Tour du poteau – Installez vous confortablement, ca nous a pris 3 heures

Après un premier refus d’IRCC vis ma demande en ligne et mon conjoint ayant reçu son permis de travail (PTPD) vendredi dernier (voir à la fin du texte). Nous avons alors décidé, malgré les nombreuses mises en garde (IRCC au téléphone, une amie travaillant pour un sénateur qui a contacté directement le ministère de l’immigration, des personnes expérimentées ici (merci Sandrine🙏)), de faire le tour du poteau ce matin.

Je fais quelques recherches sur les procédures, les avis sur les différents points de passage possible, je lis de bons commentaires sur Cornwall. C’est décidé, je ferai le tour du poteau à Cornwall.

Ma voiture étant fatiguée et ayant rdv chez le garagiste demain, nous décidons de partir avec un ami qui souhaitait nous apporter son soutien, car nous sommes ultra stressés et pas sereins du tout.

Mal dormi, réveillée à 4h45, départ à 6h30.

Nous arrivons donc à Cornwall ce matin, 8h, nous passons le péage, traversons les 2 ponts, arrivons aux guérites américaines. Nous expliquons au douanier que nous souhaitons un refus de passage pour mon tour du poteau. Le douanier prend nos 3 passeports, et nous invite à nous diriger vers l’intérieur, où nous pourrons les récupérer. Après quelques minutes d’attente, une autre agent américaine s’approche de nous « pourquoi êtes-vous ici? d’où venez-vous? où allez-vous? comment vous connaissez-vous? ». Je lui explique donc que je viens faire le tour du poteau et que mon conjoint et notre ami m’accompagne pour un support moral. À lire avec le ton le plus condescendant que vous puissiez imaginer « moral support? For a visa?? It’s just extra paperwork for me… ». Ok! Sympa! Bonjour l’ambiance!

Effectivement, les démarches prennent un certain temps, elle prend nos empreintes à mon conjoint et moi, et finit par nous rendre notre passeport, avec le petit papier de refus pour nous 3. Elle nous indique comment faire demi-tour.

Nous :« thank you for your time, have a nice day »

Elle: « … ». Partons vite d’ici, le plus vite possible 😅

Nous faisons demi-tour, retraversons la réserve/duty-free, repayons le péage et passons la frontière canadienne. L’agent à la guérite est super gentille, souriante, nous pose les questions d’usage sur ce que nous transportons, nous blaguons sur le fait qu’on transporte que des muffins de chez Tim, elle rit! Le Canada c’est vraiment autre chose comparé aux USA. Elle nous dirige vers l’intérieur pour faire ma demande.

Je suis directement accueillie chaleureusement par une agent anglophone. Je lui explique que je viens faire un PTO lié au PTPD de mon conjoint, et là, toujours très gentille mais un peu perplexe « qu’est-ce qui vous fait croire que vous avez droit à un permis?? » j’avais prévu le coup, je lui donne le texte du C41. Elle me dit « ok, donnez moi tous vos papiers, on va regarder ca ». 30 minutes passent, je vois bien qu’elle a du mal. Elle a l’air de former un collègue et lui demande ce qu’il en pense. Ils vont chercher un autre collègue francophone. Ils relisent plusieurs fois une phrase sur leur écran et finissent par se mettre d’accord. Ils impriment un papier, en français pour que je comprenne bien.

Ils nous convoquent alors mon conjoint et moi dans un bureau. « Désolée, votre dossier est vraiment complet, vous avez tout bien fait, mais vous n’avez pas droit à un permis de travail ». Pardon??? « Oui, voici le texte de loi qui dit que vous n’avez pas le droit de travailler »….

Voici le texte qu’elle me fournit, en gros, en français:

« le conjoint d’un détenteur de permis de travail ouvert, excepté si obtenu via c41 ou c42 (exemple PTPD ou PVT) peut demander un permis de travail. »

« Votre conjoint ayant un PTPD, il fait parti de l’exception, vous ne pouvez donc pas avoir de permis. Notre décision est prise et est définitive ».

Nous relisons le texte, il y a comme une grosse ambiguïté, je vois bien que cette phrase est mal tournée et dit tout le contraire de ce que je sais. J’essaie, en vain, de lui montrer le texte sur le site d’IRCC, mais elle ne peut pas prendre en considération les documents que je lui fournis moi.

Je suis en pleure, j’essaie de négocier pendant qu’elle explique les autres solutions à mon conjoint. Et éclair de génie, il lui demande s’il peut voir le même texte en anglais.

La voilà repartie avec son apprenti au guichet, cherchant la version anglaise du texte de loi. Et la je vois à travers la vitre, qu’elle lit et relit le texte. Demande à nouveau l’avis de son collègue, de son supérieur, et de la dizaine d’agents qui passent a côté d’elle pendant les 20 minutes qui suivent…

La voilà revenue « désolée, vous aviez raison, le texte est ambigu. Je n’avais pas le droit de prendre le texte que vous m’avez donné, mais je l’ai trouvé par moi-même. Vous avez droit à votre permis, je vais vous le faire ». OMG! Son collègue me dit en français « soulagée? » t’as pas idée mon chum!! Pour détendre l’atmosphère, elle nous demande si on voudra faire la RP, et nous dit qu’après cette dernière étape on sera enfin débarrassé de tout ça!

Après de nouvelles excuses et un gentil mot de félicitations, je repars avec mon permis!

Je voudrais saluer la gentillesse, l’ouverture d’esprit et l’engagement de cette agent. Elle est restée courtoise tout du long, a accepté de reconsidérer une décision « définitive », a reconnu son erreur. J’ai bien vu qu’elle a fait tout son possible pour nous aider. Mais je comprends aussi pourquoi on nous déconseille de faire le tour du poteau. Beaucoup ne se seraient pas embêtés comme elle l’a fait (ca lui pris en tout 1h30). Et ce sont clairement des douaniers, pas des agents d’immigration. Ils n’y connaissent rien 😬

Si vous devez faire le tour du poteau, soyez poli et courtois, mais ne lâchez rien si vous êtes sûr de vous!!

Précédemment:

  • J’ai confirmation que ma demande a été refusée, car au moment de la demande, je n’ai pas fourni de preuve que mon conjoint était en cat B.
  • mon conjoint vient d’obtenir son PTPD
  • J’ai fait une demande de reconsidération de la décision via le formulaire web

=> délai de réponse inconnu, mais probablement 3 à 5 semaines

  • 2 conseillers IRCC, une personne directement au bureau du ministère me conseillent de faire une demande de rétablissement de statut (la personne du ministère indique qu’il n’y aura aucun soucis, que mon dossier passera)

=> délai de 144 jours (170 jours en réalité si on voit le temps qu’ils ont mis à traiter mon dossier initialement…)

  • un des conseillers IRCC m’a aussi dit que je pouvais faire le tour du poteau, mais le 2ème conseiller et la personne du ministère le déconseillent. Ou du moins, me conseille de quand même faire une demande de rétablissement avant d’y aller.

Sauf que, si j’ai déjà une demande (de rétablissement) en cours, il me semble qu’ils refuseront de traiter le dossier, non?

=> délai: réponse immédiate avec risque de déportation.

Me viennent donc plusieurs questions pour prendre une décision:

  • s’ils refusent de traiter parce que jai une demande en cours, jai le droit de rester au Qc?
  • s’ils me déportent, je n’ai plus le droit de faire une demande de rétablissement car j’ai quitté le pays. Mais je peux toujours refaire une demande de PTO selon le code de dispense c41? Avec le même délai de 144 jours?
  • s’ils me déportent, puis je revenir en touriste?

Initialement:

Je suis sans voix…

Voici ce que je viens de recevoir après 6 mois d’attente.

J’ai fait une demande de PTO rattachée à la demande de permis de travail post-diplôme de mon conjoint.

Nous n’avons pas reçu de réponse pour lui, mais on me demande gentiment de quitter le pays.

J’ai une job à temps plein de gérante.

Je fais quoi? Quel recours j’ai? Je ne peux pas aller travailler lundi…

reponse cic

Laura

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
  • Bonjour à tous. Dans votre histoire deux choses: 1/ il est connu que les agents au fédéral, pas que les CBP, sont souvent incompétants. C’est reconnu par les canadiens eux même. 2/ votre réflexe de vouloir fuir les douaniers américain en voulant faire croire que ce sont des monstres. Moi je crie haut et fort: Vive le Canada AMÉRICAIN. Mais c’est pas pour demain. Si le passage de toutes les frontières était aussi « épluché » en France ( en imaginant que nos frontières reviennent un jour) la France serait moins pourrie. Vous changerez d’avis ( si vous n’êtes pas un français typique souffrant d’anti américanisme congénital) lorsque vous aurez votre RP.
    A la frontière américaine, quelques questions anodines et hop vous entrez aux USA pour 6 mois.
    Si vous allez un jour aux États observez le comportement des américains ( les vrais) surtout dans l’ouest, pas à NY ou dans les grandes villes idem, parce que là vous retrouverez la même ambiance DÉGUEU à la française qu’à Paris….Mais dans les états et villes de l’OUEST: le calme, sécurité, polotesse, courtoisie, respect de votre bulle….Bonne chance pour votre dossier au final et surtout bon courage dans vos relations professionnelles au Canada!!!

    • Le refus d’entrer aux États-Unis délivré lors du « tour du poteau » (flagpole en anglais) n’a aucune incidence sur le dossier d’immigration car ce n’est pas un refus au sens où les douanes américaines l’entendent.
      La prochaine fois que vous vous rendrez vraiment aux États-Unis, vous devrez remplir le document I-94W sur lequel il vous est demandé si l’entrée aux États-Unis vous a déjà été refusée, vous pourrez répondre « non ».

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2022 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >