Petit conseil aux couples mixtes - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Petit conseil aux couples mixtes

Petit conseil aux couples mixtes

Petit conseil aux couples mixtes

Ecrit par: DouceBrise 22-10 à 13:38

À vous tous qui êtes un couple mixte peu importe la nationalité, je veux vous dire que vous avez une histoire d’amour extraordinaire. Peu de gens ont la chance de vivre une expérience où l’un des partenaires quitte son pays pour vivre avec sa moitié.

Il faut une force et une volonté incroyable sans compter une grande confiance envers l’autre. Bien sûr pendant l’attente, celle-ci sera ébranlée car on dira ce que l’on veut notre tête est toujours hanté par ce proverbe qui dit « Loin des yeux, loin du coeur » même si ce dernier n’est pas toujours vrai. Les sentiments que l’on ressent sont très forts et le jour «J» venu, ceux-ci le sont encore plus.

De là, une autre épreuve de couple vous attends, l’attente et l’adaptation. Pour l’avoir vécu, celui qui quitte son pays vivra des moments très difficiles, loin de ses proches, le mal du pays, trouver un boulot, équivalences de la scolarité, permis de travail, délais d’attente. Des moments très durs qui affecteront son caractère pendant la première année surtout et qui fait en sorte que la personne aimée ne sera pas celle que l’on a connue. Des sautes d’humeur des moments de déprime et la tentation de s’en prendre à l’autre peuvent survenir. La personne qui vous aime sait que c’est difficile et encore là, eux aussi vivent des moments tendus.

Vous qui quittez votre pays pour être près de la personne aimée, il est tout à fait normal que psychologiquement se soit difficile, mais n’oubliez pas l’autre si vous tenez à cette personne. Celle-ci vous aime, et malgré tout, essaie de tout faire pour que vous vous sentiez à l’aise et souvent cela sera en vain. Nous, qui vous avons attendu, aimerions vous aider du mieux que l’on peut et le meilleur soutien psychologique est de vous aimer. Peut-être vous ne vous en rendrez pas compte sur le coup mais après quelque temps, vous verrez ce que l’autre aura vécu. Mais n’oubliez pas, n’oubliez pas de dire à ce québécois ou québécoise qui vous aime, lorsque vous n’allez pas bien, que vous trouvez cela difficile et que surtout «CE N’EST PAS SA FAUTE». Vous éviterez peut-être ainsi des froids et disputes inutiles et l’autre ne pourra que vous remercier de votre prévenance et vous aimer encore plus.

Sur ce, je vous souhaite beaucoup de bonheur et une longue vie de couple.

——————————–

Ecrit par: TiToine 22-10 à 14:07

Salut,

Merci pour ce conseil.
J’espere bientot rejoindre ma moitié au Quebec, et je suis dans le cas que tu decris…ou plutot je vais l’être. Ca fera bientot 4 ans que je connais mon Amour et que nous attendons de pouvoir vivre ensembles…et ce n’est pas facile tous les jours…
Je souhaite tout plein de bonheur aux couples dans ce cas
Vivement le visa !

——————————–

Ecrit par: angayie 22-10 à 16:00

et bien douce brise tu as parfaitement raison c’est une adaptation et j’imagine tt ce qui peuve vivre nos époux loin de leur famille de tt ce beaux monde qui les entouraient…

Je crois que tt personne qui est dans une situation comme celle ci doit savoir que quitté un pays une famille est quelques chose de très difficile mais c’est un choix et bien sur une adaptation a la nouvelle culture nouvelle famille etc ….

——————————–

Ecrit par: le_saint 22-10 à 16:35

Merci énormement DouceBrise pour ces beaux conseils utils
effectivement, les couples mixtes ont leur lots de problèmes, comme tout les couples, et celà n’empêche pas que Générallement, les histoires qui en ressort sont magnifiques !

J’ajouterai juste que l’on peut rencontrer des ennuis durant la période de séparation, et ce sont souvent des problèmes d’émotions (Manque en général) qui ressort n’importe comment, et ça traine vers les sauts d’humeurs et les disputes .

J’voudrais apporter mon témoignage, si celà peut aider d’autres à s’en rendre compte, dans le cas où ils tomberaient ds des situations similaires .

Comme je disais, durant cette periode d’attente (qui se dit “Infernale” avec un parfait mérite d’avoir ce nom), ça m’est arrivé de me surprendre entrain de me comporter d’une manière pas très correcte face à une situation ou une autre. Je citerai comme par exemple ce qui suit :

– Il est arrivé qlq fois où ma moitié et moi étions privés, pour une raison ou une autre, d’être ensemble (sur le net ou par téléphone) pendant 3,4, ou 5 jours, durant cette periode on reste privé de l’autre, sans nouvelles ni rien du tt, et je signale que cette periode de séparation et de manque de l’autre viens s’ajouter à la Séparation initiale (Distance) . Durant ces 5 jours de séparation, j’aurais tellement hate de retrouver ma moitié “sur le Net” (puisque c le seul moyen possible), au moment des retrouvaille sur MSN ou autre messenger sur Internet, et après qlq minutes je me surprenais parfois (Souvent?) a avoir le moral à plat, et la ardeur de la retrouvaille après ces qlq jours de séparation se transforme en des moment pour se chamailler (y a pas d’émoticones qui rougis??) … après qlq reprises, nous nous sommes rendu compte (ma femme et moi) que la même situation se reproduit souvent, et tjrs avec les même facteurs que je viens de citer, nous avions compris donc que ses disputes qui surgissaient inutillement étaient duent à une immense “DECEPTION” au fond de nous, et qui fais surface n’importe comment ! La déception viens du fait qu’après ses qlq jours privés l’un de l’autre, on s’attend à être comblé, que le manque que nous ressentons envers l’autre va disparraitre une fois “Sur le Net”, un moment qu’on attend avec tt nos sens, et que l’on a très HATE, mais ça n’est jamais le cas, une fois ensemble sur le Net, et après qlq instants on se rend compte (interieurement) que le manque est tjrs là, que MSN, Yahoo Messenger, ou autres, sont loin d’être à la hauteur pour combler un manque pareil..et c LA DECEPTION, et automatiquement notre humeur qui fais une chute libre .

voilà un simple fait qui fais parfois que l’on passe à coté de moments qui pourraient être explorés autrement, plus positivement bien entendu .

j’aimerai par l’occasion témoigner mon admiration envers la femme que Dieu a mis sur mon chemin, et qui a manifetsé une patience, et une sagesse très remarquables (malgrés mes moments de folies… heuu, faut vraiment penser a des smiley rouge par icitte !! )

Peut être que mon témoignage ne sera pas d’une très grande utilité pour certains, mais c quand même une situation que j’aimerais étaler ici, si ceci devrais contribuer à ce que d’autres couples mixtes l’évitent

Bonne courage à vous tous, et plein de bonnheur egalement

Le_saint (qui viens de faire sa confession )

——————————–

Ecrit par: katou2003 22-10 à 17:45

Tu as complètement raison Douce Brise.
J’ai passée par la.
Nous nous sommes séparé une fois il revenu a la maison et maintenant une deuxième séparation.
Il faut pas mettre la faute sur l’autre personne. C’est en discutant et en faisant des compromis qu’on réussi a s’entendre et se comprendre. Que se soit pour l’un l’autre, l’adaptation est difficile. Si la personne qui immigre pense qu’il comprend le système au Canada et que tout le monde essai de l’aider et qu’il ne veut pas discuter et veut faire a sa tête, crois-moi que les choses se complique.
Si vous pensez que la séparation est difficile pendant que le dossier est traité a l’immigration, ce sera un vrai défit lorsque votre amour sera ici.
Alors la patience et la perséverence est de rigueur a son arrivé.
Bonne chance a tous.!!!! Et soyez réaliste au moins il y a un des deux qui aura les 2 pieds sur terre

——————————–

Ecrit par: v-rO 23-10 à 1:24

le_saint :

Effectivement que ça ne dira rien pour certains… mais je tiens à dire que pour moi ça dit beaucoup !

Ça m’est arrivé de vivre, à moi aussi et à quelques reprises (tu n’es pas seul le_saint et t’as toujours pas trouvé les smileys rougissant ?!), cette fameuse déception (ça m’arrivait seulement sur MSN messenger, tellement que j’en suis venue à détester cette façon de communiquer, préférant et de loin le téléphone). Je sentais que quelque chose clochait dans ces moments-là mais sans jamais réussir à mettre les mots sur l’émotion qui m’envahissait (oui parfois, c’était vraiment un envahissement, ça prenais toute la place). Maintenant je les ai les mots ! Et j’en suis heureuse ! Je serai plus sensible à déceler la DÉCEPTION et ainsi éviter de gaspiller en chicanes et en discussions inutiles ces précieux temps de mini-retrouvaille.

En temps de séparation comme celle que l’on vit, la communication est super importante. Il faut savoir exprimer ses émotions, ses pensées, ses peurs, ses attentes … mais encore faut-il savoir quelles sont-elles ! Je trouve que ce n’est pas toujours évident de mettre les mots exacts sur ce que l’on vit, sur ce que l’on ressent. Il faut bien sûr être à l’écoute de soi-même (et aussi de l’autre, 100 fois plus même parce qu’on n’a pas de contact visuel), avoir une bonne capacité d’introspection et je dirais à la limite une certaine sagesse. Mais la fatigue, le stress, la déception ! et encore d’autres facteurs viennent parfois nous embrouiller. Ouais.. yen aura pas de facile !
Heureusement, l’homme de ma vie est rempli de compréhension et d’amour (ben là.. je suis quand même pas un monstre non plus ) bon en tous cas … je veux simplement dire qu’on retrouve toujours notre équilibre, parce que la communication a été là à la base de notre couple depuis le tout début. Communication. Un des mots-clé hehe

Voilà… c’était ce que j’avais à dire. Peut-être que mon apport à ce post ne sera pas d’une très grande utilité pour certains.
merci le_saint

——————————–

Ecrit par: DouceBrise 25-10 à 9:15

Si j’ai ouvert ce sujet c’est que je crois que c’est un point à ne pas négliger puisqu’une large proportion d’immigrants sont également des conjoints ou conjointes de québécois(es).

Parce que la réalité est que une fois réunie, il reste une longue période d’adaptation à faire.

Je vais être franche et vous dire que ce n’est pas toujours facile pour mon mari d’attendre ses papiers, de trouver un travail, de voir que la mentalité des gens n’est pas la même, etc. Eh puis, pour moi ce n’est pas plus facile, on a peur que l’autre reparte et ne reste pas, subir ses critiques et son impatience. J’essaie tant bien que mal de lui expliquer comment ça fonctionne et de l’intréger, je supporte ses sautes d’humeur, j’essaie de comprendre, mais parfois la tension est très lourde. Chacun doit faire des efforts, mais on sait très bien que ce qui ne tue pas notre couple le rend plus fort, c’est des épreuves qui font en sorte que l’on sait que notre couple va durer et qu’il ne se brisera pas pour des pécadilles.

Vous savez je connais plusieurs gens en couple avec des immigrants soit anglais, allemand, sud américain et tous ces immigrants m’ont dit qu’ils étaient fort reconnaissants à leur conjoint(e) d’avoir supporter leurs crises de nerf et leur caractère pendant cette adaptation qui pour certains a été courte et pour d’autres plus longue.

Je peux vous dire aussi que j’ai vécu comme vous la période de séparation, l’attente que le téléphone sonne car à la fin, je n’étais plus capable de l’Internet. Et puis, j’ai dû lutter, car toi tu attends toute seule alors que lui est là bas, se prépare à venir, mais il a 20 proches près de lui qui essaient de le convaincre de pas partir, tellement que lorsqu’il est arrivé il n’était plus sûr du tout, mais tout s’est replacé, on s’est marié et on s’entend super bien et on s’aime tout simplement.

——————————–

Ecrit par: Doux_novembre 25-10 à 9:30

Je suis tout à fait d’accord avec toi douce brise

Je vis aussi cette adapation avec lui et je peux te dire que ce n’est pas fête tous les jours.

Je ne vais pas faire un bilan de son immigration ( plus tard ) mais je peux dire que c’est pas facile. Beaucoup d’aspects ne lui plaisent pas. En période de tension on peut facilement se prendre la tête juste pour une information au journal télévisé. Bien sure moi la politique ce n’est pas ma tasse de thé mais ça allume des feux quand même !

Toutes ces petites choses deviennent sensible quand l’autre est déchiré entre son pays et sa vie avec sa femme. Il se sent déprimé à l’approche de l’hiver donc c’est plus difficile pour toute la famille.

Bref, quand on est au loin c’est un HIGH énorme, on flotte, on pleure, on a hâte, on rêve….. Une fois ici, c’est la réalité pour les deux qui nous tombe dessus et nous fait vivre des moments tout à fait différents et parfois même en dessous de nos espérances et de nos rêves.

Bravo à toutes celles qui réussissent et qui en sortent grandie…..je ne suis pas encore là mais j’aimerais bien un jour en faire partie.

——————————–

Ecrit par: Zephstone 25-10 à 14:04

Je crois bien qu’on vit tous un peu la même chose, à des degrés divers, selon le couple et, bien sûr, le caractère de chacun!

J’ai la chance, ALHAMDULLILAH WACHOKROLLILAH, d’être marié à une femme adorable et merveilleuse qui me comprends, quiaccepte mes défauts (et mes sautes d’humeur! ) et qui, même quand elle s’énerve, ne crie jamais… Donc, elle me calme, et elle se calme aussi, très rapidement.

Nous savons tous les deux que Khadija aura des moments difficiles à vivre, loin de sa famille dont elle est très proche. Mais, elle me dit souvent : « Je ne suis pas la première à le faire ni la dernière; je réussirai à m’adapter et je serai heureuse car je serai auprès de mon mari, l’amour de ma vie! »

Que rajouter de plus???

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada