Comment vos enfants ont vécu l’immigration ? - Immigrer.com
mercredi , 22 mai 2024
Accueil FAQ Des familles qui s'installent Comment vos enfants ont vécu l’immigration ?
Des familles qui s'installentFAQ

Comment vos enfants ont vécu l’immigration ?

0
5
(1)

Comment vos enfants ont vécu l’immigration ?

Ecrit par : stefanie 15-10 à 1:34

salut

beaucoup d’entre vous ont des enfants, j’ai egalement une fille de 10 ans et j’aimerai savoir comment les vôtres ont vecu l’immigration, l’ecole, le changement de climat, l’eloignement de papi et mamie des cousins cousines etc?
ma petite marie est trés emballée par le fait d’aller vivre au quebec mais s’inquiete de laisser ses amies et surtout de ne pas comprendre tout ce que disent les quebequois lol !! mon mari lui a fait ecouter une emission quebequoise et la pauvre etait désespérée de ne rien comprendre !!
Combien de temps vos enfants ont ils mit pour s’adapter?
merci pour vos reponses

——————–

Ecrit par : lolo-and-co 15-10 à 6:35

J’ai 2 enfants de 9 et 3 ans, nous sommes arrives en province anglophone en juin 2006.
Pour resumer un peu les etats d’ame des enfants : l’aine etait tres triste, il a mis plus d’un mois a recommencer a rire, il n’a vraiment realise qu’il laissait tous ses amis, sa famille, ses animaux …… que quelques jours avant le depart.
L’anglais a ete un tres gros probleme pour lui, mais maintenant ca va mieux.
Il ne faut pas croire que l’immigration (ou qu’elle soit) soit facile pour les enfants, meme s’ils disent etre motives par le projet, il n’en mesurent pas toutes les consequences.
Ceci dit, si les parents partent plein d’espoir et d’enthousiasme, les enfants s’y font tres bien.

——————–

Ecrit par : Zelda 15-10 à 8:42

Les nôtres ont 10, 8 et 5 ans et demi (presque 6). Timothy, mon plus grand était le plus réfractaire à l’immigration au départ. C’est celui à qui l’immigration réussi le mieux. En France, Tim était un garçon peu sûr de lui, allant peu vers les autres, et qui avait un énorme problème de caligraphie (alors qu’au Cp il a vait une écriture vraiment superbe). Cela ne fait que 3 mois que nous sommes là, et mon grand à changé du tout au tout. Plus à l’aise dans et avec son corps. Il va vers les autres sans peur, il se lance spontanément dans de nouvelles choses, il est sûr de lui, serein et son écriture s’améliore de jours en jours !

Kathleen, notre 8 ans, est celle qui a toujours été la plus attirée par le Canada et le Québec. Elle était même allée dire à sa maitresse quand elle était chez les moyens qu’à la rentrée des classes elle serai au Québec, alors que nous nous en étions encore au “peut être que, un jour si on se bouge un peu, on pourrai commencer peut à voir comment faire pour immigrer “:p Notre Pitchounette avait 4 d’avance sur nous

Sidney quand à lui, du moment que y a de la neige, qu’il puisse s’amuser, qu’il puisse bouffer, et qu’il puisse avoir une couverture VERTE, il s’en foutait pas mal lol.

Au niveau de la compréhension des autres, il n’y a pas vraiment de problèmes. Au contraire, les enfants apprennent très vite le bon comme le mauvais. Parfois il y a des choses mignones comme lorsque mon grand, le lendemain de la rentrée des classes qui m’a dit que les enfants qui prenaient l’autobus scolaire avec lui étaient très religieux et très calés dans le vocabulaire du culte Et quand il y a un problème de vocabulaire, en général chacun essais d’employer une expression qui convient mieux à son interlocuteur et vice versa.

Au niveau scolaire ta fille va adorer, parce qu’ici l’enseignement est totalement différent et les enfants sont RESPECTES. Ici c’est le principe du renforcement POSITIF. Quand ton enfant à de la difficulté, il est encouragé. QUand il progresse ses efforts sont soulignés et récompensés par des bravo. Quand ton enfant réussi bien on lui fait savoir aussi. Les sacs d’écoles sont plus lègers. Et les enfants comme les parents apprécient beaucoup d’être en congé de devoir à partir du vendredi soir Bon ceci dépends de la politique choisi par l’école de tes enfants. Nous avons choisi de nous établir en fonction de la carte scolaire parce que nous voulions absolument que nos enfants fréquentent cette école. Et ce n’est pas une école privée

Le changement de climat, les enfants ont pu vraiment profité de leur été. Ils ont adoré Ils aiment aussi leur automne et ont hâte à l’hiver.

Quand à l’éloignement, pour le moment de temps en temps ils disent que la famille leur manque un peu, à ce moment là on passe un coup de fil ou bien on part une visioconférence et tout roule Pour les copains, bah y a la poste et y a internet Et puis si ils se font des copains sur place rapidement l’ennui vient moins souvent quand tu as une vie sociale bien remplie

——————–

Ecrit par : made in provence 15-10 à 13:14

Nous, nous sommes à Québec depuis 2 mois avec nos enfants de 12, 8 et 5ans.
Tous étaient contents de partir, même si la dernière de 5 ans ne réalisait pas l’éloignement de la famille.
15 jours avant notre départ, notre garçon (8 ans) et sa soeur ainée n’étaient plus très chaud.
L’idée de quitter les grands parents et les cousins cousines ne les enchantait plus vraiment. Le plus malheureux était matthieu et je me faisait vraiment du soucis pour lui.
Puis quand nous sommes arrivés notre emploi du temps a été plutôt chagé, et ils n’ont pas vraiment vu le temps passer jusqu’à la rentrée des classes.
En plus comme le dit Zelda, les visioconversations via MSN arrangent beaucoup les choses et la notion de distance se perd petit à petit.
Leur rentrée des classes s,est très bien passée, pour tous les 3, et dès les premiers jours ils se sont fait des copains copines. A ma grande surprise c’est Matthieu qui s’est le plus vite intégré dans sa classe (le soccer aidant beaucoup). Ma fille ainée, a aimé son école de suite (elle est en première année de secondaire), elle a l’impression d’être dans un sitcom à l’américaine, mais elle a un peu plus de mal à se trouver une “vrai copine”, disons qu’elle parle à tout le monde mais elle n’a pas une copine avec qui elle reste tout le temps. Question de temps peut être… Bref, elle a quand même le moral et elle est super contente d’être ici.
la pitchoune, elle se languit de voir les premiers flocons de neiges pour faire des bonhommes de neige.

Sincèrement, je pense que les enfants s’adaptent très bien; il faut tout même rester attentif.
voilà, pour l,instant tout se passe bien pour les enfants.
Concernant l’accent, et le “parlé québécois” mes enfants commencent déjà à prendre des expressions locales. Ils apprennent très vite et l’accent ici n’est si terrible.
Bon courage, et ne te fais pas trop de soucis pour ta fille.

——————–

Ecrit par : mimile 15-10 à 15:14

Nous aussi, on a des enfants. Ils avaient 7 et 4 ans quand on est arrivé. Les premières semaines ont été difficiles pour eux, spécialement pout le plus âgé. Au bout de quelques mois, ils se sont fait des amis à travers l’école. Tout a fini par s’arranger. Aujourd’hui, je dirai qu’ils sont très bien intégrés dans leur milieu. Ils sont même commencé à parler comme les canadiens français du coin

——————–

Ecrit par : cyber_cow 15-10 à 21:04

pour notre part nous avons 4 enfants et l integration ce passe tres bien ils non pas eu de restriction pour ce nouveau depart et bien au contraire nous les avons bien preparé avant ce depart au moin 3 ou 4 ans avant
ils ont de nombreux copains et copines et sont vraiment epanouis je les trouvent plus avenant envers les gens et moin timide plus souriant pour le moment

——————–

Ecrit par : stefanie 16-10 à 1:31

je vous remercie tous pour vos reponses, apparement les enfants ont peut être plus de facilité a s’adapter que les adultes Il est vrai que je me fais du soucis car quand l’on prend une decision si importante que celle d’immigrer en famille, on impose à ses enfants un changement radical dans leur vie sans qu’ils en ait vraiment conscience et comme toute mère je veux ce qui est le mieux pour mes enfants et je ne voudrai pas que marie me reproche un jour de l’avoir eloignée de sa famille !!!
Il faut savoir que j’ai une grande fille d’un premier mariage (17ans) qui vit chez son pére depuis 1an et qui ne viendra pas avec nous….. Nos relations s’etant dégradées helas durant son adolescence, j’ai si peur que elle aussi ne ressente un sentiment d’abandon!! je me relis et je trouve que j’ai surement un peu tendance a culpabiliser mais tous ses sentiments se bousculent dans mon coeur alors que nous sommes seulement en train de preparer notre demande de DCS
Tout cela est vraiment trés angoissant, et pourtant j’ai une reelle envie d’aller vivre au quebec, Avez vous tous eut se genre d’interrogations? ou etiez vous sûr de vous a 100%?

——————–

Ecrit par : mimile 16-10 à 15:27

Stefanie,
C’est normal d’avoir des interrogations, sinon on est des inconscients !!!
La seule façon de savoir si ça va marcher c’est de se préparer avant de venir, et de mettre le paquet pour réussir, une fois que vous êtes là !

——————–

Ecrit par : jllomf 16-10 à 17:12

Stephanie,

Nous avons émmigré au quebec 3 mois il y a maintenant 3 ans, nous repartons d’ici 3 semaines.

Nos filles 10 et 12 ans sont impatiente de repartir, définitivement cette fois-ci ou du moins le plus longtemps possible.

L’intégration à l’école s’est passé sans trop de souci, du fait de notre installation à Beauport (banlieue de Quebec) elles étaient pratiquement les seules françaises, donc un petit peu l’attraction, les enfants de leurs classe et leurs institutrice étaient amusés par leur accent, et non jamais eu la moindre paroles déplacé en raison de leur origine. La plus petite 7 ans à l’époque avait pris un petit accent en qq semaines.

Pour ce qui concerne la vie courante, il est possible d’avoir plein de loisirs et de refaire les activités qu’il pratiquaient en France (Natation, bibliotheque, ballades en famille, TV aussi ….)

Et puis de toute façon maintenant avec internet les communications sont plus faciles, avec une Webcam et MSN (copins, copines, cousins, cousines, famille, …..)

Pas d’inquétude pour eux, nous le sommes bien assez

——————–

Ecrit par : Laulau 16-10 à 19:00

Je ne donne pas mon témoignage pour mettre de l’ombre au tableau mais plutôt pour dire que les enfants finissent toujours par s’adapter.

Mes enfants auront bientôt 12, 10 et 5 ans.
A la rentrée des classes, les 2 plus vieux ont eu droit à des remarques, ils ont eu beaucoup de mal à l’accepter et nous aussi.
Au point même qu’ils ne voulaient plus avoir de contact internet avec leurs amis de france car ils étaient très mal à l’aise avec les questions du genre “alors c’est comment le canada ?”

Parfois, il faut aussi un petit temps d’adaptation pour tout comprendre, je me rappelle du réflexe qui voulait que le plus grand aille instinctivement vers son cartable lorsque l’institutrice demandait de sortir les cartables, en fait c’était le mot utilisé pour le classeur.

Le plus petit a souvent réclamé son école et ses amis, il était déjà habitué à prendre le bus pour se rendre à la maternelle.
A partir de cette année, il commence “passe-partout”, ce n’est que 2 heures par semaine mais il est heureux d’y aller.

Aujourd’hui, ils se sont très bien intégrés, ils ont des amis, des profs très sympas (ouf!!!!), bref tout va bien.

Nous sommes ici depuis un peu plus d’un an et je les trouve assez heureux mais je crois qu’un petit retour en france serait bénéfique dans leur cas pour qu’ils puissent se rendre compte de ce qu’ils ont ici.
Il est vrai qu’ils n’ont que de bons souvenirs de la france.

——————–

Ecrit par : Monikebek 16-10 à 23:32

Stefanie,
Moi aussi j’ai un fils de permier mariage, et il avait 18 ans quand je suis partie au printemps 2000 avec mon mari de maintenant et nos deux garçons (alors 1 an et presque 3 ans). Il est resté avec sa Papa d’abord, puis a passé une année échange étudiant à MTL et… n’a pas eu la “piqûre” du Québec, donc est retourné en France au bout de son année scolaire (9 mois) et son stage professionnel de 4 mois.
Nous étions cependant constamment en très bonne relation et le sommes toujours. Comme il est “en amour”, je n’ai pas beaucoup de nouvelles, mais ça reviendra… Ses petits frères l’adorent, et cet été il est venu nous voir ici avec sa copine = le bonheur à la maison !
Non, pas de regrets, et je n’avais pas de doute non plus – devenue trop égoiste probablement, pas question de rester en Europe…
Courage, parfois les distances géographiques font des miracles inattendus

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 5 / 5. nombres de votes: 1

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Se mettre en “Neutre” à l’arrêt avec une voiture à boîte automatique

0 (0) J’ai acheté une voiture automatique et je me posais la...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com