L'invasion française de Montréal- un pâtissier de renom

L’invasion française de Montréal- un pâtissier de renom

De immigrer.com

Montreal’s French invasion: Why immigrants from France are moving in en masse

BENJAMIN SHINGLER

MONTREAL — The Canadian Press

Published 

Tuesday, Oct. 14 2014, 7:41 AM EDT

 

 

When Christian Faure moved to Montreal last summer, the renowned chef saw a chance to start fresh in a new city, freed from the constraints of his native France.

Faure opened a pastry shop and cooking school in a renovated 300-year-old greystone on a busy street in Old Montreal.

“It would be totally impossible to open a similar patisserie in a historic quarter in Paris and Lyon,” said Faure, who had a stint as director of the Cordon Bleu chef school in Ottawa before moving to the city. “In Montreal, it’s still possible. It’s a city of arts and theatre, and it encourages young people.”

Faure isn’t alone. Faced with a slumping economy and high unemployment rate back home, the number of French citizens in Montreal has soared in recent years, particularly among the 25-40 age demographic.

These days, the unmistakable accent of the Old Country echoes through the bars and cafés of the city’s trendy Plateau district. Specialty stores offering made-in-France delicacies and pubs that televise French rugby and soccer matches have also recently popped up.

By 2013, nearly 55,000 French citizens were registered at the French consulate in Montreal, up by about 45 per cent from 2005, according to the consulate.

In reality, that number is likely much higher.

A consulate spokesman estimates only about half of the French in Canada register, putting the estimated number of French citizens in Montreal at about 110,000. Toronto and Quebec City are the next most popular destinations, each home to about 10,000 registered French citizens.

The growing French presence in Montreal has even stirred up hints of resentment.

A satirical song called Y’a trop de Français sur le Plateau, which takes jabs at the perceived snobbiness of the French and their love of cigarettes, has been viewed 143,000 times on YouTube. The tune was written by Fred Fresh, a musician who himself hails from France.

Still, many view Montreal as a place of opportunity.

Laure Juilliard moved from Paris seven years ago. Only 22 at the time, she completed a one-year technical program, found a job three weeks later and has lived here ever since.

“There was a sense of freedom – from family, and from France, which is much more traditional and hierarchical,” said Juilliard, now a freelance writer who runs the popular lifestyle blog Une Parisienne à Montréal.

“I felt you could be much more yourself here than in France, and not feel the judgment of others, and even if there is judgment, it’s not necessarily negative.”

It’s unclear how many of these new arrivals will stay for the long haul.

Over the past decade, 30,000 immigrants from France have gained permanent resident status in Quebec, according to the consulate, far below the total number here on temporary student and work-travel visas. But it’s still among the top immigrant countries of origin in Quebec, alongside Algeria, Morocco, China and Haiti.

Edith Courtial, who moved to Montreal this summer with her partner, said she has no plans to leave any time soon. Courtial has a degree in hotel management but said she feels less restricted by educational background in Canada.

“In France, when you’re looking for work, you’re really tied to your diploma,” said Courtial, originally from the south of France.

If she can find stable employment here, the only other factor that could dissuade her from making Montreal home is the brutal Canadian winter she’s heard so much about.

“I lived in Vancouver for a year, but I know that’s not the same thing,” she said.

 

http://www.theglobeandmail.com/news/national/montreals-french-invasion-why-immigrants-from-france-are-moving-in-en-masse/article21085397/

traduction google : 
 

Quand Christian Faure a déménagé à Montréal l’été dernier, le chef de renom vu une chance de prendre un nouveau départ dans une nouvelle ville, libéré des contraintes de sa France natale. 
 
Faure a ouvert une pâtisserie et une école de cuisine dans un bâtiment rénové de 300 ans en pierre grise sur une rue animée dans le Vieux-Montréal. 
 
« Il serait totalement impossible d’ouvrir une pâtisserie semblable dans un quartier historique de Paris et de Lyon», a déclaré Faure, qui avait un passage en tant que directeur du chef école Cordon Bleu à Ottawa avant de passer à la ville. «À Montréal, il est encore possible. C’est une ville d’art et le théâtre, et il encourage les jeunes « . 
 
Faure n’est pas le seul. Face à un ralentissement de l’économie et le taux de chômage élevé à la maison, le nombre de citoyens français à Montréal a grimpé en flèche au cours des dernières années, en particulier chez les 25-40 démographique d’âge. 
 
Ces jours-ci, l’accent inimitable de la Old Country retentit dans les bars et cafés de quartier branché du Plateau de la ville. Les magasins spécialisés offrande faite en-France délices et pubs qui Télévisé de rugby et de football matchs françaises ont récemment surgi. 
 
En 2013, près de 55 000 citoyens français ont été enregistrés au consulat français à Montréal, en hausse d’environ 45 pour cent par rapport à 2005, selon le consulat. 
 
En réalité, ce nombre est probablement beaucoup plus élevé. 
 
Un porte-parole du consulat estime que près de la moitié des Français au Canada enregistrer, mettre le nombre estimé de citoyens français à Montréal à environ 110 000. Toronto et Québec sont les prochaines destinations les plus populaires, chaque maison à environ 10.000 inscrits citoyens français. 
 
La présence française de plus en plus à Montréal a même suscité des notes de ressentiment. 
 
Une chanson satirique appelé Y’a trop de Français sur le Plateau, qui prend jabs au snobbiness perçue du français et leur amour de cigarettes, a été vu 143 000 fois sur YouTube. La mélodie a été écrite par Fred frais, un musicien qui se est originaire de France. 
 
Pourtant, beaucoup considèrent Montréal comme un lieu d’opportunité. 
 
Laure Juilliard déplacé de Paris il ya sept ans. Seulement 22 à l’époque, elle a complété un programme technique d’un an, a trouvé un emploi trois semaines plus tard et a vécu ici depuis. 
 
«Il y avait un sentiment de liberté – de la famille, et de la France, ce qui est beaucoup plus traditionnelle et hiérarchique», a déclaré Juilliard, maintenant un écrivain indépendant qui gère le blog de ??mode de vie populaire Une Parisienne à Montréal. 
 
«Je me sentais vous pourriez être beaucoup plus vous ici qu’en France, et ne se sentent pas le jugement des autres, et même si il est un jugement, ce n’est pas nécessairement négatif. » 
 
On ne sait pas combien de ces nouveaux arrivants vont rester pour le long terme. 
 
Au cours de la dernière décennie, 30 000 immigrants venus de France ont acquis le statut de résident permanent au Québec, selon le consulat, bien en deçà du nombre total ici un visa d’étudiant et travail-voyage temporaires. Mais il est encore parmi les pays d’immigration top d’origine au Québec, aux côtés de l’Algérie, le Maroc, la Chine et Haïti. 
 
Edith Courtial, qui a déménagé à Montréal cet été avec son partenaire, dit-elle n’a pas l’intention de quitter de sitôt. Courtial a un diplôme en gestion de l’hôtel mais a dit qu’elle se sent moins restreinte par niveau d’éducation au Canada. 
 
« En France, quand vous cherchez du travail, vous êtes vraiment attaché à votre diplôme», a déclaré Courtial, originaire du sud de la France. 
 
Si elle ne peut trouver un emploi stable ici, le seul autre facteur qui pourrait la dissuader de faire la maison de Montréal est l’hiver canadien brutale qu’elle a tellement entendu parler. 
 
« J’ai vécu à Vancouver pendant un an, mais je sais que ce n’est pas la même chose», dit-elle.

———

De Zemida

En tous cas, pour la traduction, il y a encore du travail !!!

Envoyé par l’application mobile Forum IC

———

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada