Récit d'entrevue novembre 2009 Paris - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Entrevue de sélection > Récit d’entrevue novembre 2009 Paris

Récit d’entrevue novembre 2009 Paris

De CSQ26

Bonjour à tous les forumistes,

Je me suis inscrite sur ce site dés le début de ma démarche d’immigration, et je ne nie pas toute l’aide qu’il m’a donné. il est très intéressant et très riche. Le plus important c’est qu’il s’enrichit avec toutes les contributions et les expériences relatées sur ses différents postes. J’ai navigué des heures et des heures durant sur ce site, et je peux dire qu’il n’été que rassurant à chaque fois car :- il nous montre qu’on n’est pas seul dans notre démarche,- que plusieurs autres personnes se posent les mêmes questions que nous,- on y trouve plusieurs réponses ce qui ne peut être que rassurant dans nos moments de doute. je ne vais pas m’attarder sur les éloges sur le site, mais je souhaiterai que les inscrits fassent leurs contributions car ça ne peut qu’aider les autres, souvenez vous quand une questions vous agaçait???? Et que le fait de retrouver une réponse à votre question n’a fait que vous rassurer! Alors je vous invite à faire de même.

Voilà, je participe avec cet humble récit de mon entrevue que j’ai passé cette semaine, que je souhaite partager avec vous, et avant je souhaiterai juste témoigner ma reconnaissance et mon amour à mon chéri qui était à mes côtés pour me soutenir dés le début de ma démarche, sa présence, ses conseils et sa compréhension n’ont pas d’égal! Je t’aime houbbi!

Allez passons aux choses sérieuses. RDV prévu à 11H, déplacement à paris, 3 heures et demi de train, arrivée la veille, hébergement chez une amie.Je n’ai pas dormi de la nuit tellement j’étais stréssée, réveil à 6h, café, et puis un deuxième café, dernières vérifications de mes documents, et après RER et métro direction BIQ.J’arrive une heure et demi à l’avance, je repère le bâtiment, le drapeau québécois flotte, et mon cœur qui bat…Je repère un café à une 50 aine de mètre, et hop pour un troisième café. Le stress monte, la tête vide, je refeuillète mon dossier, mes papiers, je jette un petit coup d’œil sur une revue (le hors série du magazine l’express “S’installer au Canada”). 10h20 je me lève, direction du BIQ. Plein de questions dans ma tête; qu’est ce qui va se passer? Quand je sortirais quel sera mon état d’esprit? CSQ ou pas CSQ? Quelles sont les questions qu’on va me poser?….ETC…Tout et n’importe quoi dans ma tête.je me ressaisis, je me concentre, et je me dis : de toutes les façons mon dossier est complet, je suis sérieuse dans ma démarche, j’ai emporté plus de documents qu’il en faut (mieux vaut avoir des papiers en plus qu’avoir des papiers qui manquent), psychologiquement je suis prête.je n’ai rien à cacher, et surtout je me suis bien renseigné sur le marché de travail, sur les offres d’emploi, sur le logement, le transport, et les questions importante de la vie de tous les jours. Un conseil, il faut être serein et être soi même, et surtout souriant et confiant. les agents là bas ne sont pas là pour nous piéger, ou nous trouver des failles ! (comme font certains agents dans d’autres administration) mais si on nous a convoqué c’est que notre dossier vaut le coup et on veut juste nous aider à avoir plus de points pour être sélectionnés. Ils sont Là pour nous AIDER. Rappelez-vous bien ça !

Je passe à l’accueil, je dis que c’est pour mon entrevue, je présente la copie du mail de la convocation, la dame est sympa, elle me demande de patienter à la salle d’attente.Une personne attend déjà, d’autre qui arrivent et qu’on vient chercher pour leurs entrevues, et les minutes passent et rien pour moi, je reste toute seule à attendre….jusqu’à 11H45!! J’essaye de rester zen, et de profiter du silence pour me concentrer.Une dame (A) arrive et me dit: Mlle. M?M: oui, bonjour!A: bonjour, désolée, j’ai dû prendre plus de temps avec la personne avant qui était avant vous, excusez mon retard.M: Je vous en prie madame, ce n’est pas grave.

On va directement dans son bureau, elle me montre la chaise et me demande de m’asseoir, je me mets à l’aise, je retire ma veste et je m’assois et je sors mon dossier. Elle me met à l’aise très rapidement et m’explique :
A: ce sera simple, on va procéder à une vérification de votre passeport, votre titre de séjour, des originaux de vos diplômes, vos expériences professionnelles, vos compétences linguistiques et si vous êtes prêtes à vivre au Québec.
M : (sur un ton souriant) je tiens à vous dire que mon expérience professionnelle n’a rien à voir avec mes diplômes, car je suis étudiante et ce n’est que l’expérience de petits jobs que je fais à côté.
A : (en souriant) toute expérience est une expérience de vie avant tout, et c’est le plus important ! (Je ne vous cache pas que cela m’a rassuré)Alors elle commence à vérifier mes pièces d’identités, me demande les originaux, les attestations de travail….
A : c’est bien tous ça, tout est en règle. Depuis combien d’années êtes vous installée en France ?
M : bla bla bla. A : vous avez travaillé en quoi ?
M : bla bla bla
A : pourquoi vous avez choisi le Québec ?
M : bla bla bla
A : what’s your name ? (Et là le passage à l’anglais !!!!! Oups ! Elle ne m’a pas prévenu ! hhhh ! Tant pis, on verra ce qu’on pourra faire !)How old are you? Can you tell me the date of your birthday? Do you have a big family? BHow many brothers? how many sisters?Do you have friends in Quebec? How you met them? What they do? J’ai répondu apparemment pas mal, et elle m’a dit que j’étais niveau intermédiaire, et que j’étais bien et que si seulement je savais comment les gens se débrouillais en anglais j’en serai que satisfaite de mon anglais!Ça m’a encore rassuré ! Youpi j’ai réussi mon test d’anglais.
A : parlez moi du Québec ! (je ne sais pas qi elle l’a fait exprès ou si elle avait oublié qu’elle m’avait déjà posé la question)
M : dites-moi ce que vous voulez savoir exactement ?
A : (elle sourit) ce qui vous vient à l’esprit, ce qui vous frappe…, politique, mentalité, géographiquement, dites moi ce que vous voulez.
M : je commence à parlez un peu du système politique, du nombre des lacs, du fleuve saint Laurent,…de tous ce que je sais et qui me passe par la tête, et je l’i fait le plus naturellement possible !
A : c’est bien !!! Et vous avez regardé du côté du marché du travail ???M : je réponds que oui et que j’ai déjà fait une liste des employeurs potentiels, des agences de placements et de sites d’emploi, et que j’ai également commencé à contacter quelques clubs de recherche d’emploi.
A : je peux voir vos listes ??
M : (je n’attendais que ça en plus, car j’avais tout imprimé, même quelques offres d’emplois)Je les sors de mon dossier toute fière (merci HOUBBI pour le conseil), et elle en était que ravie !!
A : je vous SELECTIONNE Mademoiselle !!!! je vois que vous êtes prête à partir, vous avez une belle personnalité et je suis sûre et certaine que les québécois vont vous adorez ! vous aller vous intégrez facilement !!! (Ses mots résonnent toujours dans mes oreilles, tellement j’étais contente et fière). Elle imprime mon CSQ, me le signe, m’explique les démarches à venir, et me félicite !Quand je suis sortie j’étais sur un nuage, et d’ailleurs, je flotte toujours sur mon nuage)

Moralité de l’histoire : la préparation est surtout psychologique, aillez confiance en vous, montez un dossier en béton, et surtout, mais surtout RESTEZ VOUS-MEME !
Bonne chance à vous tous, et mes remerciements encore à mon AMOUR de m’avoir soutenu !

PS : j’ai oublié de vous dire que le tout s’est passé en 25 min à peu près ! bon courage encore une fois.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada