Retour à Paris après 3 ans à Toronto - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Déception, retour au pays > Retour à Paris après 3 ans à Toronto

Retour à Paris après 3 ans à Toronto

De Puda

Hello à tous,

 

certains d’entre vous me connaissent, d’autres vont découvrir notre histoire 🙂

 

Nous sommes arrivés à Toronto en tant que RP le 15 octobre 2010 après un voyage de 2 semaines en Californie. Nous venions de nous marier et habitions chez nos parents à l’époque. Grand changement en perspective donc puisque malgré 7 ans d’histoire, nous n’avions jamais vécus ensemble ! Mais on savait que ça allait fonctionner 😉

 

Arrivée un 15 octobre donc et découverte d’une ville qu’on ne connaissait absolument pas. Nous avions vu Montréal et Québec mais jamais Toronto. Nous avions choisi cette ville (plutôt que Montréal) car mon mari travaillait dans le domaine bancaire et avec un Master 2 en banque / finance / assurance, on s’était dit que ça serait plus facile pour lui. Ahah…

 

Quand j’y repense, on était un peu fous de tout quitter comme ça. Moi j’avais un CDI en France et mon mari venait de terminer son stage de fin d’années. On avait 24 ans, rien à perdre et même pas vraiment le stress de partir ! C’est fou !

 

Dès le début nous avons su que Toronto ne serait que pour un temps. On s’était donnés 3 ans et on comptait bien en profiter à fond pour booster notre carrière. Aucun attrait pour la ville et même encore aujourd’hui, bien qu’il y ait beaucoup de choses à faire, je n’aime pas Toronto. Trop grande surement. Trop plein de choses.

 

Pour ma part, j’ai rapidement trouvé un contrat dans un Université dans ma branche. Petit contrat de 3 mois et première expérience avec des anglophones. J’étais bilingue en partant donc aucun souci de mon côté. (Ne me demandez pas comment je suis devenue bilingue, c’est comme ça :D)
J’ai ensuite trouvé un CDI dans une grosse boite américaine. Là catastrophe, j’ai détesté. J’avais en plus acheté une voiture exprès pour y aller car c’était à 30 bornes de chez nous. J’ai donc dépensé une bonne partie des économies pour un boulot que j’ai quitté deux mois plus tard ! (On était début juillet 2011)
Passage un peu à vide après cette mauvaise expérience et j’ai sérieusement pensé à rentrer car je ne voyais rien venir et les économies nous permettraient de tenir encore maxi 6 mois.
Et puis en octobre, j’ai obtenu un nouveau CDI, 100 % dans ma branche cette fois. J’y suis restée quasi 1 an et demi et après avoir été licensiée (coupure de mon poste), j’ai retrouvé un contrat deux mois plus tard dans une grosse boite d’audit. Toujours dans ma branche.

Mon mari est resté 3 ans dans une banque canadienne. Une banque qui n’emploie quasiment que des immigrés. Ce n’était pas un job qui lui plaisait du tout mais de son côté, pas d’entretiens rien ! Hormis des boites qui lui proposaient d’être à son compte. Salaire très faible en plus pour une ville comme Toronto. (35 K) C’est vraiment RIEN ici croyez-moi.
En avril dernier, après avoir postulé des dizaines de fois en interne, il a fini par obtenir un poste de senior dans son équipe. Un poste qui ne l’intéressait absolument pas mais dans sa banque, évoluer en interne prend a priori des années… Enorme déception de son côté et salaire un tout petit peu mieux ! (Mais toujours très faible)

 

Parallèllement j’ai tenté de décrocher un contrat spécial appelé VIE aux USA. Ce que j’ai réussi à faire en juillet dernier. Mon contrat actuel s’arrêtait au 23 septembre et je n’avais aucune envie de rester 1 année de plus à Toronto.
Malheureusement, pour un problème de quota, le visa a foiré et le rêve de partir aux USA avec ! (Rêve que j’ai depuis des lustres) Grosse désillusion surtout que mon mari a décidé de quitter son job le jour où je lui ai annoncé que les US tombaient à l’eau !! Entre temps on avait donné le préavis de notre appart etc. Enfin je vous raconte pas le we d’angoisse ! (On a reçu la réponse un vendredi matin à 6 h du mat !)

Bref, au final j’ai réussi à de que la boite m’embauche à Paris à la place et paye une partie du déménagement. (4000 sur les 5500)

 

Ce n’était pas du tout ce que j’avais prévu (je pensais même ne jamais rentrer en France !) mais l’opportunité était là surtout qu’il s’agit d’un poste de manager. La boite m’a aussi proposé de venir à Toronto à la place mais j’ai refusé. Aucune envie de faire une année de plus dans cette ville.

 

Pour résumer un peu : loyer à 1925 $. Assurance voiture à 185 $ par mois (et encore en tant que nouvel arrivant en 2013 c’est 450 par mois !). Crèche entre 1500 et 1800 par mois si nous voulions un bébé. (Hors de question pour moi à Toronto !) Et j’en passe… Bref, imaginez le budget qu’il faut.
Attention, on a réussi à mettre de côté quand même hein du fait que je touchais un bon salaire mais à bien y réfléchir, est-ce que ca vaut le coup de payer autant si mon mari n’était pas du tout satisfait de son travail ?

 

Nous rentrons avec pas mal de stress. Ce qui est plutôt comique puisque j’aurais déjà un travail sur place et le déménagement est couvert à 80 %. Nous logerons chez nos parents en attendant que mon mari décroche un poste. (Deux boites l’ont déjà appelé donc ça devrait aller)
Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre en rentrant mais finalement je suis contente de faire un break familial en France. J’ai vu mes parents 3 fois en 3 ans et même si je m’y étais habituée, ca fait pas lourd quand même. Mon mari lui n’en pouvait plus de la distance et de tous les évènements familiaux qu’il manquait.

 

Je ne dirais donc pas que je rentre surtout pour lui mais disons que ça a beaucoup joué dans la balance. Je vois à son regard qu’il est très heureux de ce choix même s’il est très stressé à l’idée de revenir sans rien. De toute façon ça aurait été plus qu’improbable de revenir avec 2 jobs !

Je suis quasiment sure que nous repartirons à l’éranger. (La boite voudrait m’envoyer aux USA) Mais en attendant je vais bien en profiter même si sera en région parisienne !!!

 

Ca devrait aller 🙂

———

De caroline77

Merci pour ce genre de retour, aussi rare que précieux.

 

Loyer très élevé, pour moi il faut au  moins 100.000 dollars de salaire brut pour se payer ce genre de loyer.

———

De LaserGuillaume

Bon courage pour le retour! Ça restera de toute manière une expérience intéressante et enrichissante.

 

Ça montre bien que le travail est (entre autres) la clé d’une immigration réussie..

———

De francknathalie05

Salut Puda,

 

Pour suivre vos aventures depuis …3 années, je ne suis que peu surpris de votre souhait de rentrer. En même temps, beaucoup de choses très intéressantes ont toujours été avancées au travers de tes publications. 

 

Comme quoi, parfois on pourrait croire que certaines domaines peuvent être porteurs et finalement….

 

Bon retour chez vous, profitez car à te lire c’est une étape qui devrait vous mener d’ici peu vers d’autres horizons.

———

De Puda

Salut Puda,

 

Pour suivre vos aventures depuis …3 années, je ne suis que peu surpris de votre souhait de rentrer. En même temps, beaucoup de choses très intéressantes ont toujours été avancées au travers de tes publications. 

 

Comme quoi, parfois on pourrait croire que certaines domaines peuvent être porteurs et finalement….

 

Bon retour chez vous, profitez car à te lire c’est une étape qui devrait vous mener d’ici peu vers d’autres horizons.

Oui tu as raison, ce récit n’est pas vraiment une grande surprise même si je pensais vraiment aller aux USA. Ce n’est que partie remise ! J’ai quand même réussi à me recaser via les USA 🙂 Et tu aurais vu les cris de joie de la famille… *priceless* comme on dit ici.

Finalement c’est mon domaine qui était très porteur ici ! Mais on dirait qu’il l’est aussi en France dès qu’on a un peu d’expérience. (5 ans pour moi)

———

De francknathalie05

 

Salut Puda,

 

Pour suivre vos aventures depuis …3 années, je ne suis que peu surpris de votre souhait de rentrer. En même temps, beaucoup de choses très intéressantes ont toujours été avancées au travers de tes publications. 

 

Comme quoi, parfois on pourrait croire que certaines domaines peuvent être porteurs et finalement….

 

Bon retour chez vous, profitez car à te lire c’est une étape qui devrait vous mener d’ici peu vers d’autres horizons.

Oui tu as raison, ce récit n’est pas vraiment une grande surprise même si je pensais vraiment aller aux USA. Ce n’est que partie remise ! J’ai quand même réussi à me recaser via les USA 🙂 Et tu aurais vu les cris de joie de la famille… *priceless* comme on dit ici.

Finalement c’est mon domaine qui était très porteur ici ! Mais on dirait qu’il l’est aussi en France dès qu’on a un peu d’expérience. (5 ans pour moi)

 

Vraiment pas surpris de ta facilité quant à te recaser aussi vite…

Et oui cette fameuse expérience, notre fils aîné est intégrateur web en France, il est reparti et galère bien, peu ou pas d’experience malheureusement. Son Book s’étoffe mais à quel prix.

Bonne journée à vous

———

De crazy_marty

C’est dommage de partir avant d’avoir la citoyenneté, surtout si dans le futur, il y a peut-être un retour prévu au Canada. Mais chacun bouge aussi en fonction de ses opportunités, puis quand je vois le budget nécessaire à Toronto  :blink2: 

 

Ce que je retiens surtout du témoignage c’est que ça montre aussi que c’est pas forcément plus facile dans le ROC qu’au Québec. De quoi j’espère faire ouvrir les yeux à certains qui s’imaginent que Toronto c’est le paradis et le Québec l’enfer.

 

Bon courage en tout cas dans la suite des aventures.

———

De Puda

C’est dommage de partir avant d’avoir la citoyenneté, surtout si dans le futur, il y a peut-être un retour prévu au Canada. Mais chacun bouge aussi en fonction de ses opportunités, puis quand je vois le budget nécessaire à Toronto  :blink2:

 

Ce que je retiens surtout du témoignage c’est que ça montre aussi que c’est pas forcément plus facile dans le ROC qu’au Québec. De quoi j’espère faire ouvrir les yeux à certains qui s’imaginent que Toronto c’est le paradis et le Québec l’enfer.

 

Bon courage en tout cas dans la suite des aventures.

Tu devrais lire mon dernier article au sujet de la citoyenneté… http://frenchwithbenefits.fr/blog/la-nationalite-canadienne-une-obligation/

 

Non non, qu’on se le dise, ce n’est pas plus facile ici qu’ailleurs. J’ai des copains qui bossent en banque et ont tout de suite trouvé à Montréal par exemple. J’ai aussi un copain ingénieur dont le diplôme ne pouvait pas être reconnu ici qui a fini par rentrer en France après 2 ans et demi et a retrouvé tout de suite un travail sur Saint-Etienne.

———

De crazy_marty

 

C’est dommage de partir avant d’avoir la citoyenneté, surtout si dans le futur, il y a peut-être un retour prévu au Canada. Mais chacun bouge aussi en fonction de ses opportunités, puis quand je vois le budget nécessaire à Toronto  :blink2:

 

Ce que je retiens surtout du témoignage c’est que ça montre aussi que c’est pas forcément plus facile dans le ROC qu’au Québec. De quoi j’espère faire ouvrir les yeux à certains qui s’imaginent que Toronto c’est le paradis et le Québec l’enfer.

 

Bon courage en tout cas dans la suite des aventures.

Tu devrais lire mon dernier article au sujet de la citoyenneté… http://frenchwithbenefits.fr/blog/la-nationalite-canadienne-une-obligation/

 

Non non, qu’on se le dise, ce n’est pas plus facile ici qu’ailleurs. J’ai des copains qui bossent en banque et ont tout de suite trouvé à Montréal par exemple. J’ai aussi un copain ingénieur dont le diplôme ne pouvait pas être reconnu ici qui a fini par rentrer en France après 2 ans et demi et a retrouvé tout de suite un travail sur Saint-Etienne.

 

 

Le pauvre…Saint-Etienne…(suis Lyonnais :biggrin2: ).

 

Bon point intéressant pour la citoyenneté, je comprends mieux pourquoi tu ne l’as pas demandée.

———

De Blueberry

Il a été très intéressant de suivre ton parcours et ton blog sur les 3 dernières années. Ton départ du Canada n’est pas vraiment une surprise. Tu avais dis ton bilan # 2 que tu savais que le pays n’était pas fait pour toi.

 

C’est plutôt la destination de retour qui n’était peut-être pas celle prévue. Ce sera pour mieux repartir plus tard 🙂 .

———

De Puda

 

 

C’est dommage de partir avant d’avoir la citoyenneté, surtout si dans le futur, il y a peut-être un retour prévu au Canada. Mais chacun bouge aussi en fonction de ses opportunités, puis quand je vois le budget nécessaire à Toronto  :blink2:

 

Ce que je retiens surtout du témoignage c’est que ça montre aussi que c’est pas forcément plus facile dans le ROC qu’au Québec. De quoi j’espère faire ouvrir les yeux à certains qui s’imaginent que Toronto c’est le paradis et le Québec l’enfer.

 

Bon courage en tout cas dans la suite des aventures.

Tu devrais lire mon dernier article au sujet de la citoyenneté… http://frenchwithbenefits.fr/blog/la-nationalite-canadienne-une-obligation/

 

Non non, qu’on se le dise, ce n’est pas plus facile ici qu’ailleurs. J’ai des copains qui bossent en banque et ont tout de suite trouvé à Montréal par exemple. J’ai aussi un copain ingénieur dont le diplôme ne pouvait pas être reconnu ici qui a fini par rentrer en France après 2 ans et demi et a retrouvé tout de suite un travail sur Saint-Etienne.

 

 

Le pauvre…Saint-Etienne…(suis Lyonnais :biggrin2: ).

 

Bon point intéressant pour la citoyenneté, je comprends mieux pourquoi tu ne l’as pas demandée.

 

Ahah attention à ce que tu dis j’ai de la famille à St Chamond 😉 Et je crois que mon ami aime bien St Etienne… Ce n’est pas une ville que je trouve top perso 🙂 Mais je n’y ai jamais vécu ! (Des cousins et cousines y vivent par contre) Je m’arrête juste à Chateaucreux 🙂

———

De Xouille

Bon retour en France !

La vie est faite d’opportunités, si ça n’a pas fonctionné là bas, ça fonctionnera (je vous le souhaite) aux USA.

———

De fleurdelotus

Je suivais aussi votre blog Puda et ne suis pas surprise de ce qui vous arrive maintenant. Je vous souhaite beaucoup de succès à vous et votre mari et qui sait ce que l’avenir vous réservera.

———

De Zemida

Bon retour en France, et profitez bien, tous les deux,  de ce petit retour ponctuel pour bien profiter de la famille !  :hug:

 

Je te souhaite d’aller jusqu’au bout de ton rêve avec un retour sur le sol américain d’ici quelques années ! Si Toronto ne te convenait pas, tu trouveras surement ta place ailleurs ! 

 

Bonne chance …  :flowers:

———

De audithrr

Bonsoir Zemida,

 

J’ai deux questions un peu hors sujet.

 

Il y a eu 2 tirages de la USDV en 2013 ?

 

Avez vous fait une inscription conjointe vous et votre mari pour une double chance au tirage ?

 

Merci

———

De Cherrybee

Bonsoir Zemida,
 
J’ai deux questions un peu hors sujet.
 
Il y a eu 2 tirages de la USDV en 2013 ?
 
Avez vous fait une inscription conjointe vous et votre mari pour une double chance au tirage ?
 
Merci

Il n’y a pas de loterie pour immigrer à Toronto. Si vous souhaitez immigrer aux États, vaudrait mieux que vous postiez votre message dans la bonne section

———

De audithrr

 

Bonsoir Zemida,
 
J’ai deux questions un peu hors sujet.
 
Il y a eu 2 tirages de la USDV en 2013 ?
 
Avez vous fait une inscription conjointe vous et votre mari pour une double chance au tirage ?
 
Merci

Il n’y a pas de loterie pour immigrer à Toronto. Si vous souhaitez immigrer aux États, vaudrait mieux que vous postiez votre message dans la bonne section

 

Merci … Je sais que pour aller à torronto il n’est pas question de lottrie. J’ai posé la question pour les USA mais je ne sais pas c’est où la bonne section.

 

Merci quand même

———

De audithrr

 

Bonsoir Zemida,
 
J’ai deux questions un peu hors sujet.
 
Il y a eu 2 tirages de la USDV en 2013 ?
 
Avez vous fait une inscription conjointe vous et votre mari pour une double chance au tirage ?
 
Merci

Il n’y a pas de loterie pour immigrer à Toronto. Si vous souhaitez immigrer aux États, vaudrait mieux que vous postiez votre message dans la bonne section

 

Cherrybee,

 

Je voulais juste attirer votre attention su un point que j’estime important et dans le vif du sujet. L’une des deux :

 

Soit vous êtes modérateur, dans ce cas j’estime qu’il aurait été plus juste de faire la remarque à ZEMIDA qui a mit dans ses infos qu’elle a fait plusieurs fois la lotterie américaine et qu’elle va immigrer aux USA en 2014 avant de me faire cette remarque à moi !

 

Si vous n’êtes pas modérateur je dirais … sans commentaire

———

De Puda

A priori vous confondez avec moi…

 

Et non ce n’est pas via la loterie que je dois immigrer aux USA mais via un contrat de travail avec l’entreprise qui m’embauche en France. Je l’ai spécifié dans mon récit…

 

Non il n’y a eu qu’un tirage en 2013 et oui nous avons fait une inscription conjointe.

 

Et c’est dans ma signature que vous avez lu ces infos. Comme l’a précisé Cherybee, ce n’est effectivement pas la bonne section. J’en ai effectivement parlé en long en large et en travers sur le forum USA qui se trouve dans la section Forums.

———

De UBRANE

Hello à tous,

 

certains d’entre vous me connaissent, d’autres vont découvrir notre histoire 🙂

 

Nous sommes arrivés à Toronto en tant que RP le 15 octobre 2010 après un voyage de 2 semaines en Californie. Nous venions de nous marier et habitions chez nos parents à l’époque. Grand changement en perspective donc puisque malgré 7 ans d’histoire, nous n’avions jamais vécus ensemble ! Mais on savait que ça allait fonctionner 😉

 

Arrivée un 15 octobre donc et découverte d’une ville qu’on ne connaissait absolument pas. Nous avions vu Montréal et Québec mais jamais Toronto. Nous avions choisi cette ville (plutôt que Montréal) car mon mari travaillait dans le domaine bancaire et avec un Master 2 en banque / finance / assurance, on s’était dit que ça serait plus facile pour lui. Ahah…

 

Quand j’y repense, on était un peu fous de tout quitter comme ça. Moi j’avais un CDI en France et mon mari venait de terminer son stage de fin d’années. On avait 24 ans, rien à perdre et même pas vraiment le stress de partir ! C’est fou !

 

Dès le début nous avons su que Toronto ne serait que pour un temps. On s’était donnés 3 ans et on comptait bien en profiter à fond pour booster notre carrière. Aucun attrait pour la ville et même encore aujourd’hui, bien qu’il y ait beaucoup de choses à faire, je n’aime pas Toronto. Trop grande surement. Trop plein de choses.

 

Pour ma part, j’ai rapidement trouvé un contrat dans un Université dans ma branche. Petit contrat de 3 mois et première expérience avec des anglophones. J’étais bilingue en partant donc aucun souci de mon côté. (Ne me demandez pas comment je suis devenue bilingue, c’est comme ça :D)
J’ai ensuite trouvé un CDI dans une grosse boite américaine. Là catastrophe, j’ai détesté. J’avais en plus acheté une voiture exprès pour y aller car c’était à 30 bornes de chez nous. J’ai donc dépensé une bonne partie des économies pour un boulot que j’ai quitté deux mois plus tard ! (On était début juillet 2011)
Passage un peu à vide après cette mauvaise expérience et j’ai sérieusement pensé à rentrer car je ne voyais rien venir et les économies nous permettraient de tenir encore maxi 6 mois.
Et puis en octobre, j’ai obtenu un nouveau CDI, 100 % dans ma branche cette fois. J’y suis restée quasi 1 an et demi et après avoir été licensiée (coupure de mon poste), j’ai retrouvé un contrat deux mois plus tard dans une grosse boite d’audit. Toujours dans ma branche.

Mon mari est resté 3 ans dans une banque canadienne. Une banque qui n’emploie quasiment que des immigrés. Ce n’était pas un job qui lui plaisait du tout mais de son côté, pas d’entretiens rien ! Hormis des boites qui lui proposaient d’être à son compte. Salaire très faible en plus pour une ville comme Toronto. (35 K) C’est vraiment RIEN ici croyez-moi.
En avril dernier, après avoir postulé des dizaines de fois en interne, il a fini par obtenir un poste de senior dans son équipe. Un poste qui ne l’intéressait absolument pas mais dans sa banque, évoluer en interne prend a priori des années… Enorme déception de son côté et salaire un tout petit peu mieux ! (Mais toujours très faible)

 

Parallèllement j’ai tenté de décrocher un contrat spécial appelé VIE aux USA. Ce que j’ai réussi à faire en juillet dernier. Mon contrat actuel s’arrêtait au 23 septembre et je n’avais aucune envie de rester 1 année de plus à Toronto.
Malheureusement, pour un problème de quota, le visa a foiré et le rêve de partir aux USA avec ! (Rêve que j’ai depuis des lustres) Grosse désillusion surtout que mon mari a décidé de quitter son job le jour où je lui ai annoncé que les US tombaient à l’eau !! Entre temps on avait donné le préavis de notre appart etc. Enfin je vous raconte pas le we d’angoisse ! (On a reçu la réponse un vendredi matin à 6 h du mat !)

Bref, au final j’ai réussi à de que la boite m’embauche à Paris à la place et paye une partie du déménagement. (4000 sur les 5500)

 

Ce n’était pas du tout ce que j’avais prévu (je pensais même ne jamais rentrer en France !) mais l’opportunité était là surtout qu’il s’agit d’un poste de manager. La boite m’a aussi proposé de venir à Toronto à la place mais j’ai refusé. Aucune envie de faire une année de plus dans cette ville.

 

Pour résumer un peu : loyer à 1925 $. Assurance voiture à 185 $ par mois (et encore en tant que nouvel arrivant en 2013 c’est 450 par mois !). Crèche entre 1500 et 1800 par mois si nous voulions un bébé. (Hors de question pour moi à Toronto !) Et j’en passe… Bref, imaginez le budget qu’il faut.
Attention, on a réussi à mettre de côté quand même hein du fait que je touchais un bon salaire mais à bien y réfléchir, est-ce que ca vaut le coup de payer autant si mon mari n’était pas du tout satisfait de son travail ?

 

Nous rentrons avec pas mal de stress. Ce qui est plutôt comique puisque j’aurais déjà un travail sur place et le déménagement est couvert à 80 %. Nous logerons chez nos parents en attendant que mon mari décroche un poste. (Deux boites l’ont déjà appelé donc ça devrait aller)
Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre en rentrant mais finalement je suis contente de faire un break familial en France. J’ai vu mes parents 3 fois en 3 ans et même si je m’y étais habituée, ca fait pas lourd quand même. Mon mari lui n’en pouvait plus de la distance et de tous les évènements familiaux qu’il manquait.

 

Je ne dirais donc pas que je rentre surtout pour lui mais disons que ça a beaucoup joué dans la balance. Je vois à son regard qu’il est très heureux de ce choix même s’il est très stressé à l’idée de revenir sans rien. De toute façon ça aurait été plus qu’improbable de revenir avec 2 jobs !

Je suis quasiment sure que nous repartirons à l’éranger. (La boite voudrait m’envoyer aux USA) Mais en attendant je vais bien en profiter même si sera en région parisienne !!!

 

Ca devrait aller 🙂

J’arrive à la bourre, ce n’est qu’à l’instant que je lis ton message d’adieu. Ça fait toujours un peu de peine de voir un expatrié s’en retourner, mais j’en suis quand même heureux pour vous 2 car c’est pour la bonne cause ! Je te souhaite donc une bonne réussite pour ce nouveau départ… aux sources 🙂 

Pis vous pourrez toujours revenir à Toronto, en tant touriste cette fois 😉

———

De LolotteA

Bien sûr que ça va aller ! Vous semblez tous deux plein plein de ressources !!!

———

De marionnette1979

Héhé c’est marrant mon ancienne coloc qui était active ici pendant un temps, est aussi de St-Chamond 😛

 

Pour la nationalité j’avoue ne pas partager ton point de vue même après lecture du blog :biggrin2: mais chacun ses principes je dirai 😉

 

Bon retour en région parisienne, et préparez quand même vos proches à un nouveau départ car s’ils ont hurlé de joie, ça risquerait de leur faire un choc… perso quand on a quitté le Canada l’an dernier (avec la nationalité dans le but de repartir quand on veut :whistlingb: ), j’ai bien prévenu que c’était temporaire… ma mère fait un peu de déni mais elle commence à s’y faire !

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada