Le Canada ouvre ses portes aux fromages français - Immigrer.com
lundi , 27 mai 2024
Accueil FAQ Le Canada ouvre ses portes aux fromages français
FAQNourriture, alimentation

Le Canada ouvre ses portes aux fromages français

0
0
(0)

De UBRANE

 

 

Le Figaro, 17 octobre 2013
 
PHO44b21d6c-371d-11e3-8eaa-be5d4cce1d57-
 
Ottawa et Bruxelles sont sur le point de signer un accord de libre échange historique. Les producteurs canadiens de fromages redoutent une déferlante de produits européens.
 
«C’est inacceptable». L’association des Éleveurs laitiers du Canada proteste contre la signature, qui pourrait intervenir ce vendredi à Bruxelles, de l’accord de libre échange historique entre le Canada et l’Union européenne (UE). Le premier ministre canadien Stephen Harper doit rencontrer ce jeudi le président de la Commission européenne José Manuel Barroso pour boucler cet accord négocié, non sans difficultés, depuis quatre ans.
 
L’agriculture restait le principal point de blocage de cet accord qui doit doper les échanges transatlantiques. Selon des estimations communes datant de 2008, cette union douanière doit gonfler de 11,6 milliards par an le PIB de l’UE (+0,08 %) et de 8,2 milliards celui du Canada (+0,77 %). Ottawa vient d’accepter de doubler, à 30.000 tonnes par an, le volume de fromages européens qui pourront accéder au marché canadien sans être soumis à des tarifs douaniers. Une bonne nouvelle pour les producteurs, français notamment. Une catastrophe, pour David Eto, président l’association des éleveurs laitiers de Colombie britannique, cité par le Vancouver Sun, qui redoute la fermeture de petites exploitations qui ne résisteraient pas à la concurrence des fromages européens subventionnés. L’accès au marché européen pour les fromages canadiens est restreint car le brie ou la feta canadiens par exemple, n’y ont pas accès à cause des Indications géographiques protégées (IGP).
 
L’Europe, 2e partenaire du Canada
 
Selon le National Post, le gouvernement canadien qui soutient l’ouverture des frontières, argumente que le gâteau – le fromage en l’occurrence – à se partager, va s’agrandir. L’appétit des Canadiens pour le fromage devrait s’alourdir de 8000 tonnes par an. Tous les agriculteurs canadiens ne craignent pas l’accord de libre échange car l’Europe va ouvrir ses portes à la viande de bœuf et de porc canadiens. Au-delà de l’agriculture, les grandes entreprises comme l’assureur Manulife Financial Corp ou le constructeur aéronautique Bombardier se réjouissent au contraire de la promesse d’une circulation améliorée des biens et services. Plusieurs observateurs voudraient même ériger l’accord Canada-Europe en modèle à suivre pour celui, d’une toute autre dimension, que commencent tout juste à négocier l’UE et les États-Unis.
En 2012, l’Europe, 2e partenaire commercial d’Ottawa loin derrière les États-Unis, a absorbé 8,9 % des exportations canadiennes. Le Canada, 12e partenaire de l’UE, a acheté 1,9 % des exportations européennes. Les échanges de marchandises entre les deux partenaires ont représenté 61,8 milliards d’euros (en 2012) et les services 23,5 milliards (en 2011) selon la Commission.
 

 

 

 

———

De benj2000

:rolleyes:  rien a dire

———

De Un Canadien errant

Merde, ça va puer dans les supemarchés du Québec!

(On se calme les hormones, c’t’une blague!) 😉

———

De kuroczyd

Ca matin dans le journal, la fédération du lait du Quebec a commencé a réagir : ils ne veulent pas se retrouver a terme comme les producteurs de lait en France… 

———

De Un Canadien errant

Ca matin dans le journal, la fédération du lait du Quebec a commencé a réagir : ils ne veulent pas se retrouver a terme comme les producteurs de lait en France… 

Peux-tu développer STP (je suis hors Québec)?

———

De kuroczyd

Le prix du lait au Quebec est assez élevé a cause entre autres de quotas: cela permet aux éleveurs de vaches de toucher un prix garanti ‘assez haut’ (=> la conséquence de cela sont tous les produits fabriques a partir du lait ‘plus chers’ a cause de ces quotas.)

En France, le prix du lait est très bas et les produits laitiers sont très peu chers …

Si on importe beaucoup de fromages depuis la France (presque le double en tonnage qu aujourd’hui), le producteurs de lait du Quebec craignent que cela impacte le prix du lait…

———

De Un Canadien errant

Le prix du lait au Quebec est assez élevé a cause entre autres de quotas: cela permet aux éleveurs de vaches de toucher un prix garanti ‘assez haut’ (=> la conséquence de cela sont tous les produits fabriques a partir du lait ‘plus chers’ a cause de ces quotas.)
En France, le prix du lait est très bas et les produits laitiers sont très peu chers …
Si on importe beaucoup de fromages depuis la France (presque le double en tonnage qu aujourd’hui), le producteurs de lait du Quebec craignent que cela impacte le prix du lait…

Merci professeur. C’est concis mais très clair… 😉

———

De kuroczyd

D’un autre coté, un peu plus de concurrence ne ferait pas de mal… et pas dans le domaine du fromage seulement.

———

De Un Canadien errant

D’un autre coté, un peu plus de concurrence ne ferait pas de mal… et pas dans le domaine du fromage seulement.

Vous m’avez enlevé les mots de la bouche (façon de parler bien sûr). Je pensais à l’alcool mais également à d’autres produits laitiers.

———

De felipe

Ce qui est marrant c’est qu’à partir d’aujourd’hui les ministres Québécois et Canadiens ont reconnu que l’Europe était l’espace économique le plus riche du monde…

et 2èment que les normes C.E c’est finalement très très élevé…

Avant d’avoir signé non, les normes c’était pour les arrogants.

———

De kjaerlighet

Dans le même genre avec les télécoms y a verizon qui essaie de s’en venir au Canada mais les deux principaux escrocs sont pas content et commencent à se plaindre au CRTC, ils ont peur qu’un peu de concurrence les obligent à pratiquer des tarifs raisonnable ce qui reviendrais à perdre beaucoup d’argent pour ces malheureux …

———

De laser

Ce qui est marrant c’est qu’à partir d’aujourd’hui les ministres Québécois et Canadiens ont reconnu que l’Europe était l’espace économique le plus riche du monde…

et 2èment que les normes C.E c’est finalement très très élevé…

Avant d’avoir signé non, les normes c’était pour les arrogants.

HAHAHA ! Tu es comique malgré toi. Les ministres québécois et les canadiens n’ont rien reconnu du tout puisque c’est pas l’Europe mais l’Amérique du Nord qui est l’espace économique le plus riche du monde, le niveau de vie de l’Amérique du Nord étant supérieur à celui de l’Europe.

Et les normes en Europe sont tellement élevées, c’est pour ça qu’on retrouve du cheval dans des lasagnes 100 % boeuf en Europe, épidémie de la vache folle en Angleterre, de l’antigel dans le vin autrichien et italien et autres scandales sanitaires en Europe ! Etc.

Pour ce qui est du fromage français, son principal avantage c’est que la fabrication de fromage est massivement subventionné en France, beaucoup moins subventionné au Québec.

———

De kjaerlighet

Et c’est mac caca qui à la plus grosse ?

———

De Cherrybee

Dans le même genre avec les télécoms y a verizon qui essaie de s’en venir au Canada

Pourquoi Verizon et les autres géants étrangers des télécoms ne viendront-ils finalement pas au Canada pour offrir de la téléphonie sans fil? Entre autres parce qu’il leur aurait été «plus difficile» de concurrencer les entreprises déjà établies sans pouvoir offrir la distribution télé, selon le président du CRTC.

http://affaires.lapresse.ca/economie/medias-et-telecoms/201309/27/01-4693850-verizon-aurait-eu-du-mal-au-canada-selon-le-crtc.php

———

De laser

Hahaha ! Les réactions excessives de certains les discréditent complètement !

———

De laser

Même avec un traité de libre échange entre le Canada et l’Europe, le fromage français mimolette subira-t-il au Canada le même sort qu’aux États-Unis ? Le fromage mimolette est considéré comme tellement dégueulasse par la FDA qu’il est interdit aux États-Unis ! Une des raisons c’est le nombre trop élevé d’insectes dans ce fromage infect.

Les Américains sont désormais privés de mimolette
le Mercredi 3 Juillet 2013 à 08:20 mis à jour à 16:11
Par Guillaume Gaven

Les Américains sont désormais privés de mimolette
Le fromage orange est persona non grata sur le sol américain, ont tranché les autorités sanitaires américaines. La faute aux mites de fromage présentes sur la croûte. Le fromage est composé “d’une substance dégoûtante, putride, ou décomposée, ou autrement inadaptée comme nourriture”, ont écrit les inspecteurs sanitaires de la FDA.

Le patron de l’entreprise normande Isigny Sainte-Mère se désole. Sa cargaison d’1,5 tonne de mimolette est bloquée en douane depuis mars, et devra être détruite. Car les Etats-Unis ont décidé de bloquer toute importation de mimolette, après l’avis rendu par les inspecteurs sanitaires de la FDA, la Food and Drug Administration :

“Cet article semble être, en totalité ou en partie, composée d’une substance dégoûtante, putride, ou décomposée, ou autrement inadaptée comme nourriture”

Qu’est-ce qui paraît si dégoûtant aux inspecteurs sanitaires ? Les mites de fromage, trop nombreuses à leur goût. Il y en a plus de 6 à l’inch carré (6,45 cm²). Ce sont ces mites, ou cirons, qui forment la croûte.

http://www.franceinfo.fr/economie/les-americains-desormais-prives-de-mimolette-1051477-2013-07-03

———

De Nanou Johnson

Bonjour, 

“La mimolette compte plus de 6 acariens au pouce carré (6,45 cm²). Ces animaux, ou cirons, sont des acariens microscopiques cultivés à dessein sur la croûte dont la FDA affirme qu’ils sont allergènes” si c’était vraiment allergène, tous les français ou presque seraient malades me semble !!!

Je pense que l’ouverture aux fromages européens aura au moins l’avantage de faire baisser les prix des fromages en épicerie car quand je vois un petit fromage genre camembert qui coûte entre 8 et 10 $ minimum moi ça me fait bondir c’est vraiment hors de prix et si cela pouvait ouvrir la concurrence sur d’autres produits tels que les télécommunication, ça ne ferrait pas de tord aux abonnés 

———

De yow_lys

Le prix du lait au Quebec est assez élevé a cause entre autres de quotas: cela permet aux éleveurs de vaches de toucher un prix garanti ‘assez haut’ (=> la conséquence de cela sont tous les produits fabriques a partir du lait ‘plus chers’ a cause de ces quotas.)
En France, le prix du lait est très bas et les produits laitiers sont très peu chers …
Si on importe beaucoup de fromages depuis la France (presque le double en tonnage qu aujourd’hui), le producteurs de lait du Quebec craignent que cela impacte le prix du lait…

Merci professeur. C’est concis mais très clair… 😉

Le gros coup d’esbrouffe des producteurs de fromages (en fait c’est Agropur et Saputo… un peu comme si Danone et Parmalat se la jouait petits artisans) c’est qu’ils oublient fort judicieuseemnt de dire que ce quota d’importation a été établi quand le canada comptait moitié moins d’habitants… les petits farceurs.

La spécifité du fromage québécois est qu’en dépit de tarifs douaniers et quotas d’importation prohibitifs pour la concurrence ils ont pris parti pour un gain de court terme. en gros au lieu de se dire que cela donnait un énorme avantage pour que eux puisse vendre légèrement moins cher et prendre la grande part du marché, ils se sont dit qu’ils allaient s’en mettre plein les poche. Et donc ils se gavent sur le dos des québécois et canadiens en quelque sorte.

C’est d’autant plus con que le fromage québécois est vraiment très bon et donc jouent de plus en plus dans la même cour que les français… de façon amusante da,illeurs ils se disent pas que eux aussi du coup pourront exporter leur fromage en europe…. non non non.

Mais ne nous leurrons pas, quand on essayera de vendre l’image d’Épinal du petit producteur fromager, le vrai acteur, qui fait son lobby intense pour se faire “aider” par le gouvernement, c’est Agropur et Saputo.

———

De yow_lys

Même avec un traité de libre échange entre le Canada et l’Europe, le fromage français mimolette subira-t-il au Canada le même sort qu’aux États-Unis ? Le fromage mimolette est considéré comme tellement dégueulasse par la FDA qu’il est interdit aux États-Unis ! Une des raisons c’est le nombre trop élevé d’insectes dans ce fromage infect.
 

Les Américains sont désormais privés de mimolette
le Mercredi 3 Juillet 2013 à 08:20 mis à jour à 16:11
Par Guillaume Gaven

Les Américains sont désormais privés de mimolette
Le fromage orange est persona non grata sur le sol américain, ont tranché les autorités sanitaires américaines. La faute aux mites de fromage présentes sur la croûte. Le fromage est composé “d’une substance dégoûtante, putride, ou décomposée, ou autrement inadaptée comme nourriture”, ont écrit les inspecteurs sanitaires de la FDA.

Le patron de l’entreprise normande Isigny Sainte-Mère se désole. Sa cargaison d’1,5 tonne de mimolette est bloquée en douane depuis mars, et devra être détruite. Car les Etats-Unis ont décidé de bloquer toute importation de mimolette, après l’avis rendu par les inspecteurs sanitaires de la FDA, la Food and Drug Administration :

“Cet article semble être, en totalité ou en partie, composée d’une substance dégoûtante, putride, ou décomposée, ou autrement inadaptée comme nourriture”

Qu’est-ce qui paraît si dégoûtant aux inspecteurs sanitaires ? Les mites de fromage, trop nombreuses à leur goût. Il y en a plus de 6 à l’inch carré (6,45 cm²). Ce sont ces mites, ou cirons, qui forment la croûte.

http://www.franceinfo.fr/economie/les-americains-desormais-prives-de-mimolette-1051477-2013-07-03

Aaaaahhhhhhh McKenzie….. on te retrouve enfin avec tes interventions de chiottes, ta haine patenté, tes positions décérébrées…. McKenzie… T’es au forum ce qu’Air Wick est au parfum.

———

De antoine14640

Vous voulez toujours payer moins cher vos produits laitiers, mais avez vous seulement regardé la situation des producteurs laitiers en France ? un suicide d’agriculteur tous les deux jours en France c’est grave quand même.

Je viens de Normandie, j’étudie actuellement au Quebec, certes le fromage coûte cher ainsi que les laitage ici, mais quand je suis allé dans les campagnes québécoises, les agriculteurs semblaient vivre décemment plutôt que survivre comme en France, pouvaient payer des études à leur enfants et vivre correctement.

J’ai des amis dont les parents étaient producteurs laitiers, avec une petite exploitation, il ne vivaient pas mais survivaient et vivaient dans la misère.

Regardez à quoi ressemble le prix des 1000L de lait payés a l’agriculteurs français comparé au reste de l’europe.

Alors moi je mange du fromage mais moins souvent, mais je me dit que certes je paie plus cher mais qu’au moins le producteur laitier est payé correctement et vit de son activité.

De plus j’a vu des fromages normands en vente ici a des prix incohérents avec leur prix d’achat sorti de l’usine,

———

De Éric70

 

 

Le prix du lait au Quebec est assez élevé a cause entre autres de quotas: cela permet aux éleveurs de vaches de toucher un prix garanti ‘assez haut’ (=> la conséquence de cela sont tous les produits fabriques a partir du lait ‘plus chers’ a cause de ces quotas.)
En France, le prix du lait est très bas et les produits laitiers sont très peu chers …
Si on importe beaucoup de fromages depuis la France (presque le double en tonnage qu aujourd’hui), le producteurs de lait du Quebec craignent que cela impacte le prix du lait…

Merci professeur. C’est concis mais très clair… 😉

 

Le gros coup d’esbrouffe des producteurs de fromages (en fait c’est Agropur et Saputo… un peu comme si Danone et Parmalat se la jouait petits artisans) c’est qu’ils oublient fort judicieuseemnt de dire que ce quota d’importation a été établi quand le canada comptait moitié moins d’habitants… les petits farceurs.

La spécifité du fromage québécois est qu’en dépit de tarifs douaniers et quotas d’importation prohibitifs pour la concurrence ils ont pris parti pour un gain de court terme. en gros au lieu de se dire que cela donnait un énorme avantage pour que eux puisse vendre légèrement moins cher et prendre la grande part du marché, ils se sont dit qu’ils allaient s’en mettre plein les poche. Et donc ils se gavent sur le dos des québécois et canadiens en quelque sorte.

C’est d’autant plus con que le fromage québécois est vraiment très bon et donc jouent de plus en plus dans la même cour que les français… de façon amusante da,illeurs ils se disent pas que eux aussi du coup pourront exporter leur fromage en europe…. non non non.

Mais ne nous leurrons pas, quand on essayera de vendre l’image d’Épinal du petit producteur fromager, le vrai acteur, qui fait son lobby intense pour se faire “aider” par le gouvernement, c’est Agropur et Saputo.

 

 

C’est beaucoup plus complexe que ça !

 

Bien sûr que Saputo et Agropur font du lobbying, mais ce n’est pas le fromage de masse qui sera touché, mais les produits fins. Les petits producteurs seront plus touchés, mais personnellement je suis persuadé que même les petits seront gagnants à long terme, en bout de ligne les gens mangeront plus de fromage.

 

Au Québec il a un système de quotas qui fait que le lait, le fromage et le beurre sont vendu plus cher que si il y avait un libre marché ! C’est un problème, mais un mal nécessaire du moins quand il a été créé sinon notre marché agricole s’écroulerait. Maintenant il devra y avoir une évolution et j’ai confiance dans l’avenir.

 

En France, les subventions sont démesurés, entre français le système n’est pas pire que celui que nous avons ici, mais le gouvernement français pourra-t-il subventionné même les produits exportés ? Un moment donné les poches des français seront vide, puisque si vous subventionnez plus que cela rapporte il n’y aura rien de payant là-dedans !

 

Finalement tout s’équilibrera !

———

De dounet

Oui ça s’équilibrera au moins globalement, peut-être pas dans tous les secteurs mais globalement je pense que le Canada et l’Europe en sortiront gagnants.

 

En tous cas, pour le Canada, je pense qu’il était vital de réduire sa dépendance vis à vis de son voisin du Sud. Rien que l’histoire récente du shutdown le démontre.

 

Après concrètement, les effets ne se verront pas de sitôt, car le temps que l’accord soit ratifié par toutes les provinces ici et par les 28 pays européens, il peut s’en passer du temps.

———

De Dupuy

Je vis en France et mon fils est marié avec une Québécoise, ils ont trois enfants . Je suis toujours très choquée par les prix exorbitants des fromages Français et des produits laitiers, type “petits-suisses ” et Yaourts natures. Je n’ai vu aucun produit au lait entier et les “yogourts” existants sont généralement aromatisées et très sucrés, voire avec utilisation d’aspartam.C’est dommage pour la croissance de mes petits chéris et lorsque je viens au Québec les visiter, je ne manque pas de faire le plein même si cela doit me coûter “un bras”!!!! Donc je suis pour( à 100%) cette libéralisation! ( le prix du lait en France a chuté pour les éleveurs à cause de la concurrence des pays de l’Est de l’Europe, donc avec des accords de branches les protégeant, il n’y a pas de raison que les éleveurs Canadiens souffrent de cette nouvelle situation).

———

De felipe

Oui ça s’équilibrera au moins globalement, peut-être pas dans tous les secteurs mais globalement je pense que le Canada et l’Europe en sortiront gagnants.
 
En tous cas, pour le Canada, je pense qu’il était vital de réduire sa dépendance vis à vis de son voisin du Sud. Rien que l’histoire récente du shutdown le démontre.
 
Après concrètement, les effets ne se verront pas de sitôt, car le temps que l’accord soit ratifié par toutes les provinces ici et par les 28 pays européens, il peut s’en passer du temps.

Quand des pays riches font du libre échange avec un pays plus pauvre ça signifie que le pays plus pauvre va s’en sortir gagnant, mais ce n’est pas grave le but de l’UE c’est d’atteindre les USA.

———

De Lilideslacs

Vous voulez toujours payer moins cher vos produits laitiers, mais avez vous seulement regardé la situation des producteurs laitiers en France ? un suicide d’agriculteur tous les deux jours en France c’est grave quand même.

Je viens de Normandie, j’étudie actuellement au Quebec, certes le fromage coûte cher ainsi que les laitage ici, mais quand je suis allé dans les campagnes québécoises, les agriculteurs semblaient vivre décemment plutôt que survivre comme en France, pouvaient payer des études à leur enfants et vivre correctement.

J’ai des amis dont les parents étaient producteurs laitiers, avec une petite exploitation, il ne vivaient pas mais survivaient et vivaient dans la misère.

Regardez à quoi ressemble le prix des 1000L de lait payés a l’agriculteurs français comparé au reste de l’europe.

Alors moi je mange du fromage mais moins souvent, mais je me dit que certes je paie plus cher mais qu’au moins le producteur laitier est payé correctement et vit de son activité.

De plus j’a vu des fromages normands en vente ici a des prix incohérents avec leur prix d’achat sorti de l’usine,

 

Oh,  moi aussi ça me crève le coeur de voir ce que vivent les agriculteurs en France.  🙁

 

Avec tous les agriculteurs qui ferment boutiques actuellement c’est carrément l’autonomie alimentaire de la France qui est en jeu actuellement.

 

Pour ma part,  je prévilégie d’abord l’achat local,  ensuite des producteurs du Québec/Canada et par la suite de France (ben faut bien que j’encourage un p’tit peu le pays de mon mari tout de même),  et ce n’est pas cette entente qui changera cela.

 

Je suis habitué de payer plus cher pour MES choix.  Je préfère acheter moins que de prendre des produits a bas prix ou les travailleurs sont sous-payés et ou les contrôles sanitaires laissent à désirer.

 

Les fromages français plus présent sur nos marchés ?  Cela ne me dérange pas … lors de mes voyages en France j’en ai goûtés plusieurs.  Certains que j’ai aimés (peu) et certains que j’ai détestés (plusieurs) non pas,  parce qu’ils n’étaient pas bon,  mais simplement parce qu’il y a un monde de différence entre les fromages français et québécois (texture,  goût,  odeur).

———

De dounet

 

Oui ça s’équilibrera au moins globalement, peut-être pas dans tous les secteurs mais globalement je pense que le Canada et l’Europe en sortiront gagnants.
 
En tous cas, pour le Canada, je pense qu’il était vital de réduire sa dépendance vis à vis de son voisin du Sud. Rien que l’histoire récente du shutdown le démontre.
 
Après concrètement, les effets ne se verront pas de sitôt, car le temps que l’accord soit ratifié par toutes les provinces ici et par les 28 pays européens, il peut s’en passer du temps.

Quand des pays riches font du libre échange avec un pays plus pauvre ça signifie que le pays plus pauvre va s’en sortir gagnant, mais ce n’est pas grave le but de l’UE c’est d’atteindre les USA.

 

 

Felipe,

 

il faut toujours que tu exagères, même si par ailleurs je trouve que tu soulèves souvent des points intéressants. Tu ne peux pas t’empêcher.  :rolleyes2:

 

Mais oui, je suis d’accord avec la fin de ta phrase, les Européens veulent surtout signer ce genre d’accord avec les USA et ils ne s’en cachent pas vraiment.

En même temps, c’est un peu logique. Entre un marché de 35 millions de personnes et un de 314 millions, les potentialités ne sont pas les mêmes.

———

De Coccinelle2012

Vous voulez toujours payer moins cher vos produits laitiers, mais avez vous seulement regardé la situation des producteurs laitiers en France ? un suicide d’agriculteur tous les deux jours en France c’est grave quand même.
Je viens de Normandie, j’étudie actuellement au Quebec, certes le fromage coûte cher ainsi que les laitage ici, mais quand je suis allé dans les campagnes québécoises, les agriculteurs semblaient vivre décemment plutôt que survivre comme en France, pouvaient payer des études à leur enfants et vivre correctement.
J’ai des amis dont les parents étaient producteurs laitiers, avec une petite exploitation, il ne vivaient pas mais survivaient et vivaient dans la misère.
Regardez à quoi ressemble le prix des 1000L de lait payés a l’agriculteurs français comparé au reste de l’europe.
Alors moi je mange du fromage mais moins souvent, mais je me dit que certes je paie plus cher mais qu’au moins le producteur laitier est payé correctement et vit de son activité.
De plus j’a vu des fromages normands en vente ici a des prix incohérents avec leur prix d’achat sorti de l’usine,

Et toi visiblement tu n’as pas d’enfant et tu ne te rends pas compte que le lait est indispensable pour eux et que quand le L de lait te reviens à pas loin de 1.50$ et que tu en consomme plus d’1L par jour et bien ça fait cher dans le budget! Alors oui le lait n’est pas cher en France mais je pense qu’il est excessivement cher au QC et je ne parle même pas des fromages et yaourts!!!!
Le fromage est un produit de luxe au QC, ce qui est aberrant c’est que le lait le soit aussi!
Je ne rentrerai pas dans le débat de la SAQ car là c’est carrément du foutage de gueule 😀

Envoyé par l’application mobile Forum IC

———

De antoine14640

1.50$ c est pas loin du prix du lait pasteurisé en france de marque qui est autour des 1€ 1€15, sauf que le producteur français touche bien moins que son confrère québécois, les intermédiaires eux se remplissent les poches sur leur dos
moi quand j’étais plus petit c’était un bol de lait le matin, fromage ou yaourt le midi pareil le soir, ici les yaourt et le lait tu le paie moins cher chez costco que chez iga et compagnie si tu as une grosse famille c’est rentable costco

———

De kuroczyd

Mais le prix du lait n’est pas moins cher a Costco 🙁

C’est clair que ca fait mal comparé au litre de lait a 0.5€

Gros camembert Président a 2,20€ contre 8$ ou 9$ a Costco 🙁 

———

De juetben

 le lait tu le paie moins cher chez costco que chez iga et compagnie si tu as une grosse famille c’est rentable costco

 

le lait n’est pas moins cher à costco c’est un prix plancher, si tu prends le québon au costco il sera au même prix dans des dépanneurs qui font le prix plancher ou même loblaws…, la différence se situe parfois dans la filtration qui font que ces laits (ou ajouts d’éléments comme vitamine, minéraux) sont soumis à d’autres prix planchers donc plus cher…  

———

De antoine14640

Mais le prix du lait n’est pas moins cher a Costco 🙁

C’est clair que ca fait mal comparé au litre de lait a 0.5€

Gros camembert Président a 2,20€ contre 8$ ou 9$ a Costco 🙁

 

Le lait a 0.76€ le Litre c’est le lait bas de gamme de la grande distribution , en moyenne t’es plus dans les .80€ 1€ le Litre chez Bridel, Candia, lactel pour la même qualité de lait qu’ici.

Après manger du fromage français ici, t’es quand même a 6000km de distance de la France donc les prix explosent forcément avec le transport et taxes d’importation et les marges confortables, autant manger du fromage canadien ou en manger en France plutôt que de se faire “avoir” ou réduire sa consommation pour en faire le petit plaisir de temps en temps.

 

Et le lait est moins cher a Costco je te le garanti mon ami vient faire le plein de temps en temps avec moi et je peux te dire que le lait au costco st hubert est moins cher de 1$ souvent.

 

Après je pense que faut quand même arrêter de vouloir tout toujours moins cher car les marques ne baisseront pas leur marge mais essaieront toujours de rogner sur le prix d’achat du producteur qui ne lui permet déjà pas de vivre décemment, mais comme une majorité de gens vous ne voyez qu’une chose le prix, mais quel est le prix de la dignité pour un producteur laitier ?

Allez donc passer un week end en campagne en France chez les producteurs laitiers, eux n’ont pas les grosses subventions de la pac qui va en majorité aux céréaliers, ils n’ont pas de vacances travaillent 7/7j 24/24h, car oui marguerite faut bien la traire deux fois par jour, entretenir les pâturages, les nuits blanches quand les vaches mettent bas etc, ils n’ont jamais de repos ni de vacances juste le droit de bosser comme des forças et de crever la gueule ouverte car la réalité est bien la et il faut la regarder en face, les gens des villes ne voient jamais cela, eux ne voient que leur bouteille en rayon et un prix.

Sauf qu’a toujours vouloir payer moins cher, les producteurs ne vivent plus de leur travail et ferment leurs exploitations qui ne sont pas reprises.

Que ferez vous quand la production ne répondra plus à la demande ? Le lait viendra bien de quelque part et ce quelque part sera plus loin donc plus cher et il sera trop tard pour se lamenter.

 

Lisez donc cet article

http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/lait-un-prix-minimum-de-380-1-000-l-opl-78851.html

———

De kuroczyd

 

Mais le prix du lait n’est pas moins cher a Costco 🙁

C’est clair que ca fait mal comparé au litre de lait a 0.5€

Gros camembert Président a 2,20€ contre 8$ ou 9$ a Costco 🙁

 

Le lait a 0.76€ le Litre c’est le lait bas de gamme de la grande distribution , en moyenne t’es plus dans les .80€ 1€ le Litre chez Bridel, Candia, lactel pour la même qualité de lait qu’ici.

Après manger du fromage français ici, t’es quand même a 6000km de distance de la France donc les prix explosent forcément avec le transport et taxes d’importation et les marges confortables, autant manger du fromage canadien ou en manger en France plutôt que de se faire “avoir” ou réduire sa consommation pour en faire le petit plaisir de temps en temps.

 

Et le lait est moins cher a Costco je te le garanti mon ami vient faire le plein de temps en temps avec moi et je peux te dire que le lait au costco st hubert est moins cher de 1$ souvent.

 

Après je pense que faut quand même arrêter de vouloir tout toujours moins cher car les marques ne baisseront pas leur marge mais essaieront toujours de rogner sur le prix d’achat du producteur qui ne lui permet déjà pas de vivre décemment, mais comme une majorité de gens vous ne voyez qu’une chose le prix, mais quel est le prix de la dignité pour un producteur laitier ?

Allez donc passer un week end en campagne en France chez les producteurs laitiers, eux n’ont pas les grosses subventions de la pac qui va en majorité aux céréaliers, ils n’ont pas de vacances travaillent 7/7j 24/24h, car oui marguerite faut bien la traire deux fois par jour, entretenir les pâturages, les nuits blanches quand les vaches mettent bas etc, ils n’ont jamais de repos ni de vacances juste le droit de bosser comme des forças et de crever la gueule ouverte car la réalité est bien la et il faut la regarder en face, les gens des villes ne voient jamais cela, eux ne voient que leur bouteille en rayon et un prix.

Sauf qu’a toujours vouloir payer moins cher, les producteurs ne vivent plus de leur travail et ferment leurs exploitations qui ne sont pas reprises.

Que ferez vous quand la production ne répondra plus à la demande ? Le lait viendra bien de quelque part et ce quelque part sera plus loin donc plus cher et il sera trop tard pour se lamenter.

 

Lisez donc cet article

http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/lait-un-prix-minimum-de-380-1-000-l-opl-78851.html

 

Comme le dit Jutaben, le prix du lait de Costco est au prix plancher et il n’est pas possible de le vendre moins cher. Le prix plancher peut être trouvé ailleurs aussi que chez Costco.

 

http://www.rmaaq.gouv.qc.ca/index.php?id=118

 

En non, en France je n’achetais pas le lait Bridel mais bien le prix premier prix qui est moins cher que les 76cts que tu annonces (rien que sur ooshop il est a 0.63 sans parler d’un lidl ou leaderprice)

———

De juetben

de toutes façons il ne peut y avoir une différence de 1$ sur le même lait, c’est tout simplement interdit par la loi!

 

http://www.rmaaq.gouv.qc.ca/index.php?id=118

 

ah ben je vois que le lien à été mis dans le message précédent…

———

De antoine14640

Dans la même après midi la brique de lait québon était 1$ moins chère que les prix de IGA ou walmart, je vérifierai demain si j’ai le temps. 

 

Mais bon je ne sais pas comment les gens arrivent à se faire à l’idée qu’ils participent à la mise à mort de ces producteurs, quand on sait que le lait est acheté 0.34€ au producteur et que pour vivre correctement et rentrer dans les frais de son exploitation le prix devrait être de 0.45€, c’est une question de bon sens, ici les prix fixés permettent aux agriculteurs québécois de vivre et non survivre comme chez nous et vivre dans la misère l’indifférence générale. Mais vous ne semblez ne retenir qu’une chose le prix, je trouve ça dégueulasse et égoïste. Mais bon quand ces producteurs auront disparus et que les prix exploseront vous pourrez vous plaindre autant que vous voulez cela ne changera rien au prix.

 

———

De juetben

 

Allez donc passer un week end en campagne en France chez les producteurs laitiers, eux n’ont pas les grosses subventions de la pac qui va en majorité aux céréaliers, ils n’ont pas de vacances travaillent 7/7j 24/24h, 

 

comment cela se passe d’après toi ici… un oncle à ma femme à une ferme laitière en Beauce, lors de repas de famille il y a en toujours un des 2 du couple qui doit partir pour faire ”le train”, que se soit à Noel, Nouvel an… ils ne sont jamais partis en vacances, ne peuvent engager de personnel car pas assez de revenus et pas assez de moyens pour acheter des quotas laitiers donc avoir la possibilité de plus de revenus… 

 

il faut arrêter de croire que les producteurs laitiers vivent tous bien et décemment, le quotidien n’est pas forcément moins dur quand ton lait est plus cher mais ne reçoit aucune subvention…

———

De LIONEL39

Salut à tous. Petite anecdote sur le prix des fromages Québécois.

il y a encore quelques mois, j’étais maitre fromager dans une fruitière à Comté jurassienne. Top qualité, producteurs correctement rémunérés, 6 millions de litres transformés à l’année, nous étions une équipe de 5 personnes.

Depuis septembre, je suis fromager dans une petite fromagerie d’Estrie. Nous travaillons 600 000 litres de lait et nous sommes 5… Et je peux vous dire qu’on ne chôme pas du tout. Une grande différence, en France, les contrôles sanitaires sont adaptés au produit.

Ici, que tu fasses des pâtes molles (haut risque sanitaire) ou des pâtes cuites (quasiment aucun risque) les normes sont les mêmes, c’est à dire draconiennes.

Les services vétérinaires viennent une journée par mois et un contrôle complet d’une semaine tous les ans.

On nettoie, on renettoie, on désinfecte et après on assainie…ça coute en temps, en produits, en analyses, en audit.

Mais une chose est sure, l’expression “on pourrait manger par terre” prend tout son sens.

Quand vous achetez un fromage fin Québécois venant d’une fromagerie artisanale, soyez sure que la qualité sera au rendez-vous. Et en plus vous faites “marcher” votre nouveau pays, et comme le disait un message précédent, l’industrie laitière Québécoise est peu subventionnée.

Tout s’explique en matière de prix.

———

De LIONEL39

Sinon pour revenir au sujet de base, le Canada est près à mettre en danger son industrie laitière, qui s’en sort à peu près correctement, pour vendre ses autres produits agricoles souvent très subventionnés (le porc par exemple) c’est comme bizarre…

———

De Éric70

 

Allez donc passer un week end en campagne en France chez les producteurs laitiers, eux n’ont pas les grosses subventions de la pac qui va en majorité aux céréaliers, ils n’ont pas de vacances travaillent 7/7j 24/24h, 

 

comment cela se passe d’après toi ici… un oncle à ma femme à une ferme laitière en Beauce, lors de repas de famille il y a en toujours un des 2 du couple qui doit partir pour faire ”le train”, que se soit à Noel, Nouvel an… ils ne sont jamais partis en vacances, ne peuvent engager de personnel car pas assez de revenus et pas assez de moyens pour acheter des quotas laitiers donc avoir la possibilité de plus de revenus… 

 

il faut arrêter de croire que les producteurs laitiers vivent tous bien et décemment, le quotidien n’est pas forcément moins dur quand ton lait est plus cher mais ne reçoit aucune subvention…

 

 

Il faut aussi être réaliste, les producteurs laitier au Québec gagnent très bien leurs vies. Mais effectivement ils travaillent beaucoup.

 

Dans les années 70 on leurs a donné les quotas et aujourd’hui, ces quotas valent des fortunes. En région rurale les producteurs laitiers sont pratiquement tous millionnaires quand ils vendent leurs fermes.

 

Mais l’envers de la médaille c’est que si vous n’êtes pas bien né en étant un fils ou une fille d’un producteur laitier, il est excessivement difficile de le devenir. Puisque les investissement sont colossale. Donc le bonheur de ceux qui ont fait fortune avec l’augmentation impressionnante des quotas et des terres agricoles font le malheur de ceux qui aimeraient le devenir aujourd’hui. Et le résultat est qu’il y a de moins en moins de petites fermes et de plus en plus de grandes fermes laitières, les grands producteurs sont les seuls à avoir les moyen de racheter les petites fermes.

———

De juetben

 

 

 

Il faut aussi être réaliste, les producteurs laitier au Québec gagnent très bien leurs vies. Mais effectivement ils travaillent beaucoup.

 

je pense que tu as oublié de dire les ”gros” producteurs laitiers… parce que quand je vais leur rendre visite je ne les envies pas du tout question niveau et qualité de vie, malgré qu’ils travaillent beaucoup!!

———

De Éric70

 

 

 

 

Il faut aussi être réaliste, les producteurs laitier au Québec gagnent très bien leurs vies. Mais effectivement ils travaillent beaucoup.

 

je pense que tu as oublié de dire les ”gros” producteurs laitiers… parce que quand je vais leur rendre visite je ne les envies pas du tout question niveau et qualité de vie, malgré qu’ils travaillent beaucoup!!

 

 

Un de mes amis a une petite ferme laitière qu’il a hérité de son père. Depuis la mort de son père il a 20 ans il est au travail chaque jour seul, il n’a pas manqué une seule journée. Et je peux vous dire qu’il n’a pas une vie de pacha, loin de là !!!

 

Mais la réalité est qu’il sera fort probablement millionnaire quand il vendra sa terre et le quota.

 

Je n’envie pas sa vie, mais même si sa vie ce n’est pas le paradis, ce n’est pas l’enfer non plus !!!

———

De juetben

 

 

 

 

 

Il faut aussi être réaliste, les producteurs laitier au Québec gagnent très bien leurs vies. Mais effectivement ils travaillent beaucoup.

 

je pense que tu as oublié de dire les ”gros” producteurs laitiers… parce que quand je vais leur rendre visite je ne les envies pas du tout question niveau et qualité de vie, malgré qu’ils travaillent beaucoup!!

 

 

Un de mes amis a une petite ferme laitière qu’il a hérité de son père. Depuis la mort de son père il a 20 ans il est au travail chaque jour seul, il n’a pas manqué une seule journée. Et je peux vous dire qu’il n’a pas une vie de pacha, loin de là !!!

 

Mais la réalité est qu’il sera fort probablement millionnaire quand il vendra sa terre et le quota.

 

Je n’envie pas sa vie, mais même si sa vie ce n’est pas le paradis, ce n’est pas l’enfer non plus !!!

 

ben voila on est d’accord :biggrin2:  c’est sur que le fruit de la vente du lot de terre et des quotas procure un montant conséquent, ils ont un toit, à manger mais travaillent très fort par rapport à ce qu’ils perçoivent, en fait c’était juste pour mettre en lumière un post ou un membre disait qu’ici avec un prix fixé élevé les producteurs vivaient bien, et n’avaient pas une vie de misère comme en France… 

———

De kuroczyd

En France comme dans pas mal d autres pays européens, le fermier s est fait avoir par le système des subventions et quotas européens : on lui a promis de l argent d un côté et de l autre on l entube en lui achetant le fruit de sa production à un prix ridicule. La somme de ce qu il reçoit en subventions + ce que l on lui paye pour sa production le conduit dans un gouffre.
La grande autre problématique en France est la min mise et la pression des centrales d achat qui font la loi et se sucrent énormément au passage.

———

De Iouri Belov

Quand pourra-t-on aller librement pour travailler en Europe?

Le bœuf et les fromages ne m’intéressent pas.

Si c’est un accord de libre-échange, il doit y avoir aussi un échange de travailleurs.

———

De kuroczyd

 

Quand pourra-t-on aller librement pour travailler en Europe?

 

Le bœuf et les fromages ne m’intéressent pas.

Si c’est un accord de libre-échange, il doit y avoir aussi un échange de travailleurs.

 

Je pense que c’est un libre échange de biens … et pas de personnes 

———

De Zemida

En tous cas, ne vous affolez pas, pour l’instant le “partenariat” de libre échange n’est pas encore signé !!! A priori encore 18 à 24 mois de négociation ! Pour l’instant, ce n’est qu’un éventuel accord !  :blush2:

 

Et sachant que le texte portera non seulement sur les produits laitiers, mais aussi sur les produits pharmaceutiques, les grands labos vont donc s’en mêler … on n’est donc pas encore sortis de l’auberge !  :whistlingb: Et chacun devra faire pas mal de concessions ….  :8):

 

http://affaires.lapresse.ca/economie/canada/201310/18/01-4700938-le-canada-et-lue-scellent-leur-accord-de-libre-echange.php

 

Bref, j’attends de voir où tout cela va vraiment nous mener !  :dry: 

———

De marionnette1979

 

Quand pourra-t-on aller librement pour travailler en Europe?

 

Le bœuf et les fromages ne m’intéressent pas.

Si c’est un accord de libre-échange, il doit y avoir aussi un échange de travailleurs.

 

Ouf vu comment l’Europe resserre la vis de l’immigration je crois malheureusement qu’il ne faut pas trop rêver !

———

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com