée au Bureau de la tradition car elle n’a pas encore de diplôme – cela dit, elle est très, très compétente) et elle vient de dénicher un contrat, par ce biais, d’un an au moins, à temps plein (en fait, c’est même un peu trop d’après ce que j’ai compris).

Pour ce qui est des taxes… il me semble que tu peux omettre les taxes si tes clients sont à l’étranger. C’était ce que faisait cette fameuse connaissance lorsque je lui ai demandé du travail pour ma boîte lorsque j’étais en France. Par contre… son expérience me pousserait à te mettre en garde lors des virements : la banque lui bouffait environ 25 $ à chaque virement. Il faut s’assurer de voir qui paiera les frais de banque en cas de virement étranger!

—————————

Ecrit par: pussy08

Merci beaucoup FrenchPeg et JayJay pour toutes ces précieuses informations !
Je ne pensais pas que c’était aussi simple de travailler en indépendant.
Je vais me renseigner pour voir si je peux trouver un comptable sur Ottawa.
C’est vrai que je n’y connais pas grand chose !

Julie, si tu cherches des contacts pour des contrats de traduction, j’ai trouvé les miens sur www.proz.com.
Je ne sais pas si tu connais, juste au cas où…

Encore merci les filles ! Je vous tiendrais au courant de la suite des événements !

—————————

Ecrit par: Petit-Lion

Et une de plus!

Pussy08, mon avis à moi est que le comptable ne s’impose que si tu veux créer une compagnie incorporée dont tu seras salariée. Cela n’est rentable (régime fiscal plus avantageux) que pour un chiffre d’affaire dépassant 50 000 à 60 000 $ par an, ce que tu ne feras vraisemblablement pas la première année.

Le régime du travailleur autonome est beaucoup plus simple : il n’y a rien à faire tant que ton chiffre d’affaires ne dépasse pas 30 000 $ par an, et pas grand-chose à faire au-delà : s’enregistrer, pour avoir un numéro de TPS (ou de TVH, en Ontario?).

Tant que tu n’es pas enregistrée, tu n’as pas de taxes à percevoir. Tu fais donc des factures mentionnant « taxes non applicables ». Difficile de faire plus simple. À la fin de l’année, tu calcules les impôts sur tes revenus de travail autonome de la même façon que les salariés. Là encore, le comptable, c’est pour les paresseux, surtout que c’est pas le même prix pour un travailleur autonome que pour un salarié!

Si tu es enregistrée, tu dois ajouter à tes factures le montant de la TPS pour tous tes clients canadiens, et le montant de la taxe provinciale de l’Ontario (dont je ne sais pas grand-chose) à tes clients ontariens. Su tu factures à des clients hors du Canada, aucune taxe. Tous les trois mois, tu reverses au gouvernement les taxes perçues et tu te fais rembourser par la même occasion les taxes payées sur tes propres dépenses professionnelles. Il peut donc être avantageux de s’enregistrer même en deçà de 30 000 dollars de CA si tu fais de grosses dépenses professionnelles et que tu as donc beaucoup de taxes à récupérer.

Tout ça reste relativement facile à gérer, surtout si tu utilises un logiciel de compta pour travailleurs autonomes. Et encore, moi je fais tout à la main dans Excel. J’ai déjà expliqué tout ça en d’autres mots www.forum.immigrer.com/index.php?sh….

En passant, je suis aussi sur www.proz.com/pros/31544

—————————

Ecrit par: pussy08

Merci Petit-Lion !

Grâce à vous tous, j’y vois plus clair !
Donc, si je ne m’enregistre pas auprès de Revenu Canada, je ne peux déduire aucune de mes dépenses professionnelles ?

—————————

Ecrit par: Petit-Lion

Si tu ne t’enregistres pas, tu ne peux pas réclamer le remboursement des taxes payées sur tes dépenses professionnelles, mais au moment de remplir ta déclaration d’impôts, tu peux quand-même déduire tes dépenses professionnelles de tes revenus, tout comme les salariés. Et bien sûr, tu déduis tes dépenses taxes incluses

FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l’ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d’éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada