Bilan après 10 ans au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Bonjour à tous 

Donc voilà cela fait 10 ans que je suis installé au Québec dans la magnifique région du Saguenay-Lac Saint-Jean et j’en profite pour faire un petit bilan de parcours et de des points positifs et négatifs.

Je suis arrivé en 2012 en tant que boulanger dans le village de Saint-Gédéon au Lac-Saint-Jean dans un petit commerce de boulangerie et fromagerie ou j’y ai travaillé pendant 5 ans. A la suite de cela je souhaitais évoluer et relever de nouveau défi. Il faut savoir que dans cette région il y a un large choix de domaine économique assez payant: la foresterie et la papeterie (usine à Papier Produit forestier Résolu), grand moulin à bois Arbec, etc.. Il y a les alumineries et la transformation de l’aluminium avec les complexes Rio Tinto (Aluminium canada ALCAN et Fer et Titane), les carrières de granite rare avec le groupe Polycor, les sites miniers éloignés et non avec les mines Niobec et etc…  Il faut savoir que dans ces domaines et compagnies les salaires et avantages sont très élevés cela peut varier de 28$ à 47$/heure pour être simple opérateur. Après le pain, j’ai choisi le granite et je me plais beaucoup dans ce domaine. 

Je vais maintenant vous parler des points positifs et négatifs que j’ai observé depuis toutes mes années et je tiens à dire que c’est mon ressenti personnel et je fais aucune comparaison avec la France.

POSITIF :

– L’un de mes points favoris quand on parle du Canada, il y a beaucoup de grands espaces et bien au SLSJ (Saguenay Lac Saint Jean) on le ressent bien: beaucoup de lacs, de forêts, de terrains , etc… Le côté nature est sublime de grande étendue de vert et de bleu. De plus, il y a beaucoup de terrains à vendre ou à louer en forêt pour faire plein d’activités et surtout passer des week-end paisibles :)

-Le prix des maisons et des logements est raisonnable et même les moins chers qu’il y a. Par exemple, je vis dans un 6 1/2 avec certes un peu de rénovation a faire mais je le loue 490$ par moi.  Si votre logement est pas trop près de l’Université cela varie entre 480$ et 560$ pour un 4 et demi (4 1/2). Et pour les maisons avec la hausse de l’immobilier si vous acheté pas avec vue sur le lac saint-jean ou au bord d’un lac, le prix varie entre 180 000$ à 280 000$ pour des maisons qui ont du bon sens.

– Comme mentionné plus haut il y a une économie très forte dans certains domaines ce qui ouvre beaucoup de portes pour évoluer professionnellement.  Il y a une forte pénurie de main d’oeuvre ce qui peut permettre de s’avantager et d’essayer de nouveaux domaines.

-Les activités sont bien adaptées à chaque saison avec un grand choix, des festivals traditionnels dans tous les village l’été, des activités dans la nature, dans l’eau, les airs, des festivals de glace et villages de cabane sur les lacs l’hiver, les cabanes à sucre au printemps et les ouvertures de saisons de pêche, des magnifiques couleurs à l’automne, beaucoup de sentiers de randonnées, de chemins pour véhicules de loisirs forestiers. Même si on est en région dite éloignée, la ville de Saguenay offre tous les services et les villes du lac comme Alma, Roberval et Dolbeau-Mistassini aussi. 

-La perspective scolaire est très développée avec 4 Cegep, plusieurs écoles professionnelles et une université (UQAC) il y a un grand choix de programme pour venir étudier en région. Des programmes en biologie, santé et soin infirmière, Génie civil, Pilote avion, Technique policière et protection de la faune, etc …

-Si vous êtes amateurs de bière artisanale et de produits régionaux alors le SLSJ  est fait pour vous : beaucoup de microbrasseries, de fromagerie, élevage, zone agricole et artisans en tout genre nous font sortir de la griffe industrielle et permet de faire découvrir des savoir-faire et des recettes différentes de l’artisanat européen.

En 10 ans je me suis adapté à la région et appris à connaitre la population locale, je pense avoir fait un bon choix plutôt que de choisir la grande ville. Certes je ne vous cacherais pas qu’en région éloignée il faut être véhiculé car il y a très peu de transport en commun, voir pas du tout, ni autobus, ni train, pas le choix d’avoir une voiture au minimum. 

Mais dans tous ça il y a aussi des points négatifs que j’ai relevé mais cela ne ma pas empêché de m’y installer.

NÉGATIF :

– La bouffe : on ne se le cachera pas, il y a beau avoir des spécialités locales, au niveau des restaurants que ce soit des « cabanes à patates », des chaînes de restaurants ou des restos indépendants. Attendez vous a avoir la même carte entre les mains, les menus sont pareils d’une place à l’autre et y a pas un large choix c’est du poulet frit, de la Poutine, des hamburger et hot-dog. 

-L’hiver y est très rude, beaucoup plus qu’à Montréal, avec le lac il y a des grands vents, de l’humidité et est très long (de Novembre à début mai). Le premier c’est le baptême après ça va bien. Je sais que ça reste le Québec et que l’hiver fait partie de la vie ici mais au Lac je peux vous garantir qu’il est plus coriace. Le truc c’est de bien s’occuper autant en intérieur que en extérieur et vous le senter moins. il suffit d’une bonne tempête et le parc des Laurentides ferme ce qui vous coupe la route de Québec. Des fois avec les routes fermées et ben oubliez le travail quand c’est pas praticable.

-L’omniprésense de la drogue. Même si on sait qu’il y en as de partout cela reste très surprenant répandu au SLSJ. Beaucoup commencent malheureusement très jeunes et ça se retrouve souvent dans les sujet de conversation comme une banalité. Un couple de Français récemment installé ont été aussi surpris de cette facilité. Disons que quand on est pas habitué ça surprend.

-Méfiez vous lors d’achat de maisons assez anciennes, beaucoup sont isolées avec du brin de scie. Cette particularité se retrouve souvent en région éloignée, ça fait très vite monter les assurances et le risque d’incendie surtout l’hiver. Quand on vient d’ailleurs on le sait pas forcément et c’est important de regarder.

-Si vous prévoyez de faire ou si vous avez des enfants, les garderies sont très rares et souvent pleines. il y a énormément de famille sans garderie ce qui complique vite la vie des parents et ce problème bien que répandu au Québec est assez critique au SLSJ.

-La difficulté à obtenir un médecin de famille. En 10 ans je n’ai même pas encore obtenu un médecin de famille attitré. Pas le choix d’aller en clinique si il y a quelque chose. La pénurie se fait très ressentir de ce côté là.

Voila ma petite analyse après plusieurs années. Je n’ai pas tout abordé mais je voulais vous montrer un peu comment sont les régions du Québec et faire changement de Montréal. Merci de m’avoir lu, hésiter pas à commenter ou pour des questions. Et bonne chance à tous ceux qui se lancent dans l’aventure de l’expatriation.

Message de AnoobisQc sur le forum de discussions d’immigrer.com

Crédit photo: Josée Lapointe, Petit-Saguenay, près du Fjord

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
  • Bonjour je suis Monsieur favier Éric. Je suis passé vite fait à Chicoutimi. Je suis bouché et je voudrais savoir si c’était possible d’ouvrir une boucherie traditionnelle comme en France. Apporter un savoir-faire français. Merci de votre réponse cordialement

  • Bonjour, j’ai un peu fait la comparaison avec notre actuelle pays, l’éducation très serré, la santé quasi inexistante, le climat, l’immobilier, donc le problème sont le même sauf l’emploi qui est très important. Je pense qu’il faut un peu plus de description de la vie familiale pour en juger, personnellement c’est tentons. Merci pour votre message.

  • Bonjour, j’ai plus de 6 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la manutention, ouvrier, gestion d’entrepôt. J’aimerais obtenir un emploi au Québec même en zone éloignée.

  • Merci pour ton texte intéressant.
    Mais il faut aussi penser a ceux qui nous lisent et pensent venir, donc :
    Pour ma part ça fait 14 ans que je suis sur la rive sud de Montréal.
    J’ai une belle maison, un très bon job a mon compte, une belle vie, tout va bien quoi.
    Mais premièrement je ne suis plus capable de supporter cet hiver donc quand je te lis, je capote comme on dit.
    J’ai aussi énormément de mal avec cet hypocrisie américaine ou québécoise appelez ça comme vous voulez.
    Au début c’était super sécuritaire mais plus autant aujourd’hui.
    C’est un très beau pays et très grand aussi, tu peux aller aux us facilement et dans les grands espaces aussi mais tu n’es pas seuls donc, sur la route arme toi de patience.
    Mon fils de 19 ans a l’air heureux mais il me dit que dès que ces études son terminées, il quitte le QC car ici le climat n’est pas agréable et il pense a la Californie bien sûr.
    Donc voila, si c’était à refaire, je ne suis pas persuadé que je choisirais le QC surtout quand je vois des amis qui ont quitté la France pour l’Amérique Centrale et ils ont aussi une très belle vie mais avec un climat plus favorable:-)

    • Salut Dominique, d’accord avec toi surtout sur l’hypocrisie québécoise / nord américaine ; ici c’est tellement du chacun pour soi, qu’il est impossible de se faire des amis (pas des « connaissances » ou amitiés superficielles dirais-je) ; on se sent seuls ; je crois que ce comportement est encore pire qu’aux US.

  • Bilan intéressant

    Attention aux nuances entre le Lac et Saguenay.

    Ici (Saguenay) les maisons ont vraiment flambées en 2 ans et genre une maison au bord du lac Kénogami c’est 300 000 minimum…
    En ville beaucoup de maison avec un minimum de terrain début à des prix autour de 220 000$

    Pour la drogue je partage *1000 et on parle bien de drogues dures pas du pot qui est légal ici ;-(

  • Bonjour, moi j’ai passé 17 ans à Montréal dont 5ans sur la rive sud. Je n’ai vécu que du négatif au Québec. Je suis revenu en France en août 2021, c’était mieux pour moi.

  • Merci pour toutes ces informations, moi je dois m’installer sur le secteur d’Alma dans 4 mois pour suivre une formation de soins infirmiers.j’ai apprécié le survol de la situation, merci pour tout

  • Bien en accord avec vous. Suis installée au Québec depuis 7 ans et je m’y sens bien. Comme partout y’a du positif et du négatif !!!

  • Très intéressants vos remarques. Il vaut mieux être en très bonne santé pour se rendre au Québec. Ce problème de médecin de famille devient récurent en Belgique. Ce qui est en cause c’est le clausus numerus installé il y a 10 ans et dont les effets se font ressentir aujourd’hui. Un mois minimum pour avoir rendez-vous avec un spécialiste et beaucoup de ceux-ci ne prennent plus de nouveaux patients.

  • Bonjour, très intéressant et je connais cette région pour y avoir été plusieurs fois. Ce qui m’inquiète le plus c’est la drogue. Vous parlez de drogues dures ou bien du pot ?

    Bonne journée

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2022 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >