Quelle mise de fonds pour acheter une propriété dans différentes villes du Québec? - Immigrer.com
mardi , 25 juin 2024
Accueil FAQ Achats immobiliers, assurances Quelle mise de fonds pour acheter une propriété dans différentes villes du Québec?
Achats immobiliers, assurancesActualité

Quelle mise de fonds pour acheter une propriété dans différentes villes du Québec?

0
0
(0)

Lorsque vous envisagez d’acheter une maison au Québec, il est important de prendre en compte les différents coûts associés à cet achat, notamment la mise de fonds. La mise de fonds représente le montant que vous devez économiser pour investir dans l’achat de la propriété. Voici un tableau récapitulatif des mises de fonds nécessaires pour acheter une maison dans différentes villes du Québec en 2023, ainsi que des informations supplémentaires pour vous aider à mieux comprendre les coûts liés à l’achat d’une maison et l’admissibilité à l’assurance prêt hypothécaire.

Ces mises de fonds, variant entre 5% et 20% du prix médian d’une propriété unifamiliale, vous aideront à comprendre les coûts associés à l’achat d’une maison dans chaque ville et région du Québec. Vous découvrirez ainsi les opportunités qui s’offrent à vous en fonction de votre budget et de vos préférences en termes de localisation.

Selon les règles au Canada, la mise de fonds minimale dépend du prix d’achat de la maison :

  • Si le prix d’achat est inférieur ou égal à 500 000 $, la mise de fonds minimale est de 5 % du prix d’achat.
  • Si le prix d’achat est supérieur à 500 000 $, mais inférieur ou égal à 1 000 000 $, la mise de fonds minimale est de 5 % des premiers 500 000 $, plus 10 % du montant excédant 500 000 $.
  • Si le prix d’achat est supérieur à 1 000 000 $, la mise de fonds minimale est de 20 % du prix d’achat.

Voici le tableau récapitulatif des mises de fonds nécessaires pour acheter une maison dans différentes villes du Québec en 2023:

VillePrix médianMise de fonds 5%Mise de fonds 20%
Québec400 000 $20 000 $80 000 $
Montréal522 500 $26 125 $104 500 $
Gatineau428 000 $21 400 $85 600 $
Sherbrooke350 000 $17 500 $70 000 $
Québec339 000 $16 950 $67 800 $
Drummondville315 000 $15 750 $63 000 $
Trois-Rivières280 000 $14 000 $56 000 $
Saguenay255 000 $12 750 $51 000 $
Mont-Tremblant575 000 $28 750 $115 000 $
Saint-Sauveur533 000 $26 650 $106 600 $
Sainte-Adèle430 000 $21 500 $86 000 $
Joliette359 000 $17 950 $71 800 $
Rawdon256 000 $12 800 $51 200 $
Val-d’Or331 750 $16 587 $66 350 $
Rouyn-Noranda283 750 $14 187 $56 750 $
Rimouski304 500 $15 225 $60 900 $
Rivière-du-Loup235 000 $11 750 $47 000 $
Matane175 000 $8 750 $35 000 $
Sept-Îles231 792 $11 590 $46 358 $
Baie-Comeau156 000 $7 800 $31 200 $

Il est important de noter que si votre mise de fonds est inférieure à 20 % du prix d’achat de la maison, vous devrez souscrire une assurance prêt hypothécaire auprès d’un assureur comme la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), Genworth Financial ou Canada Guaranty. Cette assurance protège le prêteur en cas de défaut de paiement de votre part.

Pour être admissible à l’assurance prêt hypothécaire, vous devez respecter certains critères établis par la SCHL ou d’autres assureurs hypothécaires, tels que :

  1. Avoir une cote de crédit d’au moins 600.
  2. Ne pas dépasser le ratio d’endettement brut (REB) de 39 %, c’est-à-dire que vos frais de logement mensuels (paiements hypothécaires, taxes foncières, coûts de chauffage et 50 % des frais de copropriété, le cas échéant) ne doivent pas dépasser 39 % de votre revenu mensuel brut.
  3. Ne pas dépasser le ratio d’endettement total (RET) de 44 %, c’est-à-dire que la somme de vos frais de logement mensuels et de vos autres dettes (prêts auto, prêts étudiants, cartes de crédit, etc.) ne doit pas dépasser 44 % de votre revenu mensuel brut.
  4. Être en mesure de fournir une preuve de revenu et d’emploi stable.

Le coût de l’assurance prêt hypothécaire dépend du montant de votre mise de fonds et est généralement ajouté au montant de votre prêt hypothécaire. Plus votre mise de fonds est élevée, moins le coût de l’assurance sera élevé.

Outre la mise de fonds et l’assurance prêt hypothécaire, il est important de prendre en compte d’autres frais liés à l’achat d’une maison, tels que :

  1. Les frais d’évaluation : Il s’agit des frais facturés par un évaluateur professionnel pour déterminer la valeur marchande de la maison. Ces frais peuvent varier en fonction de la taille et de l’emplacement de la propriété, mais ils se situent généralement entre 300 et 500 $.
  2. Les frais d’inspection : Avant d’acheter une maison, il est recommandé de faire inspecter la propriété par un inspecteur professionnel. Les frais d’inspection varient en fonction de la taille et de l’emplacement de la maison, mais ils se situent généralement entre 400 et 700 $.
  3. Les frais juridiques et les honoraires de notaire : Lors de l’achat d’une maison, vous devrez engager un avocat ou un notaire pour rédiger les documents juridiques et enregistrer la transaction. Les frais juridiques et les honoraires de notaire varient en fonction de la complexité de la transaction, mais ils se situent généralement entre 1 000 et 2 500 $.
  4. Les droits de mutation immobilière (aussi appelés “taxe de bienvenue” au Québec) : Il s’agit d’une taxe provinciale que vous devez payer lors de l’achat d’une propriété. Les droits de mutation immobilière sont calculés en fonction du prix d’achat de la maison et varient d’une province à l’autre.
  5. Les frais de déménagement : N’oubliez pas de tenir compte des coûts liés au déménagement, comme la location d’un camion de déménagement, l’embauche de déménageurs professionnels ou l’achat de fournitures de déménagement.

En résumé, l’achat d’une maison au Québec implique plusieurs coûts, notamment la mise de fonds, l’assurance prêt hypothécaire et divers frais liés à la transaction. Prenez le temps de bien comprendre ces coûts et de planifier en conséquence afin de vous assurer de faire un achat éclairé et de minimiser les risques financiers associés. Pensez également à consulter des professionnels de l’immobilier, tels que des courtiers hypothécaires, des agents immobiliers et des avocats ou notaires, pour vous aider dans le processus d’achat.

Aussi, la loi sur l’interdiction d’achat de propriétés résidentielles par des non-Canadiens entrée en vigueur le 1er janvier a été assouplie mais empêche tout de même les gens qui ne sont pas Canadiens d’acheter une maison au Canada.
Le 27 mars, le gouvernement a annoncé ces assouplissements à cette loi, en quoi consistent-ils, et est-ce que ça va changer quelque chose pour vous, nous vous invitons à écouter ce webinaire.

Qu’en est-il pour ceux qui veulent acquérir une propriété depuis l’étranger ou à leur arrivée au pays?

Cet article vous a-t-il été utile ? N’hésitez pas à partager vos expériences, questions et réflexions dans les commentaires ci-dessous. Nous sommes impatients de connaître vos points de vue sur l’évolution du marché immobilier au Québec en 2023.

Sources :

  1. Gouvernement du Canada. (n.d.)
  2. Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). (n.d.)

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurent Gigon

Cofondateur du site Immigrer.com

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Fin du « tour du poteau » pour certains temporaires

5 (1) Le gouvernement canadien a annoncé que les ressortissants étrangers ne...

L’acteur canadien Donald Sutherland est mort

5 (23) L’acteur canadien Donald Sutherland, né à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, est...

Montréal : Top 10 mondial et meilleure en Amérique du Nord pour les étudiants

0 (0) Montréal a été reconnue comme l’une des meilleures villes étudiantes...

Plus de 597 000 immigrants temporaires au Québec

5 (1) Le Québec connaît une augmentation notable du nombre d’immigrants temporaires,...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com