Centre jeunesse, éducateur spécialisé, licence de psycho - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Centre jeunesse, éducateur spécialisé, licence de psycho

Centre jeunesse, éducateur spécialisé, licence de psycho

De Effraie

Bonjour,

 

actuellement éducateur spécialisé, bossant dans un Centre médico-psychologique pour adolescents en france, et également titulaire d’une licence de psycho (je suis actuelllement en M1, mais je vais l’interrompre pour venir a Montréal), je me posais quelques question sur mon employabilité et les centres jeunesse…

 

Le contexte : ma femme vient de décrocher un poste de professeur à l’UDEM, un super poste, donc on vient, et tant pis si je dois arréter les études que j’ai repris.

 

À ce que j’en lit, les centres jeunesse ont des missions qui correspondent à mes compétences, mais…

 

– je vais arriver comme travailleur temporaire… ai-je une chance avec ce statut ?

– j’ai lancé les démarches pour faire reconnaître mes diplôme, mais ça semble long… ai-je une chance de bosser sans cette reconnaissance, en attendant ?

– les liste de rappel, ça correspond à quoi ?

 

 

J’ai bien vu que d’autre lieu pourraient correspondre, notament les centre de réadaptation, mais ce n’est PAS DU TOUT mon orientation de travail… j’irais si je dois manger, mais je préférerais éviter.

Enfin, vous avez idée des conditions de travail dans les Centre jeunesses ?

 

et une dernière question pour la route : j’ai l’impression que le diplôme de psycho-éducateur serait une bonne façon de rebondir… avec mon DEES et ma licence de psycho, vous avez idée du type d’équivalence que j’obtiendrais ? (et donc d’année d’études que j’aurais à faire)

 

merci beaucoup d’avance!

———
De Effraie

Personne n’a d’expérience en la matière ?

———
De Kweli

Je vais arriver comme travailleur temporaire… ai-je une chance avec ce statut ?

 

Pour travailler dans un centre jeunesse, il faut en principe subir une enquête de sécurité et je me demande si, pour cette raison, les travailleurs temporaires ne seraient pas écartés. Mais je ne suis pas sûre. C’est aussi, comme dans les autres établissements de santé, un milieu super syndiqué … donc pas sûre que le syndicat te donnerait une chance. Qu’est-ce qui t’empêche de poser des questions? Il suffirait d’appeler les ressources humaines. 

 

J’ai lancé les démarches pour faire reconnaître mes diplôme, mais ça semble long… ai-je une chance de bosser sans cette reconnaissance, en attendant ?

 

En principe, les centres jeunesse embauchent les gens dans une catégorie fourre-tout qui s’appelle “agent des relations humaines”. On retrouve pas dans cette catégorie tous ceux qui ont un diplôme autre que les titres reconnus tels que “éducateur spécialisé”, “technicien en assistance sociale”, “psycho-éducateur”, etc. Autrement dit, celui qui a un bac dans un domaine des sciences humaines (sociologie, histoire, psychologie, etc.) peut se faire embaucher sous ce titre-là. Donc oui, avec ton diplôme et ton expérience actuels, tu pourrais travailler en centre jeunesse si le statut d’étranger ne te limite pas. 

 

Les liste de rappel, ça correspond à quoi ?

Ça correspond plus ou moins à une banque de travailleurs qui ont passé toutes les étapes de l’embauche et qui se sont qualifiés … mais il n’y a pas de poste pour eux. En attendant, ils se rendent disponibles pour travailler. En accumulant des heures de travail, ils augmentent leur ancienneté et plus tard, ce cumul d’heures les rendra éligibles lorsqu’un poste va se libérer. C’est généralement comme cela qu’on entre dans les établissements de santé, ce sont des règles syndicales. Il y a des gens qui restent sur une liste de rappel plus de 5-6 ans. 

 

Pour ce qui est des centres de réadaptation, je ne sais pas pourquoi tu veux les éviter mais tu ferais probablement mieux de te renseigner. On y retrouve aussi beaucoup d’ados qui ont toutes sortes de problématiques (autisme, déficience physique, déficience intellectuelle, troubles du langage, sourds, aveugles, etc.) que tu pourrais aider. 

———
De Effraie
Pour les centres de réadaptation, j’ai cru comprendre qu’ils fonctionnent essentiellement autour des méthodes éducatives, type teach et aba. Deux méthodes qui sont radicalement à l’opposé de ma propre culture de la santé mentale. Enfin, de toute façon, je regarderai partout, et je ne jugerai pas sur des préjugés.

Mais à priori, les centres jeunesse semblent plus compatibles avec mon axe de travail.

Merci pour tes conseils
Ah, une question encore sur les listes de rappel… On peut travailler ailleurs en attendant d’être rappelé ?
———
De Kweli

Un éducateur en CR ne fait pas qu’appliquer les méthodes éducatives type Teacch ou ABA (sauf s’il travaille avec les autistes et à condition que l’établissement ait souscrit à ces méthodes-là).

 

En gros, l’éducateur spécialisé est un touche-à-tout qui travaille généralement dans une équipe interdisciplinaire (pouvant comprendre un ergothérapeute, un orthophoniste, un travailleur social, un psychologue, etc.) Il exécute différentes interventions dans tous ces domaines-là. 

 

Exemples: j’ai déjà travaillé avec des éducateurs en intégration au travail pour les personnes ayant une déficience intellectuelle. Leur travail consistait à développer l’employabilité de ces personnes: trouver ce que tu veux faire (exemple: travailler dans un restaurant), identifier les compétences requises (savoir faire le ménage, éplucher les légumes, faire la vaisselle, etc. au besoin demander l’aide d’un ergothérapeute), accompagner la personne chez un employeur potentiel, s’assurer que la personne a ce qu’il faut pour commencer (par exemple: du transport), superviser son intégration dans l’entreprise … puis fermer le dossier quand tout va bien. Pendant ce temps, d’autres éducateurs, accompagnés de travailleurs sociaux, s’occupaient de l’intégration des jeunes adultes en appartements supervisés. Bref, il y a tant de choses à faire.

 

C’est peut-être une bonne chose que tu aies mentionné ta culture de travail, ce qui me permet de rebondir là-dessus pour te dire de demeurer ouvert, car ta culture de travail habituelle, tu devras l’oublier. La philosophie qui sous-tend le travail est très différente de ce que tu connais déjà. Même si tu travailles en santé mentale. 

———
De Kweli

Et pour la liste de rappel: oui, tu peux travailler ailleurs. Tu donnes tes disponibilités aux deux places en conséquence. 

 

À noter que dans les centres jeunesse, il y a souvent des quarts de nuit et ce sont les nouveaux qui en héritent, de même que les jours fériés et les mois où les autres partent en vacances (juin, juillet et août). 

———
De Effraie
Merci pour toutes ces informations, très précieuses pour moi.
Je sais bien que ma culture de travail devras s’assouplir, je ferais avec, et puis voilà.

À tout hasard, existe t’il à Montréal des institutions qui ont la psychanalyse comme orientation ? Même si elles sont rares, si elles existent, j’aimerais les contacter.

De tt façon, je m’adresserais aussi aux associations d’analystes
———
De Kweli

Merci pour toutes ces informations, très précieuses pour moi.
Je sais bien que ma culture de travail devras s’assouplir, je ferais avec, et puis voilà.

À tout hasard, existe t’il à Montréal des institutions qui ont la psychanalyse comme orientation ? Même si elles sont rares, si elles existent, j’aimerais les contacter.

De tt façon, je m’adresserais aussi aux associations d’analystes

 

 

Non. À Montréal (et je dirais plus généralement au Québec), la psychanalyse n’est pas reconnue comme une science, donc elle n’a pas la cote dans les établissements publics. Par contre, il y a des psychanalystes, ils ont mêmes des associations un peu partout. 

———
De SarahJade

J’ai lancé les démarches pour faire reconnaître mes diplôme, mais ça semble long… ai-je une chance de bosser sans cette reconnaissance, en attendant ?

 

En principe, les centres jeunesse embauchent les gens dans une catégorie fourre-tout qui s’appelle “agent des relations humaines”. On retrouve pas dans cette catégorie tous ceux qui ont un diplôme autre que les titres reconnus tels que “éducateur spécialisé”, “technicien en assistance sociale”, “psycho-éducateur”, etc. Autrement dit, celui qui a un bac dans un domaine des sciences humaines (sociologie, histoire, psychologie, etc.) peut se faire embaucher sous ce titre-là. Donc oui, avec ton diplôme et ton expérience actuels, tu pourrais travailler en centre jeunesse si le statut d’étranger ne te limite pas.

 

 

 

J’aimerais rectifier une information importante. Depuis l’automne 2013, il faut être membre de son ordre professionnel pour être engagé au Centre jeunesse en tant qu’agent de relations humaines. La plupart des postes sont maintenant réservés aux travailleurs sociaux faisant partis de leur ordre. Il y a des domaines d’étude qui ne sont plus acceptés tels que la sociologie, l’histoire, etc… Ceux qui ont un diplôme en psychologie doivent appliquer sur des postes de psychologue et non d’agent de relations humaines. Par contre, les éducateurs spécialisés n’ont pas d’ordre professionnel et donc oui, je crois que tu pourrais être embauché grâce à ton diplôme et ton expérience.

———
De [email protected]

Etant moi même éducateur spécialisé, je souhaite pouvoir intégrer un centre de jeunesse, ou toute autre structure au sein de  laquelle je pourrai me rendre utile.

Je suis content de voir un topic dédié à ce type d’intervention.

Je vais tenter d’apporter les infos en ma possession au fil du sujet et espère pouvoir échanger avec plusieurs d’entre vous.

 

Pour info, j’ai fait procéder à une évaluation comparative des études faites à l’extérieur du Québec par le BIQ. Seule ma licence a été retenue. Mon DEES n’a pas été pris en compte.

 

 

A bientôt de vous lire.

———
De evaluation_etudes

Pour info, j’ai fait procéder à une évaluation comparative des études faites à l’extérieur du Québec par le BIQ. Seule ma licence a été retenue. Mon DEES n’a pas été pris en compte.

 

À votre place, je m’adresserai au MICC pour cet oubli.

 

L’évaluation du DEES risque de vous être bien davantage utile que la licence pour postuler sur des emplois d’éducateurs spécialisés au Québec.

———
De Effraie
Par curiosité, comment a été évaluée ta licence ? Et dans quelle spécialité ?
———
De Effraie
À vrai dire, je caresse l’espoir d’appliquer à l’ordre des psycho-éducateurs, en additionnant le DEES, la licence de psychologie, et 10 ans d’expérience en consultation de pédopsychiatrie, accompagnée des lettres de recommandations des médecins chefs des unités ou j’ai travaillé.

Pensez vous que ce soit envisageable, et quelqu’un ici l’as t’il déjà fait ?
———
De Effraie
Et enfin, pour faire évaluer 2 diplômes, ne vaut il pas mieux faire 2 demandes distinctes ?
———
De [email protected]

 

Pour info, j’ai fait procéder à une évaluation comparative des études faites à l’extérieur du Québec par le BIQ. Seule ma licence a été retenue. Mon DEES n’a pas été pris en compte.

 

À votre place, je m’adresserai au MICC pour cet oubli.

 

L’évaluation du DEES risque de vous être bien davantage utile que la licence pour postuler sur des emplois d’éducateurs spécialisés au Québec.

 

Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un oubli de leur part.

Mon baccalauréat, série B (économie) a été évalué comme “Diplôme d’Etudes collégiales en formation préuniversitaire en sciences humaines” et ma licence AES (Administration Economique et Sociale) a été évaluée comme “baccalauréat d’une durée de trois années en sociologie“.

De ce que j’avais lu, ici et là, sur le forum, le DEES était régulièrement évalué comme équivalent DEC au Québec.

Mon DEES n’a pas du être pris en compte, car “inférieur” au niveau baccalauréat que le BIQ m’a accordé (suis-je clair ? :blink2: :blink2: ). En tout cas, c’est comme ça que j’interprète les choses.

 

Par curiosité, comment a été évaluée ta licence ? Et dans quelle spécialité ?

Réponse juste au-dessus. :thumbsup:

Et enfin, pour faire évaluer 2 diplômes, ne vaut il pas mieux faire 2 demandes distinctes ?

Non, tu peux tout envoyer en même temps. Au contraire, tu ne paieras qu’une seule fois les frais d’évaluation, et tes diplômes seront évalués chacun séparément.

———
De SarahJade

Tu  peux aussi débuter comme agent d’intervention au Centre jeunesse. Cela te permet d’accumuler de l’expérience en attendant que ton diplôme soit reconnu.

———
De Carole1980

Pour [email protected], je me permets d’insister, comme l’a déjà dit “évaluation_études”,  si tu souhaites travailler en tant qu’éduc, rappelle le MICC pour qu’il te mentionne l’équivalence du DEES.  

 

Avant de faire ma formation d’éduc, j’ai fait un DUT et une licence, et ces 3 diplomes sont mentionnés sur mon équivalence. 

Il n’y a pas à interpréter les choses, tu demandes qu’on fasse une études sur tes 3 diplomes faut que les 3 soient indiqués quelque soit le niveau d’études…

———
De [email protected]
@ Sarah jade : OK, je vais insister auprès d’eux. Je vous tiens au courant. Merci de votre soutien

Envoyé par l’application mobile Forum IC
———
De new caledonia
Mon dees a été évalué et je confirme que si tu ne l’as pas fait tu ne pourras pas bosser ds le public en tant qu’ES.
Si tu arrivés a joindre l’orde des psychoeduc et que tu as une réponse tu pourras ns tenir informé car je suis intéressé.
Merci

Envoyé par l’application mobile Forum IC
———
De Effraie
Je suis en train de récupérer les documents nécessaires auprès de ma fac et de l’école d’éducateurs, c’est déjà pas gagné…
Je mettrais ce post à jour, aussi bien pour l’évaluation que pour les démarches auprès des ordres.
———
De new caledonia
G regardé ce qu’ils demandent et c un peu comme les psy, il faut les plans des cours certifies confirme par le prof qu’il la fait!
Et pr les équivalence de crédit ds les matières spécifiques!
Je pense que le plus simple est de reprendre sur place des études! En tout cas je vais me diriger vers cela……

Envoyé par l’application mobile Forum IC
———
De [email protected]

Pour [email protected], je me permets d’insister, comme l’a déjà dit “évaluation_études”,  si tu souhaites travailler en tant qu’éduc, rappelle le MICC pour qu’il te mentionne l’équivalence du DEES.  

 

Avant de faire ma formation d’éduc, j’ai fait un DUT et une licence, et ces 3 diplomes sont mentionnés sur mon équivalence. 

Il n’y a pas à interpréter les choses, tu demandes qu’on fasse une études sur tes 3 diplomes faut que les 3 soient indiqués quelque soit le niveau d’études…

 

 

Bonjour à toutes et tous.

Je reviens vers vous pour vous poser une question :

Y a-t-il une différence entre demander une évaluation comparative des diplômes et une demander une équivalence de diplôme ?

Dans le courrier du MICC, il m’est indiqué que la demande d’évaluation comparative  “n’est ni un diplôme, ni une équivalence de diplôme“.

Cela signifie-t-il que l’évaluation seule ne suffit pas et que je doive procéder à une réelle demande d’équivalence. Si tel est le cas, connaissez-vous la procédure à suivre ?

D’avance merci.

———
De [email protected]

@ tous : j’ai contacté le BIQ aujourd’hui pour leur exposer mon problème. Ils me conseillent de faire une demande de révision de mon évaluation. Ce que nous faisons : la demande part dès demain !

Merci de vos conseils.

———
De evaluation_etudes

 

Y a-t-il une différence entre demander une évaluation comparative des diplômes et une demander une équivalence de diplôme ?

Dans le courrier du MICC, il m’est indiqué que la demande d’évaluation comparative  “n’est ni un diplôme, ni une équivalence de diplôme“.

 

Il n’existe pas d’équivalences de diplômes, bien que l’expression soit encore utilisée à plusieurs sauces.

 

Une équivalence implique que la formation est absolument et en tous points identique à celle offerte au Québec alors qu’une évaluation comparative signifie seulement qu’une comparaison générale entre une formation nationale et une autre, étrangère, a été effectuée.

 

Le terme “équivalence” pourrait aussi avoir des incidences juridiques alors qu’il n’y a pas une formation qui soit absolument identique à une autre enseignée à l’étranger, dans un autre pays.

 

Ce sont les raisons pourquoi, tant au Québec qu’en France, avec l’Attestation de comparabilité pour un diplôme obtenu à l’étranger, ils parlent de comparaisons d’études.

———
De [email protected]
Demande de révision envoyée ce jour. Je vous tiens informés.

Envoyé par l’application mobile Forum IC
———
De evaluation_etudes

:thumbsup:

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada