Comment gérez-vous la réaction des gens ? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Comment gérez-vous la réaction des gens ?

Comment gérez-vous la réaction des gens ?

Bonjour!

Voilà, finalement rien ne se passe comme prévu… Je vous explique : depuis de longs mois (oui, ces derniers mois ont été beaucoup plus longs que ceux des années précédentes ), nous prévenons les gens qui sont proches de notre départ : la famille (certains pleurent, d’autres semblent indifférents (?), certains sont pour et nous encouragent, d’autres trouvent notre projet inconscient et débile), les amis proches pareil; jusque là, tout va bien, on s’est habitué (soupirs).

Et puis depuis hier… nous avons fait notre dernier jour de travail, reçu la brune donc forcément c’est un tournant. On a mis un mail d’absence sur nos boites mails du travail (un ch’ti message d’adieu simple,sans détour, sans coordonnées…). Jusque là tout va bien.

Et puis, ya ceux qui nous ont appelé après avoir vu le message, ceux qui se sont débrouillé pour récupérer nos coordonnées (par exemple sur l’annonce que nous avions mis àla machine à café sur ce qui nous reste à vendre mais où nous n’avions pas mis notre nom, juste un mail qui veut rien dire…) et nous envoyer des messages de sympathie, émus ou rigolos… (on est un peu partis comme des voleurs tous les deux. Les gens savaient qu’on partait mais pas exactement quand)… et il y a un médecin que voit depuis deux ans et demi que j’ai vu pour la dernière fois hier (plutôt distant et froid d’habitude) qui en partant me serre la main énergiquement et me fait la bise avec les larmes aux yeux, puis gêné, rentre dans son bureau (j’ai eu de gros problèmes et l’ai vu toutes les semaines pendant ces 2 ans)…

Ces réactions, inattendues, me touchent énormément. J’ai un peu l’impression de mourir (messages d’adieu); je ne sais pas comment vous dire ce que je ressens mais çà me secoue. Ces messages sont affectifs et encourageants mais me foutent un cafard monstre…

Et vous, comment gérez-vous ou avez-vous gérer cette situation? Moi, sincèrement, j’aurais préféré ne pas avoir à les gérer…

———————————-

Ecrit par : MIMOSA06 7-07 à 15:59

Peut être une monté de realisme , certainement que tu as tellement foncé tête baisser , que tu as pensé à ton objectif depuis si longtemp que tu es passer à coté de nombreux temoignages d’affections qui d’un coup te surprennent ,
la peur de l’inconnue deviendrait elle primordiale ?
d’aprés ce que tu écrit , tu marche à l’affectif , hé bien soit , de l’autre coté de la flaque il y en a aussi …

Ton medecin ne te verras pas toutes les semaines mais des gens t’acceuilleront tout aussi chaleureusement

———————————-

Ecrit par : semago 7-07 à 16:19

Tu as sûrement raison. J’avais l’impression de maitriser, de m’être blindée et là, c’est ume bombe qui me pète à la g… violemment!

J’espère que personne ne sera à l’aéroport le jour du départ, j’ai pas envie de passer le trajet à chialer

———————————-

Ecrit par : TCQUEBEC 7-07 à 17:28

Moi dés que j’ai annoncé mon départ, c’est mon dentiste qui à le plus réagis.Il m’a expliqué que c’était son rêve de jeunesse, et que ensuite, avec mariage et enfants, il a laissé tomber ce projet, il en a été plus ému que moi lors de mon dernier rendez-vous.

Au travail (dans mon entreprise depuis 14 ans), j’ai moi aussi été surpris de la réaction des collégues.Surtout les gars , dur de chez dur, qui m’ont presque chialé dans les bras ou sont partis comme des voleurs sans rien dire, mais j’ai compris pourquoi aprés.

J’en est tellement été retourné que j’ai pris un départ en semaine , comme cela personne ne viendrait me voir sinon ça allait vite devenir ingérable !!!.

Je pense qu’une fois qu’on a la brune, et au moment de la démission, on a une prise de conscience énorme.Comme si un minuteur était sur notre épaule et ne nous quittait plus.On a tellement de choses a penser et à faire (en étant persuadé qu’on y arrivera jamais) qu’on vit dans notre bulle, l’esprit travaillant a vitesse grand V, et ne voyant pas les gens autour de nous, qui eux, digérent la nouvelle et en comprennent le sens mieux que nous !!!.

Mais bon, avec le recul, c’est un beau moment a vivre, même si j’ai vraiment rien gérer !!!!!.
Laisse venr les émotions, c’est cela aussi vivre son départ.
En tout cas bonne chance pour la suite.

———————————-

Ecrit par : semago 7-07 à 18:28

Merci TCQUEBEC pour le récit de ton expérience. En te lisant, j’avais un peu l’impression de m’y retrouver. En fait, le plus perturbant, c’est que je pensais que c’est moi qui le vivrait mal par rapport aux autres et en fait, je me rends compte que ce sont les autres qui me transmette le blues…

Mais çà fait du bien de voir les gens sous un autre angle, et je me dis que je suis passée à côté de gens formidables.

———————————-

Ecrit par : fortsympa 7-07 à 18:46

oui c’est sur, j’ai vecu la meme chose

certains commencent a reflechir a immigrer (pas forcement au quebec), ou tout simplement revoir leurs vie et disent qu’il est temps d’en faire ce qu’ils veulent, car je leurs ai montre l’exemple

tu sais, c’est le moment ou tu vois la vraie face des gens vis a vis de toi, c’est des moments uniques, souviens toi s’en comme des bons moments (ex le medecin) … et c’est sur qu’on culpabilise toujours un peu (pourquoi quitter des gens qui vous aime), c’est normal, mais faut pas t’en vouloir, un choix de vie, c’est toujours remplis de compromis.

———————————-

Ecrit par : TCQUEBEC 7-07 à 18:47

Et oui entre la brune, la préparation du départ, les partys d’au revoir (ou en une semaine tu dois ête dispo pour tous), et l’arrivée ici, je n’ai rien compris et rien géré !!.

C’est en allant faire mes papiers a Montréal, que j’ai réalisé “je l’ai fais, j’y suis” et cela fais bizarre, mais agréable.

Quand au contact que j’ai gardé, ce ne sont pas ceux avec qui j’avais le plus d’affinités.Comme quoi, un départ rapproche ou éloigne les gens de toi

———————————-

Ecrit par : semago 8-07 à 13:58

OUi je crois que tu as raison mais c’est difficile de ne pas culpabiliser… Pas parce qu’on fait des compromis (çàon le sait depuis un moment) mais plutôt par rapport aux autres.

comme l’a écrit mon mari à un collègue qui lui a écrit un message touchant “même la 5e fois, on n’y est pas habitué”. Nous avons déjà beaucoup bougé mais aucun départ n’est jamais le même. Cà fait du bien quand même de voir que certains avaient de la considération pour nous

———————————-

Ecrit par : fortsympa 8-07 à 22:21

je te comprends, mais penses tu que les gens te le reprochent ou bien sont ils heureux pour toi que tu vives ta vie ?

ca t’aidera a accepter

———————————-

Ecrit par : Lachtite 9-07 à 5:09

C’est dur… je suis dans la même periode qu etoi, c’est pas évident du tt… mélange de plein de sentiments contradictoires.. la peine, mais l’excitation aussi.. bon là je suis en plein déménagement; mais je reviendrai te raconter ça

———————————-

Ecrit par : petiboudange 9-07 à 8:44

Idem de mon côté: à mon stage, ils m’on offert une carte et de l’argent “pour mon bas de laine d’immigrante”.
La directrice, que je trouvais à tort froide et distante, m’a témoigné beaucoup de reconnaissance et m’aurait volontier gardé.
J’ai eu beaucoup de mal à vivre ce départ, après juste 6 mois en poste, alors j’imagine un peu vos cas après des années.
Le plus dur ce sera je crois en septembre, quand une fois mon mémoire soutenu, je quitterai pour la dernière fois la belle Nice et mes amis d’université et que je reviendrai sur Marseille dire cette fois au revoir aux amis de lycée et à la famille.
C’est difficile mais je sais que de l’autre côté des tas de belles choses m,attendent et c’est exactement ce que je dis aux gens.
Je les convies à passer par le Québec dans leur pérégrinations individuelles (nous sommes un groupe de voyageurs-communicants réparti déja entre l’Asie- Japon, Chine/Thailande, Mongolie-, l’Afrique dont le Sénégal et le Mali et le continent américain, dont le Québec, l’Amérique du Sud et Chicago) et ont à tous un peu l’habitude de se croiser entre deux avions ou sur le quai d’une gare. Alors, on fera de même et Life goes on comme on dit.

En fait, je suis assez sereine pour le moment mais en toute honnêteté, si ça se passe comme lors de mon départ en 2004, je vais inonder ma place d’avion c’est sûr!
En gros, je gère pas les personnes, on se porte les uns les autres depuis des années et avec ça on espère tenir le coup… Mais on craque tous à un moment donné, heureusement jamais tous ensembles!

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada