8 mois après... petite introspection perso sur ma vie - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > 8 mois après… petite introspection perso sur ma vie

8 mois après… petite introspection perso sur ma vie

8 mois après… petite introspection perso sur ma vie

PoM Ecrit le: 30/01, 23:21

C’est en relisant quelques messages rescents de certains forumistes quant à leurs aspirations ou leur désillusions que j’ai décidé d’avancer un bilan que je souhaitais dresser après une année. Pourquoi? parce que je pense que parfois il est bon de sortir de sa réserve et de prendre le caribous par les bois !
J’écris moins souvent sur ce forum parce que, embarqué dans ma nouvelle vie, on prend souvent un peu de distance avec ses amours passés même si l’on garde un oeil sur eux. Pourtant, même si j’y ai désormais une place moins affirmée, je m’efforce encore parfois de donner quelques réponses (parfois subjectives mais qui ne l’est pas?! ) à des personnes chez qui je retrouve les même interrogations que j’ai eu, fut un temps pas si lointain. Je pense que si l’on cherchait un point commun à tous ici, c’est avant tout un rêve. A chacun une forme différente mais l’objectif reste le même: le Québec. Cela aura créé des amitiés comme en France ou au Maroc par exemple mais aussi des dissentions parce que l’on ne réunit pas des gens de tous horizons et de toutes les sensibilités sans qu’il y ait des heurts. Et moi dans tout ça? j’y viens mais je tenais à ce préambule pour expliquer une chose essentielle et qu’il vous faut tous comprendre: quoi que l’on fasse et quoi que l’on dise, nos rêves ont une façon propre d’exister et il est donc bien difficile parfois de trouver UNE vision commune à tous et toutes.
Maintenant que j’ai donné ces quelques précisions, voilà mon expérience personnelle de l’immigration. Je vais tâcher d’y être le plus objectif possible sans pour autant avoir aucune certitude d’y parvenir.
Je pense que la première chose à évoquer, c’est le pourquoi. Pourquoi avoir décidé un jour de tout remettre en cause pour partir pour un autre pays qui n’en est pas un encore. Je me suis souvent posé la question sans avoir trouvé de réelle réponse. Je pense que c’est avant tout une question de ressentis, d’espoirs et ce petit quelque chose qui vous pousse parfois sans trop savoir pourquoi.
Parce que, même si parfois je semble montrer l’opposé, je suis quelqu’un qui aime prendre la mesure de ses futurs choix, je suis venu plusieurs fois au Québec. J’ose prétendre que l’on peut retirer beaucoup de ces voyages initiatiques et ce sera là mon premier conseil aux futurs immigrants. En fait, la nuance se place surtout sur la manière dont on considère ces ou ce voyage. Je suis toujours parti ici avec la volonté de m’approcher le plus possible de la vie québécoise de tous les jours. Je me suis intéressé à tous les domaines présents et futurs d’une vie au Québec: banque, loyer, travail, retraite, protection sociale, etc. Il va de soi que j’ai aussi visité mon futur pays d’adoption pour percevoir aussi sa géographie et son histoire mais cela n’a jamais été le but unique de mes voyages. Je me suis intéressé à sa politique, ses faits divers, sa météo et autres petites choses qui vous emplissent le quotidien. Pour cela, le net fut un outil indispensable car il m’a permis de converser avec des québécois ou encore d’aller sur des sites locaux. Et c’est ainsi, après une longue réflexion teintée de mes espoirs, que j’ai décidé de m’embarquer dans la grande aventure de l’immigration.
On se sent parfois seul car hormis les gens qui le vivent, il est bien difficile de faire comprendre pleinement à son entourage le pourquoi de ce choix. On doit donc lutter à la fois contre ses propres peurs et la perplexité de certains. On doit aussi accepter le fait que partir c’est renoncer à certaines choses pour en trouver de nouvelles. On s’éloigne de sa famille, ses amis, ses repères, tout ce que l’on connait depuis que l’on est enfant et c’est là selon moi la difficulté majeure à surmonter. Je ne pense pas que l’on en prenne réellement conscience tant que le fait n’est pas établi. Il faut donc accepter de partir avec ce risque latent: et si je me trompais…
Une fois sur place? Et bien, je dois ici rendre hommage à mes amis québécois qui furent et sont encore d’une aide précieuse dans toutes mes démarches. Grâce à leur aide inconditionnelle, j’ai pu avancer très vite sur le chemin de l’intégration et je les en remercie de tout coeur. J’ai eu la chance et j’ose le dire le mérite d’avoir préparer d’avance mon immigration. J’ai ainsi pu travailler très vite (4 jours) et régler rapidement les démarches administratives essentielles: banque, tel et autres papiers indispensables. Mon été fut une longue course pour asseoir un long projet qui prenait forme et qui me prit beaucoup d’énergie mais pour finalement me permettre de rapidement me poser au québec.
J’ai commencé à souffler vers la fin septembre et c’est là que viendra mon second conseil. Il ne s’agit pas de rester sur ces petites victoires mais, au contraire de rebondir pour pousser plus avant tant qu’on s’en sent la force et la volonté alors que tout reste encore une nouveauté. Dans cette optique, j’ai pris le risque de changer de travail pour un peu plus d’incertitudes mais d’avantages d’avantages justement ! Me voilà reparti dans les peurs et les angoisses mais plus le temps passant, je les vois à nouveau s’estomper et répondre peu à peu à mes espérances de futurs immigrants. Bref, je résumerais ce passage par ceci: j’ai accepté d’en baver pour arriver à ce que je souhaitais sans pour autant me perdre dans les chimères d’une vie idyllique.
Me voici donc m’attelant désormais à la seconde partie de mon rêve d’immigrant qui se résume en une phrase: trouver un équilibre dans ma vie personnelle. Je ne rentrerais pas ici dans le détail mais je dirais simplement que des fois la vie vous réserve quelques surprises de taille et qu’en fait, il suffit souvent de simplement rester ouvert à tout, même les perspectives les moins attendues. Sur ce point, je suis totalement comblé car franchement, je ne m’y attendais absolument pas! loll Quelque part, j’en suis d’autant plus heureux car cela sort de ma volonté de tout programmer ou anticiper et ne rend que mon intégration ici des plus délicieuses.
Arrive le temps désormais, ô lecteur acharné car resté jusqu’au bout de ce message, de dresser le bilan de ces quelques mois passés ici.
La question essentielle, du moins je pense, c’est: et si c’était à refaire?
Et bien, je pense que je le referais sans l’ombre d’un doûte. Parce qu’ici, j’ai trouvé mon équilibre loin de toutes les considérations qui m’agacent parfois ici ( sur ce forum) et qui me font penser que certains ne prennent pas leur projet par le bon bout. Je n’ai pas quitté la France parce que je considérais le Québec comme meilleur en tout, j’ai quitté la France parce que je me sentais plus proche de ce que j’ai enfin pu vivre ici au travers de la société québécoise. Je n’en omet pas mon sens critique, au contraire. Je sais encore discuter certaines choses ici, ne serait-ce que parce que j’aime ce pays et son peuple et que j’aspire à qu’il évolue dans le bon sens. Il m’aura aussi fallu le Québec pour me rendre compte à quel point j,aimais mon pays d’origine et que les critiques faciles et ingrates m’irritaient au plus haut point. Il m’aura enfin fallu le Québec pour me rendre compte à quel point ma famille m’aime et que je l’en aime d’autant plus de m’avoir laissé partir sans un reproche.
Pour conclure le plus long post que j’ai jamais écrit en trois années de fréquentation de ce forum (dont deux comme membre actif), je dirais simplement ceci:
Je suis un français québécois ou un québécois français, je ne sais pas encore mais je sais une chose: c’est ici qu’est ma vie désormais.
ps: à épervier, marie et une personne chère à mon coeur. A vous trois, un gros merci d’être dans ma vie.

PoM

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

    Laisser un commentaire

    Haut

    Bienvenue au Canada