Témoignage d’étudiants Français au Canada - Immigrer.com
samedi , 25 mai 2024
Accueil FAQ Études universitaires Témoignage d’étudiants Français au Canada
Études universitairesFAQ

Témoignage d’étudiants Français au Canada

0
0
(0)

Témoignage d’étudiants Français au Canada

Ecrit par: andretoto 5-01 à 15:43

Bonjour,

Je recherche les témoignages d’étudiants français (ou autres) ayant été étudier au canada, pour voir comment vous avez vécu l’intégration, l’éloignement du pays et surtout la différence au niveau des universités françaises/canadiennes.

J’aimerais aussi avoir votre avis sur la ville de Gatineau où je souhaiterais partir, l’année prochaine.

une dernière question, doit on vraiment être bilingue pour bien s’adapter au quebec?

Merci à tous.

———————————

Ecrit par: Petyot 5-01 à 17:05

Bonjour,

J’ai vécu deux fois l’intégration au monde universitaire québécois. Une première fois en 1988/1989 pour faire un MBA (avec un visa d’étudiant). Ensuite, je suis revenu en France pour 8 ans avant de repartir en 1997 pour faire un doctorat (avec un statut de RP).

Pour l’intégration, aucun problème ! Dans les deux cas, mon intégration a été très facile, tant du côté universitaire que social. Et même très facile la deuxième fois puisque j’avais gardé d’excellent amis de ma première expérience universitaire à Montréal.

En ce qui concerne l’éloignement du pays, difficile à dire… Cela dépend de votre degré d’attachement à votre pays d’origine, de la durée des études, du budget voyage prévu (pour revenir en France), du nombre d’amis (ou famille) que vous laissez derrière vous, le nombre de personnes que vous connaissez au Québec, votre facilité à vous faire des amis ici… Bref, pas facile de généraliser sur le sujet, chaque cas est unique. Pour ma part, malgré le fait que ma copine était en France lors de mon premier séjour (qui a durée 16 mois), j’ai adoré l’expérience! Au point d’avoir envie de recommencer 8 ans plus tard! Par contre, j’avais prévus un budget voyage conséquent (trois ou quatre aller/retour pour moi et la même chose pour ma copine).

En ce qui concerne la différence de niveau entre les universités françaises/canadiennes, là encore, il est difficile de généraliser. Cela dépend du niveau du diplôme recherché, de la matière, de l’université d’origine et de celle d’accueil…

Dans mon cas (et je dis bien DANS MON CAS, il ne s’agit donc pas de généraliser à partir de ma petite expérience…), j’ai trouvé beaucoup plus de moyens matériels (locaux de qualité, ordinateurs, services…) ici que dans mon université d’origine (ULP à Strasbourg). Par contre, le niveau du corps enseignant était (en moyenne – il y a toujours des exceptions…) nettement supérieur en France (j’ai fait une maîtrise en économétrie et un DEA en France). Le système de notation est aussi très différent entre les deux pays. Et je ne parle pas seulement de la notation sur 100 ou sur 20 mais surtout de la sévérité dans l’attribution des notes : j’ai trouvé les professeurs BEAUCOUP moins sévères au Québec qu’en France (bref, il est très facile d’avoir des bonnes notes au Québec alors que j’ai connu des prof en France qui n’ont jamais donnés plus que 12/20 dans toute leur carrière…). Bref, j’ai trouvé plus facile d’obtenir mon MBA que ma maîtrise en France…

En ce qui concerne le doctorat, c’est encore différent… Toujours la même générosité dans la notation mais une charge de travail incroyable! Remarquez que dans le cas du doctorat, je ne peux pas comparer directement avec la France puisque je n’en ai pas fait en France. La encore, le calibre des profs dépend de l’université choisie, il y a du bon et du moins bon.

Pour faire une synthèse, je dirais que les moyens matériels étaient nettement supérieurs au Québec par rapport à la France, que le corps enseignant (dans mon domaine et « en moyenne ») était supérieur en France et qu’il m’a été (là encore, toutes proportions gardées) plus facile d’obtenir mon diplôme de maîtrise au Québec qu’en France…

En ce qui concerne la question du bilinguisme, là encore le domaine d’étude peut avoir son influence. Dans mon cas (finance et stratégie d’entreprise), la plupart (98%) des lectures étaient en anglais. J’ai fait un doctorat conjoint entre les quatre universités montréalaises (Concordia, McGill, UQAM et HEC) et même si j’ai eu des cours en anglais, j’ai toujours pu remettre mes travaux dans la langue de mon choix.

Voilà qui, j’espère, répond en partie à vos questions. N’hésitez pas si vous avez besoins d’autres précisions.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

L’UQAM offrira une voie rapide pour les enseignants dès septembre

0 (0) L’Université du Québec à Montréal (UQAM) introduira, dès septembre, un...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com