Et l’Acadie… - Immigrer.com
mardi , 21 mai 2024
Accueil FAQ Et l’Acadie…
FAQRégions du Canada

Et l’Acadie…

0
0
(0)

Et l’Acadie…

Ecrit par: kroston 18-02 à 16:55

Bonjour tout le monde,

Cela fait à peu près 4 ans que mes yeux vagabondent sur ce forum, souvent captivés par des commentaires, des avis, des expériences ou des récits palpitants, et je pense pouvoir compter sur les doigts de ma petite menotte, les fois où j’ai lu des témoignages à propos de l’Acadie, envisagée comme une terre de destination et d’accueil intéressante. Cela me frappe un peu, mais ne me surprend pas vraiment. D’ailleurs, lorsque l’idée d’immigrer au Canada s’est concrétisée dans ma petite tête pleine de projets migratoires, je me suis aussi très peu intéressé à l’idée de m’installer dans l’une des provinces Atlantiques. Y ai-je même pensé? Pas sûr…

Comme tout le monde, au cours de mes démarches, sans investiguer ou chercher trop, j’ai pu récolter une tonne d’informations sur le Québec. Je m’installerai donc à Montréal ou en tout cas quelque part au Québec, me disais-je … Loin de me douter à l’époque que la province bénéficiait de moyens promotionnels bien plus importants qu’ailleurs pour y attirer et recruter des immigrants francophones, Montréal était même rendue pour moi la seule option non utopique où j’avais une chance de « réussir » ma nouvelle vie. Bon vous allez dire, c’est un peu facile, j’aurais pu récolter aussi très facilement de l’information pour Toronto, mais comme j’étais principalement francophone, ce choix me paraissait a priori moins judicieux, en tout cas au début. De toute façon, j’étais plutôt attiré par l’Ouest et les endroits le moins peuplés possibles… Quoi qu’il en soit, et sans doute grâce, ou à cause de la facilité d’accès à de l’information sur cette province et aux stratégies promotionnelles efficaces du MICC, j’ai choisi de m’installer au Québec plutôt qu’ailleurs.

Pourtant, des francophones, il y en a partout au Canada… Chose que j’ignorais totalement avant d’immigrer. Je pensais bien erronément que les francophones vivaient juste au Québec, et que le reste du Canada était parsemé ci et là par de petites communautés francophones moribondes dont quelques anciens utilisaient probablement un vieux patois qui rappelle vaguement le français… Beaucoup d’immigrants, et même de Québécois ont malheureusement encore cette vision caricaturale et archaïque du pays… Aujourd’hui, ce préjugé que j’avais me fait sourire. Quoique minoritaire, la francophonie est très forte et très présente d’un bout à l’autre du pays. Je le constate d’ailleurs quotidiennement depuis plus de 2 ans, et de plus en plus. Ce que j’ignorais également, c’est que ces francophones, selon leur contexte géographique, se distinguent complètement les uns des autres par des mentalités, des accents, des histoires, des cultures, des origines, des manières de parler ou de voir les choses et des contextes économiques complètement différents. Un franco-tennois, par exemple, a autant de points communs avec un acadien que ce dernier en a avec un fransaskois, un Québécois, ou même un Suisse… Bien sûr ces gens ont tous la langue française en commun, avec ses particularités régionales. Autre surprise: ces francophones du Canada sont jeunes, et de toutes origines, comme ici au Yukon.

Des francophones, il y en a partout donc. Et ils sont particulièrement présents en Acadie, depuis très longtemps. L’Acadie est méconnue. L’Acadie, pour beaucoup c’est le Nouveau-Brunswick… Toutefois l’Acadie se situe dans 4 provinces distinctes! Les Acadiens possèdent par ailleurs beaucoup de similitudes avec nous-autres, et notamment les Bretons. D’autres part, des ententes de coopération, spécialement au niveau culturel avec le gouvernement de l’Acadie existent. Certaines de ces ententes sont même toutes récentes : la France (1968), le département du Nord, la communauté Wallonie-Bruxelles (1984), le Québec (2001) et nouvellement la province du Hainaut (Belgique) en 2005.

En matière d’immigration l’Acadie a entamé depuis quelques temps un travail de promotion afin de recruter des francophones de partout au monde. Signalons ici que tant au niveau national qu’au niveau des communautés, l’on travaille à la promotion des communautés francophones et l’immigration fait partie des stratégies développées pour atteindre 10% partout au Canada d’ici 2010. Une autre volonté gouvernementale est de répartir plus adéquatement le flux d’immigrants, en les invitant à s’éloigner des grands centres d’immigration : Toronto, Vancouver et Montréal. Ceci est difficile par contre, car il est impossible de contrôler le déplacement des immigrants. Je pense personnellement, et d’après mon expérience, qu’on peut trouver plus facilement du boulot intéressant lorsqu’on s’éloigne des grands centres, où la concurrence est moins rude, spécialement pour un nouvel arrivant. Par ailleurs, quand on demande aux immigrants « quelle est votre préoccupation première, votre motivation principale d’immigrer? », ils répondent en premier « pour les enfants ». Contrairement à ce qu’on pourrait s’attendre, la perspective d’emploi arrive bien après la qualité de vie familiale dans la motivation des candidats à l’immigration. Je pense que je suis d’accord avec cela…

Aussi, sachant que nous partageons énormément de similitudes culturelles avec le peuple acadien, que celui-ci possède une mentalité et une manière de vivre qui se rapproche beaucoup de la nôtre (les Belges), des racines communes avec les amis bretons, une capacité et une volonté d’accueil extraordinaire… bref un ensemble de points communs et d’attraits qu’à force de rencontrer des Acadiens, je me rends compte que nous partageons peut-être même davantage avec eux qu’avec les Québécois, je lance la question :

certains d’entre vous ont-ils des témoignages à partager à propos de l’Acadie?

Kroston.

P.S. : Pour ma part, j’ai trouvé un bonheur dans l’Ouest, bien au-delà de mes attentes. Et ce choix est désormais définitif. Mais, j’aurai toujours une petite turpitude de n’avoir pas exploré cette possibilité de m’installer en Acadie…. Heureusement, j’ai un meeting à Moncton en septembre, et j’ai bien hâte de découvrir ce coin de pays.

——————————–

Ecrit par: Monikebek 18-02 à 17:09

Pfiou! un instant là j’ai ben cru que tu allais refaire tes bagages là!!! Mais je suis d’accord avec toi : on aurait pu tâter le terrain par là aussi… J’aurais bien voulu voir la maison aux pignons verts sur l’Ile du Prince Édouard (c’est bien là hein ?)…
Bref!
Merci pour nous éclairer un peu sur les francophones au travers du pays – il y a tellement d’information contraire que d’aucuns se plaisent à nous servir tout chaud…
Bonne fin de semaine!

——————————–

Ecrit par: isseo17 18-02 à 17:12

Toutes ces informations sont précieuses et tellement bien exposées.

Pour le moment, nous avons la chance de trouver ce que nous sommes venus chercher, ici, à Waterloo, au Québec. Mais l’Acadie reste un pays de mystère. Je n’en connait que la partie malheureuse de l’histoire qui nous la rend malgré tout si proche.

Je serais, moi aussi curieuse d’en apprendre plus. Merci d’avoir lancé ce sujet.

——————————–

Ecrit par: cymico 18-02 à 17:47

Nous, on y a pensé, on pense visiter le Nouveau Brunswick, vers Moncton dès que nous serons installé au Québéc, la route sera – longue, nous pourrons alors découvrir cette région qui, après les infos que nous avons récoltés par ci, par là, nous parait très interessante.
Peut-être qu’une fois la citoyenneté canadienne acquise, nous déménagerons pour le NB.

——————————–

Ecrit par: Matteo 18-02 à 17:52

Ca m’interresserait d’en savoir plus sur les similitudes entre les Bretons et les Acadiens…

——————————–

Ecrit par: parati 18-02 à 20:42

Ah l’Acadie…..vaste pays
d’est en ouest, de la rivière de Pentagoët à Cap Breton et du nord au sud du Cap des Rosiers-Gaspésie- au Cap de Sable.

Les Acadiens sont dans les fêtes des 400 ans (1604/5)
Si tout va bien je vais y aller faire un tour ou le tour en mai.
Pour le moment je pense juste faire le tour du Nouveau Brunswick et de la Nouvelle Ecosse, peut-être l’île du prince Edouard ou île St Jean.
Je ne peux pas aller au Maine (pas le bon passeport).

Le Nouveau Brunswick est à la recherche d’immigrants francophones et aimerait bien avoir le choix de ses immigrants comme le Québec.

Si certains d’entre vous souhaitent connaitre un peu plus cette région et son histoire je vous recommande de lire d’Yves Cazaux L’Acadie Histoire des Acadiens du 17° siècle à nos jours.

Par contre il faudra que tu nous expliques la similitude avec les bretons car je n’ai pas trouver de ressemblance entre les acadiens et les bretons (à moins que j’eusse manqué une page d’histoire bretonne). Je trouve par contre des points communs entre l’Histoire acadienne et celle des irlandais.

——————————–

Ecrit par: ricky86 18-02 à 22:07

Pour information, l’origine des Acadiens ne se cantonne pas a la Bretagne mais plutot a l’Ouest de la France (Maine, Vendée, Poitou, Charentes, …).
Je suis d’origine Poitevine et cette région est riche d’histoires de ces personnes qui sont devenus acadiens. Je connais d’ailleurs certaines personnes issues de ces acadiens. et j’ai eu l’occasion de visiter des villages d’Acadiens qui avaient été construit par l’Etat francais pour les déportés acadiens du temps du Grand Déménagement.
www.cyberacadie.com/acadhist.htm
Ce site retrace l’histoire de l’acadie.

j’ai eu l’occasion de visiter l’acadie du nouveau Brunswick seulement quelques jours mais j’ai beaucoup apprécié. On peut visiter le village acadien qui, a travers des maisons reconstruites de l’ancien temps et de personnages acadiens (des bénévoles), on baigne dans l’imaginaire de leur culture. C’est incroyable. L’accueil est excellent et je me suis promis d’y retourner.

Pour ce qui est de m’y installer, il est vrai que moi aussi je me suis cantonné a immigrer au Québec mais l’idée de l’Acadie m’a juste effleuré l’esprit. Peut-être un jour, j’aurais la volonté d’y vivre.

En parlant de peuples francophones, je voulais aussi porter hommage aux cajuns de Louisianne (une partie des acadiens déportés s’y sont installés au moment de la Grande Déportation) qui se sont battus pour garder leur langue francaise. J’ai eu l’occasion de visiter cette région et découvert comment ces cajuns ont dus survivre dans cet Etat d’amérique anglophone. Et j’ai découvert que l’histoire des acadiens et des Cajuns y est étroitement lié. Si un jour vous voulez visiter les USA, je crois que la Louisiane est l’un des plus beaux Etats de ce pays.

——————————–

Ecrit par: Dariane 19-02 à 4:15

QUOTE(Monikebek @ 18-02 à 23:09)
J’aurais bien voulu voir la maison aux pignons verts sur l’Ile du Prince Édouard (c’est bien là hein ?)…

Oui c’est bien là la petite Anne-avec-un-e ! C’est la littérature anglophone du Canada. J’avais carrément dévoré ces livres entre mes 12 et 15 ans… Souvenirs, souvenirs…

Cette île est magnifique à ce qu’on m’a dit! J’amais eu l’occasion d’y aller!

——————————–

Ecrit par: parati 19-02 à 10:08

Les acadiens ont vu leurs ancêtres français venir de régions de la façade nord atlantique mais aussi de Normandie (de Rouen, Dieppe…) et de Picardie (Jean de Poutrincourt), de la Champagne (les De La Tour) et aussi du Béarn (St Castin), pour les plus connus du point de vue historique.

L’Acadie a vu naître de grands marins tel que d’Iberville qui découvra l’embouchure du Mississipi.

L’Acadie était une terre riche où il faisait bon vivre, au 17°-18 siècle les acadiens vivaient très bien si on compare leur vie et condition de vie avec leurs cousins français. (faible taux de mortalité infantile, famille nombreuses).
Ils étaient bien intégrés avec leur voisins amérindiens, des mariages mixtes (St Castin était devenu chef des abénaquis).
Ce sont des gens travailleurs, discrets qui ont fait l’envie de leur voisin anglo-américains qui voyaient en eux une menace pour leurs affaires.

Le grand dérangement commença en 1755 et seulement en 1763 arrivèrent les 1° acadiens au Poitou, les français jalousaient ces nouveaux arrivants qui recevaient une “rente” royale. Seulement quelques familles restèrent au Poitou, les autres préféreront partir en Louisiane ou les îles.

Lors du grand dérangement les familles ont été séparées, et certaines personnes portent aujourd’hui des noms acadiens et ignorent qu’ils sont d’origine acadienne.

J’ai eu l’occasion de rencontrer à Montréal une acadienne, personne charmante, elle m’a raconté un petit bout de l’histoire de sa famille.
Après le grand dérangement ses ancêtres ont réussi à revenir des Etats-Unis, ils ont demandé l’aide des prêtres (personnes très importantes dans les communautés acadiennes) mais qui malheureusement ne pouvaient les aider de peur de représailles anglaises.
Sur les conseils d’un prêtre, ils sont arrivés dans un village d’immigrants irlandais et ont pu s’y installer, tout en restant discrets, car la chasse à l’acadien était ouverte.
Son père a été un des premiers acadiens a quitté le village et a faire de brillantes études au début du 20° siècle.

——————————–

Ecrit par: Geoffrey24ans 19-02 à 11:24

Bonjour,

Guillaume et moi pensons au Nouveau Brunswick, du cote de Federicton ou St John (qui apparement va etre rebaptise St Jean).
Nous allons aller visiter cette province en juin, pour quelques jours.
Nous relaterons cette aventure dans notre journal de bord de notre site internet (www.nouvellevie2005.com).

Nous pensons a cette province depuis que nous avons lu le magasine Vivre a L’Etranger, le dernier numero consacre au Canada, dans lequel il y a un article de plusieurs pages sur le Nouveau Brunswick.
Ce numero est tres interessant et je vous invite a le lire si ce n’est pas deja fait.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

La ville la plus chère pour vivre au Canada n’est pas celle que vous croyez

0 (0) Les villes de Toronto et de Vancouver, longtemps reconnues pour...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com