An au pays des merveilles... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

An au pays des merveilles…

Fallback Image

An au pays des merveilles.

Avec la visite de notre nièce An, 19 ans, de Belgique, nous assistons à un changement dans le comportement de cette jeune femme qui est dû pour beaucoup tant au Québec qu’au Canada (oui !).

An est venue ici parce qu’en Belgique, sa vie semblait sans aucun but. Elle a eu la malchance d’être interdite de redoubler une classe lors de son secondaire, et du coup, elle n’avait pas d’autre option que d’aller dans une école professionnelle, où les mauvaises rencontres sont incontournables. La seule chance dans tout cela, c’est qu’elle n’a pas pris de drogues elle-même ! Bien que moi, je pense que de la marie, c’est de la drogue aussi. Elle n’a pas fumé autre chose que des cigarettes normales chez nous (dehors ….) ce que nous avons déjà du mal à admettre puisque non-fumeurs depuis toujours. Finalement, elle a carrément laissé tomber avant même d’avoir terminé le cursus scolaire traditionnel.

Elle faisait des jobines, mais même là, elle ne rencontrait personne qui l’aurait incitée à retourner finir son école, et elle se retrouvait aussi bien en conflit avec ses Parents qu’avec le milieu de travail (vendeuse le plus souvent), et les fréquentations pas belles dans un milieu que je ne connais absolument pas personnellement (et de fait je ne me permettrai pas de juger)..

Évidemment, nous étions très fortement alarmés devant la situation de notre nièce qui a toujours eu un lien tout à fait spécial avec son oncle, mon chum. Je vous épargne les démarches et discussions sans fin pour obtenir qu’elle ait le droit de venir ici chez nous, prendre du recul, faire le point, et la laisser vider son sac.
Elle est finalement arrivée il y a presque 6 semaines, et je vous jure que je n’ai jamais rencontré quelqu’un avec un si gros sac à vider !!! Dès le premier jour, elle parlait, elle parlait, elle parlait, sans cesse ! Elle nous a raconté des choses de sa vie que j’aurais cru sortir tout droit de mauvais films d’une série D !!! Cependant, la chance qu’elle a eue, c’était que Pascal était en congé dès son jour d’arrivée, et ils ont passé 2 semaines ensemble ici en Estrie, à jardiner, visiter, jaser, vivre comme on vit ici. La vie ici l’émerveille à un point tel qu’elle a pu se débarrasser d’une bonne partie de son stress et réduire sans effort sa consommation de cigarettes de 20 à 5 par jour ! Elle parlait à son copain par internet tous les jours, et lorsque nous sommes tous partis pour l’Alberta après les 2 premières semaines de son séjour, elle était déjà bien intégrée. Dans le bus, elle parlait tellement, même le soir (le premier surtout) qu’une dame est venue lui demander de bien vouloir arrêter de jaser pour laisser dormir les gens, hihi.

An a absolument adoré tant sa vie au Québec que le voyage pour l’Alberta à travers de très belles contrées canadiennes, sauvages en Ontario, plates (ben oui) en Manitoba et Saskatchewan et même début de l’Alberta. An a retrouvé sa joie de vivre d’antan. An est redevenue forte et déterminée. An a un GROS projet de vie avec lequel elle va repartir dans sa Belgique natale samedi soir : elle va finir l’école, prendre ensuite un apprentissage pour des pralines (= chocolats belges, miam miam) et pâtisseries belges, puis venir vivre pas trop loin de nous au Canada. Elle dit qu’elle veut voir grandir les enfants qu’elle compte bien avoir dans un pays comme le Canada où la personne est une personne et non pas un numéro, où l’on respecte les enfants comme être humain et pas un bardas encombrant qui dérange plus qu’autre chose. La paix et la joie qu’elle a trouvées ici sont les plus beaux bagages qu’elle peut ramener avec elle ! Elle a entre-temps pratiquement rompu avec son copain sans que nous lui disions quoi que ce soit dans ce sens, et elle est déjà prête pour une nouvelle relation avec un …. boulanger-pâtissier (!!!) qui ne semble pas être opposé à un avenir en Amérique du Nord !

Bref, Merci Québec, et Merci Canada – vous avez redonné le goût de vivre à An, un projet de vie, une motivation très forte ! Nous serons à ses côtés pour l’aider tant que nous pouvons dans la réalisation de ce rêve qu’elle a finalement, et tant mieux si c’est pour venir vivre dans notre entourage !

Attention les Belges du Canada entier – d’ici 5 ans, An va vous envahir avec ses chocolats et pâtisseries de chez vous !

Bonne semaine !
Monika

Haut

Bienvenue au Canada