Amitiés et éloignement - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Amitiés et éloignement

Amitiés et éloignement

Amitiés et éloignement

Ecrit par: coccynel 2-12 à 10:09

Il y a quelques années je suis partie 3 ans sur Nice pour mes études (je suis du Nord) et déja la, on va dire que le tri des mes “amis” c est fait un peu tout seul !
Puis l année dernière je suis partie un an a Montréal, JE les contactais réguliérement.
Je suis rentrée depuis presqu’un an et il doit me rester 2 amis ! vous allez me dire qu il vaut mieux 2 que pas du tout et je sais que ce sont de vrais amis mais je ressent ca un peu comme de la trahison et j ai du mal a faire le “deuil” de personnes que je connaissai depuis mon enfance.
Et vous comment l’avez vous vécu ?

———————————

Ecrit par: Redflag 2-12 à 10:20

Salut,

Loin des yeux, loin du coeur, dit le proverbe. C’est vrai dans la plupart des cas. Il est difficile de garder ses amis, et qui plus est, lorsqu’on ne les revoit plus qu’une fois tous les ans ou deux ans, c’est rarement “comme avant”.
Immigrer, ou simplement avoir une grande mobilité professionnelle, c’est presque renoncer à garder tous ses amis. Pour avoir changé 5 ou 6 fois de région en France avant l’âge de 20 ans, je sais que garder ses amis est difficile, et les perdre encore plus.

———————————

Ecrit par: Toon 2-12 à 10:37

Outre l’éloignement géographique c’est aussi l’évolution personnelle de chacun qui éloigne …
Chaque personne a des envies, des attentes, des passions propre, et celles-ci évoluent constamment, mais tout le monde n’évolue pas forcément dans le même sens ni au même moment, et c’est souvent çà qui éloigne.
Il reste alors juste le noyau dur des ‘vrais’ amis, et c’est souvent que 2 ou 3 personnes.

———————————

Ecrit par: ibn.battouta 2-12 à 10:52

Bonjour,
Je connais ça pour avoir déménagé loin et définitivement deux fois dans ma vie, et la troisième est pour bientôt. Je n’ai gardé de mon premier déménagement aucun ami, 4 amis pour la vie du deuxième, et ça sera encore 4 du prochain. Je parle déjà du prochain car ça m’a appris justement à faire la distinction nette entre un Ami et un copain.
Mon sentiment est que même si on se voit pas pour plusieurs années dans certains cas, dès qu’on est ensemble ça repart comme si c’était la veille. Car dès qu’on discute : la distance, le temps et les différentes trajectoires dans la vie n’y changent pas grand chose. Comme tu dis le tri se fait tout seul ensuite, mais aussi une amitié à distance…ça se maintient facilement de nos jours : Merci le courriel, Skype, les cartes téléphoniques prépayées et autres merveilles de communication… on ne peut plus prétexter que son pigeon voyageur s’est paumé ou a chopé la grippe aviaire dans la route, et cela de part et d’autre!!!
Ca me ramène à un autre point : il faut aussi y mettre une dose d’autocritique, car naturellement on change aussi d’une part, et d’autre part on aime bien raconter ce qu’on a vu et vécu…voire on est tenté de se la péter de temps en temps…et l’autre n’est pas censé être aussi enthousiaste, surtout quand il n’a jamais été confronté au subtilités des différences culturelles. D’où la porte ouverte à tous les malentendus et à toutes les déceptions.

———————————

Ecrit par: ulysse 2-12 à 11:14

perso je fais l’effort de parler beaucoup par internet avec mes amis en France, j’y passe du temps pour pas perdre contact. Mes plus vieux amis je m’inquiète pas ils datent du lycée, et on sera toujours en contact même avec la distance. Mais c’est vrai que le risque est grand. J’ai parfois été déçu par des gens dont j’avais plus de nouvelles. et j’ai perdu des amis proches qui ont immigré il y a longtemps. Je tente de reprendre contact, mais c’est parfois difficile et on a dés fois parcouru trop de chemin dans une direction opposée pour que ca recolle. il faut croire qu’en amitié c’est comme en couple, il y a des histoires qui finissent, mais ça n’enlève pas les bons moments passés !

———————————

Ecrit par: zohra 2-12 à 12:10

perso le problème ne se pose pas car tous mes amis sont déjà loin…donc l’amitié à distance je connais depuis des années.
c’est sûr que ça fait de la peine,mais comme tu le dis,ça permet aussi de voir qui tient à toi et inversement.et puis le pendant de cette situation c’est que tu vas te faire de nouveaux amis sur place!!

allez souris rémy!! (il a trouvé une belle famille de voyageurs finalement,souviens toi )

———————————

Ecrit par: Cat_ 2-12 à 15:04

C’est vrai que l’éloignement aide pas, mais peut-être que ces mêmes personnes, avec qui on perds le contact, on ne serait pas restés amis quand même. Tout simplement que le voyage marque une coupure nette, tandis que sinon ça se fait plus insidieusement…
Non?
Remarquez, au fil des ans, c’est toujours le même noyau d’ami qu’on traîne avec nous. Des nouveaux se greffent aux anciens, mais la plupart vont et viennent.
Apparemment c’est ce qui nous fait évoluer… entre autres

———————————

Ecrit par: AugustClo 2-12 à 16:48

j’étais déjà loin de mes amis en France et en fait assez curieusement le fait d’être parti au Canada pendant plus d’un an m’a permis de me rapprocher de certains (j’avais pas internet chez moi avant et je dois avouer que MSN est génial pour garder contact!!!) mais c’est vrai que les amitiés plus fragiles n’ont pas résistées mais à vrai dire je ne pense pas qu’elles auraient de toute facon résister à l’entrée dans la vie active… et puis les amis c’est important, mais il ne faut pas non plus baser sa vie sur ses amis car si un jour la vie nous éloigne alors tout s’effondre… mes amis proches sont heureux pour moi, ils prennent régulièrement des nouvelles de mon immigration alors que même en France ils sont à plusieurs centaines de km… je suis meme invitée à un marriage en juin 2007 de 2 d’entre eux Je suis presque sure que je ne serai pas capable d’y assister, mais je me sens concernée et ces amitiés qui ont survécues, voire se sont renforcées avec la distance, ben je sais que c’est des amitiés pour la vie… et j’espère bien leur faire découvrir le Canada un de ces jours

———————————

Ecrit par: boreon 2-12 à 16:52

Bonjour, c’est sur que l’éloignement génère un tri et ce n’est pas uniquement la distance qui sépare il y a aussi l’évolution personnelle dans des diréctions différentes.Lorsque l’on bouge beaucoup, on se rend vite compte que l’on a plus de connaissances que d’amis.Mais c’est bien aussi les connaissances on passe de bons moments, on peut même se rendre de grands services et puis un jours on s’éloigne et pas uniquement vers d’autres horizons mais aussi vers d’autres personnes.

———————————

Ecrit par: marionnette1979 2-12 à 22:32

Moi aussi coté déménagement je m’y connais … une dizaine de fois en 25 ans dont plusieurs fois a l’adolescence, ce qui n’a jamais été facile

Tes VRAIS amis tu les garderas, les autres non mais c’est pas grave puisqu’on s’en fait tout le temps des copains, des potes, des amis … ca tourne !

Je suis d’accord sur le fait qu’on en garde que 2 ou 3 des vrais sur lesquels on peut compter en tout temps et qui ne nous oublie jamais

Cela dit il est vrai que depuis que je suis au Canada, j’ai des nouvelles de gens dont c’etait silence radio depuis un moment … ca curiosité de savoir ce qu’on devient surement

———————————

Ecrit par: coccynel 3-12 à 8:55

Heureusement j ai rencontrer des gens formidable a Montreal car je me sens un peu seule en France! Et j ai pas mal bougé aussi, mais j ai du mal a donner mon amitie maintenant, en quelque sorte je me protege.
J ai peur d etre decue a nouveau ! y a des jours je me dis “et puis de toutes facons il vaut mieux que tu sois seule que mal accompagnee !”
Mais finalement je ne suis pas seule : vous etes tous la !!!!

———————————

Ecrit par: touareg 4-12 à 5:22

J’ajoute aussi qu’on se fais des amis par affinité , et aussi une amitié ça s’entretiens , donc si on change de lieu ou de situation ou y a un silence radio de notre part pendant un certain moment , l’amitié cesse dans la pluspart des cas et il nous reste que les personnes avec qui on avais des liens émotionnels trés forts qui fais que dés qu’on sois ensemble meme aprés des années de séparation on se rappele tout de suite qu’on avais fais une vie en commun et qu’aucun de nous n’es étranger a l’autre malgés ce qu’on aurais pu vivre et changé depuis la dernière fois qu’on étais ensemble, et on se reparle de nos vies car chaqu’un s’interesse naturellement a l’autre et on a l’autre dans l’ame.
et puis en toute franchise l’amitié n’es pas un contrat qui nous oblige a rester ami avec nous pour toujours , chaqu’un est libre de défaire les amitiés qu’il veut avec les autres , et de créer de nouvelles si d’autres l’acceptent.

———————————

Ecrit par: ibn.battouta 5-12 à 11:26

on se reparle de nos vies car chacun s’interesse naturellement a l’autre et on a l’autre dans l’ame.

C’est ça ce qui permet de garder contact, indépendamment de la distance. Quand on n’a pas ce sentiment dans une relation, ou quand il est conditionnel ou superficiel, inutile d’espèrer que cette relation ait la vie longue.

et puis en toute franchise l’amitié n’es pas un contrat qui nous oblige a rester ami avec nous pour toujours , chaqu’un est libre de défaire les amitiés qu’il veut avec les autres , et de créer de nouvelles si d’autres l’acceptent.

…du moment qu’on est ami à partir/et jusqu’au moment où on le désire tous les deux, et sans psychodrames, la vie restera belle!!

je te rassure, même sans partir, on peut perdre des pseudo-amis. Il suffit de ne pas avoir les mêmes envies aux mêmes moments !
En revanche, ceux qui tiennent à toi garderont un contact, même plus rare, c’est vrai. Et puis l’amitié, c’est comme l’amour, ça s’entretient des deux côtés !

Tout à fait d’accord, lorsqu’une amitié ou un amour est une histoire de circonstances, entretenu par ces même circonstances, c’est pas étonnant que ça part avec le premier vent.

a force d’êre deçue maintes fois, ceci n’est pas toujours facile de “donner ton amitié” de peur de souffir de nouveau…

L’amitié comme toute relation humaine est une aventure, et donc elle contient un risque (quoique pas plus dangereux que de se balader en vélo par exemple!). La nature humaine est ce qu’elle est. Mais est ce qu’on souffrirait moins en prenant cette fois le risque de la solitude?! en terme d’affinités, pas physiquement bien sûr.

Pour revenir au sujet initial du fil, l’entretien de mes amitié tient à un petit budget consacré aux cartes téléphoniques, des RdV sur Skype, MSN… J’ai des relations qui tiennent bien toujours depuis plus de 5 ou 7 ans comme ça. On échange sur la vie, et ça permet qu’une fois on aura l’occasion de se voir, on s’organise pour des petits voyages ou grandes sorties ensemble, et ça a bien marché. Là pour l’amitié. Pour l’amour c’est plus dûr.

Vos recherches:

  • amitié eloignement distance -citation
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada