Chocolatier-pâtissier français témoigne de son Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Chocolatier-pâtissier français témoigne de son Québec

Chocolatier-pâtissier français témoigne de son Québec

De immigrer.com

LE QUÉBÉCOIS, CE FIN GOURMET DES BOULANGERIES

C’est bien connu, les Français sont gourmands et gourmets. Ils apprécient les bonnes viennoiseries, les macarons et le pain frais. Mais l’intérêt des Québécois pour la pâtisserie ne cesse de se développer. À leur tour, ils deviennent plus gourmands… et fins gourmets.

En 2007, Peggy et Vincent Raffin quittent La Rochelle, dans l’ouest de la France, pour s’installer au Québec avec une petite idée en tête: ouvrir une chocolaterie-pâtisserie. Mais on ne s’établit pas comme ça dans un nouveau pays à la culture et aux habitudes gastronomiques différentes…

«On a travaillé en tant qu’employés pendant un an pour saisir un peu mieux le marché, explique Peggy Raffin. Par exemple, les Québécois mangent beaucoup plus de gâteaux que les Français: pour un anniversaire ou une fête, ils vont acheter un gâteau. En France, les gens le feront plutôt eux-mêmes.»

En 2008, ils ouvrent leur propre établissement à Laval et s’adaptent aux habitudes des «gens d’ici». Selon le couple, les Québécois sont de grands adeptes de gâteaux au chocolat, réservent les viennoiseries pour les fins de semaine et considèrent la baguette comme un produit de luxe.

«Alors qu’un Français achètera sa baguette tous les jours, le Québécois, lui, viendra une fois par semaine à la boulangerie et congèlera son pain», précise Peggy, encore un peu étonnée par cette coutume.

Le couple a en tout cas réussi son pari puisque leur chocolaterie-pâtisserie existe maintenant depuis huit ans. Il faut dire qu’être français quand on ouvre une pâtisserie est souvent gage de qualité. Les Raffin partaient avec un petit avantage. «Souvent on nous dit « Ah, vous êtes français, vous savez faire de bons croissants! ». Mais il fallait tout de même montrer ce qu’on valait», se souvient Peggy.

Aujourd’hui, à choisir entre le client français et le client québécois, la copropriétaire n’hésite pas. «Les Français sont chiants. Ils sont très méfiants, poseront plein de questions sur les produits en essayant de piéger le commerçant. Les Québécois font moins de manières», lance-t-elle.

source: https://voir.ca/voir-la-vie/2016/10/21/le-quebecois-ce-fin-gourmet-des-boulangeries/




De jo19963

Comme toujours, ça généralise beaucoup dans les comparaisons entre français et québécois.

Je ne connais personne qui congèle son pain… et on a l’habitude de faire des gâteaux d’anniversaire..


De Automne

Citation

Les Français sont chiants

:lol: Dit par des français c’est toléré mais si c’est un Québécois qui avait dit ça..:fou4:

pour les gâteaux, oui, j’en connais plusieurs qui font leur gâteaux comme j’en connais plusieurs qui le font faire

pour le pain, une baguette fraîche je la congèle jamais. Au IGA parfois je prend les baguettes qui sont déjà congelé(il faut demander au rayon boulangerie, leurs baguettes sont tous congelés avant qu’ils les fassent cuire) pour les garder au congélateur chez moi et quand j’en ai besoin, reste plus qu’à la faire cuire 6 minutes.


De juetben

Il y a 2 heures, Automne a dit :

:lol: Dit par des français c’est toléré mais si c’est un Québécois qui avait dit ça..:fou4:

pour les gâteaux, oui, j’en connais plusieurs qui font leur gâteaux comme j’en connais plusieurs qui le font faire

Ben c’est pas plus toléré mais il est de bon goût de toujours dire que ses compatriotes sont chiants ou cons ou plein d’autres subtilités… mais cela ne concerne jamais celui qui le dit car ce derniers est toujours si différent des autres français qu’il croise !

Pour le pain congelé ben ma mère en france congèle son pain pour justement ne pas aller tous les jours à la boulangerie… mais comme le boulanger de cet article doit connaître tous les français comme tous les québécois lui n’étant pas chiant doit savoir de quoi il parle…


De Demina47

Il y a 8 heures, immigrer.com a dit :

En 2008, ils ouvrent leur propre établissement à Laval et s’adaptent aux habitudes des «gens d’ici». Selon le couple, les Québécois sont de grands adeptes de gâteaux au chocolat, réservent les viennoiseries pour les fins de semaine et considèrent la baguette comme un produit de luxe.

«Alors qu’un Français achètera sa baguette tous les jours, le Québécois, lui, viendra une fois par semaine à la boulangerie et congèlera son pain», précise Peggy, encore un peu étonnée par cette coutume.


Ça dépend aussi où est installée la boulangerie… Laval, c’est assez populaire. Alors qu’à Outremont par exemple, ça tourne, ça rentre et ça sort en continu. Et pas que par des français…

C’est vrai que pour le français, le pain est un aliment du quotidien alors que peut-être par pour le canadien qui consommera du pain de mie.


De Demina47

juetben : ça dépend aussi si on a une boulangerie juste à côté ou pas. A la campagne, dépenser de l’essence juste pour aller chercher une baguette à 5 km, bof. Mais sinon, du pain congelé, c’est quand même beurk


De Hei

il y a une heure, juetben a dit :

Ben c’est pas plus toléré mais il est de bon goût de toujours dire que ses compatriotes sont chiants ou cons ou plein d’autres subtilités… mais cela ne concerne jamais celui qui le dit car ce derniers est toujours si différent des autres français qu’il croise !

Pour le pain congelé ben ma mère en france congèle son pain pour justement ne pas aller tous les jours à la boulangerie… mais comme le boulanger de cet article doit connaître tous les français comme tous les québécois lui n’étant pas chiant doit savoir de quoi il parle…

Mon prefere c’est le pain du Costco et comme on y va 1 à 2 fois par mois ben je le congèle.


De Hei

Il y a 1 heure, Demina47 a dit :

juetben : ça dépend aussi si on a une boulangerie juste à côté ou pas. A la campagne, dépenser de l’essence juste pour aller chercher une baguette à 5 km, bof. Mais sinon, du pain congelé, c’est quand même beurk

Tu le sors du congelo et tu le passes 10mn au four tu ne vois pas la différence.


De juetben

Il y a 1 heure, Demina47 a dit :

juetben : ça dépend aussi si on a une boulangerie juste à côté ou pas. A la campagne, dépenser de l’essence juste pour aller chercher une baguette à 5 km, bof. Mais sinon, du pain congelé, c’est quand même beurk

Ben non elle habite en ville à 5 min de la boulangerie… Quand ton pain est tranché si c’est du pain de campagne il y a pas grande différence…

Faut arrêter de croire que les français sont des fins gastronomes et ici des ignares qui se contentent de burgers à longueur d’année.


De Demina47

Des burgers, non, mais je vois bien que les canadiens ne cuisinent pas vraiment au boulot (ou alors exceptions). Souvent c’est salades ou trucs juste cuits à l’eau.

Euh excuse moi, si tu vas au supermarché ici, tu vois bien que le pain national c’est du pain de mie…

il y a 30 minutes, Hei a dit :

Tu le sors du congelo et tu le passes 10mn au four tu ne vois pas la différence.

Ça c’est ton avis.

De toute façon je n’achète pas de baguettes ici, je n’ai pas encore trouvé d’endroit où je les trouve correctes. Je fais moi-même mon pain.


De trefle

Il y a 10 heures, Hei a dit :

Mon prefere c’est le pain du Costco et comme on y va 1 à 2 fois par mois ben je le congèle.

Beaucoup l’ignorent mais on peut acheter, chez Costco, un boîte de 20 pain/baguettes pour pour 23,99 $ et je les congèle (j’ai un congélo vertical). C’est très pratique, un petit tour au four et voilà un bon pain excellent. Juste à se présenter au rayon boulangerie/gâteaux et demander.


Vos recherches:

  • demande visa de travail comme un boulanger patissier canada
  • jaimerai dans mon domaine de boulanger
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada