Système scolaire, les adolescents canadiens parmi les premiers - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Écoles primaires et secondaires > Système scolaire, les adolescents canadiens parmi les premiers

Système scolaire, les adolescents canadiens parmi les premiers

Système scolaire, les adolescents canadiens parmi les premiers

curveball Ecrit le: 18/09/2003, 08:05

Comment ca ils sont longS mes mails !!
Gaspésie, peut-être que c’est pour d’abord les mettres en situation de réussite suivant un critère donné qui est d’abord la construction de la phrase… une fois atetitn l’objectif , l’enfant est motivé.. il y arrive, alors tu passes a l’objectif suivant… donc tu évites de donner des objectifs qu’une trop grande partie du ventre mou de la classe va percevoir comme inatteignable et se décourager (situation d’échec perçue par une trop grande différence entre la demande réelle et la ressource perçue qu’a le jeune de lui même… d’ou déséquilibre… qui finalement se transforme en échec réel)…
Même si je trouve qu’il est dangereux de ne pas intégrer ces 2 notions dans le même objectif au même moment….. séparer ;es objectifs doit avoir des effets secondaires …
Dans le même ordre d’idée et pour donner un élément de réponse a Laurence, je trouve que l’enseignement de l’anglais (et des langues en général en France), ne favorise pas (dans les faits) l’utilisation de la langue comme outil fonctionnel….
En 6eme-5eme, souvent quand tu parles et que tu fais des fautes, l’enseignant te corrige après coup ou pendant, certes… MAIS tu auras oublié sa correction sitot le cours fini, d’une part.. et d’autre part, a force de te faire reprendre, beh tu vas finitr par fermer ta gueule, parce que t’es tanné…. donc tu as des classes de 30-35 ou il y en a 5 qui parlent et le reste se tait DE PEUR DE MAL FAIRE…..
Meme si certains ici n’ont pas un anglais parfait (mais souvent un bon accent), ils l’utilise pour communiquer, peut importe les erreurs… l’objectif est d’utiliser la langue, quelle que soit le niveau qu’on a…. c’est orienté fonctionnel….
En France, si ton anglais est pas parfait (pour le niveau requis pendant l’année x ou y d’apprentissage), tu fermes ta bouche, et t’attends l’exercice écrit.. Bref, on ne favorise pas l’utilisation de la langue quelle que soit le niveau courant du jeune…. soit parfait ou tais toi !!!! ca crée des générations de muets… c’est une explication qui en vaut une autre….
En plus, le français n’est pas un langue avec des gros accents tonique…. alors quand on baigne (beigne miam) dedans depuis l’enfance, on a pas l’oreille pour apprendre vraiment les langues accentuées… question d’environnement….
Baeh voila, il est cuort mon mesgse
Curve

——————–

scanlolo Ecrit le: 18/09/2003, 08:51

Salut la gang
Pour rebondir sur ce que dit ,brillament, Curveball je travailles actuellement avec des hollandais et la langue commune est l’anglais.
L’important lors de nos échanges est de se faire comprendre même en faisant des fautes, le plus délicat est quand même l’écrit.
J’ai quand même du attendre des cours au CUEFA payés par ma boite pour faire de l’anglais à l’oral car au lycée, il faut parler juste et bien sans quoi on se fait reprendre.
PAr contre quand j’habitais Gatineau, j’étais assez bluffé par la capacité des québecois à passer de l’anglais au francais alors qe coté anglo, plus de francais après Ottawa (nostalgie..)
A+
Laurent

——————–

laurence Ecrit le: 18/09/2003, 09:38

Bonjour,
Le sujet de la langue est un sujet de passion au Québec.
Au Québec, entre les puristes du français et ceux qui ont de la difficulté à l’écrire, il y a tout un monde. Je peux comprendre qu’il est difficile de suivre les Québécois, je vais tenter en quelques lignes d’expliquer la situation comme je la vois.
Il faut savoir que le Québec a été coupé de son élite française lorsque la colonie anglaise a conquis la Nouvelle-France, l’élite de l’époque est retournée en France, ne voulant être dominée par des Anglais. Ainsi les seuls à avoir le savoir au Québec était le clergé et les notaires et autres hommes de droit et professeurs, le Québec a perdu ses bourgeois. Une toute petite élite pour un important groupe d’agriculteurs. Ceci a vraiment forgé le pays, cela a accéléré la sélection naturelle pour faire ce nouveau peuple, ainsi les Québécois sont peut-être plus détachés de la France que les Canadiens-anglais d’origine britannique de la GB. À ceci, s’est ajouté un désir et un réflexe de brisser avec l’ancien continent, naturel chez bien des colons Anglais, Français. Les colons à l’époque ne souhaitaient pas importer en Nouvelle-France ou au Bas-Canada certaines habitudes européennes qu’ils fuyaient…ça dit quelque chose à certains
Enfin, tout cela pour dire que les nord-américains en général ont un language plus relâché que les Européens en général. Les nord-américains accordent moins d’importance à la langue et à l’histoire…ceci a les avantages (plus de liberté, moins de jugement selon son profil, moins de hiéarchie, plus de possibilité d’avancer…) comme les inconvénients (langue et histoire…) de ce nouveau continent. N’oubliez pas que les Québécois sont des nord-américains qui parlent le français. Demander à un puriste d’Angleterre ce qu’ils pensent vraiment de la langue parlée aux États-Unis ? On m’a déjà demandé en Angleterre si je parlais le “reel english” ? Mais la différence c’est que les Américains sont près de 300 millions à parler l’américain. Les Québécois n’ont pas ce rayonnement dans la francophonie.
Je ne crois pas que la langue parlée ou écrite dans le reste du Canada soit meilleure mais il est certain que la langue française est plus difficile à cerner et à apprendre.
Pour ce qui est des Français et de la langue française, je n’ai pas les chiffres sous les yeux mais j’avais vu récemment une étude qui démontrait que les Français étaient dans les moins bilingues des Européens. Je vais dans le même sens que Curveball par rapport aux difficultés d’apprendre une autre langue. Je pense que les Français sont très un peuple très amoureux de leur langue et de toute la culture qui va avec cette langue et les grands écrivains, c’est une fierté. Mais ce perfectionnisme peut bloquer lorsqu’ils apprennent d’autres langues. J’ai souvent noté que les Français avaient peur du ridicule lorsqu’ils se lancent dans d’autres langues, de peur de ne pas avoir le bon accent. La barre est tellement haute qu’elle fait peur et qu’elle peut immobiliser. Les Français semblent transposer le même perfectionnisme lors de l’apprentissage de la langue maternelle lorsqu’ils apprennent une autre langue…c’est lourd à porter. Ici au Québec, les gens font leur possible, ce qui veut dire qu’ils se lancent même si ils ne seront pas parfaits. C’est vrai qu’on ne va pas se moquer de quelqu’un qui veut apprendre à parler l’anglais ou le français, on va déjà respecter le fait qu’il fait un effort. Plus on parle d’autres langues, plus on est conscient de l’état d’humilité dans lequel on doit se placer pour acquérir une nouvelle langue. Un peu comme un immigrant face à son nouveau pays finalement.
Enfin, pour ceux qui veulent lire d’anciennes discussions à ce propos de la défense de la langue sur le forum, voir les FAQ, rubrique Langue, culture, identité :
faq.immigrer.com/faqCat.php?demande…
Laurence

——————–

alienor Ecrit le: 18/09/2003, 09:53

Tu veux dire que si on a un accent anglais déplorable on ne se moquera jamais de toi? idem si on fait plein de fautes? Si c’est le cas, je crois qu’on a choisi le bon pays pour immigrer car effectivement moi je suis complètement bloquée et j’ai peur qu’on se moque de moi alors qu’il parait (dixit mon mari qui parle très bien…) que je ne suis pas si nulle

——————–

mig21 Ecrit le: 18/09/2003, 10:40

Bonjour,
Pour ceux que cela intéresse voici l’adresse pour obtenir l’étude dans son intégralité : www.oecd.org/document/2/0,2340,en_2…1_37455,00.html
Par ailleurs, mon prof de math avait deux dictons au sujet des statistiques :
– Il y a les mensonges, les maudits mensonges et finalement les statistiques.
– Les statistiques, c’est comme un bikini; ce que ça montre c’est très bien, ce que ça cache est encore mieux !
Tourelou

———–

Redflag Ecrit le: 18/09/2003, 10:40

Salut la gang,
Faut que je mette mon grain de sel (avec un truc pour aider les frenchies en anglais).
Je suis d’accord avec Curve et Laurence concernant les raisons de la faiblesse des Français en anglais et des Québécois en français. Il faut se référer à l’histoire pour comprendre la situation. Le système scolaire français est TRÈS axé sur la maîtrise de la langue, ce qui est très bien à mon avis.
Au Québec, beaucoup de profs du secondaire ne corrigent pas les fautes d’orthographe : soit il y en a trop dans les copies, soit ils ne les voient pas, ce qui est plus grave.
Pour répondre à Aliénor, en effet, personne ne se moquera de toi si tu as de la misère en anglais ! Mais vraiment personne !
La bonne prononciation est dure à acquérir pour les français, car la France baigne dans un univers de mots anglais mal prononcés : “ribOUK” pour Reebok, “swêt-shirt” pour sweat-shirt, “didJI” pour DJ, “cutEUR” pour “cutter”, “tupèrWAR” pour “tupperware”… et j’en passe.
J’ai mis en majuscules là où les Français de France accentuent généralement leur mots anglais, et c’est là que c’est la cata !
L’anglais est accentué la plupart du temps sur la première syllabe (ou la 2ème dans un mot à 4 syllabes), et le français sur la dernière. Une fois ce truc compris, on fait vite de gros progrès, et on se fait comprendre.
Exemple : un Français prononce le mot impossible “unpossiBEUL” en accentuant sur la fin. Incompréhensible pour un anglophone. Dites plutôt : “imPOssibol”, et vous verrez, le tour est joué !
Redflag
(choisi pour faciliter la prononciation en anglais et en français )

——————–

Redflag Ecrit le: 18/09/2003, 10:42

Euh…
Pour “swêt-shirt”, j’ai mis la bonne prononciation malgré moi
En France, on entend tout le temps : “swit-shirt”…
Red

——————–

epervier Ecrit le: 18/09/2003, 10:58

Hum si vous m’entendiez en Anglais et là j’apprends l’Espagnol héhéhé…….l’important c’est de bien maitriser sa langue maternelle et de se faire comprendre dans d’autres langues…….j’aime parler avec les gens (je suis très bavard, c’est mon héritage français ) alors je fais des efforts et c’est tout……au début de l’année je suis allé en Espagne fait un tour, il s’est présenté une situation drôle, j’aurais tellement aimé pouvoir parler avec cette personne mais je parlais pas espagnol, frustrant non………alors j’ai décidé de me mettre à cette langue et tant pis si je parle pas parfaitement…..aller ,apprenez bien votre langue et pour les autres, sautez, baraguinez, avec le temps vous ferez des progrès….pouvoir parler avec d’autres dans leur langue çà brise des murs d’incompréhension…….et moi qui croyait que les Européens apprenaient 3-4-5 langues.

——————–

peanut Ecrit le: 18/09/2003, 23:43

euh… ben moi, je suis toujours “crampée” quand mon chum français “parle” anglais! hihihi!
le meilleur exemple, c’est “tuperoire” pour tupperware!!! La première fois qu’il m’a sorti ce mot, ça m’a pris un bon 10 minutes pour comprendre ce qu’il voulait dire, pis après… je me roulais par terre! hihihi!
peanut un brin baveuse! pardon!!!;op

————-

Sophie Ecrit le: 19/09/2003, 04:15

Salut,
J’ai bien lu tous vos mails et je vois que le sujet passionne toujours autant les Français détenteurs de la seule bonne façons de parler!! Bref, je suis prof à la fac en France et je vous annonce que la plupart de mes étudiants sont nuls en orthographe, ne savent pas lire un livre, énoncer une idée ou tout simplement trouver un bouquin dans une bibliothèque!!! J’ai l’impression que tout n’est pas si parfait dans les vieux pays… Je précise que j’enseigne en banlieue chic (Versailles) et que mes élèves sont loin d’être les plus défavorisés… Et puis, si le primaire et le secondaire vous semblent louches par rapport à la France, j’ai étudié deux ans à Montréal et là j’ai appris à travailler, à lire, à me creuser le crâne, pas comme en France où la fac est une vaste rigolade (je parle de ce que je connais évidemment…) La plupart des étudiants français hallucinaient devant la somme de travail exigée par les profs!!
Bref, ils seraient temps que les Francais arrêtent de se prendre pour d’autres!!
A la prochaine,
Sophie

—————

curveball Ecrit le: 19/09/2003, 08:20

A mon sens, savoir qui parle le “vrai” français est un faux débat (bien médiatisé) qui cache la vrai question…
Quelle que soit la référence de langue choisie, français de Belgique, de Suisse, d’Outre-Mer, d’Afrique, du Québec ou de France, les influences de l’environnement et des pays voisins jouent un rôle dans l’évolution de la langue….
Ce qui me semble important, c’est qu’une fois la référence “choisie”, est-ce qu’on veut que la population l’apprene et la parle de manière juste et avec qualité ? ou bien est-ce qu’on veut la brader ? La question se pose au Québec, elle se pose en France, elle se pose partout…. et les systèmes mis en place pour y répondre sont plus ou moins adaptés et efficaces.
Je vois plus le problème verticalement sur le niveau qu’on veut atteindre dans l’ensemble de la pratique de la langue, qu’horizontalement sur la justesse linguistique de la référence X dans la 1ere colonne par rapport a la référence Y dans la 2eme colonne, pour flatter les égos d’Académiciens qui sont même pas 9 (ça ils sont pas neufs, ils sont décrépis…).
Des opinions ? dans un sens comme dans l’autre ?
Curve

——————–

sarmisegetuza Ecrit le: 19/09/2003, 11:17

bonjour,
pour ma part, mon fils qui a suivi sa première année en France, est arrivée ici en écrivant en attaché…et il continu à le faire qar la maîtresse l’a plus encouragé à garder ces acquis… Résultat: il est le seul à écrire en attaché, maintenant en troisième année!
Mais je vais vous dire autre chose: en France , si j’avais attendu que mon fils sache écrire en attaché, correctement et avec une écriture caligrafiée et non avec des pattes de mouche comme tous le monde!!!!…en me basant seulement sur la pédagogie de sa maitresse…éhé, on serait loin du compte!
Désolé de vous le dire et de toucher encore les ames sensibles, mais en France il a une bonne partie qui ne savent pas bien écrire le FRANCAIS!!!! ou pas du tout!
J’avais un collegue, agent commercial, qui écrivait “jé vu…”, et il avait le même age que moi!
Pourquoi je dis ça?!
Et bien regarder mon français! Croyez vous que ce que j’ai comme acquis, que se soit en écriture ou en litérrature ou dans l’art oratoire…soit le fruit d’un apprentissage en France?
Revez pas, mes amis!
Mon français, dans tous ces aspects, vient de mon pays natal, la ROumanie, où on apprend les langues étrangères à l’age de …3 ans!!!!
Et ça en suivant 2 cours, oui 2!, par semaine, c’est tout!
Je suis arrivée en France à l’age de 20 ans et je savais écrire mieux qu’une bonne partie des français!
Trouvez vous ça normal?
Pourquoi je parlais de l’age dans tout ça?!
Eh bien ma grande mère avait que 7 ans d’école, 7 oui, et elle ne faisait aucune faute d’ortographe…alors ceux de mon age qui ont été au bout de leur étude…à quel niveau croyez vous qu’ils sont?!
Pour finir…d’après moi, ni la France, ni le Québec, n’ont encore trouvez l’art et la manière pour enseigner le Français…mais au moins ici les enfants ne subissent pas un bourage de crâne complétement idiot, oui!, et on essaye de fructifier ses dons artistiques aussi, qui sont à mes yeux très importants dans l’épanouissement des enfants….et aussi, ils ont réussi à garder leur langue maternelle pendant que les autres leur interdissaient de le parler!
J’ai une anecdote à vous raconter aussi:
NOus faitions l’anniversaire de notre fils au McDo et j’avais demandé aux parents de venir chercher leur enfants à 6 h. Comme c’étais mon mari qui avait participé à toutes les reunions à l’école pour moi étant impossible, je rentrais à 20h de mon job!, eh bien les parents ne me connaissaient pas.
Un moment donné je vois un monsieur arrivé et qui cherche des yeux quelqun.Avant que je lui demande si il cherchait son enfant,il me demande: “Madame, vous connaissez, vous, Thomas(mon fils)?” Comme j’avais un pressentiment je répond:”Oui”..”Et..c’est lequel?” Je lui montre mon fils, mais je lui demande”pourquoi?”..”Ah, eh bien , parce que j’ai compris que c’est un enfant d’immigrant, un roumain, est-il vrai?” “A ce qu’il parait, je dis. Et, alors?” “Ben je ne comprend pas: comment ça se fait qu’il est le premier dans la classe et le meilleur en français..ces parents sont roumains, immigrès…c’est pas possible que cet enfant parle et ecrit le français mieux que les notres, voyons!”
“Oui, je lui dis, c’est vrai…c’est pas normal..” “Vous connaissez ces parents! j’aimerais bien les voir moi, ceux là!” “Oui, je lui dis, je suis sa mère, enchantée de vous connaitre monsieur!”………
Euh..il n’avait pas l’air très con le bonhomme…et pourtant….
A la fin de l’année la maitresse de notre fils est venu nous félicitér pour bien nous occuper de lui et nous remercier de notre concours..dans l’enseignement du français!
Je ne veux pas me donner des airs…comme on dit…mais je fais des fautes moi aussi en français, encore plus quand je suis fatiguée, mais pas en roumain…mais, ditez-moi, est ce normal que les français ne maitrisent pas leur propre langue?! parce que dans mon pays même les bergers savent l’écire le roumain…pourtant ils n’ont même pas un secondaire V!
Et le Roumain est plus difficile que le français..vous n’avez qu’à essayer!
Finalement, je pense que ça dépend autant des parents que des enseignants, de donner le goût d’apprentissage à leur enfants…
Sarmisegetuza

——————–

jawal Ecrit le: 19/09/2003, 12:46

bonjour tout le monde,
je viens mettre mon grain de sel parce qu emoi c’est pas l’orthographe qui m’a fait bizarre c’est que les quebecois sont meilleurs en maths que les francais.
Quand j’ai contacte un prof de l’universite pour savoir à quel niveau les francais devaient se méfier, il m’a repondu la pratique (la je suis d’accord on est tres théorique en France) mais il m’a dit qu’au niveau des maths on était largement à l’aise.
Bon, c’est au niveau universitaire qu eje parle, c’est peut etre la que ce cache la vérité.
LN

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada