BIKER ou RACER? Bonjour les… - Immigrer.com
jeudi , 13 juin 2024
Accueil Blogs BIKER ou RACER? Bonjour les…
Blogs

BIKER ou RACER? Bonjour les…

0
0
(0)

BIKER ou RACER?

Bonjour les z’amis,

Mea culpa si les nombreux ulcères et les séances de psy causés par le début de ma dernière chronique ont involontairement engorgé le réseau de la santé déjà trop souvent saturé!
Pour ceux qui prennent tout au pied de la lettre, qui souffrent de persécution chronique et maladive ou bien qui vivent frustrés grave, sachez que je suis un brin provocateur, que j’adore manier l’humour de façon acrobatique et que rien ne limite mes pensées!

Merci à tous ceux qui m’ont envoyé un petit mot et qui pensent aussi que les immigrants ne sont pas tous des enfants que l’on doit éduquer à grand coup de rhétorique mais surtout qui ont compris que partir sur une sheer un 1er avril ouvrait grand les portes du ridicule, ahahah ?
Je me suis aperçu que le fanatisme était encore légion, c’est pourquoi je vais abonder dans le même sens en vous parlant aujourd’hui d’une chose dont je suis fanatique et que je vis à l’extrême: la moto.

Un conseil: maintenant que le printemps est là, lâchez un peu le clavier, sortez pour respirer l’air pur encore frais et RDV sur les routes du Qc pour 6 mois de pur bonheur.
Quel plaisir au Qc de pouvoir encore skier fin mars puis la semaine suivante de rouler en bike sur les bords du St-Laurent à peine sorti des glaces ou bien dans la campagne encore recouverte de blanc.

Quelques chiffres tout d’abord:
– 30% des ventes canadiennes de motos sont effectuées au Québec alors que seulement 24% de la population motocycliste y vit.
– Environ 120000 motos sont immatriculées au Qc.
– En 2003, il s’est vendu presque 20000 motos neuves au Québec, un niveau qui a plus que doublé au cours des 10 dernières années.
– Un peu moins de 8000 nouveaux permis moto ont été émis l’année dernière.

Une chose importante à savoir et se rappeler: une fois arrivé au Qc, vous ne serez plus un motard mais un motocycliste, le terme motard désignant les gangs criminalisés genre Hell’s Angels.
Vous pourrez par contre vous vanter auprès de vos chums restés en France ou ailleurs, de faire du bécyk à gaz, c’est-à-dire d’avoir un bike. Si vous ne voulez pas passer pour un teton, il vous faudra aussi apprendre quelques mots très usuels et obligatoires concernant la description et l’utilisation de votre deux roues, comme feering, clutch, mag, swing arm, spocket, flasher, brake, bearing, steering damper, full face, …………………….etc, le principal étant d’avoir du fun en gang lors d’une bonne ride.

Parlons motos maintenant, bien sur les Harley et leurs copies japonaises de toutes sortes sont les plus nombreuses, on trouve aussi pas mal de touring (classiques ou sport genre BMW, goldwing, FJR, ST…………….), viennent ensuite les racing (R1, R6, GSX-R, ZX10, CBR, …………….) et sport touring (GSX-F, ZZR, VFR, …………….).

Ces 4 catégories représentent pas loin de 100% du parc motos au Qc. Contrairement à l’Europe où ils sont vendus en très très grand nombre, on ne trouve pratiquement pas de roadsters (Z, ZRX, Bandit, Fazer, Hornet, ………….) et de trails (DR, XR, KLR, …………), appelés ici, double usage. Concernant ce type de motos, il y a bien un championnat de super motard mais malheureusement, cela a beaucoup de mal à décoller et je n’en ai encore jamais vu sur les routes.
Le motocross est plus ou moins développé (dans les régions surtout) mais ne tire pas autant qu’en Europe ou aux USA malgré de très bons québécois sur la scène internationale (Marco Dubé ou Jean-Sébastien Roy). Pour ceux qui seraient intéressés de voir du motocross indoor, un arénacross est organisé au Colisée Pepsi de Qc le 28 mai et bien sur, l’incontournable show (motocross Valvoline) de Mtl en septembre. L’enduro, appelé ici enduro-cross, et le trial sont quasi inexistants bien que quelques courses soient organisées sporadiquement et qu’il existe une association pour chacune de ces catégories: FMSQ (fédération des motocyclistes de sentier du Qc) et ATAQ (association des trialistes amateurs du Qc).

Oui c’est vrai que les modèles proposés au canada sont moins nombreux qu’en Europe ainsi que certaines marques non importées (ou très partiellement) pour l’instant.
Par contre, les VTT (véhicules tous terrain ou quad ) sont en très grand nombre et roulent toute l’année. Pour info, les ventes de 29000 unités vendues en 1993 sont passées à 94000 en 2003. Les immatriculations de VTT ont atteint le niveau record de 258000 en 2002 (dernière année pour laquelle ces chiffres sont disponibles) par rapport au nombre de 116000 qu’elles étaient en 1992.
Une chose qui commence à marcher fort depuis cette année: les motos pochette ou pocket bike. Pour une modique somme, il est possible d’avoir du gros fun entre chums chez Moto Rive Sud ou chez Lavertu Extrême, à Qc bien sur et avec votre moto! Et il y a même un championnat.
Avant toute chose, parlons permis. Depuis 2001, il est maintenant obligatoire de suivre un cours moto pour pouvoir s’inscrire aux examens théoriques et pratiques. Le permis moto français ou autre n’étant pas reconnu au Qc, vous devrez donc repasser celui-ci mais d’après ce que je sais, pas de cours obligatoire et de temporaire dans ce cas là. Vous renseigner à la SAAQ, vous permettra de tout connaître dans les moindres détails. Pour ceux donc qui voudraient le passer, il existe 4 catégories de permis en fonction de la cylindrée choisie: 6A => toute cylindrée, 6B => 400cm? et moins, 6C => 125cm? et moins et pour finir 6D => cyclomoteur (théorie seulement). Avant d’avoir votre permis moto, vous serez titulaire d’un permis d’apprenti conducteur vous obligeant de rouler pendant 7 mois avec un accompagnateur et sans passager puis l’examen final sur la route vous donnera un permis moto.

Une chose que j’ai remarquée, c’est le nombre sans arrêt croissant de femmes qui passent leur permis moto au Qc et j’en suis très heureux. Je sais que cela se voit encore mais le stéréotype de la blondasse sans cervelle et le cul haut perché sur un racing est en train de prendre le bord!
J’ai plusieurs chums de filles avec qui nous roulons en gang et c’est toujours un plaisir de parler moto (on est pas obligé non plus) avec elles.
Oui je sais, au Qc il y a environ six mois d’hiver pendant lesquels on ne peut pas faire de moto, et puis?????
Quand on aime, on compte les mois de sports d’hiver et ensuite, on passe aux choses sérieuses sur deux roues. La saison commence en avril pour finir en général fin octobre/début novembre.
Oui je sais aussi que les routes québécoises sont moins viroleuses et pleines de trous, et puis?????
Quand on aime on ne compte plus les nids de poule mais on admire le paysage!
Pour ceux qui seraient tenter de croire que toutes les routes québécoises sont droites et ennuyantes à mourir, je peux vous rassurer, il y a de beaux coins tortueux mais comme cela va au mérite, il faut chercher pour les trouver!

En arrivant icitte et en mettant vos deux gommards sur les routes du Qc, il faudra changer de mentalité (surtout si vous êtes français) sous peine de finir la saison sans point et sans un sous parce que les tickets, ça coûte cher en os***. Je m’explique, au Qc, surtout en bike, on ne roule pas en malade et on respecte les règles établies, par exemple celle interdisant de remonter les files de voitures. Je sais, il y a des abus comme partout! Comme beaucoup moins de motocyclistes circulent sur les routes au prorata du nombre de chars, vous ne serez pas les rois du bitume et l’on ne vous accordera aucun privilège parce que vous pilotez une moto. Quand à nos amis de la police, lors d’un contrôle ou d’une infraction, inutile de les engueuler et de les prendre pour des cons, vous n’êtes plus en France! Au début c’est dur de s’habituer à ces nouvelles règles mais avec un peu d’expérience et quelques chums locaux, vous apprendrez qu’il est toujours possible de se tirer une bonne bourre et d’arsouiller à certains endroits, héhéhé!

Heureusement, au Qc la répression sauvage n’a pas encore pris la place de la prévention, comme c’est le cas en France et sûrement dû aux trop nombreux excès constatés depuis des décennies.
Il faut aussi dire que la FMQ (fédération motocycliste du Qc) mais surtout le CAPM (comité d’action politique motocycliste), l’équivalent de la FFMC, font beaucoup pour nous, pauvres motocyclistes encore trop souvent victimes de préjugés rétrogrades et stupides ou bien de l’application bête et méchante d’un règlement du siècle dernier tout juste valable pour les chevaux!

Si vous voulez rouler en gang, il existe une multitude d’associations diverses et variées suivant le type de moto que vous possédez et l’utilisation que vous en faites. Cela m’a permis de découvrir la très grande région de Qc dans pratiquement tous ses recoins et de rencontrer d’autres gens passionnés, de tous âges et milieux confondus. Cela permet également de continuer à parler moto pendant l’hiver lors de rencontres sociales autour d’une bonne bière. Sachez qu’il existe même des associations réservées aux femmes ou aux gays, personne n’est donc oublié ou mis de coté!
Autre chose, ne croyez pas que tous les québécois sont des lopettes parce qu’ils roulent seulement 5/6 mois de l’année et sur un custom. Je connais des gars qui ont fait de la track et roulent maintenant un Goldwing ou un Intruder et d’autres qui changent de bike chaque année pour cause de gros kilométrage (entre 30000 et 50000 km par saison, oui-oui).

Si vous voulez vous défouler, il y a quelques circuits qui moyennant une modique somme vous ouvrent leurs portes lors de journées spéciales. Il est aussi possible d’y prendre des cours ou bien de louer le circuit pour la journée, c’est ce que fait mon club une fois dans l’année. Les principaux sont: Sanair, St-Eustache, St-Félicien, Ste-Croix, Mécaglisse Qc, Napierville…………………etc.
Pour ceux qui veulent voir de quoi et sortir de temps en temps, de nombreux RDV sont offerts un peu partout: mardi motos de Laval, Route 66 le mardi à Qc, salon de la moto à Qc et Mtl (fév. Ou mars), courses au Mt-Tremblant, ………………………………..ne pas oublier non plus le grand rassemblement provincial (la journée du loup) pour tous les motocyclistes organisé un fois l’an par le CAPM et qui aura lieu à Qc le 22 mai.

A partir du 3 mai et tous les mardi soirs, il vous sera possible d’accéder à la piste d’accélération de St-Eustache avec votre moto moyennant un maigre 5.00$.
Pour ceux qui trippent sur les courses, il y a une foule de choses organisées dans différents championnats régionaux ou nationaux. Par exemple le Chalenge Qc (motocross), CMRC national ou Qc (motocross), CMRC glace (courses sur glace), Superbike Canada, AMA (supercross, superbike, dirt track……………………etc), ATAQ (trial), ……………………………………….etc.
Pour les fous de topspeed et de racing, depuis de nombreuses années Miguel Duhamel (un petit québécois on ne peut plus simple) fait parler de lui partout en Amérique du nord (mais pas assez au Qc!!) en multipliant les podiums en superbike AMA. Il a encore fini premier aux 200 miles de Daytona cette année et pour la cinquième fois.

Si la vue d’un américain ne vous donne pas des boutons ou si votre conscience ne vous interdit pas de passer les lignes, chez nos voisins il existe des rassemblements incontournables à voir au moins une fois dans sa vie ou bien à ne pas manquer pour les puristes, comme Laconia ou le bike week (Daytona 200).
Oui je sais, je sais …………………….vous attendez des chiffres et voulez avoir des prix …………………………………….. ok!
Icitte il est très facile d’acheter ou même de louer un bike, concessionnaires bien sur mais aussi par petites annonces. Le meilleur moment pour acheter d’un particulier est l’automne parce que le gars veut du cash pour acheter lui aussi ou bien pour prévoir son achat au printemps. Faire le tour des concessions permet aussi de faire de bons deals à l’automne parce que certains invendus sont soldés à bon prix. Il y a aussi le magasinage lors des salons de la moto, on y fait également de très bons deals sur l’équipement de la saison passée mais surtout sur les bikes de la saison future. C’est ce que j’ai fait pour mon bike et j’ai eu 22% de remise sur le prix du neuf avant taxes!!! N’oubliez jamais que vous êtes en Amérique du nord, il faut donc magasiner la moto, les assurances, l’équipement, …………………tout!
Pour ce qui est de l’équipement, grosses soldes de la saison passée au printemps ou bien de la saison finissant, à l’automne.
Les plaques coûtent 320.00$ pour l’année mais par de coût supplémentaire si vous avez un permis moto.
Un bon full face: ± 500.00$, un coat en cuir: ± 600.00$, une paire de pantalons en cuir: ± 300.00$, un coat en cordura: ± 400.00$, une combinaison cuir: ± 1000.00$……………………etc.
GSX-R 1000: 15000.00$, SVS1000: 11900.00$, RM125: 7000.00$…………………XR650: 7500.00$, VFR: 13400.00$, CBR600: 11400.00$……………………….WR450F: 8500.00, Fazer600: 9000.00$, R1: 15000.00$…………………………….etc.

Une question que l’on me pose souvent «peut-on amener son casque français au Qc» réponse : NON. Si vous vous faites arrêter et que le flic vérifie l’homologation de votre casque, à défaut d’avoir l’étiquette DOT et/ou SNELL, cela vous coûtera une contravention et l’obligation de vous présenter quelques jours plus tard au poste de police avec un casque en règle pour rouler en Amérique du nord. Pour ce qui est de l’équipement, il n’y a bien sur aucun problème!
Si vous êtes un gros lecteur, vous serez un peu déçu parce que les magazines de motos en français vendus au Qc, sont assez pauvres mais couvrent de façon très générale l’actualité moto. Si vous maîtrisez quelque peu l’anglais (mon dieu, quelle horreur!), vous aurez droit à une multitude de revues plus ou moins spécialisées. Idem pour ce qui est du Web.

Au plaisir de vous saluer prochainement sur une route québécoise.
Appels de phare à toutes et tous.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

3 choses que j’aurais aimé savoir sur l’emploi au Québec

0 (0) Dans deux ans, je vais avoir 20 ans d’expérience québécoise. En...

Ce que j’aurais aimé savoir sur l’hiver à Montréal ?

0 (0) Avant de venir au Québec, je me posais la question :...

D’immigrante à responsable de l’attraction de travailleurs internationaux

0 (0) En juin 2010, je quittais la France avec mon mari...

Mieux comprendre les taxes au Québec

0 (0) Introduction pratico- pratique : Pour des raisons de commodité, l’utilisation...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com