Choisir un opérateur mobile au Québec : 4 choses à savoir pour éviter de se plier en deux

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? » : cette expression semble avoir été inventée pour illustrer l’expérience de tout nouvel arrivant au Québec qui cherche à trouver un opérateur mobile. 

Heureusement, certains sortent du lot et nous proposent une expérience simple et fluide, bien loin des « douze travaux d’Astérix » habituels. C’est notamment le cas de Fizz. Vous n’y croyez pas ? La preuve en 4 points.

1. On s’abonne en ligne en quelques minutes

Finie, l’attente en boutique, en sueur dans votre manteau d’hiver, pour vous faire dire que votre mobile n’est pas compatible avec le forfait que vous vouliez, que sans justificatif de domicile ni document bancaire canadiens on ne peut rien pour vous et autres sources de frustration terrible. Une chose bien appréciée des abonnés Fizz, c’est que tout se fait en ligne. Trouvez-vous du Wifi, créez votre forfait sur mesure directement sur le site de Fizz et comptez deux jours pour recevoir votre carte SIM chez vous. C’est même possible en quatre heures pour les plus pressés d’entre vous. 

Seules conditions : 

  • Avoir un téléphone mobile 
  • Avoir une carte de crédit (Visa ou Mastercard, prépayée ou canadienne)
  • Avoir une adresse, même temporaire, où vous faire livrer votre carte SIM. 

Plutôt simple, non ? 

2. On décide ce que l’on met dans son forfait 

Consommer intelligemment, c’est important, et ça l’est d’autant plus quand on a de nombreuses autres dépenses à prioriser en arrivant dans un nouveau pays.  

L’un des points forts de Fizz est la personnalisation de ses forfaits. Au moment de votre abonnement, vous verrez des petits curseurs apparaître sous les différentes options proposées : besoin de SMS mais de peu de données ? Besoin de pouvoir appeler le monde entier, à toute heure ? Besoin d’une couverture pour le Québec seulement ? C’est vous qui décidez ! Le prix se modifie en bas de la page automatiquement afin de vous aider à garder la tête froide. 

Autre avantage : vous pouvez modifier vos choix tous les mois. Vous avez le droit de changer d’avis. Vous avez aussi le droit de ne jamais rien modifier. Vous êtes LIBRES.  

3. On maîtrise ses dépenses

Mettons-nous d’accord tout de suite : les forfaits mobiles tout compris à 1 dollar n’existent pas ici. Mais ce n’est pas non plus une raison pour dilapider votre fortune. 

D’une part, il y a bel et bien des abonnements à prix raisonnables sur le marché, qui vous permettent de bénéficier d’un réseau performant qui ne vous lâchera pas une fois passé le pont Jacques Cartier. C’est notamment le cas de Fizz qui affiche des tarifs débutant à une vingtaine de dollars (incluant données, SMS et appels illimités) avec un réseau LTE de haute qualité ultra-rapide. 

D’autre part, le montant de votre facture Fizz est prélevé en début de mois. C’est simple : vous ne pouvez pas dépasser votre forfait. Vous pouvez toutefois vous ajuster pour le mois suivant en vous rendant dans votre espace client et en modifiant votre abonnement. Si vous avez besoin de plus dans le mois en cours, vous pouvez ajouter ce dont vous avez besoin, qu’il s’agisse de données, de SMS ou de minutes pour appeler, en utilisant la fonction « Ajout ». Vous pouvez aussi choisir de payer selon votre utilisation excédentaire en plaçant quelques dollars dans votre portefeuille Fizz. Si, au contraire, vous n’avez pas utilisé l’intégralité de vos données, elles seront automatiquement transférées pour le mois suivant, à moins que vous décidiez de les offrir à un membre de la communauté Fizz (bonus karma assuré). 

C’est tout de même trop cher pour vous et vous voulez jeter votre téléphone aux ordures ? Résiliez votre abonnement quand ça vous chante, en ligne toujours : les abonnements Fizz sont sans engagement ni pénalité de départ. 

4. On gagne à être fidèle

Si les forfaits Fizz sont sans engagement, ils ont aussi le mérite de récompenser leurs fidèles abonnés : chaque mois, il est ainsi possible de gagner des rabais sur sa facture, ou encore quelques données supplémentaires. Si vous êtes généreux à votre tour en offrant vos données à la communauté Fizz ou en invitant vos amis à s’abonner, vous grimperez dans l’échelle de récompenses et constaterez rapidement que vos gestes ne sont pas vains. 

Vous l’aurez compris, choisir son opérateur mobile n’a pas à être un casse-tête : réservez votre énergie pour les choses qui en valent la peine comme  l’installation dans votre nouveau chez-vous ou la rencontre de nouveaux amis !

  • Ca fait 15 ans que je suis ici et mon employeur est un des trois grands opérateurs … au final même avec mon rabais employé je suis retourné chez Free (30$ avec la conversion) pour appels illimités messages illimités 25go de data au Canada (100 en France) et j’ai conservé mon numéro canadien que j’ai depuis 15 ans et je l’ai mis sur Fongo (gratuit)
    Le tout fonctionne très bien sur réseau rivers.

  • Le mieux en ce moment c’est Public Mobile. Leur programme de référence est excellent. Grâce aux références et au paiement automatique, je suis déjà à 5$ de rabais par mois! Et à chaque année, 1$ est déduit de la facture.
    Public mobile est sans engagement. Il vous suffit juste d’avoir votre cellulaire.
    Si ça vous intéresse, utilisez mon code de référence LYRZVY et vous aurez un rabais de 10$ sur votre facture.

  • Pour les français qui arrivent au Canada, sachez que certains opérateurs français (comme Free par ex), proposent déjà des forfaits incluant les appels du Canada vers les numéros fixes et mobiles du Canada, et de la France, en illimité, pour à peine 20 EUR. Pour notre part, nous n’avons donc pas changé notre forfait et vivons avec depuis 1 an au Québec. Et pour avoir un numéro de téléphone canadien, s’inscrire gratuitement sur OnOff !

  • L’article commence par : »Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?  » et vous propose d’opter pour une solution périlleuse, tout en ligne pour économiser quelques dollars, auprès d’un nouvel opérateur qui n’a pas encore réellement fait ses preuves icitte.

    Pour ma part je vous conseillerais plutôt d’aller négocier un forfait chez FIDO, KOODO ou Virgin. J’insiste sur le mot négocier, car tout se négocie.

    bien à vous,

  • Haut
    >