Divorce pendant procésus d’immigration et au Québec

De nomercy0_0
Bonjour,

Voilà j’ai vraiment besoin d’aide et d’infos. Mon épouse a eu un emploi à Québec, elle et les enfants sont partis en août 2013 je les ai rejoins en octobe 2014 (il y avait pas mal de choses à règler).

Après qqes mois sur place, mon épouse invite un vieux copain, tombe amoureuse et m’annonce qu’elle veut divorcer.

Nous avons des caq et permis temporaire travail pour nous et études pour les enfants. Nous avons eu le csq.

Mes questions sont : selon mon épouse mon csq est valable jusqu’en 2018 même si nous divorcons, alors qu’elle est demandeuse principal. Est-ce vrai?

Ayant quitté mon emploi pour les rejoindre, je me retrouve sans rien, je travaillais à temps partiel au Québec pour l’aider avec les enfants.

Et étant donné qu’elle refuse d’être responsable de moi pour l’immigration et le peu de chances que j’ai d’y arriver seul, comment puis-je faire pour être avec mes enfants. Leur mère leur a demandé et ils veulent rester là bas mais moi sans eux je n’ai vraiment plus rien. Que se passe-t-il si je ne signe pas la prolongation pour leurs permis, je préfère encore les ramener avec moi si leur mère refuse de m’aider à rester avec eux.

Le tout sans compter que lorsque je lui parle des conséquences du divorce (vente des maisons etc) elle dit que je la menace.

Pour le divorce pas de problèmes il y a des avocats vu que madame ne veut rien négocier, mais pour l’immigration c’est autre chose. Je lui ai dit que pour moi c’est un sacrifice d’immigrer pour être avec mes enfants (je me retrouve seul là bas). Mais sa seule proposition c’est de me les envoyer pour les vacances (2mois en été et 2 semaines à noël) ce qui n’est vraiment pas assez pour moi. Je veux une garde alternée minimum.

Mon épouse dit que si je ne signe pas elle passera en justice mais comme elle s’y prend toujours à la dernière minute pour tout j’ai peut-être une chance qu’il soit trop tard quand elle commencera et de faire revenir mes enfants dans notre pays.

Merci

J’ai vraiment besoin de conseils.


De Cherrybee
Autrement dit, vous voulez sacrifier le bien-être de vos enfants sur l’autel de votre propre confort respectif.
Des fois, on se demande vraiment qui sont les enfants !

Vous avez un permis ouvert. Peut-être trouver un emploi à temps plein plutôt qu’à temps partiel? Parler et trouver un consensus? Accepter la proposition du conjoint respectif pour le bonheur de vos enfants?

Je suis désolée pour votre situation, mais j’ai du mal à vous comprendre. Apparemment, l’immigration vous a été imposée, vous êtes une victime, mais vous êtes prêt à entamer des mois et des mois de bagarre ( qui va payer les avocats avec un temps partiel, au fait?) pour obtenir ce que vous voulez.

Grandissez un peu tous les deux et pensez surtout à l’avenir et au bonheur de vos enfants. Il est certain qu’ils ne se trouvent pas entre deux parents qui s’entretuent!


De nomercy0_0
Bonsoir,

vous me comprenez mal je crois, je suis moi prêt à refaire ma vie là bas pour être avec mes enfants. L’emploi à temps partiel c’était pour m’occuper d’eux car mon épouse à un emploi très prenant et avais une période très chargée mais le temps plein était prévu.

La manière dont elle m’a annoncé les choses avec son nouveau petit copain dans notre maison fût très difficile et j’ai accepté dans un premier temps de rentrer dans mon pays pour me ressourcer.

Cela fait deux mois que j’essaie de trouver un terrain d’entente : j’ai proposé à mon épouse de revenir au Québec de loger 1 à 2 mois dans notre maison (dont je suis propriétaire aussi), de trouver un emploi et puis un logement. Je lui demandais aussi de continuer la procédure jusqu’à la résidence permanente. Elle refuse que je rentre dans notre maison, refuse de signer les papiers d’immigration pour moi (ne veut pas d’attache avec moi). Sa seule proposition c’est que je reste en Europe et de m’envoyer les enfants pour les vacances (et avec toutes ses promesses en l’air je n’y crois meme pas). C’est vraiment ça que je dois accepter dans l’intérêt de mes enfants sans compter qu’elle voudrait que je garde la majorité des dettes alors que je n’ai plus de revenus.

Pour ce que coûte un divorce, c’est ce que je dis à mon épouse mais là elle répond tant pis on perdra tout. Je ne vais tout de même pas assumer seul les conséquences. Et oui nous devrons vendre nos biens immobiliers pour payer le divorce mais je crois que ma demande citée plus haut n’a rien d’exagéré.
Pour info je n’ai même plus de temps partiel mais mon épouse, qui a attendu d’enfin avoir de meilleurs revenus que moi et même que moi je n’en ai plus, à un bon salaire donc elle payera une pension selon le droit Québecois.

Enfin, je ne demande pas de jugement de valeur mais des infos utiles, cela fait presque 4 mois depuis que tout ça à commencé que je tente de la raisonner, je lui ai proposé de louer 1 1/12 que nous partagerions une semaine sur deux pour limiter les frais et ça aussi elle refuse. En fait elle refuse tout.

Je crois avoir tout fait pour raisoner avec elle et il n’y a pas moyen.

Merci


De nomercy0_0

Autrement dit, vous voulez sacrifier le bien-être de vos enfants sur l’autel de votre propre confort respectif.
Des fois, on se demande vraiment qui sont les enfants !

Vous avez un permis ouvert. Peut-être trouver un emploi à temps plein plutôt qu’à temps partiel? Parler et trouver un consensus? Accepter la proposition du conjoint respectif pour le bonheur de vos enfants?

Je suis désolée pour votre situation, mais j’ai du mal à vous comprendre. Apparemment, l’immigration vous a été imposée, vous êtes une victime, mais vous êtes prêt à entamer des mois et des mois de bagarre ( qui va payer les avocats avec un temps partiel, au fait?) pour obtenir ce que vous voulez.

Grandissez un peu tous les deux et pensez surtout à l’avenir et au bonheur de vos enfants. Il est certain qu’ils ne se trouvent pas entre deux parents qui s’entretuent!

Je crois que mon épouse sacrifie nos enfants pour son confort, mon permis finit en mai 2016 je dois laisser mes enfants et me faire une raison pour qu’elle puisse vivre son nouvel amour dans notre maison avec nos meubles et nos enfants. C’est ça que vous insinuez.

J’ai tout éssayé pour lui ouvrir les yeux, je tente de lui expliquer que sans entente un divorce nous ruinera mais si pour s’entendre je dois renoncer à tout, moi je serai quand même ruiné et en plus je dois accepter de voir mes enfants 2 x l’an pdt les vacances scolaires.

Je ne crois pas avoir besoin de grandir mais je ne peux pas payer toute ma vie les choix de mon épouse pour son confort et celui de mes enfants.

Mes questions demeures : Mon csq est-il valable si le demandeur principal se retire?

Le cas échéant, sans ma signature mes enfants rentreront-ils en Europe?

J’ai déjà prévenu mon épouse qu’il m’était moralement impossible de signer si cela signifiait de ne pas être auprès de mes enfants.

Bàv


De Jusqu_ici_tout_va_bien
Le processus de RP a été lancé ou pas?


De Cherrybee

Autrement dit, vous voulez sacrifier le bien-être de vos enfants sur l’autel de votre propre confort respectif.
Des fois, on se demande vraiment qui sont les enfants !

Vous avez un permis ouvert. Peut-être trouver un emploi à temps plein plutôt qu’à temps partiel? Parler et trouver un consensus? Accepter la proposition du conjoint respectif pour le bonheur de vos enfants?

Je suis désolée pour votre situation, mais j’ai du mal à vous comprendre. Apparemment, l’immigration vous a été imposée, vous êtes une victime, mais vous êtes prêt à entamer des mois et des mois de bagarre ( qui va payer les avocats avec un temps partiel, au fait?) pour obtenir ce que vous voulez.

Grandissez un peu tous les deux et pensez surtout à l’avenir et au bonheur de vos enfants. Il est certain qu’ils ne se trouvent pas entre deux parents qui s’entretuent!

Je crois que mon épouse sacrifie nos enfants pour son confort, mon permis finit en mai 2016 je dois laisser mes enfants et me faire une raison pour qu’elle puisse vivre son nouvel amour dans notre maison avec nos meubles et nos enfants. C’est ça que vous insinuez.

Vous remarquerez que je n’insinue rien du tout envers vous en particulier, mais que je m’adressais à vous deux.
C’est clair que si on vous lit, vous serez la victime, tout comme si je rencontre votre conjointe, elle aussi elle m’expliquera les « bonnes » raisons d’un divorce.

Je n’ai pas à entrer dans votre bataille ni à prendre parti. Je suis juste désolée que TOUS LES DEUX, vous ne pensiez qu’à vous et non pas à ce qui est le mieux pour vos enfants.

Personnellement, je ne crois pas que la garde partagée soit un bon compromis sur 2 continents différents, contrairement à celle qui se pratique habituellement ici. Pourquoi? Tout simplement toujours pour le bien-être des enfants.
Les systèmes scolaires sont tout à fait différents, et il serait irréalisable de les faire aller à l’école 6 mois sur un continent et 6 mois sur l’autre. Et il est clair que cela les perturberait complètement. D’autant qu’ils vous l’ont dit clairement, ils souhaitent rester au Québec.

Effectivement, vous n’avez apparemment pas d’autre choix que la bagarre si vous ne revenez pas à de meilleurs sentiments et si vous restez dans la haine, sans vous parler.

Je vous rappelle à votre décharge que, pour l’instant, la situation n’est pas à votre avantage :
Vous avez immigré en famille, madame a trouvé un travail et peut subvenir aux besoins de ses enfants, c’est vous qui avez quitté le Québec pour vous « ressourcer » chez vous, et, de ce fait, êtes sans emploi et sans ressources. Vous voulez entamer une procédure qui se déroulera au Canada, avec, certainement des avocats canadiens. Je vous laisse imaginer combien cela va vous coûter à vous. C’est clair que madame prendra son avocat personnel et ne payera aucun de vos honoraires d’avocat.

Si je me sens concernée par votre histoire, c’est que nous sommes une famille recomposée. Je suis la maman qui est partie sans son enfant ( il avait choisi de rester auprès de son père) et mon conjoint est le papa qui est revenu au Québec ( il est citoyen canadien) sans sa fille car elle était trop jeune pour quitter sa maman ( c’est ce qu’ils avaient évalué tous les deux).

Nous avons fait des sacrifices, bien entendu, mais nos enfants respirent le bonheur auprès de 3 familles recomposées qui les aiment. Mon fils a choisi depuis de venir me rejoindre et a fait ses études ici. Il retourne en France pour les vacances et son papa vient en vacances ici avec sa nouvelle conjointe. Nous les hébergeons lorsqu’ils sont au Québec.
Ma belle-fille fait ses études en France, vient en vacances au Québec, mais songe de plus en plus à faire son passeport canadien pour pouvoir choisir un jour le pays dans lequel elle voudra vivre.

Je ne me pose pas en exemple, mais je pense que nos enfants n’ont pas demandé à ce qu’on divorce, ils n’ont pas choisi la situation et nous n’avons pas à les rendre malheureux en les obligeant à vivre avec deux parents qui ne s’aiment plus et se disputent tous les jours sous prétexte de rester ensemble uniquement pour eux. C’est juste une question en notre âme et conscience.


De nomercy0_0

Le processus de RP a été lancé ou pas?

seulement le csq obtenu


De maxo09
Salut;

Si elle avait eu son CSQ par voie regulière et non par PEQ, tu pourrais faire pression pour qu’elle continue la procedure jusqu’à la RP car le retrait de l’un pourrait nuire à la qualification de l’autre pour le CSQ…

Si c’est par PEQ, aucune consequence et elle pourra te retirer sans probleme.

De toute façon tu fais les frais de la venue de son petit copin….

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin. Comme ça tu resteras ici avec tes enfants sans pourtant t’occuper d’elle car elle est libre de sa decision.


De nomercy0_0

Autrement dit, vous voulez sacrifier le bien-être de vos enfants sur l’autel de votre propre confort respectif.
Des fois, on se demande vraiment qui sont les enfants !

Vous avez un permis ouvert. Peut-être trouver un emploi à temps plein plutôt qu’à temps partiel? Parler et trouver un consensus? Accepter la proposition du conjoint respectif pour le bonheur de vos enfants?

Je suis désolée pour votre situation, mais j’ai du mal à vous comprendre. Apparemment, l’immigration vous a été imposée, vous êtes une victime, mais vous êtes prêt à entamer des mois et des mois de bagarre ( qui va payer les avocats avec un temps partiel, au fait?) pour obtenir ce que vous voulez.

Grandissez un peu tous les deux et pensez surtout à l’avenir et au bonheur de vos enfants. Il est certain qu’ils ne se trouvent pas entre deux parents qui s’entretuent!

Je crois que mon épouse sacrifie nos enfants pour son confort, mon permis finit en mai 2016 je dois laisser mes enfants et me faire une raison pour qu’elle puisse vivre son nouvel amour dans notre maison avec nos meubles et nos enfants. C’est ça que vous insinuez.

Vous remarquerez que je n’insinue rien du tout envers vous en particulier, mais que je m’adressais à vous deux.
C’est clair que si on vous lit, vous serez la victime, tout comme si je rencontre votre conjointe, elle aussi elle m’expliquera les « bonnes » raisons d’un divorce.

Je n’ai pas à entrer dans votre bataille ni à prendre parti. Je suis juste désolée que TOUS LES DEUX, vous ne pensiez qu’à vous et non pas à ce qui est le mieux pour vos enfants.

Personnellement, je ne crois pas que la garde partagée soit un bon compromis sur 2 continents différents, contrairement à celle qui se pratique habituellement ici. Pourquoi? Tout simplement toujours pour le bien-être des enfants.
Les systèmes scolaires sont tout à fait différents, et il serait irréalisable de les faire aller à l’école 6 mois sur un continent et 6 mois sur l’autre. Et il est clair que cela les perturberait complètement. D’autant qu’ils vous l’ont dit clairement, ils souhaitent rester au Québec.

Effectivement, vous n’avez apparemment pas d’autre choix que la bagarre si vous ne revenez pas à de meilleurs sentiments et si vous restez dans la haine, sans vous parler.

Je vous rappelle à votre décharge que, pour l’instant, la situation n’est pas à votre avantage :
Vous avez immigré en famille, madame a trouvé un travail et peut subvenir aux besoins de ses enfants, c’est vous qui avez quitté le Québec pour vous « ressourcer » chez vous, et, de ce fait, êtes sans emploi et sans ressources. Vous voulez entamer une procédure qui se déroulera au Canada, avec, certainement des avocats canadiens. Je vous laisse imaginer combien cela va vous coûter à vous. C’est clair que madame prendra son avocat personnel et ne payera aucun de vos honoraires d’avocat.

Si je me sens concernée par votre histoire, c’est que nous sommes une famille recomposée. Je suis la maman qui est partie sans son enfant ( il avait choisi de rester auprès de son père) et mon conjoint est le papa qui est revenu au Québec ( il est citoyen canadien) sans sa fille car elle était trop jeune pour quitter sa maman ( c’est ce qu’ils avaient évalué tous les deux).

Nous avons fait des sacrifices, bien entendu, mais nos enfants respirent le bonheur auprès de 3 familles recomposées qui les aiment. Mon fils a choisi depuis de venir me rejoindre et a fait ses études ici. Il retourne en France pour les vacances et son papa vient en vacances ici avec sa nouvelle conjointe. Nous les hébergeons lorsqu’ils sont au Québec.
Ma belle-fille fait ses études en France, vient en vacances au Québec, mais songe de plus en plus à faire son passeport canadien pour pouvoir choisir un jour le pays dans lequel elle voudra vivre.

Je ne me pose pas en exemple, mais je pense que nos enfants n’ont pas demandé à ce qu’on divorce, ils n’ont pas choisi la situation et nous n’avons pas à les rendre malheureux en les obligeant à vivre avec deux parents qui ne s’aiment plus et se disputent tous les jours sous prétexte de rester ensemble uniquement pour eux.
cC’est juste une question en notre âme et conscience.

Re,

moi je parle d’une garde alternée au Québec, pas sur deux continents mais pour ça mon épouse doit faire un petit éffort pour mon immigration.

La maison est à nous deux, donc c’est ce qui servira à payer mon avocat.

j’ai tout fait pour dialoguer, elle refuse. Quand elle m’a poussé à partir pour me ressourcer (son idée), elle m’a assuré que la maison étant à nous deux je venais quand je voulais et mtn c’est non.

Pour l’instant ja n’ai pensé qu’a eux (y compris ma femme) mais là je dois bien pensé un peu à moi. Si vivre sans vos enfants vous convient tant mieux pour vous, pour moi c’est une torture.

Que mon épouse veuille divorcer d’accord mais inviter un autre homme en ma présence dans notre maison c’est ce qu’on appelle de la violence psychologique.

Je ne lui demande que de m’aider pour l’immigration et je me débrouille pour le reste mais c’est déjà trop.

Je ne vois pas ce que je pourrais encore faire donc si elle reste dans son optique, son divorce nous ruinera. Il faut être deux pour s’entendre et elle refuse tout en bloc.

Merci


De nomercy0_0

Salut;

Si elle avait eu son CSQ par voie regulière et non par PEQ, tu pourrais faire pression pour qu’elle continue la procedure jusqu’à la RP car le retrait de l’un pourrait nuire à la qualification de l’autre pour le CSQ…

Si c’est par PEQ, aucune consequence et elle pourra te retirer sans probleme.

De toute façon tu fais les frais de la venue de son petit copin….

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin. Comme ça tu resteras ici avec tes enfants sans pourtant t’occuper d’elle car elle est libre de sa decision.

PEQ?
donc mon csq qui est obtenu, je veux dire nous avons les papiers, n’existe plus sans elle.

Elle refuse de le faire pour moi.

La seule chose que je peux faire c’est forcer la vente de la maison c’est tout.


De Cherrybee

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin.

Pas très pertinent comme conseil. De toute façon, elle EST libre avec son copain. Au Québec, il suffit de justifier d’un an de vie séparés pour que le divorce soit prononcé. Il n’a aucun moyen de pression.

Le mieux serait de revenir au Québec, de trouver un travail, un logement décent pour 3 personnes et d’attendre soit la RP, soit que madame entame la procédure. Et de voir venir ensuite.

L’idéal aurait été qu’il ne quitte pas le Québec et qu’il cherche un emploi à temps plein.


De Cherrybee

Que mon épouse veuille divorcer d’accord mais inviter un autre homme en ma présence dans notre maison c’est ce qu’on appelle de la violence psychologique.

Excusez, mais de la violence psychologique, vous aurez du mal à faire gober ça. Vous ne pouviez pas vous conduire en homme et refuser tout net qu’un étranger vienne s’installer dans la maison dont vous êtes propriétaire ?


De Cherrybee
Malheureusement pour vous, vous êtes affecté par la situation et êtes en situation de faiblesse morale et psychologique. Peut-être aussi ce serait bien de vous faire aider par un professionnel pour être plus fort face à la situation. Votre état n’apitoiera pas un juge. Les faibles n’ont jamais gagné les batailles.


De nomercy0_0

Que mon épouse veuille divorcer d’accord mais inviter un autre homme en ma présence dans notre maison c’est ce qu’on appelle de la violence psychologique.

Excusez, mais de la violence psychologique, vous aurez du mal à faire gober ça. Vous ne pouviez pas vous conduire en homme et refuser tout net qu’un étranger vienne s’installer dans la maison dont vous êtes propriétaire ?

Elle m’a dit inviter un ami en vacances et je respecte ma femme, j’avais confiance. Pour les moyens de pressions, je suis en mesure de faire vendre la maison mais je ne veux pas mettre mes enfants à la rue.
Pour votre info nous sommes toujours mariés et même séparé l’adultère existe ça c’est la loi donc non elle n’est pas encore libre avec son copain mais ça perso elle fait ce qu’elle veut.

Malheureusement pour vous, vous êtes affecté par la situation et êtes en situation de faiblesse morale et psychologique. Peut-être aussi ce serait bien de vous faire aider par un professionnel pour être plus fort face à la situation. Votre état n’apitoiera pas un juge. Les faibles n’ont jamais gagné les batailles.

Quand nous serons devant un juge, elle craquera avant moi ça c’est une certitude


De maxo09

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin.

Pas très pertinent comme conseil. De toute façon, elle EST libre avec son copain. Au Québec, il suffit de justifier d’un an de vie séparés pour que le divorce soit prononcé. Il n’a aucun moyen de pression.

Le mieux serait de revenir au Québec, de trouver un travail, un logement décent pour 3 personnes et d’attendre soit la RP, soit que madame entame la procédure. Et de voir venir ensuite.

L’idéal aurait été qu’il ne quitte pas le Québec et qu’il cherche un emploi à temps plein.

La negociation c’est aussi un jeux d’echec…Le monsieur n’a plus les moyens et c’est la dame qui distribue, il doit jouer perdant en essayant de toucher l’un des points faibles de sa femme; qui est sans doute son nouveau copain…Je sais que ce n’est pas pertinent le conseil; mais ça s’adapte en fonctions des interêts.

Ce que veut le monsieur: Rester au Quebec+ ses enfants…Rien d’autres.

Si la dame veut tout bouffer, elle fera une indigestion.(Maison pr vivre avec son copain tranquil)
-Divorce: vente de la maison, ce qu’elle ne veut pas.

Si elle etait vraiment intelligente, elle devrait negocier avec son mari et trouver un certain compromis qui arrangera les deux; sinons ils auront tout perdu.

Voilà!!!


De nomercy0_0

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin.

Pas très pertinent comme conseil. De toute façon, elle EST libre avec son copain. Au Québec, il suffit de justifier d’un an de vie séparés pour que le divorce soit prononcé. Il n’a aucun moyen de pression.

Le mieux serait de revenir au Québec, de trouver un travail, un logement décent pour 3 personnes et d’attendre soit la RP, soit que madame entame la procédure. Et de voir venir ensuite.

L’idéal aurait été qu’il ne quitte pas le Québec et qu’il cherche un emploi à temps plein.

La negociation c’est aussi un jeux d’echec…Le monsieur n’a plus les moyens et c’est la dame qui distribue, il doit jouer perdant en essayant de toucher l’un des points faibles de sa femme; qui est sans doute son nouveau copain…Je sais que ce n’est pas pertinent le conseil; mais ça s’adapte en fonctions des interêts.

Ce que veut le monsieur: Rester au Quebec+ ses enfants…Rien d’autres.

Si la dame veut tout bouffer, elle fera une indigestion.(Maison pr vivre avec son copain tranquil)
-Divorce: vente de la maison, ce qu’elle ne veut pas.

Si elle etait vraiment intelligente, elle devrait negocier avec son mari et trouver un certain compromis qui arrangera les deux; sinons ils auront tout perdu.

Voilà!!!

C’est ce que j’essaye de lui faire comprendre mais elle refuse tout en bloc, elle veut divorcer et refuse de faire mes papiers. Son copain ne vit pas au Québec, il est en Europe et je ne sais même pas si leur histoire continue mais ce n’est pas mon problème.

Merci

Mais qqn sait-il ce qu’il se passe si je ne signe pas pour les permis des enfants?


De Cherrybee

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin.

Pas très pertinent comme conseil. De toute façon, elle EST libre avec son copain. Au Québec, il suffit de justifier d’un an de vie séparés pour que le divorce soit prononcé. Il n’a aucun moyen de pression.

Le mieux serait de revenir au Québec, de trouver un travail, un logement décent pour 3 personnes et d’attendre soit la RP, soit que madame entame la procédure. Et de voir venir ensuite.

L’idéal aurait été qu’il ne quitte pas le Québec et qu’il cherche un emploi à temps plein.

La negociation c’est aussi un jeux d’echec…Le monsieur n’a plus les moyens et c’est la dame qui distribue, il doit jouer perdant en essayant de toucher l’un des points faibles de sa femme; qui est sans doute son nouveau copain…Je sais que ce n’est pas pertinent le conseil; mais ça s’adapte en fonctions des interêts.

Ce que veut le monsieur: Rester au Quebec+ ses enfants…Rien d’autres.

Si la dame veut tout bouffer, elle fera une indigestion.(Maison pr vivre avec son copain tranquil)
-Divorce: vente de la maison, ce qu’elle ne veut pas.

Si elle etait vraiment intelligente, elle devrait negocier avec son mari et trouver un certain compromis qui arrangera les deux; sinons ils auront tout perdu.

Où avez-vous vu qu’elle ne veut pas vendre la maison? Elle veut le divorce. Et quand on veut le divorce, on est prêt à tout liquider pour obtenir sa liberté et repartir de 0.
Un point faible le nouveau copain? Nomercy n’est même pas sûr qu’il soit avec elle et il s’en fout. Si ni l’un ni l’autre ne veut faire de concession, ça ira en cour.
C’est un juge qui prendra la décision de la garde des enfants en prenant en compte uniquement leur intérêt, après peut-être leur avoir demandé leur avis s’ils ont l’âge. La maison sera vendue, et la somme sera partagée en 2. Madame s’en servira comme apport pour acheter une autre maison… Et son salaire servira à payer l’avocat.
Nomercy utilisera peut-être l’argent de sa part de la maison pour payer les avocats et …. n’aura pas grand chose pour s’acheter autre chose.

En général, c’est le parent qui a la garde des enfants qui reste dans la maison le temps que le divorce soit prononcé.

Quant à la notion d’adultère, Nomercy, faut pas exagérer. On n’est plus au Moyen Age.

« Les époux peuvent divorcer, mais pas pour n’importe quel motif. Pour pouvoir divorcer, la loi reconnaît comme motif:
La séparation des époux depuis un an.
L’adultère commis par l’un des époux (infidélité).
La cruauté physique ou mentale faite par l’un des époux envers l’autre rendant la vie commune impossible lorsque la cruauté devient intolérable par l’époux qui la subit.
Il n’est pas nécessaire d’obtenir une séparation de corps (séparation légale) avant de demander le divorce.Nécessaire de détailler sa vie privée dans la demande en divorce ou devant un juge.
Preuve d’adultère peut être pénible à faire si l’autre époux ne l’admet pas.
Même si prouvée, ne confère pas un avantage à l’époux trompé car le juge ne doit pas punir l’autre pour son adultère. »
Donc, Nomercy, l’adultère ne vous servira qu’à accélérer le divorce.
Voici le lien pour le divorce au Québec.

De nomercy0_0
Je connais merci et les frais de procédure sont à charge du perdant ds le divorce pour faute…

et nn elle ne veut pas vendre sa maison, mais en plus elle devra me verser une pension alimentaire à moi dixit mon avocat…

et puis je me fout de tout perdre, je veux juste mes enfants moi.


De Cherrybee

Je connais merci et les frais de procédure sont à charge du perdant ds le divorce pour faute…

et nn elle ne veut pas vendre sa maison, mais en plus elle devra

verser une pension alimentaire à moi dixit mon avocat…

et puis je me fout de tout perdre, je veux juste mes enfants moi.

Tout cela montre la haine qui habite votre esprit. Bien sûr, elle devra vous verser une pension alimentaire. Mais vous, vous aurez l’obligation de prouver que vous cherchez du travail pour être indépendant. Vous n’avez donc aucune fierté?
Difficile de vous plaindre.

Je vous rajoute une phrase qui va vous faire plaisir :

« Par exemple, si les époux ne s’entendent pas, on parle généralement en termes d’années pour obtenir le jugement de divorce. »
https://www.educaloi.qc.ca/capsules/la-duree-du-processus-de-divorce

Vous voyez, ça vous laisse le temps d’obtenir la RP et de venir vivre ici.

PS : Nulle part dans le site, je n’ai vu la notion de divorce pour faute


De IMM1000

Salut;

Si elle avait eu son CSQ par voie regulière et non par PEQ, tu pourrais faire pression pour qu’elle continue la procedure jusqu’à la RP car le retrait de l’un pourrait nuire à la qualification de l’autre pour le CSQ…

Si c’est par PEQ, aucune consequence et elle pourra te retirer sans probleme.

De toute façon tu fais les frais de la venue de son petit copin….

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin. Comme ça tu resteras ici avec tes enfants sans pourtant t’occuper d’elle car elle est libre de sa decision.

PEQ?
donc mon csq qui est obtenu, je veux dire nous avons les papiers, n’existe plus sans elle.

Elle refuse de le faire pour moi.

La seule chose que je peux faire c’est forcer la vente de la maison c’est tout.

Ce que j’ai mis en bleu c’est une question ou une réponse ?

Monsieur,
Les CSQ du couple ont été obtenu par le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) ou par le Programme régulier des travailleurs qualifiés ?


De nomercy0_0

Je connais merci et les frais de procédure sont à charge du perdant ds le divorce pour faute…

et nn elle ne veut pas vendre sa maison, mais en plus elle devra

verser une pension alimentaire à moi dixit mon avocat…

et puis je me fout de tout perdre, je veux juste mes enfants moi.

Tout cela montre la haine qui habite votre esprit. Bien sûr, elle devra vous verser une pension alimentaire. Mais vous, vous aurez l’obligation de prouver que vous cherchez du travail pour être indépendant. Vous n’avez donc aucune fierté?
Difficile de vous plaindre.

Je vous rajoute une phrase qui va vous faire plaisir :

« Par exemple, si les époux ne s’entendent pas, on parle généralement en termes d’années pour obtenir le jugement de divorce. »
https://www.educaloi.qc.ca/capsules/la-duree-du-processus-de-divorce

Vous voyez, ça vous laisse le temps d’obtenir la RP et de venir vivre ici.

PS : Nulle part dans le site, je n’ai vu la notion de divorce pour faute

divorce pour faute est p-ê un terme de mon pays mais le principe reste le même. NN je n’ai pas de haine mais face à qqn qui refuse toute proposition et tout dialogue que me reste-t-il? Aucune fierté, j’ai tt payé pour son immigratio pcq je gagnais plus qu’elle avant, elle est arrivée là bas et ju’ai payé tt les meubles et conssorts. Elle a attendu que je quitte mon emploi et ne m’a pas laissé le temps de passer temps plein au Québec( septembre normalement ), elle a choisit le moment où j’étais sans rien pour me faire son coup. Elle dépense plus que ce qu’elle gagne donc racheter une maison elle ne saura pas avant longtemps. Mes frais d’avocats ne seront pas un problème pour moi, ma famille les assure. Et la pension alimentaire c juste pcq elle refuse de négocier. Je demandais juste de m’aider pour la rp que je n’aurai pas si elle ne signe pas. Je lui ai proposé tous ce qui est possible, mais elle refuse de signer pour moi.

Donc ma fierté c’était mes enfants et si elle fait tout pour me priver d’eux je n’ai plus rien à perdre.

Vous êtes vraiment qqn de désagréable à bonne entendeur….


De nomercy0_0

Salut;

Si elle avait eu son CSQ par voie regulière et non par PEQ, tu pourrais faire pression pour qu’elle continue la procedure jusqu’à la RP car le retrait de l’un pourrait nuire à la qualification de l’autre pour le CSQ…

Si c’est par PEQ, aucune consequence et elle pourra te retirer sans probleme.

De toute façon tu fais les frais de la venue de son petit copin….

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin. Comme ça tu resteras ici avec tes enfants sans pourtant t’occuper d’elle car elle est libre de sa decision.

PEQ?
donc mon csq qui est obtenu, je veux dire nous avons les papiers, n’existe plus sans elle.

Elle refuse de le faire pour moi.

La seule chose que je peux faire c’est forcer la vente de la maison c’est tout.

Ce que j’ai mis en bleu c’est une question ou une réponse ?

Monsieur,
Les CSQ du couple ont été obtenu par le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) ou par le Programme régulier des travailleurs qualifiés ?

C’était une question.

Je crois PEQ mais ne suis pas sûr, c’est une procédure accélerée mais il fallait un an de présence sur place. C’est mon épouse qui c’est occupé de tout.

Merci


De Cherrybee

PS : Nulle part dans le site, je n’ai vu la notion de divorce pour faute

divorce pour faute est p-ê un terme de mon pays mais le principe reste le même.

C’est peut-être aussi comme ça que vous allez vous planter. Il ne faut pas croire que ce qui est valable en Europe l’est aussi en Amérique du nord.
Le systeme législatif québécois est totalement différent de celui que vous avez chez vous.

Elle a attendu que je quitte mon emploi et ne m’a pas laissé le temps de passer temps plein au Québec( septembre normalement )

Vous n’allez tout de même pas nous faire croire qu’elle vous a obligé à quitter votre emploi et qu’elle vous a poussé dans l’avion du retour! C’est totalement incohérent!

Elle dépense plus que ce qu’elle gagne donc racheter une maison elle ne saura pas avant longtemps.

Ca, excusez-moi, mais comme vous êtes séparés, cela ne vous regarde plus.

Vous êtes vraiment qqn de désagréable à bonne entendeur….

Non. C’est juste que je ne supporte pas qu’on fasse du mal à des enfants. Et tous les deux vous leur en faites.
Et en plus je vous dis des choses qui vous mettent la réalité en face des yeux et que vous ne voulez pas voir.
Donc si vous voulez, je peux aussi vous dire qu’il faut absolument aller en Cour, vous faire défendre par un avocat européen, et que , comme vous avez été trahi et maltraité, le juge va faire passer votre dossier prioritaire pour obtenir la RP, qu’il va vous attribuer la garde des enfants, la maison et, bien entendu une grosse pension alimentaire. ……

Mais bon … Noël, ce n’est que dans 3 mois …


De nomercy0_0

PS : Nulle part dans le site, je n’ai vu la notion de divorce pour faute

divorce pour faute est p-ê un terme de mon pays mais le principe reste le même.

C’est peut-être aussi comme ça que vous allez vous planter. Il ne faut pas croire que ce qui est valable en Europe l’est aussi en Amérique du nord.
Le systeme législatif québécois est totalement différent de celui que vous avez chez vous.

Elle a attendu que je quitte mon emploi et ne m’a pas laissé le temps de passer temps plein au Québec( septembre normalement )

Vous n’allez tout de même pas nous faire croire qu’elle vous a obligé à quitter votre emploi et qu’elle vous a poussé dans l’avion du retour! C’est totalement incohérent!

Elle dépense plus que ce qu’elle gagne donc racheter une maison elle ne saura pas avant longtemps.

Ca, excusez-moi, mais comme vous êtes séparés, cela ne vous regarde plus.

Vous êtes vraiment qqn de désagréable à bonne entendeur….

Non. C’est juste que je ne supporte pas qu’on fasse du mal à des enfants. Et tous les deux vous leur en faites.
Et en plus je vous dis des choses qui vous mettent la réalité en face des yeux et que vous ne voulez pas voir.
Donc si vous voulez, je peux aussi vous dire qu’il faut absolument aller en Cour, vous faire défendre par un avocat européen, et que , comme vous avez été trahi et maltraité, le juge va faire passer votre dossier prioritaire pour obtenir la RP, qu’il va vous attribuer la garde des enfants, la maison et, bien entendu une grosse pension alimentaire. ……

Mais bon … Noël, ce n’est que dans 3 mois …

Pour votre information le systeme législatif est celui qui promumge les lois (politique donc) et je ne sais pas vraiment comment il fonctionne au Québec. Par contre, le systeme judidique est assez semblable en Europe. Donc je ne risque pas de me tromper.

Dans le genre obtu vou vous posez, c’est de mon emploi dans mon pays que je parle et il était prévu que je rejoingne ma famille donc que je le quitte. Mais mon épouse avait déjà prit sa décision selon ses dires de me quitter, et elle ne m’a rien dit avant que j’ai démissionné.

Ce n’est plus mon problème mais jusque là c’est moi qui couvrait, et puis si elle doit s’occuper seule de mes enfants, ils ne doivent manquer de rien.

Pour le mal aux enfants dite ça à leur mère, moi je demande juste de vivre près d’eux et je crois que c’est le mieux pour les enfants de voir régulièrement leurs deux parents. Ou là encore vous allez me dire que non. Pour votre information, il n’y avait aucune dispute dans notre foyer, mon épouse crie sur les enfants moi pas. Les discussions ont commencé avec la rupture. Si je suis parti sans faire de vague c’est aussi pour mes enfants, j’éspérais que leur mère, en prenant du recul, serrait plus ouverte à la discussion.

Ensuite, c’est un avocat Québecois qui me représentera, et c’est la loi qui parlera : liquidation du patrimoine commun, pension alimentaire pour enfants et conjoint et rien à voir avec la trahison mais juste les droits de chacun.

Pour la rp, il y a peu de chance que je l’ai mais ça c’est une autre histoire : celle pour laquelle je poste ici.
Pour info j’ai bien un csq par PRQ et je ne sais toujours pas si je peux l’utiliser seul, pareil pour la question sur les enfants : nous ne passerons pas en cour avant fin juin (il faut 1 an de séparation) mais le permis des enfants fini en mai, donc il faut ma signature. Que se passe-t-il si je ne signe pas?

Aussi, l’intérêt des enfants : ma future ex femme est seule avec eux au Québec, si il revienne au pays ils ont toute une famille. Si elle a un accident où vont mes enfants?

Pour info aussi, ils m’ont confié qu’il arrive que quand maman est trop fatiguée ils doivent se débrouiller pour diner (ils 8, 9 et 14 ans) je veux bien mais je trouve ça limite.

Votre frustration vous vien peut-être du fait que vos enfants ont grandit loin de vous….

Alors à moins d’avoir une réponse pertinente à une des questions d’immigrations que je pose, je vous prie de passer votre chemin.

Merci


De nomercy0_0

Salut;

Si elle avait eu son CSQ par voie regulière et non par PEQ, tu pourrais faire pression pour qu’elle continue la procedure jusqu’à la RP car le retrait de l’un pourrait nuire à la qualification de l’autre pour le CSQ…

Si c’est par PEQ, aucune consequence et elle pourra te retirer sans probleme.

De toute façon tu fais les frais de la venue de son petit copin….

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin. Comme ça tu resteras ici avec tes enfants sans pourtant t’occuper d’elle car elle est libre de sa decision.

PEQ?
donc mon csq qui est obtenu, je veux dire nous avons les papiers, n’existe plus sans elle.

Elle refuse de le faire pour moi.

La seule chose que je peux faire c’est forcer la vente de la maison c’est tout.

Ce que j’ai mis en bleu c’est une question ou une réponse ?

Monsieur,
Les CSQ du couple ont été obtenu par le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) ou par le Programme régulier des travailleurs qualifiés ?

C’était une question.

Je crois PEQ mais ne suis pas sûr, c’est une procédure accélerée mais il fallait un an de présence sur place. C’est mon épouse qui c’est occupé de tout.

Merci

Oui c’est bien par le PEQ, cela change quoi?

Merci de me répondre


De IMM1000

Salut;

Si elle avait eu son CSQ par voie regulière et non par PEQ, tu pourrais faire pression pour qu’elle continue la procedure jusqu’à la RP car le retrait de l’un pourrait nuire à la qualification de l’autre pour le CSQ…

Si c’est par PEQ, aucune consequence et elle pourra te retirer sans probleme.

De toute façon tu fais les frais de la venue de son petit copin….

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin. Comme ça tu resteras ici avec tes enfants sans pourtant t’occuper d’elle car elle est libre de sa decision.

PEQ?
donc mon csq qui est obtenu, je veux dire nous avons les papiers, n’existe plus sans elle.

Elle refuse de le faire pour moi.

La seule chose que je peux faire c’est forcer la vente de la maison c’est tout.

Ce que j’ai mis en bleu c’est une question ou une réponse ?

Monsieur,
Les CSQ du couple ont été obtenu par le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) ou par le Programme régulier des travailleurs qualifiés ?

C’était une question.

Je crois PEQ mais ne suis pas sûr, c’est une procédure accélerée mais il fallait un an de présence sur place. C’est mon épouse qui c’est occupé de tout.

Merci

Oui c’est bien par le PEQ, cela change quoi?

Merci de me répondre

Si le CSQ a été obtenu par le PEQ, madame peut continuer la procédure sans vous car le CSQ lui a été délivré dans un programme qui ne prend pas en considération les caractéristiques du conjoint (études, niveau de français, âge). Dans ce contexte, elle ne perd rien si vous ne faites plus partie de son dossier d’immigration. Par contre, vous…comme personne accompagnatrice de madame…vous ne pouvez pas continuer la procédure d’immigration sans elle car c’est grâce à sa présence d’une année sur le territoire que vous avez obtenu votre CSQ. Désolé.


De nomercy0_0

Salut;

Si elle avait eu son CSQ par voie regulière et non par PEQ, tu pourrais faire pression pour qu’elle continue la procedure jusqu’à la RP car le retrait de l’un pourrait nuire à la qualification de l’autre pour le CSQ…

Si c’est par PEQ, aucune consequence et elle pourra te retirer sans probleme.

De toute façon tu fais les frais de la venue de son petit copin….

Essaie de negocier avec elle, pour qu’elle continue la procedure et en revanche elle sera libre avec son petit copin. Comme ça tu resteras ici avec tes enfants sans pourtant t’occuper d’elle car elle est libre de sa decision.

PEQ?
donc mon csq qui est obtenu, je veux dire nous avons les papiers, n’existe plus sans elle.

Elle refuse de le faire pour moi.

La seule chose que je peux faire c’est forcer la vente de la maison c’est tout.

Ce que j’ai mis en bleu c’est une question ou une réponse ?

Monsieur,
Les CSQ du couple ont été obtenu par le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) ou par le Programme régulier des travailleurs qualifiés ?

C’était une question.

Je crois PEQ mais ne suis pas sûr, c’est une procédure accélerée mais il fallait un an de présence sur place. C’est mon épouse qui c’est occupé de tout.

Merci

Oui c’est bien par le PEQ, cela change quoi?

Merci de me répondre

Si le CSQ a été obtenu par le PEQ, madame peut continuer la procédure sans vous car le CSQ lui a été délivré dans un programme qui ne prend pas en considération les caractéristiques du conjoint (études, niveau de français, âge). Dans ce contexte, elle ne perd rien si vous ne faites plus partie de son dossier d’immigration. Par contre, vous…comme personne accompagnatrice de madame…vous ne pouvez pas continuer la procédure d’immigration sans elle car c’est grâce à sa présence d’une année sur le territoire que vous avez obtenu votre CSQ. Désolé.

Bonjour,

merci de votre réponse. Donc le csq qu’elle m’a donné ne vaut rien? Je ne peux pas m’enservir pour continuer une procédure seul.

Merci


De maxo09
Non; c’est ce que je t’avais explique plus haut; tu depends vraiment pour continuer la procedure. C’est pourquoi elle veut te retirer et ajouter le NOUVEAU NE.


De maxo09
Non; c’est ce que je t’avais explique plus haut;

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut