Rimouski - travail et vent - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Rimouski – travail et vent

Rimouski – travail et vent

Travail-Rimouski et vent

Ecrit par: Ohyeah

Zogu, te souviens-tu d’un de mes post concernant l’installation en région et tu avaits fais l’éloge de Rimouski.?

Je reviens à la charge. Cette fois c’est plus pratique comme approche.

Comment c’est le boulot là bas?
Beaucoup de chomâge?
Les garderie et écoles?

Et faisons semblant que le facteur vent sera oublié si on trouve rapidement un job. Pourrais tu me renseigner plus amplement à ce sujet?

—————————

Ecrit par: dudus

Pas mal d’infos sur Rimouski comme par exemple dans les sujets suivants:
archives.forum.immigrer.com/index.php?showtopic=18815
archives.forum.immigrer.com/index.php?showtopic=18749
archives.forum.immigrer.com/index.php?showtopic=17319

—————————

Ecrit par: Zogu

Merci Dudus d’avoir posté les liens vers les messages plus anciens! Ça nous évite de répéter l’info toujours et toujours.

Mais je me permettrai quand même d’ajouter quelques éléments d’information…

Comme ça, z’êtes intéressé par Rimouski mon kiki?
Ville charmante et atypique que les locaux appellent affectueusement “Riki” ou “Rimou”.

Pourquoi charmante? Parce que c’est une ville aux multiples contradictions… Dernière ville d’importance avant la Gaspésie, ville située à la limite entre les battures herbeuses et les rivages rocheux, située aussi à la fin des plaines agricoles et des douces collines de l’arrière-pays. Enfin, c’est toujours intéressant d’avoir un canyon dans sa cour et un parc national dans son jardin!!!

Pourquoi atypique?
Eh bien, cette ville ne ressemble pas aux autres grandes villes du Québec. Elle s’est développée sur une étroite mais longue bande de terre le long de l’estuaire maritime; donc, pas de quartiers résidentiels interminables ici, pas de mornes rues à intersection d’équerre… tout est “en long” dans un sens et “en court” dans l’autre … et les rues nord-sud dévalent une pente qui mène directement vers le rivage.

Au niveau du climat, considérez le fait suivant: à latitude égale, Rimouski est moins froide que Chicoutimi (Saguenay). Malgré le vent. C’est l’influence océanique; actuellement, il fait -12 à Rimouski et -18 à Chicoutimi. Ce n’est que dans les plus grands froids de février, lorsque la banquise est bien prise, que les températures se rejoignent.

L’été est à tendance océanique, frais avec une petite brise… pas désagréable du tout. La température estivale oscille entre 20 et 30 degrés avec quelques rares pointes plus chaudes. Lorsqu’il fait chaud, pourquoi ne pas aller se prélasser sur la plage à Sainte-Luce, à quelques minutes d’autoroute? Prenez un café ou une bière sur le bord de l’eau, achetez un tapis oriental ou un parasol dans une boutique. Si vous voulez rouler un peu plus longtemps, allez donc faire du camping dans le Parc de la Gaspésie, ou vous baigner dans la Baie des Chaleurs, où l’eau est plus agréable. Ou encore, louez un kayak de mer et faites le tour des îles.

Côté emploi, il faut savoir que Rimouski est la municipalité la plus riche de l’est du Québec. Le secteur tertiaire est bien développé avec les télécomm, la géomatique et une bonne diversification des industries. L’arrière-pays agricole, étroitement intégré à la ville, assure un apport de produits frais, dont un bon volume de légumes et viandes certifiés biologique.

Par exemple, l’agneau de pré salé. Cet agneau passe l’été à brouter les herbes salées dans les battures de l’île Verte, puis il est abattu à Luceville. Certifié bio, son goût est très particulier (mais il coûte assez cher).

Vous pouvez consulter l’Atlas Socio-Économique du Bas-Saint-Laurent, quoique les données soient un peu défraîchies (les plus récentes sont de 2001):
atlasbsl.uqar.qc.ca/

Le chômage reste dans les moyennes québécoises (10%) dans les municipalités urbanisées de la région (Rimouski, Rivière-du-Loup) avec quelques secteurs en bonne santé (Le Bic: 9.1%). Cependant, dans les municipalités agricoles, le taux de chômage explose, surtout à cause du travail saisonnier et des méthodes de recensement des chômeurs. Il ne faut pas s’en inquiéter.

Dans Rimouski, la tendance du chômage est à la baisse, grâce au développement économique de pointe (télécomm, équipement électronique, technologie éolienne), à l’université et à ses retombées, à la recherche océanographique, au développement du tourisme et à la vie culturelle (festival de jazz, festival d’automne, etc). Sans compter le conservatoire de musique, l’orchestre symphonique, les musées, le Cégep, la cathédrale, les équipes sportives, etc., qui attirent chacun une population spécifique.

Vous trouverez beaucoup d’info sur Rimouski sur le site web officiel de la ville; vous pourrez consulter les sections relatives aux services publics.

Ville:
www.ville.rimouski.qc.ca/

Municipalité:
bas-saint-laurent.org/Rimouski-Neigette

Région:
bas-saint-laurent.org/
www.bassaintlaurent.gouv.qc.ca/

Notez que je ne répondrai pas aux questions sur les écoles et sur les hôpitaux. Le Québec ce n’est pas un pays du tiers-monde. Un peu de jugeotte je vous prie. N’importe quelle ville québécoise, à priori si c’est une capitale régionale ou une ville d’importance, à acces à tous ces services.

Ressources sur l’économie de la région:
www.mderr.gouv.qc.ca/mder/web/portail/developpementRegional/nav/regions.html?&iddoc=44131
www.promotion-rimouski.org/
www.ville.rimouski.qc.ca/investisseurs/commerces.asp

Accueil des immigrants:
www.bas-saint-laurent.org/crcd/immigration.html

Développement des PME (Petites et Moyennes Entreprises):
www.csdtpme.com/

Pour les offres d’emploi au guichet du gouvernement:
placement.emploiquebec.net/mbe/ut/rechroffr/listoffr.asp?date=True&prov=rechrcle%2Easp%3Fcreg%3D01%26date%3DTrue%26prov%3Derechroffr%252Easp&cle=29&CL=french

Profil de l’emploi dans la région (format PDF):
emploiquebec.net/publications/2_tendances/persp_prof_2003-2007/BSL20032007.pdf

Profil de l’emploi dans la région – perspectives:
bas-saint-laurent.org/p_emplois6.asp

Héhé… si on me payait pour faire la promotion du Bas-Saint-Laurent, je serais heureux!!!

Pour les moustiques: il y en a beaucoup.
On parle des maringouins, des mouches noires, des brûlots, des mouches à chevreuil… selon la période de l’été (surtout de juin à la mi-août). En septembre-octobre, ils ont presque totalement disparus; c’est la plus belle période pour aller dans les bois; je ne me gêne pas pour aller camper.

Aussi: les moustiques sont surtout agressifs de 16h00 jusqu’au coucher du soleil. Plus tôt dans la journée, c’est calme.

Évidemment, si vous êtes DANS la ville de Rimouski ou une autre zone urbaine, il n’y a pas de moustiques… et si vous êtes près de l’eau, à un endroit dégagé (comme à Sainte-Luce), ou dans les champs (à Saint-Valérien chez les éleveurs de lamas par exemple), il y en a peu. Les moustiques se tiennent surtout dans les endroits boisés.

Et en passant, Ralf… nos moustiques ici ne transmettent pas de maladies graves commes la dengue ou la malaria! A part peut-être le virus du Nil, qui soi dit en passant est très très marginal et rarement grave. Bref, ils ne font que piquer.

—————————

Ecrit par: Ralf Dorper

Pour ces qui sont intéressés pour ce sujet:

bas-saint-laurent.org/texte.asp?id=442

FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l’ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d’éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada