Comment l’annoncer à mes parents ? | S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Comment l’annoncer à mes parents ?

Comment l’annoncer à mes parents?

Ecrit par: nana_o 12-09 à 14:05

Voila j’ai 19 ans, je devais entreprendre une année d’etudes d’arts plastiques cette année après avoir foiré une année de japonais qui ne m’a pas plus, mais ça ne me dit pas tellement…En fait ce que je veux depuis longtemps c’est rentrer dans la vie active, etre en action et …voyager..

Mon amoureux est au canada pour un petit cycle détudes depuis qques semaines et je meurs d’envie de le rejoindre..Pas tellement parcequ’il me manque non mais parceque je veux me lancer un peu, faire qque chose de « fou » VIVRE AU CANADA ou ya tout plein de neige et des grds espaces et ou je pourrai monter a cheval ds des grds espaces
Donc je pensais obtenir le plus rapidement possible (d’ici 15 jours jirai sur place pour le prendre) un permis vacances-travail puis voir éventuellement sur place pour l’immigration permanente..
Mais comment annoncer cela à mes parents qui ne se doutent absolument de rien,A qui j’ai déjà fait pas mal de frayeurs (parceque je suis instable)…Ils savent pertinemment que je creve d’envie de voyager encore et encore, de découvrir des tas de choses et que c’est pour ça que j’ai tendance à etre « mal » et ils veulent vraiment mon bonheur mais comment leur dire et les blesser le moins possible…?
Tout va se passer si vite pour eux !

——————————–

Ecrit par: Benito 12-09 à 14:36

Salut Nana_o

C’est pas facile de te répondre puisque je connais pas suffisamment ta situation, mais il n’y a pas 36 façons de l’annoncer. Pour ma part je leur ai tout simplement dit que je voulais partir au Québec. Pis après ça, agit selon leur réaction. Néanmois, avant tout, renseigne toi bien, sur la vie ici, les possibilités de travail, le financement de ton « voyage », sur la paperasse à remplir. Et surtout réfléchi bien dans quoi tu t’engages, analyse les points positifs et négatifs, c’est un véritable projet qui ne se construit pas à la va vite !
Pis une fois que ton projet sera muri et prendra forme parles en à tes parents.

——————————–

Ecrit par: isseo17 12-09 à 17:38

Salut Nana!

Il me semble important que tu saches qu’un projet pareil est un véritable investissement , non seulement sur le plan financier, mais aussi sur le plan moral et sentimental…Ce retrouver seule, avec juste un copain, à 6000 km de chez soi, faire son trou et se sentir bien aussi loin des siens mérite plus de réflexion que ton premier message ne semblait le laisser croire. Il y faut aussi beaucoup de courage.

Moi, je part avec une famille (nous sommes sept!) et pourtant, il m’a fallu aussi affronter l’annonce aux parents. Je suis la petite dernière et mes enfants sont les derniers petits enfants de Maman, qui est veuve. L’annonce n’a pas été simple.
J’ai argumenté beaucoup sur ce que nous espérions trouver là-bas. Mais j’ai aussi exprimé des regrets sur ce que nous laisserons ici, pour montrer que notre décision était fondée sur une réflexion et non sur un coup de tête.

J’ai fait devant elle un petit bilan des plus et des moins, montrant que pour nous, la balance penche vers les plus.
Les premières semaines, nous avons eu droit au mutisme et à la désaprobation silencieuse, mais plus nous avancions dans la préparation de notre dossier, plus nous reccueillions de renseignements sur la vie là-bas, plus notre projet prennait corps et plus elle était obligée de s’ouvrir à l’idée de notre départ.

Maintenant qu’il se rapproche, on ne peut pas dire qu’elle se réjouisse, mais elle est rassurée par le coté sérieux de la préparation.

Voilà. Je crois que l’important, c’est de parler avec eux de ton projet. Leurs objections t’aideront à construire ton histoire. Bien sur, ils te mettront en garde, mais profites-en pour faire ton propre cheminement. Si tu es sûre de toi, le dialogue ne peut-être que constructif. Si tu ne l’est pas, et bien se sera une occasion de bien réfléchir.

Aller, j’arrête mon préchi-précha et te souhaite de toute façon bonne chance pour tes projets. Bon courage et tiens nous au courant.

——————————–

Ecrit par: titemiss 13-09 à 3:36

Il y avait un fil de discussion il y a quelque temps à ce sujet :
archives.forum.immigrer.com/index.php?showtopic=12689&hl=

——————————–

Ecrit par: magnem74 13-09 à 3:54

Je crois qu’isseo17 a très bien résumé la chose.
Mes parents ont aussi très mal pris la chose au départ, on peut dire que le sujet était tabou : mutisme total quand j’en parlais !
Avec le temps ils ont fini par comprendre que c’était serieux, bien préparé et surtout pas une arnaque (ce qu’ils pensaient au départ).
Maintenant, à ma grande surprise, je suis ravie de voir que ma mère en parle autour d’elle, non pas qu’elle soit heureuse de savoir qu’on va partir loin d’elle mais, elle a fini par comprendre que notre vie est ailleurs et qu’on ne s’épanouit pas ici.
Mais je pense qu’avant de le dire aux parents, il faut savoir exactement où l’on met les pieds soi-même pour pouvoir les convaincre et les faire « adhérer à notre projet » (surtout toi Nana_o, renseigne-toi bien sur tout car tu es tout de même très jeune ! )
Je te souhaite une bonne continuation et bonne chance pour la suite.

——————————–

Ecrit par: LES L5 13-09 à 4:43

AH ! VIVRE SES REVES QUAND ON N’A QUE 19 ANS…. JE SUIS SURE QUE TOUT LE MONDE TE SOUHAITE D’Y ARRIVER !

Mais biensur entre le reve et la réalité, il y a quand meme un petit fossé qu’il ne faut pas négliger ! Mais là je parle du coté administratif, financier, etc….à toi de découvrir les aléas de ce coté … mais là n’est pas le sujet, n’est ce pas !

Tout comme Isséo et Magnem, et comme toi !! j’ai appréhendé le moment ou il fallait annoncer le Grand Départ à ma famille !

J’ai attendu … attendu… attendu, et quand enfin le moment fut venu, devant une coupe de champagne qui bouclait la célébration de la petite communion de ma seconde fille (l’ambiance était à la fête, les esprits étaient posés, enfin, c’est que j’espérais), j’en ai profité pour dire <> …. glups… et donc, après avoir un peu tourné au tour du pot ! J’ANNONCE !

MON PERE : ZEN ! (il s’y attendait)
MA SOEUR : REFLECHIE ! (elle est étonné du choix de destination)
MON BEAU FRERE : SOURIANT (il est content pour nous)
MA MERE : SILENCIEUSE !! AÏE AÏE AÏE ! pas bon quand maman ne dit rien !

bon, je passe les détails, mais après une réaction très hostile, elle m’en a beaucoup voulu pendant .. quelques semaines quand même !! : déjà que j’avais quitté la région natale, maintenant je quittai le territoire, et donc, l’éloignait encore plus de ses petites filles !
SECOND TEMPS : silence ! le silence absolu ! surtout ne pas abordé LE sujet ! encore 2 ou 3 semaines qui passent ainsi …
TROISIEME TEMPS : des petites approches subtiles, lors de conversation téléphoniques avec les filles ! et ou irez vous ? et vous etes contentes ? et…..???
QUATRIEME TEMPS : on la sent de plus en plus à l’aise ! elle s’est faite à l’idée, même si elle ne l’approuve pas et qu’elle est triste de moins nous voir.
et enfin, CINQUIEME et DERNIER TEMPS : un échange de courrier, au travers duquel ont été exprimés sentiments, ressentiments, etc… mais maintenant les choses sont posées, elles sont claires pour tout le monde !

en fait, si je te résume mon parcours, c’est pour te dire que les réactions à l’annonce de ta volonté de partir ne seront pas forcément représentatifs du fond de leur pensée ! tu as du , comme tout le monde , sur-réagir à un évènement heureux ou contrariant un jour dans ta vie ! et lorsqu’on annonce à nos parents qu’on va passer de l’autre coté de l’atlantique, (surtout lorsqu’ils n’y sont pas préparés) ils ne sauteront forcément pas de joie !
surtout LAISSE leur le TEMPS !
le temps de réaliser c’est primordial !
de comprendre c’est pas évident, mais en dialoguant, c’est tout à fait possible
d’accepter ça c’est le TOP ! car il se pourrait meme qu’ils finissent par t’encourager !!!

surtout, LAISSE LE TEMPS AU TEMPS, laisse la place à la tristesse, à la colère, et ne ferme SURTOUT pas les portes au DIALOGUE !
A 19 ans, on pense savoir ce que l’on veut (et je peux vraiment t’assurer que je sais de quoi je parle ! ) et on pense que quoiqu’on veuille, les parents doivent suivre …. ! et bien non ! ils ont le droit de réagir comme le leur dicte leur coeur, et le temps fera que la tête suivra, peut etre …

Je trouve ton désir ou reve magnifique, sincèrement ! nous nous partons à 5 d’ici à la fin de l’année je l’espère, donc, je ne peux que souhaiter que ça marche pour toi !

Tiens nous au courant et bonne chance pour la suite !!

——————————–

Ecrit par: sabi42 13-09 à 6:08

Salut, Nana,

Dur décision à prendre et dur à annoncer, c’est certain! De bons conseils t’ont été donné dans les mails que j’ai pu lire, et je pense aussi que plus tu auras d’arguments solides à leur présenter et plus ils verront que tu as réfléchi à la question, que tu t’es renseigné et que tu ne pars pas sur un coup de tête! Essais peut-être d’aborder le sujet innocemment sur la vie au Canada, pour voir leur réaction, sans pour autant aborder ton cas au début. C’est que j’ai fait, j’ai préparé mes parents comme ça, en leur parlant du Canada, des avantages, en leur disant que j’avais vu des reportages…au début, puis petit à petit je leur ai dit que j’aurais peut-être des opportunités de travailler là-bas (dans le cadre de mes études…), et puis quand j’ai su que je partais vraiment, ça s’est très bien passé. Surtout, il faut écouter ce qu’ils ont à dire, même si ils se mettent en colère sur le moment, et à chaque points négatifs qu’ils soulèvent apporter un argument positif.
Et puis, si tu pars dans le cadre d’un PVT, tu peux aussi leur dire que ce n’est que pour un an, et que 1 an ça passe super vite, ce n’est pas pour t’y installer définitivement. Je pense que les parents ne sont foncièrement contre le fait de voir partir leur enfants, ils ont besoin d’être rassuré, car ils ne pourront rien faire pour t’aider en cas de pépin, aussi loin, surtout vu ton âge…

Allez, courage, ça va bien se passer j’en suis sûre! Et puis, les voyages forment la jeunesse!

——————————–

Ecrit par: lylitapavuli 13-09 à 8:46

salut nana,

une telle nouvelle est très dure à annoncer, c’est vrai, mais surtout si tes parents ne s’y attendent pas du tout, tu peux commencer doucement par évoquer ton projet. Parle leur de ta situation avec ton copain, ce qu’il fait là-bas, et renseigne toi bien sur la vie au canada et essaie de faire le maximum de rapprochement dans des discussions sur des sujets courants de la vie quotidienne en france (similitude, différence sur le travail, la qualité de vie…).

Egalement, si une fois là-bas, tu envisage d’entreprendre une procédure pour obtenir le statut de résident permanent, discute-en en premier lieu avec tes parents

Mon conseil n’a peut-être pas beaucoup de valeur car je n’ai que 19 ans et ne songe pas à partir dans l’année qui vient, mais seulement d’ici 3-4 ans, j’attends d’avoir un budjet financier suffisant et de finir mes études françaises. Le québec cela fait plusieurs années que je songe à m’y installer, quotidiennement je parle du québec à mes parents. Au départ, ils prenaient ces informations et ce projet d’y vivre à la rigolade, mais plus le temps passe et plus ma mère s’inquiète de me voir partir un jour, mais plus elle se pose de questions dont je lui apporte les réponses et tout se passe bien. Mais cela ne m’empêche pas de craindre la réaction de mes parents quand je leur dirait que j’ai un visa.

——————————–

Ecrit par: Joey 13-09 à 13:12

Chatlut Nana_o

Personnellement, je te dirais de foncer Tu viens d’avoir le Bac et tu n’as pas envie de faire comme tout le monde, aller à la fac et avoir une vie ordinaire d’étudiante, ben suis tes envies. Par contre, il va falloir que tu assures sur le plan financier en attendant de trouver un boulot (mais tu nous as dit que c’était OK de ce point de vue).

Un an c’est rien dans une vie et c’est beaucoup à la fois. Je m’explique, un an à l’étranger t’apportera énormément à tous les points de vue (tu partirais avec un PVT?) Parce que moi, si c’était à refaire, je ne serais pas allé à la fac en France à y perdre qq années. A l’époque, je n’étais pas au courant du système scolaire québecois, j’aurai voulu m’orienter dans une université américaine (mais on n’arrêtait pas de me dire que c’était cher).
Tu sais, même si tu veux reprendre tes études tu pourras le faire, ce n’est pas un problème. Ce n’est pas comme si tu avais trente ans!!!

Mes parents ne m’ont jamais dissuadé de partir à l’étranger et j’ai quand même pu faire une année à New-York Ils savent que je ne ferai pas ma vie en France.
La décision que tu vas prendre est égoïste mais après tout, on fait toujours les choses pour soi, non? De toute façon, un an ça passe trés trés vite, tu sais.
Et à 19 ans, tu n’as aucune charge familiale donc moi, à ta place je ne trainerai pas trop à me poser des tas de questions.

——————————–

Ecrit par: nana_o 13-09 à 13:42

Merci à tous

Je dois dire que j’ai tendance au départ à penser comme Joey. On a qu’une vie et si je le fais pas maintenant comme ça sur un « coup de tête » ( avec coussinet argent derriere au cas ou )ça sera tjs bcp plus dur de le faire plus tard qd je commencerai à avoir des responsabilités …De plus comme dit Joey, j’ai 19 ans, j’ai toujours le tps de reprendre des etudes plus tard…
il me fallait juste trouver le courage de l’annoncer d’une manière ou d’une autre à mes parents, je pense que je l’ai trouvé ( grâce à vos conseils!!), je n’ai plus qu’a trouver le bon moment ! ALors merci à tous, vous vous etes montrés très compréhensifs, intelligents et sympas

Bizzzz

(je vous tiens au courant )

Vos recherches:

  • annoncer a sa famille qu\on renonce a ses etude
Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada