Le permis de travail sans AMT grâce à l’Avantage Significatif Francophe - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Chercher travail de l'étranger/visa touriste > Le permis de travail sans AMT grâce à l’Avantage Significatif Francophe

Le permis de travail sans AMT grâce à l’Avantage Significatif Francophe

De geckooa

je ne connaissais pas, je ne suis p-ê pas la seule et je me sens généreuse

 

en résumé :

 

pour trouver un emploi, il faut disposé d’un amt = ministère emploi et développement social canada informe l’employeur de la situation professionnelle sur le marché de l’emploi. si un citoyen canadien pourrait occupé ce poste = c’est mort pour vous. c’est à l’employeur de prouver que vous être le candidat indispensable et c’est payant.

si l’amt est positive, vous pouvez faire le visa ptet = permis de travail au titre du programme des travailleurs Étrangers temporaires(vulgarisé ptt sur ce site).

 

vous n’avez pas besoin d’amt si vous avez obtenu le csq. un amt simplifié exige pour les métiers en tension au québec :

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/employeurs/embaucher-temporaire/travailleur-specialise/demarche-simplifiee.html

 

en dehors du québec, vous pouvez bénéficier de l’avantage significatif francophone :

le canada garantie d’assurer la dualité linguistique canadienne (français et anglais) dans son pays. du coup, depuis juillet 2012 il existe ce programme, en anglais french significant benefit.

ce programme permet aux francophones qui disposeraient d’une offre d’emploi en dehors du québec dans des professions qualifiées de bénéficier d’une exemption d’amt. l’offre d’emploi doit faire partie des catégories 0, a ou b de la classification nationale des professions au canada.

 

pour la démarche et le texte au complet, voir ci-dessous.

 

quand on souhaite partir travailler au canada, il est toujours nécessaire d’obtenir un permis de travail. dans la plupart des cas (à l’exception des permis issus dans le cadre de l’initiative expérience internationale canada), l’obtention d’un permis de travail est conditionnée par l’obtention au préalable d’un avis sur le marché du travail (amt).

 

l’amt kezako ?

l’avis sur le marché du travail (amt ou labour market opinion en anglais) est un avis donné par le ministère emploi et développement social canada (anciennement appelé ressources humaines et développement des compétences canada (rdhcc)) qui vise à vérifier que le travailleur étranger ne prendrait pas la place d’un citoyen canadien ou d’un résident permanent au canada en recherche d’emploi. c’est l’employeur qui a la charge de prouver que l’emploi pour lequel postule le candidat étranger ne pourrait pas être occupé par un canadien ou un résident permanent au canada.

les démarches d’amt sont payantes (les frais sont à la charge de l’employeur) et peuvent prendre plusieurs semaines.

  • si l’amt est positif, l’employeur fournit au candidat l’avis sur le marché du travail pour qu’il puisse effectuer sa demande de permis de travail.
  • si l’amt est négatif, le candidat ne pourra pas demander de permis de travail au titre du programme des travailleurs Étrangers temporaires (ptet).

beaucoup d’employeurs renoncent donc à cette démarche face à la paperasse, aux frais engagés et à la possibilité de trouver un employé directement au canada.

 

qu’est-ce que l’avantage significatif francophone ?

dans le cadre de l’engagement du gouvernement du canada à assurer la dualité linguistique canadienne (français et anglais) sur l’ensemble du territoire, il a été mis en place depuis juillet 2012 le programme de l’avantage significatif francophone (french significant benefit en anglais).

ce programme permet aux francophones qui disposeraient d’une offre d’emploi en dehors du québec dans des professions qualifiées de bénéficier d’une exemption d’amt. ainsi, les employeurs n’auraient pas à prouver qu’aucun canadien ou résident permanent ne peut occuper l’emploi qu’il souhaiterait proposer à un travailleur étranger francophone.

auparavant, les seules personnes qui pouvaient en bénéficier étaient celles qui trouvaient un emploi dans le cadre des événements de destination canada ou de foires d’emploi. cette limite semble désormais levée.

 

quels sont les critères pour bénéficier de l’exemption d’amt dans le cadre du programme de l’avantage significatif francophone ?

  • vous devez être francophone (le français doit être votre langue d’usage).
  • vous devez disposer d’une proposition d’emploi pour un poste en dehors du québec. les personnes qui souhaiteraient partir travailler au québec ne peuvent pas bénéficier de ce programme.
  • l’emploi figurant sur l’offre d’emploi doit faire partie des catégories 0, a ou b de la classification nationale des professions au canada. les professions de catégorie c ou d ne sont pas admises dans le cadre du programme de l’avantage significatif francophone.

comment s’assurer que sa profession fait bien partie des catégories 0, a et b de la classification nationale des professions ?

vous pouvez vérifier que votre profession figure dans les catégories 0, a et b en vous rendant sur le site internet ressources humaines et développement des compétences canada et vérifier si votre profession s’y trouve :

  • la catégorie 0 : pour les professions dans le domaine de la gestion. elle est définie ainsi : « cette catégorie de genre de compétence englobe les membres des corps législatifs et les cadres supérieurs et intermédiaires. ces professions couvrent tous les genres de compétence ».
    exemples : directeur financier, gestionnaire des services informatiques, directeur d’école, gestionnaire en agriculture
  • la catégorie a : ces professions requièrent le plus souvent un niveau de compétence de type universitaire.
    exemples : analyste financier, professionnel en ressources humaines, professionnel en marketing, en communication et en relations publiques, biologiste, architecte paysagiste, analyste en informatique, ergothérapeute, conseiller en emploi, archiviste, conservateur…
  • la catégorie b : ces professions requièrent « une formation collégiale ou professionnelle ou un programme d’apprentissage ».
    exemples :  adjoint administratif, technicien à la gestion des documents, assureur, courtier maritime, mécanicien d’instruments industriel, technicien en réseau informatique, éducateur de la petite enfance, technicien en graphisme, designer graphique, chef, cuisinier, boucher, boulanger, coiffeur, cordonnier, embaumeur, chaudronnier, soudeur, plombier, ébéniste, carreleur, grutier, foreur…

n’hésitez pas à consulter la liste des professions et à cliquer sur différents postes pour en voir les détails et la description. vous tomberez sur une fiche de présentation de la profession et en bas de page, vous trouverez la liste des professions avec lesquelles il ne faut pas la confondre (cela peut vous éviter certaines déconvenues).

attention aux professions réglementées (soumises à des ordres professionnels)

au canada, certaines professions sont réglementées et régies par un ordre. ces ordres sont généralement régis par les provinces et les territoires et les démarches varient selon les provinces et les territoires. pour vous donner une idée, les ingénieurs sont généralement réglementés dans toutes les provinces, un travailleur social, un comptable, un éducateur à la petite enfance sont des professions réglementées en ontario. les emplois dans le secteur de la santé sont également très souvent des professions réglementées. n’hésitez pas à consulter ces liens pour obtenir des informations sur chaque province :

si votre profession est réglementée au canada et que vous n’avez pas fait les démarches auprès de votre ordre afin de pouvoir exercer votre profession, il pourra être compliqué d’obtenir une offre d’emploi de la part d’un employeur. quand bien même vous obtiendriez un permis de travail, si vous n’êtes pas en mesure d’exercer votre profession, votre séjour au canada pourrait être rapidement écourté.

 

vous avez un doute ? allez sur travailleraucanada.gc.ca !

n’hésitez pas à consulter l’excellent outil « travailler au canada » mis en place par le gouvernement canadien, en particulier l’espace consacré aux carrières. si vous saisissez l’emploi que vous souhaitez occuper et la ville où vous souhaiteriez aller, vous devriez trouver des informations sur les différentes réglementations (dans la partie « education et exigences d’emploi »), des offres d’emploi (s’il y en a), des informations sur les salaires et les perspectives d’emploi.

 

comment bénéficier de l’exemption d’amt dans le cadre du programme de l’avantage significatif francophone ?

si vous avez trouvé un employeur au canada (pour exercer dans une province ou un territoire autre que le  québec) et que vous pensez que le job d’écrit correspond à l’une des professions des catégories a, b et 0 (vérifiez-le bien au préalable !!) de la classification des professions, vous devez entrer en contact avec l’ambassade du canada à paris.

envoyez un courriel à l’adresse [email protected] en incluant l’ensemble des renseignements suivants :

  • votre nom de famille (tel qu’il apparaît sur votre passeport).
  • votre ou vos prénom(s) (tels qu’ils apparaissent sur votre passeport).
  • votre date de naissance.
  • votre curriculum vitae (complet et à jour, en français ou en anglais).
  • la copie de votre offre d’emploi.
  • l’offre d’emploi doit inclure les informations suivantes :
  • l’intitulé du poste.
  • la description détaillée des tâches.
  • les dates de début et de fin de contrat (s’il s’agit d’un emploi temporaire).
  • les conditions salariales.

quelques jours plus tard, l’ambassade du canada vous enverra les instructions (si votre candidature correspond bien à l’ensemble des critères) pour obtenir votre permis de travail.

le délai de réponse peut dans ce cas être très rapide. vous pourriez ainsi obtenir votre permis de travail en moins d’un mois ! de quoi réjouir votre employeur qui vous attend !

 

si on se trouve au canada, peut-on envoyer sa candidature à vegreville ou dans un bureau d’immigration au canada ?

la demande de permis de travail temporaire ne pourra pas être traitée au canada ou à un point d’entrée. si vous êtes au canada, vous pouvez communiquer avec un bureau des visas à l’étranger (l’ambassade du canada à paris est particulièrement au fait de cette procédure).

 

trouver un travail depuis la france ou la belgique, c’est possible !

si vous arrivez au canada en demandant un statut de touriste et en expliquant que vous venez chercher du travail, il est tout à fait possible que l’agent d’immigration vous renvoie en france ou en belgique par le premier avion.

en revanche, en pvt, vous pourrez pendant les 12 mois de votre permis de travail trouver un emploi dans votre domaine. si vous avez privilégié les provinces en dehors du québec, ce permis peut être un vrai tremplin pour rester quelques années au canada.

beaucoup sont sceptiques à l’idée de trouver un travail depuis la france ou la belgique. pourtant, cette opportunité est tout à fait envisageable ! nous voyons chaque année sur le forum des membres qui trouvent un travail sans être au canada. des milliers de stagiaires par exemple, trouvent chaque année un stage au canada dans le cadre de leurs études. un certain nombre sont aidés, mais ça n’est pas le cas de tout le monde.

pas de statut implicite en attendant ce permis !

attention ! faire une demande de permis de travail exempté d’amt en raison de l’avantage significatif francophone ne vous permet pas de bénéficier d’un statut implicite qui vous permettrait de continuer à travailler le temps d’obtenir une réponse alors que votre précédent permis aurait expiré ! si votre permis (par exemple un pvt) expire alors que vous êtes en attente de réponse pour ce permis, il n’est pas possible de bénéficier d’un statut implicite et pas conséquent de continuer à travailler ! le statut implicite n’est possible que lorsque vous demandez un « prolongation de séjour ». là, vous ne demandez pas une « prolongation de séjour » mais un autre type de permis de travail auprès d’un bureau des visas situé à l’extérieur du canada.

———

De Pandore

Je confirme,j’avais trouvé une place à Totonto alors que j’étais encore en France et l’entreprise ne faisait pas de demande d’AMT. La procédure est plus compliquée au Québec que dans le ROC, c’est d’ailleurs pour ça que je ne comprends pas pourquoi ceux qui veulent immigrer se focalisent sur le Québec…

De samcro

Vos recherches:

  • association des immigres francophes du nouveau-brunswick
  • Proposition de poste sans permis de travail Canada
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada