Arrima : actualisez votre niveau de français, critère clé des prochaines invitations - Immigrer.com
mercredi , 24 juillet 2024
Accueil Actualité Arrima : actualisez votre niveau de français, critère clé des prochaines invitations
Actualité

Arrima : actualisez votre niveau de français, critère clé des prochaines invitations

5
0
(0)

Le gouvernement du Québec a récemment annoncé une modification majeure pour les immigrants potentiels dans le cadre du Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ). Dans une initiative visant à encourager une immigration économique francophone, la connaissance de la langue française sera désormais un critère essentiel pour l’immigration au Québec.

Ainsi les candidats à l’immigration sont invités à mettre à jour leurs dossiers dans la plateforme Arrima en conséquence. En effet, dès le prochain exercice d’invitation, seules les personnes déclarant avoir une connaissance du français de niveau 7 ou plus, selon l’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes, seront considérées pour une demande de sélection permanente.

Cependant, une exemption est prévue pour ceux qui ont une offre d’emploi validée en dehors du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Ces personnes pourront être invitées à présenter une demande de sélection permanente sans avoir à déclarer leur niveau de connaissance du français. Cependant, cette exemption est temporaire et ceux-ci sont fortement encouragés à déclarer leur niveau de français, car cela leur attribuera davantage de points lors de l’évaluation de leur candidature.

Afin de faciliter ce processus, le Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration du Québec (MIFI) a élargi les moyens par lesquels un candidat peut déclarer sa connaissance du français. En plus des méthodes existantes, certains diplômes d’études secondaires obtenus après avoir suivi des cours en français sont désormais acceptés. Parmi ceux-ci, on compte le baccalauréat français, le certificat d’enseignement secondaire supérieur (CESS) belge, et le certificat de maturité suisse délivré à l’issue d’études réalisées dans un établissement francophone de Suisse romande.

Ces modifications s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par le Québec pour assurer une intégration réussie des immigrants, en privilégiant ceux qui ont une connaissance du français, la langue officielle et commune du Québec.

Source : MIFI

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurence Nadeau

Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.

5 commentaires

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Immigration et criminalité : analyse des données

    4.7 (13) États-Unis : réfutation des affirmations sur la criminalité des migrants...

    Prix de l’immobilier au Canada : 2 immigrants sur 5 envisagent de déménager

    5 (2) Le marché locatif canadien continue de subir une pression considérable...

    Le loyer moyen au Canada a atteint 2185 $ en juin 

    5 (2) Le marché locatif au Canada a connu des changements significatifs...

    Des infirmiers recrutés à l’étranger se sentent « trahis » par le Québec

    5 (1) Des infirmières et infirmiers formés en Afrique de l’Ouest et...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com