Et les métiers de la restauration? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Et les métiers de la restauration?

Et les métiers de la restauration?

Et les métiers de la restauration?

Ecrit par: Pat&dodo 12-09 à 10:37

Tout d’abord bonjour à tous et merci d’avance à tous ceux qui participent au forum et a ces grands moments de vie, et qui pourraient nous renseigner.
Nous nous présentons, nous sommes mariés ss enfants ( pas ici tt du moins), nous exercont respectivement le métier de Barman et serveuse depuis 10 ans pour ma femme et 5 pour ma pomme.

Le projet d’immigrer au canada (Montréal au début et aprés dieu seul le sait) nous habite depuis un long moment, nous y sommes allés déja 2 fois (septembre 2002 et février 2004) soit 5 semaines au total.

Nous souhaiterions savoir comment se porte le domaine de la restauration et si nous avons des chances de trouver un job rapidement ( aprés 3/ 4 mois) et de quoi subvenir à nos besoins.
Nous posons la question car nous avons constaté qu’il y avait beaucoup d’immigrants dans le domaine de l’informatique, traduction, enseignement, et quand est-il des “petits jobs” de la restauration et le salaire que l’on peut espérer en moyenne.

————————–

Ecrit par: alfa3 12-09 à 11:05

Bonjour Pate et dodo.
Voila pourquoi je vais créer une association pour aider ceux qui ont des petits métiers à immigrer. pour vous en tant que investisseur et 153000€ pas de problème. Si non votre dossier à points ? enfin bonne chance!

————————–

Ecrit par: Elie 12-09 à 11:10

Bonjour,
Nous sommes sur la ville de Québec depuis le 11 juin, et j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de jobs dans la restauration, donc je pense qu’en même pas un mois vous pourrez trouver du boulot.
Par contre, concernant les salaires, je n’ai pas d’infos, tu peux aller voir sur le site d’emploi québec, noter le type de job que tu fais et regarder dans statistiques le niveau moyen de salaire dans ta partie.
Bonne chance.

————————–

Ecrit par: nat92 12-09 à 11:16

Ne t,inquiète pas tu devrais trouver, surtout si tu as de l’expérience dans le domaine.
Moi j,ai fais une petite jobine dans les cuisine d’un resto pendant 2 mois.
Point de vu salaire je peux pas trop dire, juste te dire par rapport à mes 2 mois: 8/9$ de l’heure (c’est du brut)
Mais bon cela dépend je pense de ton expérience et du resto, moi c’était pas une grande chaine. Voila donc ma petite contribution, mais en tout cas si tu es débrouillard tu devrais trouver en moins d’un mois. Il y a toujours de la demande dans la restauration

————————–

Ecrit par: Nicoco LePetit 12-09 à 11:16

Et toi Elie tu comptes t’installer à ton compte à Québec ?
En 1 mois tu as trouvé des coins sympathiques (selon ce que tu veux faire) ?

————————–

Ecrit par: Elie 12-09 à 11:23

Bonjour,

Pour l’instant, on profite de la vie, j’ai 2 ou 3 trucs sous le coude, mais avant de prendre des décisions d’investissement, on attend de voir si le pays, les gens, notre intégration ici en somme est en phase avec nos attentes.
Voila, donc ca peut prendre 6, 8 ou 12 mois, on verra aprés.

————————–

Ecrit par: juha 12-09 à 23:45

je suis de la meme avis que nos amis d’avant,
tu peux trouver facilement unjob dans la restauration. Il suffit
par exemple de faire les fast food d’un supermarche ‘un Mall’,
Biensur un job pour commencer.
Apres un moi a Toronto, j’ai trouve un job ds un restaurant ou
je fais du tout et c’est $8 de l’heure. En attendant de trouver
un poste a la Fac.

————————–

Ecrit par: stadak 13-09 à 11:56

Quelle belle occasion de continuer à prêcher pour Québec.

La ville de Québec est le paradis des restaurants.

La probabilité de ne pas y trouver de travail doit être très voisine de 0.

En plus, puisque Québec utilise à fond son visage “européen”, tout accent “français” trouve sa place avec bonheur dans les restos de Québec. Ce n’est peut-être pas une fin en soi, mais il n’y a certainement pas de raison de ne pas en profiter…

————————–

Ecrit par: Nicoco LePetit 14-09 à 7:51

Cool, je vais travailler mon accent chic français

Je comptais aussi faire des boulots dans la restauration en arrivant au Québec… c’est un secteur qui recrute toujours

Quand je dis restauration j’espère éviter MacDo et compagnie je confesse

Stadak ? Québec est vraiment une ville de restos ? Certains disent que le soir Québec est une ville morte. Pour la restauration quels sont les secteurs encore vivants le soir (hormis le Vieux Québec) ?

————————–

Ecrit par: stadak 14-09 à 8:25

Québec, une ville morte ?

Québec reçoit 4,5 millions de touristes par année. Ils mangent où, à votre avis ? De fait, j’ai lu qu’il y a autour de 1700 restaurants à Québec.

Québec n’est pas une grande ville, donc il n’y a pas 50 artères garnies de millions de lumières et de trafic automobile sur 6 voies dans tous les sens.

Quand on arrive de Montréal le soir et qu’on aboutit sur la Grande-Allée ou sur René-Lévesque, en haute-ville, c’est clair que le contraste et fort. C’est autrement plus tranquille.

Cependant, Québec a un atout rare, très rare en Amérique du Nord : son centre-ville est habité. Ce qui veut dire que, à défaut de présenter le visage grouillant d’une grande métropole, Québec présente celui d’une ville qui vit en permanence, avec du vrai monde. Québec ne souffre pas du syndrome nord-américain du trou de beigne.

De plus, les soirées étant plus fraîches l’été et les hivers plus froids qu’à Montréal, les gens mènent sans aucun doute davantage une vie d’intérieur à Québec qu’à Montréal. Ce qui fait l’affaire des restaurateurs, vous vous en douterez.

Plusieurs des meilleures tables du Canada se trouvent à Québec. Il fut un temps, à l’époque ou Serge BRUYÈRE était au faîte de sa renommée, où on y venait de New York pour des lunchs d’affaires.

Québec figure autrement régulièrement au sommet de nombreux palmarès des meilleures destinations touristiques en Amérique du Nord, voire au monde – au goût des Américains. La plupart des grands voyageurs qui ont goûté plusieurs des plus beaux ports du monde s’accorde pour classer Québec parmi les plus attrayants d’entre eux, en bonne partie en raison de la combinaison exceptionnelle que forment son environnement fluvial, sa triple-personnalité franco-anglo-nord-américaine, le cachet intime de sa vieille ville et la proximité immédiate de nombreux attraits naturels.

Autant d’atouts qui devraient enthousiasmer quiconque songe à travailler d’une façon ou du autre dans le milieu touristique au Québec, et notamment dans le monde de la restauration à Québec.

Les autres secteurs qui présentent un attrait, en dehord du Vieux-Québec sont la rue Maguire, à Sillery et de plus en plus Saint-Joseph, dans Saint-Roch. Le boulevard Saint-Vallier cultive des airs éclectiques dans Saint-Sauveur et se développe sans arrêt.

Si vous considérer que la rue Cartier ne fait pas partie du Vieux-Québec, alors il faut évidemment la placer en tête de liste. Et, à ce compte-là, idem pour la Grande-Allée, avec une mention plus qu’honorable pour la rue Saint-Jean, en dehors des murs.

La 3ème avenue dans Limoilou a ses attraits.

L’été, même si le périmètre est petit, les alentours de la marina de Cap-Rouge sont animés. Le restaurant breton Le Gwalarn, qui se trouve tout près, est peu connu des Québecois en général. Il est pourtant réputé parmi les fins gourmets. Son caractère très spécialisé dans un secteur “éloigné” de Québec ne l’empêche pas d’être en pleine santé après 20 à 30 ans (suis plus certain) d’existence.

Autrement, il y a des restaurants un peu partout, souvent relativement isolés pour profiter d’un attrait particulier. Qu’on pense au manoir Montmorency qui est perché au sommet des chutes Montmorency. J’ai déjà vu des endroits plus anodins pour aller prendre une marche dehors après le repas ! Qu’on pense au restaurant La Tannière dans le rang Saint-Ange (arrondissement Laurentien) qui est spécialisé dans le petit gibier, ou qu’on pense aux merveilles qu’on retrouve sur l’île d’Orléans.

De plus, même si vous me demandez d’ignorer le Vieux-Québec, celui-ci comprend-t-il pour vous tout le segment qui borde le fleuve ? Parce que, autrement, les rstaurants poussent comme des champignons entre la Place royale et la rue Saint-Paul, à la faveur des rénovations continues que la ville de QUébec y fait sans relâche, et qui redonnent à l’ancien quartier des banques un lustre admirable.

Marchez la rue Saint-Pierre d’un bout à l’autre, et admirez chacune des façades que vous rencontrerez: c’est un véritable musée qui déroule en plein air trois siècles d’architecture, du style malouin de l’éporégime français au modernisme du musée de la Civilisation, en passant par l’Art Nouveau et l’Art Déco.

————————–

Ecrit par: Nicoco LePetit 14-09 à 10:08

Merci pour les infos

Tu dis que certains se mettent dans des zones isolées et ont ainsi leur clientèle. Est-ce que ça veut dire que les Québécois sont prêts à prendre leur voiture pour aller au restau, et quand je dis “restau” je ne dis pas “grand restau”, pas quelque chose qui vaille particulièrement le détour. Je dis ça car j’ai l’impression que chez nous, dès que tu es ex-centré des artères centrales, le soir : c’est mort. Encore pire pour les restaus dit “à la campagne”, qui ne vivent que par leur réputation.

————————–

Ecrit par: spoon 14-09 à 10:18

tu ne devrais pas avoir de mal a trouver un emploi sur montreal dans la restauration et surtout mieux payer quand france seul hic!!!!!! il faut savoir parler anglais don courage a vous deux

P.S : je fait le meme job que vous

————————–

Ecrit par: stadak 14-09 à 10:24

Oui, les gens sont prêts à prendre leur auto.

Au pif, je croirais que c’est vrai partout en Amérique. À Québec, c’est d’autant plus vrai que notre ville est une ville d’automobile.

Québec a fait “boum” en 1955 et d’un coup, elle est passée de taille d’un village (clin d’oeil aux mourialais ) à un gros village (ça veut dire “ville” à Mourial – re-clin d’oeil aux mourialais ).

Les Québécois ont adopté en bloc la culture de l’automobile parce que leur ville n’a jamais eu l’infrastructure d’une grande ville qui aurait pris le temps de devenir garnde, au sens géogaphique du terme.

Bing bang, dans le temps de le dire tous les recoins de la ville furent réunis par des autoroutes, ce qui fait qu’il est naturel pour quelqu’un comme moi de prendre sa voiture pour aller au resto aux chutes Montmorency. Regardez sur une carte la distance qui sépare Cap-Rouge des-dites chutes et vous allez comprendre.

Ceci dit, il y a aussi une culture urbaine à Québec, en haute-ville et en basse-ville. Les deux modes de vie cohabitent. Plutôt bien.

Je viens de voir le message de Spoon. C’est évident qu’il n’y a pas de souci à Mtl non plus. Je prêche pour ma paroisse, ce qui ne veut pas dire que le clocher de la paroisse d’à côté n’est pas joli.

————————–

Ecrit par: yvan_A 14-09 à 15:01

Salut Pat&dodo,

j’ai cru lire sur le forum en faisant des recherches sur tout un tas de métiers que pour celui de la restauration en tant que serveur il faut s’attendre à du 7$ de l’heure qui représente ton fixe, versé par le restaurant et rajouter les pourboires.

————————–

Ecrit par: Shynx 14-09 à 17:01

Les salaires en restauration sont très faible mais heureusement que le pourboire est une tradition au Québec! Il représente à peu près 15 % du montant pour le service et constitue souvent la plus importante portion du salaire. L’employé n’hésite pas à vous le faire remarquer car il doit les déclarer auprès de son employeur et c’est donc imposable…

Pat&dodo si vous y aller au culot vous y arriverez ! (les candidatures spontanés marchent bien). Il est assez facile à Montréal de faire des essais dans ce domaine et de montrer ce que l’on sait faire mais surtout il faut avoir une très bonne capacité d’adaptation.

————————–

Ecrit par: Nicoco LePetit 15-09 à 1:46

Oui dans la restauration le salaire minimum est inférieur au salaire minimum “normal” (sic).

Mais, effectivement, il y a les pourboires. Il semble d’ailleurs conseillé de travailler dans les “cafés”… car avec le débit de clients tu te ferais plus de sous avec les pourboires.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada